Forestier : définition de forestier


Forestier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FORESTIER, IÈRE, adj.

A.− Qui est relatif à la forêt :
1. Flahault, qui avait mûri pendant 15 ans le projet d'établir une carte botanique, forestière et agricole (...) de la France, ne rencontra qu'incompréhension dans les milieux officiels... Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 777.
♦ Domaine du dr.Code forestier (Code pêche fluv.,1875, p. 33).Administration forestière (Forêt fr.,1955, p. 7):
2. Les infractions spécialement définies pour la protection des parcs nationaux ainsi que les infractions commises dans ces parcs en matière forestière, de chasse et de pêche sont constatées par des agents assermentés... Amén. terr.,1964, p. 74.
École forestière. École destinée à former des spécialistes capables de conserver les forêts. Henry avait été reçu à la fois à l'École polytechnique et à l'École forestière qu'il avait choisie, et où il était entré avec le numéro 2 (Gyp, Souv. pte fille,1927, p. 72).
Loc., ART CULIN. (À la) forestière. [Se dit d'une garniture composée de champignons, de lard sauté et de pommes de terre noisettes (d'apr. Lasnet 1970)] Morilles sautées au beurre, dés de lard maigre rissolé, sauce Chateaubriand caractérisent les œufs à la forestière mollets, pochés ou sur le plat (Ac. Gastr.1962).
B.− En partic.
1. [En parlant d'une chose] Qui est couvert de forêts; qui appartient, qui est relatif à la forêt. Chemin, massif forestier; contrée, essences, galerie, région, routes forestière(s). On cantonne dans des abris creusés, des huttes, des grottes, parfois dans une baraque, une ferme en ruines, une maison forestière (De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 250).
2. [En parlant d'une pers.] Qui exerce une charge précise dans une forêt, notamment dans une forêt du domaine public. La brune Marthe Thiriet, fille du garde forestier, se dérobait aux interrogations (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 8).L'exploitant forestier (Forêt fr.,1955, p. 46).
Emploi subst.
Personne qui habite la forêt. Il [Malzat] m'avait encore molesté de ses sottes paroles, prétendant que Brulette n'était qu'une ramasseuse de bois mort; ce qui, chez les forestiers, s'entend d'un fantôme qui court la nuit (Sand, Maîtres sonneurs,1853, p. 198).Anne-Marie était allée à la lisière, avec l'espoir de rencontrer des forestiers, des gens de la montagne (Pourrat, Gaspard,1930, p. 228).P. plaisant. D'abord l'excellent forestier [le pic], plein de tact et d'expérience, éprouve son arbre au marteau, je veux dire au bec (Michelet, Oiseau,1856, p. 186).
Celui qui est chargé de la conservation de la forêt. Et c'est pourquoi le forestier, qui estime le bois d'après l'arbre, ou le fermier, qui veut calculer les sacs de blé ou les bottes de fourrage, ne comprennent pas bien la peinture du plein air (Alain, Beaux-Arts,1920, p. 268).
REM.
Forestièrement, adv.À la manière d'une forêt, comme une forêt. Quand Pierrot prend un vieux balai de crin dont on ne voit que les trous, y met de l'huile de Macassar, et rend ainsi le balai forestièrement touffu (Balzac, C. Birotteau,1837, p. 260).
Prononc. et Orth. : [fɔ ʀ εstje], fém. [-tjε:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932 (jusqu'en 1798 uniquement au masc.). Étymol. et Hist. A. Subst. ca 1140 « celui qui exerce une charge dans une forêt » (G. Gaimar, Histoire des Anglais, éd. A. Bell, 6223). B. Adj. 1538 « qui est couvert de forêt; qui appartient à la forêt » (Est.). Dér. de forest (v. forêt); suff. -ier*; ou du b. lat. forestarius « régisseur d'une forêt royale ou seigneuriale » (dep. 667 ds Nierm.). Forestier conserve la prononc. du -s- sous l'infl. de la lang. jur. qui s'en est tenue à la forme anc. Fréq. abs. littér. : 241. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 94, b) 254; xxes. : a) 452, b) 536. Bbg. Hope 1971, p. 196. − Quem. DDL t. 4. − Scoones (S.). Les N. de qq. officiers féod. des orig. à la fin du 12es. Paris, 1976.

Forestier : définition du Wiktionnaire

Adjectif

forestier \fɔ.ʁɛs.tje\

  1. Qui concerne les forêts.
    • L’écorce de chêne, employée pour le tannage des cuirs, est un élément important de la richesse forestière du département. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 173)
    • Ainsi dans les premiers temps du reboisement, beaucoup de reboiseurs […] ne distinguaient pas la valeur forestière des différents sols. Ils ont eu bien des déboires. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.145)
    • D'après une étude réalisée en Côte d’Ivoire, dans les lieux où les éléphants avaient disparu depuis longtemps on ne trouvait plus de plants de certaines espèces forestières qu'ils ont coutume de disséminer (Alexandre, 1978). — (Yaa Ntiamoa Baidu, La faune sauvage et la sécurité alimentaire en Afrique, FAO, 1998, page 52)
    • On avait commis l'erreur de séparer Grandham, Autry, Condé-lès-Autry et Binarville qui avaient des intérêts forestiers communs. — (Jacques Hussenet, Argonne: 1630-1980, Cendrée, 1982, page 87)
    • L’exploitation forestière, encore peu présente dans la région, est en train de se développer ; en particulier sur la rive Ouest du lac Tumba, la plus riche faunistiquement. — (Charles Doumenge, La conservation des écosystèmes forestiers du Zaïre, IUCN, 1990, page 124)
    • Les trouées étant des moteurs sylvigénétiques, quand elles n'assurent plus le renouvellement des unités forestières, celles-ci régressent, s'effondrent, s'appauvrissent éco-systémiquement et floristiquement. — (La Caraïbe, données environnementales, Karthala & Géode Caraïbe, 2006, page 63)
  2. (En particulier) Qui a quelque charge ou quelque fonction dans les forêts de l’état ou des communes.
    • […], les landes à Bruyères déjà troublées dans leur évolution naturelle par des plantations de Bouleaux, le seront plus encore lorsque dans un avenir prochain l’administration forestière aura enrésiné par des plantations d’Épicéa le plateau tourbeux d’Ecromagny […]. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 133)
  3. Relatif à La Forêt-du-Temple, commune française située dans le département de la Creuse.

Nom commun

forestier \fɔ.ʁɛs.tje\ masculin (pour une femme on dit : forestière)

  1. Exploitant d'une forêt.
    • Le forestier trouvant, dans une lande, Prenanthes purpurea, y introduit avec sécurité, dans nos pays, le Sapin pectiné. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.144)
  2. Personne qui habite la forêt.
    • Il [Malzat] m'avait encore molesté de ses sottes paroles, prétendant que Brulette n'était qu'une ramasseuse de bois mort ; ce qui, chez les forestiers, s'entend d'un fantôme qui court la nuit. — (Sand, Maîtres sonneurs, 1853, page 198)
    • Anne-Marie était allée à la lisière, avec l'espoir de rencontrer des forestiers, des gens de la montagne. — (Pourrat, Gaspard, 1930, page 228)
  3. Animal sylvicole.
    • D'abord l'excellent forestier [le pic], plein de tact et d'expérience, éprouve son arbre au marteau, je veux dire au bec. — (Michelet, Oiseau, 1856, page 186)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Forestier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FORESTIER, IÈRE. adj.
Qui concerne les forêts. Code forestier. Il signifie particulièrement Qui a quelque charge, quelque fonction dans les forêts de l'État ou des communes. Garde forestier. Agent forestier. Substantivement, Un forestier. École forestière, École où se préparent les agents des forêts.

Forestier : définition du Littré (1872-1877)

FORESTIER (fo-rè-stié, stiê-r') adj.
  • 1Qui a une charge dans les forêts. Garde forestier. Agent forestier.

    Substantivement. Un forestier.

    Un forestier, se dit aussi d'un élève de l'école forestière.

  • 2Qui concerne les forêts. Le code forestier. Au bas du petit bois est une source limpide que jamais les chaleurs de l'été n'ont tarie… Les bergers l'appellent la forestière, Dutillet, Yseult de Dôle, X.

    Arbres forestiers, arbres des grandes forêts, par opposition à arbres des bois. Dans un grand terrain très ingrat et mal situé où rien ne voulait croître, où le chêne, le hêtre et les autres arbres forestiers que j'avais semés n'avaient pu réussir, où tous ceux que j'avais plantés ne pouvaient s'élever, parce qu'ils étaient tous les ans saisis par les gelées, je fis planter en 1734 des arbres toujours verts, Buffon, Hist. nat. t. VIII, p. 415, dans POUGENS.

    École forestière, école destinée à former les employés propres à soigner et à conserver les forêts de l'État et de la liste civile, et dont le siége est à Nancy.

    Villes forestières, se dit de quatre villes d'Allemagne qui sont sur le Rhin au-dessus de Bâle dans le voisinage de la forêt Noire ; ce sont Rheinfelt, Waldshut, Seckingen et Laufenbourg.

  • 3 S. m. Les forestiers de Flandre, les anciens gouverneurs de Flandre avant qu'il y eût des comtes. Judith se fit enlever par le forestier de Flandres, Saint-Foix, Ess. Paris. Œuv. t. IV, p. 52, dans POUGENS.

HISTORIQUE

XIIIe s. Un jor estoit alé chacier Melion et li forestier, Lai de Melion. Trop sai bien mes habiz changier, Prendre l'ung, et l'autre estrangier, Or chastelain ou forestiers ; Briement [brièvement, en bref], sui de tous mestiers, la Rose, 11233. Cil qui i faut [en choses de jeu et de solaz] est forestiers [grossier] et champestres, Latini, Trésor, p. 273.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Forestier : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

FORESTIER, (Jurispr.) forestarius, officier des forêts, dont il est fait mention dans une ordonnance de Philippe-le-Bel au parlement de la Toussaint 1291.

Dans plusieurs coûtumes, comme Meaux, Sens, Langres, Vitri, les deux Bourgognes, Nivernois, Mons, Bretagne, les forestiers sont les sergens ou gardiens des forêts. L’ordonnance de 1669 les appelle sergens à garde.

Les gouverneurs de Flandres ont été appellés forestiers, à cause que ce pays étoit alors appellé la forêt Chambroniere. Ces forestiers avoient le commandement sur mer comme sur terre : ils furent ainsi nommés jusqu’à Charlemagne, ou, selon d’autres, jusqu’à Charles-le-Chauve, tems auquel la Flandre ayant été érigée en comté, le titre de forestier de Flandres fut changé en celui de comte de Flandres. Voyez du Tillet, liv. I. de ses mém. de la seconde branche de Bourg. & Pasquier, en ses recherches, liv. II. chap. xjv.

Les Italiens appellent les étrangers forestiers, quasi qui sunt extra fores. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « forestier »

Étymologie de forestier - Littré

Prov. forestier ; du bas-latin foresta, forêt.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de forestier - Wiktionnaire

De l’ancien français forestier → voir forêt et -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « forestier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
forestier fɔrɛstje play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « forestier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « forestier »

  • "Face à l’interdiction d’accès aux plages, les citoyens se rabattent sur les espaces forestiers et risquent de provoquer implicitement les incendies de forêts", a affirmé  M. Mahmoudi dans un entretien à l’APS. , La fermeture des plages accentue la pression sur les espaces forestiers et aggrave les risques d'incendie
  • Étudiez des informations précises sur le marché Tracteur forestier et agricole: statistiques, faits et chiffres, aperçu de la croissance, taille, principaux acteurs, analyse Swot, perspectives de l’industrie et analyse régionale, et prévisions jusqu’en 2029. Étude approfondie sur l’impact du nouveau coronavirus (COVID- 19) pandémie sur le marché Tracteur forestier et agricole à l’origine basée sur les recherches actuelles sur les défis de croissance potentiels et les progrès futurs jusqu’en 2029. boursomaniac, Facteurs menant Mondial Tracteur forestier et agricole Marche (2020-2029) || Deere, New Holland, Kubota - boursomaniac
  • Âgé de 23 ans, Adrien Fabbian, originaire de Lixing-lès-Saint-Avold, vient d’obtenir le statut de technicien forestier territorial à l’ONF (Office national des forêts). , Environnement | Adrien Fabbian, garde forestier à l’ONF et 1 500 ha sous sa coupe
  • Le premier ministre François Legault a profité jeudi de sa présence au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour annoncer que son gouvernement déposerait d’ici le mois d’octobre une nouvelle mouture du régime forestier. L’actualité, Legault veut déposer un nouveau régime forestier dès octobre | L’actualité
  • Dans le Morvan, elle est intimement et génétiquement chez elle au milieu des arbres, et ne s'appelle pas Forestier pour rien. « Du côté paternel, mes ancêtres sont des gardes forestiers et je suis très attachée aux arbres. Je les regarde et je vis avec leurs vibrations. La plus grande leçon pour les hommes, ce sont les arbres qui la donnent. » Elle vante « l'état primaire », l'avantage de « l'humain sauvage sur l'humain d'élevage » et, parmi mille autres choses, tout ce qu'il y a à apprendre dans le silence. Même quand il est traversé « du bruit des chouettes la nuit ». « Quand je suis à Paris, c'est ce qui me manque le plus. » leparisien.fr, Sara Forestier dans «Filles de joie» : «Axelle, c’est moi» - Le Parisien
  • Il est à noter que certaines règles sont imputables sur tout domaine forestier, ces dernières sont primordiales pour la protection du milieu naturel de la faune et la flore. , Environnement | Quelques règles du code forestier

Images d'illustration du mot « forestier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « forestier »

Langue Traduction
Corse foresta
Basque baso
Japonais 森林
Russe лес
Portugais floresta
Arabe غابة
Chinois 森林
Allemand wald
Italien foresta
Espagnol bosque
Anglais forest
Source : Google Translate API

Synonymes de « forestier »

Source : synonymes de forestier sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires