La langue française

Bucolique

Sommaire

  • Définitions du mot bucolique
  • Étymologie de « bucolique »
  • Phonétique de « bucolique »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bucolique »
  • Citations contenant le mot « bucolique »
  • Traductions du mot « bucolique »
  • Synonymes de « bucolique »

Définitions du mot « bucolique »

Trésor de la Langue Française informatisé

BUCOLIQUE, adj. et subst.

I.− Adj. [P. réf. aux poèmes latins qui mettent en scène des bouviers et des bergers]
A.− Art poét., littér. Qui prend pour thème la vie pastorale. Genre, poète, poème bucolique. Synon. agreste, pastoral, rustique.Daphnis, qu'on croit avoir été un célèbre poëte bucolique (Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 122):
1. À la Madeleine, nous avons eu la première partie d'Élie, plus une ouverture bucolique de Weber, et une messe coquette et dansante du même compositeur (style d'opéra-comique, avec deux morceaux sérieux : le Benedictus et l'Agnus Dei). L'église était toute pleine, et la recette destinée aux orgues de Saint-Pierre. Amiel, Journal intime,1866, p. 84.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. du xixeet du xxes. à partir de Ac. 1798.
Spéc., MÉTRIQUE ANC. Vers bucolique. Hexamètre dont la césure, marquée par une ponctuation se fait sur un dactyle, au quatrième pied.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. du xixeet du xxes. à partir de Ac. Compl. 1842.
B.− P. ext. Qui a rapport avec la campagne, la vie simple et paisible des gardiens de troupeaux. Airs bucoliques; paix bucolique; avoir une âme bucolique :
2. Je sens en moi l'âme enfantine D'Homère, vieux musicien. Je vis aux champs; j'aime et je rêve; Je suis bucolique et berger; Je dédie aux dents blanches d'Ève Tous les pommiers de mon verger. Hugo, Les Chansons des rues et des bois,1865, p. 67.
II.− Subst. fém.
A.− Souvent au plur., littér. Poème chantant l'amour de la campagne et peignant sous un jour idyllique la vie agreste des bouviers et des bergers. Les Bucoliques de Virgile, d'André Chénier, de Jules Renard. Synon. églogues, idylles :
3. Du jour où j'ai connu le paysan, toute bucolique m'a paru un mensonge, même les miennes. Renard, Journal,1904, p. 919.
B.− Arg., vx, péj., toujours au plur. Ensemble de choses de peu d'intérêt (en général papiers, chiffons). Avoir cela dans ses bucoliques (Ac.1798).On connaît ces couleurs-là, ramasse tes bucoliques et pas tant de grimaces (F. Vidocq, Mémoires de Vidocq,t. 4, 1828-29, p. 159).
Rem. 1. Attesté dans la plupart des dict. gén. du xixeet du xxes. à partir de Ac. 1798 et dans Ch.-L. Carabelli, [Lang. pop.] 2. Dans l'attest. donnée ci-dessus l'expr. ramasse tes bucoliques est au fig. et signifie dans le cont. « pas de prières, pas d'histoires ». 3. On rencontre dans la docum. le néol. bucolisme, subst. masc. Fait de se tourner vers les joies idylliques de la nature et de la campagne. [Le] plus artificiel peut-être des bucolismes, celui de ces urbains désemparés de la fin du XVIIIequi allaient agiter à la campagne (...) la clochette de leur cœur vide (Mounier, Traité du caractère, 1946, p. 86).
PRONONC. : [bykɔlik].
ÉTYMOL. ET HIST. − A. − 1275-80 subst. fém. « poésie pastorale » ici les Églogues de Virgile (J. de Meung, Rose, éd. Lecoy, 20086); 1611 adj. « qui se rapporte à la vie des bergers » (Cotgr.). B. − 1690 subst. fém. plur., p. ext., fam. et péj. (Fur. : Bucoliques. Plusieurs hardes, menuës choses ou papiers), réputé ,,vx`` par Lar. 20e. Empr. à l'adj. bucolicus « (d'un poème) pastoral » (Ovide dans TLL s.v., 2234, 47), subst. plur. neutre bucolica « poème pastoral », terme servant notamment à désigner les poèmes de Théocrite et de Virgile (Églogues) dep. Festus, ibid., 2234, 76, lui-même empr. au gr. β ο υ κ ο λ ι κ ο ́ ς « qui concerne les bouviers, les pâtres » (Théocrite dans Liddell-Scott).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 101.
DÉR.
Bucoliquement, adv.Comme dans les poèmes bucoliques; p. ext., comme à la campagne (cf. E. et J. de Goncourt, Journal, 1882, p. 192). 1reattest. 1611 (Cotgr.), attest. isolée; repris en 1858 dans Quem. Fichier; dér. de bucolique, suff. -ment2*.
BBG. − Feugère (F.). Après sept cents ans. Le gd s. de St Louis et son vocab. Déf. Lang. fr. 1970, no53, p. 10.

Wiktionnaire

Adjectif

bucolique \by.kɔ.lik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui appartient à la poésie pastorale.
    • Tu as commencé par un poème, tu finiras par une idylle bucolique en essayant de surprendre le vrai caractère de ces messieurs dans quelques aventures champêtres, la chasse ou la pêche ! — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  2. (Géographie) Relatif à une ancienne branche du Nil.
    • Le canal Bucolique a été creusé de mains d’homme : il est entre la branche Sébennytique & la Mendésienne. — (Edme Mentelle, Charles-Joseph Panckoucke, Encyclopédie méthodique : Géographie ancienne, tome 2, partie 2, Paris, 1789)
    • BUCOLIQUE (BRANCHE) (géogr. anc.), petite branche du Nil, faite selon Hérodote par la main des hommes. Elle est placée entre les branches Sébennitique et Mendésienne. Strabon l’appelle Phatmétique. — (Jean Baptiste Glaire, Joseph-Alexis Walsh (vicomte), Joseph Chantrel, Encyclopédie catholique, tome 4, 1842)
    • Cette embouchure du Nil, appellée Héracléotique, ne seroit-elle pas la mème qui est nommée Bucolique dans Hérodote ? — (Fortunato Bartolomeo De Felice, Encyclopédie ou Dictionnaire universel raisonné des connoissances, tome 6, 1771)

Nom commun

bucolique \by.kɔ.lik\ féminin

  1. (Par ellipse) (Désuet) Un poème bucolique.
    • Note : On ne l’emploie guère qu’au pluriel et dans cette expression : « Les Bucoliques de Virgile ».
    • Cette bucolique, mademoiselle, s’est toujours écrite sur des tables d’or, dit le poète. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BUCOLIQUE. adj. des deux genres
. Qui appartient à la poésie pastorale. Poème bucolique. Poésie bucolique. Des chants bucoliques. Des airs bucoliques. Il excelle dans le genre bucolique. On dit de même Un poète bucolique. Il est aussi nom féminin; mais alors on ne l'emploie guère qu'au pluriel et dans cette expression : " Les Bucoliques " de Virgile. On dit aussi dans ce sens : Églogues.

Littré (1872-1877)

BUCOLIQUE (bu-ko-li-k') adj.
  • 1Qui se rapporte à la vie des pasteurs ; qui parle de leur vie. La poésie bucolique. Poëte bucolique. Ces airs bucoliques qui rappellent au Suisse exilé son père, sa mère, ses sœurs et les bêlements des troupeaux de sa montagne, Chateaubriand, Génie, IV, 2, 7. Nous aimons qu'on nous charme en des chants bucoliques, Hugo, Odes, III, 1. Elle [la muse] a vu, me suivant dans mes courses rustiques, Tous les lieux illustrés par des chants bucoliques, Chénier, Idyll. Épilogue.
  • 2 Terme de prosodie ancienne. Vers bucolique, vers hexamètre dont la césure se faisait après le quatrième pied.
  • 3 S. f. plur. Poésies pastorales. Les Bucoliques de Virgile. Le Pentateuque se chantait à Jérusalem, comme des bucoliques, sur un mode plein et doux, Chateaubriand, Génie, III, 1, 4.
  • 4 Fig. et familièrement, ramas de choses sans importance et sans valeur, comme papiers, nippes et aussi, mais par raillerie, les objets qui servent à quelqu'un pour faire quelque chose. Le fils de Coste me fit aller à une porte qu'on tenait, et qui me fut ouverte dès que je parus ; j'y trouvai le garde des sceaux et la Vrillière avec toutes leurs bucoliques, Saint-Simon, 513, 37.

HISTORIQUE

XIIIe s. Car es bucoliques Virgile Lisons ceste vois de sebile Du saint Esperit enseignie, la Rose, 19369.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BUCOLIQUE, s. f. (Belles lett.) ce mot veut dire pastoral, & signifie des poësies qui regardent les bergers & les troupeaux. Voyez Pastoral.

Ce mot vient de βοῦς, bos, & κόλον, cibus ; de-là βουκολέω, boves pasco ; & βουκόλος, qui paît les bœufs, bouvier, bubulus.

La poësie bucolique est la plus ancienne de toutes les poësies, & l’on croit qu’elle a pris naissance en Sicile, parmi les divertissemens des bergers. Elle fut inspirée par l’amour & par l’oisiveté. On ajoûta ensuite des regles à ces divertissemens champêtres, & l’on en fit un art. Le soin des troupeaux, les beautés de la nature, & les plaisirs de la vie rustique en faisoient les plus nobles sujets. Moschus, Bion, Théocrite & Virgile sont les plus agréables poëtes bucoliques de l’antiquité. Voyez Eclogue & Idylle.

Selon M. de Fontenelle, Théocrite a quelquefois le style un peu trop bucolique. Il est des auteurs qui attribuent l’invention de la poësie bucolique à un berger nommé Daphnis ; d’autres à Bucolius, fils aîné de Laomédon.

Le grammairien Donat, dans la vie de Virgile, rapporte encore diverses autres opinions sur l’origine des bucoliques, que les uns attribuent aux Lacédemoniens, les autres à Oreste fugitif en Sicile, ceux-ci à Apollon, lorsqu’il gardoit les troupeaux d’Admete ; ceux-là à Mercure : & comme dans cette diversité de sentimens, il est difficile de décider quel est le véritable auteur des bucoliques ; ce grammairien conclut qu’elles ont pris naissance dans ces tems heureux, où la vie pastorale étoit encore en honneur.

Les bucoliques, dit Vossius, ont quelque conformité avec la comédie ; elles sont, comme celle-ci, une image, une imitation de la vie commune & ordinaire ; avec cette différence toutefois, que la comédie représente les mœurs des habitans de la ville, & les bucoliques les occupations des gens de la campagne : tantôt, ajoûte-t-il, ce dernier poëme n’est qu’un monologue, & tantôt il a la forme de dialogue ; & quelquefois il est en action, quelquefois en récit, & enfin mêlé de récits & d’actions, ce qui en constitue diverses especes. Le vers hexametre, pour la poesie Greque & Latine, est le plus propre pour les bucoliques, & toutes celles de Virgile ont cette forme. On trouve cependant quelques vers pentametres dans Théocrite, mais seulement faisant partie des chansons qu’il met dans la bouche de ses bergers. Dans la poësie Françoise, toute mesure de vers est admise pour les pastorales ; les vers libres & irréguliers paroissent même convenir principalement à l’aisance nécessaire à ce genre, beaucoup plus négligé aujourd’hui qu’il ne l’étoit des anciens, par les raisons que nous détaillerons au mot Eclogue.

On représentoit quelquefois des bucoliques, c’est-à-dire, des pastorales sur les théatres ; les décorations étoient alors simples, composées de branches d’arbres & de feuillages ; & l’instrument dont s’accompagnoient les acteurs, étoit la flûte de roseau, nommée par les anciens σῦριγξ, dont l’extérieur répondoit à la simplicité du poëme.

Au reste, toutes les eclogues ou les idylles ne doivent pas être mises au rang des bucoliques : les trois eclogues de Virgile, par exemple, intitulées Pollion, Silene, & Gallus, sont d’un style beaucoup plus noble que les sept autres, & roulent sur des matieres fort différentes de la vie champêtre. C’est le sentiment de Servius, dans la vie de Virgile. Vossius, Instit. poët. lib. III. cap. viij. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bucolique »

Du latin bucolicus (« pastoral, bucolique »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Βουϰολιϰὸς, pastoral, de βουϰόλος, pasteur de bœuf, de βοῦς, bœuf (voy. BŒUF), et ϰολεῖν, soigner, le même que le latin colere (voy. CULTE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bucolique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bucolique bykɔlik

Évolution historique de l’usage du mot « bucolique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bucolique »

  • Emprunter la route menant à Florent-en-Argonne, c’est s’autoriser une pause bucolique dans cet environnement forestier. Pourtant, une masse rouillée interrompt le rêve. Depuis près de six mois, un véhicule incendié après un accident trône sur le bord de la route. Le propriétaire serait un Vitryat. Quand sera-t-elle évacuée ? Personne ne le sait. L’évacuation est pourtant souvent si rapide. Journal L'Union, Un tas de rouille dans le décor bucolique de Florent-en-Argonne
  • C’est un endroit assez bucolique et le festival a vocation à être familial. On peut même venir avec son pique-nique ! Le but, c’est de proposer un événement axé sur le bien-être mais aussi interactif. , CréArtZen : un festival familial et bucolique axé sur le bien-être à Villefranche-de-Lauragais | Voix du Midi Lauragais
  • Grand pique-nique bucolique au cœur du Parc Thermal. Le Marché des Producteurs et Artisans Locaux est de retour ! Il se tiendra le vendredi 28 août dès 16h sous la galerie thermale et dans le parc. En raison du Covid19, les producteurs invitent le public à découvrir leurs préparations « terroir », en mode pique-nique, pour le repas qui sera servi dès 19h. Le concept : Retirez votre plat ou vos plats préférés auprès des producteurs, qui seront servis sur assiettes, ou apportez votre propre pique-nique, et installez-vous confortablement dans le parc thermal N’oubliez pas votre plaid (ou votre table), coussins, couverts etc.. Et à la fin de la soirée, découvrez le nouveau spectacle d’été de la compagnie des JOLIES MOMES (tout public). Unidivers, GRAND PIQUE NIQUE BUCOLIQUE Contrexéville vendredi 28 août 2020
  • Quand Josef Schovanec visite la ville de Maastricht, cela lui inspire une réflexion sur les noms de ville, leurs sous-entendus et parfois les incompréhensions qui en résulte. Si pour lui Schengen évoque un village bucolique visité dans son enfance avec ses parents,  pour la plupart d’entre nous,  c’est aujourd’hui un espace de libre circulation ! Europe 1, Carnets du monde - 28.06.2020

Traductions du mot « bucolique »

Langue Traduction
Anglais bucolic
Espagnol bucólico
Italien bucolico
Allemand bukolisch
Portugais bucólico
Source : Google Translate API

Synonymes de « bucolique »

Source : synonymes de bucolique sur lebonsynonyme.fr
Partager