La langue française

Admonestation, admonétation

Sommaire

  • Définitions du mot admonestation, admonétation
  • Étymologie de « admonestation »
  • Phonétique de « admonestation »
  • Évolution historique de l’usage du mot « admonestation »
  • Citations contenant le mot « admonestation »
  • Traductions du mot « admonestation »
  • Synonymes de « admonestation »
  • Antonymes de « admonestation »

Définitions du mot admonestation, admonétation

Trésor de la Langue Française informatisé

ADMONESTATION, ADMONÉTATION, subst. fém.

A.− En gén. Action d'admonester (cf. admonester A); manifestation concrète de cette action :
1. Mais Hortense, d'ordinaire si bonne et si douce pour moi, se montra gauchement sévère; (...) et elle me dit avec autorité : − Henriette, je viens d'avoir un tort en blâmant la conduite de mon frère, n'en aie pas un plus grand en le condamnant légèrement. Cette admonestation me blessa; ... F. Soulié, Les Mémoires du diable,t. 1, 1837, p. 274.
2. J'ai entendu de mes deux oreilles plus de deux cents sermons dont celui-là est un spécimen très-atténué, et dont les formes sont restées proverbiales dans nos paroisses, particulièrement la formule de la fin, qui était comme l'amen de toutes ses prédications et admonestations paternelles. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 2, 1855, p. 351.
3. ... je ne trouve le plus souvent à mon foyer que soucis, récriminations, tiraillements, (...). Je sais bien que Charlotte et Gaspard sont horriblement turbulents; mais Amélie n'obtiendrait-elle point davantage en criant un peu moins fort et moins constamment après eux? Tant de recommandations, d'admonestations, de réprimandes perdent tout leur tranchant, à l'égal des galets des plages; ... A. Gide, La Symphonie pastorale,1919, p. 918.
4. Il fit asseoir l'enfant (...), et, debout, les mains au dos, allant, venant, et soufflant à son habitude, il prononça une brève admonestation, affectueuse et ferme à la fois, rappelant sous quelles conditions Jacques avait le bonheur de réintégrer le foyer paternel, et lui recommandant de témoigner à Antoine autant de déférence et de soumission que s'il se fût agi de lui-même. Un visiteur inespéré écourta la péroraison; ... R. Martin du Gard, Les Thibault,Le Pénitencier, 1922, p. 760.
5. Aussitôt, j'entendis les admonestations maternelles : « Ne mets donc pas deux livres à la fois dans ta poche; tu vas ruiner ton pardessus. Ta poche est encore déchirée. La prochaine fois, je t'avertis que je n'y ferai pas de reprises. Regarde-moi de quoi tu as l'air!... » A. Gide, Les Faux-monnayeurs,1925, p. 998.
6. ... la pression officielle ne se manifestait sur nous que par des admonestations solennelles et doucereuses venues en droite ligne de Berlin, qu'on affichait sur ordre dans nos baraques, et dont la lecture à haute voix nous procura bien des moments de joie. Ces admonestations prenaient généralement pour thème quelque forte vérité première à l'usage des classes enfantines, comme celle-ci, qui fit fortune à Limburg jusqu'à devenir notre scie favorite pendant plusieurs semaines : « Le travail réconforte, l'oisiveté abat ». F. Ambrière, Les Grandes vacances,1946, p. 277.
B.− Spéc., DR. Action d'admonester (cf. admonester B) :
7. Quant à Lucien de Rubempré, mettez-le dès ce soir en liberté, car ce n'est pas lui qui parlera de l'interrogatoire dont le procès-verbal est supprimé, surtout après l'admonestation que je vais lui faire. La Gazette des Tribunaux annoncera demain la mise en liberté immédiate de ce jeune homme. Maintenant, voyons si la Justice souffre de ces mesures? H. de Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes,1847, p. 468.
8. − Monsieur le président, reprit MeQuantin, si MeGrégoire m'interrompt au début de ma plaidoirie pour me contredire inutilement, je n'ai plus qu'à me retirer. Il y eut dans la foule des mouvements en faveur de l'avocat Quantin qui dictèrent au président une admonestation sévère au malencontreux contradicteur. − Maître Grégoire, vous avez un système déplorable de défense que vous n'employez pas aujourd'hui pour la première fois; je vous engage à respecter le discours de votre honorable confrère et à l'imiter quand il écoute plaider un adversaire; autrement le tribunal, qui veut bien pour cette fois n'employer que la réprimande, se verrait obligé d'user de moyens plus rigoureux. Champfleury, Les Bourgeois de Molinchart,1855, p. 200.
9. L'affaire se termina par une ordonnance de non-lieu. L'instituteur fut renvoyé chez lui après une sévère admonestation du juge... A. France, Crainquebille,M. Thomas, 1904, p. 297.
10. Le jeune délinquant ne peut jamais être condamné à une peine. Seule une mesure éducative peut être prise à son égard. Il en est ainsi même en cas de contravention : le tribunal compétent ne peut adresser qu'une admonestation au jeune contrevenant... Nouveau répertoire de droit,Paris, Dalloz, t. 2, 1963, s.v. Enfance délinquante, 3.
Cf. également admonester ex. 9.
Rem. 1. Comme on s'y attend, le sens concr. se rencontre en partic. au pluriel. 2. a) Qq. (quasi-) synon. : admonition, avertissement, avis, censure, correction, exhortation, fustigation, gronderie, leçon, mercuriale, objurgation, recommandation, récrimination, remontrance, représentation, réprimande, reproche, semonce. b) Anton. : compliment, félicitation. c) Admonestation est associé syntagmatiquement aux adj. : affectueux, bref, doucereux, ferme, maternel, paternel, sévère, solennel. 3. Ainsi que l'indiquent les épithètes (rem. 2 c), admonestation est souvent moins fort que le verbe correspondant.
Stylistique − Admonestation, attesté un peu plus souvent au xxes. qu'au xixes., est moins vieilli que le verbe et le subst. concurrent admonition. Dans son emploi gén., il apparaît surtout dans les ét. de mœurs, de caractère (journaux intimes, romans) ayant une certaine noblesse de ton, avec parfois une nuance fam., humoristique, voire iron. ou péj., notamment lorsqu'il souligne le goût des effets déclamatoires (ex. 4, 6). Dans son emploi spécialisé, plus rare, il porte une marque assez faible de technicité. De nos jours, comme admonester, il serait plutôt réservé dans les textes jur. aux cas des jeunes délinquants (ex. 10), mais les textes litt. l'emploient aussi à propos d'adultes (ex. 7, 8, 9).
Prononc. ET ORTH. : [admɔnεstasjɔ ̃]. − Rem. La forme admonétation est empl. concuremment avec admonestation ds Littré et ds DG où elle est qualifiée de ,,vieilli(e)``. La plupart des dict. et les textes ne connaissent que la seconde forme. Enq. : /admonestasiõ/.
Étymol. ET HIST. − Ca 1260 attest. isolée « exhortation ou bien avertissement [cont. insuffisant] » (Liv. de Just., 24 ds Littré : Uns clers empetra letres dou roi à l'abé de Saint-Benoit-sus-Loire, qu'il le porveïst, et en celes letres n'avoit nule amonestation); repris en 1837, « avertissement sévère » (F. Soulié, Les Mémoires du diable, t. 1, p. 274, supra). Dér. de admonester*; suff. -ation*; cf. a fr. amonestaison « avertissement » (début xiiies., Amis et Amiles ds T.-L.) par addition de la forme anc. du suff. (< -atione).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 27.
BBG. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Bruant 1901. − Éd. 1967. − Lafon 1963. − Lasnet 1970.

Wiktionnaire

Nom commun

admonestation \ad.mɔ.nɛs.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’admonester, de faire une réprimande sévère.
    • Le docteur écouta cette admonestation, avec un visage contrit mais avec un sourire narquois qui, malgré lui, glissa sur ses lèvres. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Son entretien avec David l’avait profondément ému et il dut s’étendre sur son lit pour se remettre, mais le souvenir des dernières paroles sorties de sa propre bouche le troublait beaucoup plus que les admonestations de son camarade. — (Julien Green, Moïra, 1950, réédition Le Livre de Poche, page 166)
    • Par avance, il sait ce qu'il trouvera d'imparfait, de médiocre, de mal, d'immuable, en dépit des conseils, des admonestations ou reproches qu'il prodigue et ressasse à chaque inspection. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Les sceptiques sont comme tout le monde, ils peuvent avoir tort, se tromper. Quand cela leur arrive, ils préfèreraient changer d’avis et laisser derrière eux leurs idées fausses. Mais ils le feront difficilement si vous n’avez pour eux qu’admonestations acrimonieuses, accusations et épithètes désobligeants. — (Acermendax (pseudonyme), La violence épistémique le 19 décembre 2016 sur menace-theoriste.fr)

Nom commun

admonétation \ad.mɔ.nɛ.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. (Archaïsme) Variante de admonestation.
    • Le tribunal de Carcassonne confirme le premier jugement et adresse une admonétation au ministère public, en l'invitant a respecter des jugements passés en force de chose jugée. — (Recueil général des lois et des arrêts fondé par J. B. Sirey, Bulletin des sommaires - Volume 5, 1815, Page 516)

Nom commun

admonétation \ad.mɔ.nɛ.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. (Archaïsme) Variante de admonestation.
    • Le tribunal de Carcassonne confirme le premier jugement et adresse une admonétation au ministère public, en l'invitant a respecter des jugements passés en force de chose jugée. — (Recueil général des lois et des arrêts fondé par J. B. Sirey, Bulletin des sommaires - Volume 5, 1815, Page 516)

Nom commun

admonétation \ad.mɔ.nɛ.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. (Archaïsme) Variante de admonestation.
    • Le tribunal de Carcassonne confirme le premier jugement et adresse une admonétation au ministère public, en l'invitant a respecter des jugements passés en force de chose jugée. — (Recueil général des lois et des arrêts fondé par J. B. Sirey, Bulletin des sommaires - Volume 5, 1815, Page 516)

Nom commun

admonétation \ad.mɔ.nɛ.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. (Archaïsme) Variante de admonestation.
    • Le tribunal de Carcassonne confirme le premier jugement et adresse une admonétation au ministère public, en l'invitant a respecter des jugements passés en force de chose jugée. — (Recueil général des lois et des arrêts fondé par J. B. Sirey, Bulletin des sommaires - Volume 5, 1815, Page 516)

Nom commun

admonétation \ad.mɔ.nɛ.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. (Archaïsme) Variante de admonestation.
    • Le tribunal de Carcassonne confirme le premier jugement et adresse une admonétation au ministère public, en l'invitant a respecter des jugements passés en force de chose jugée. — (Recueil général des lois et des arrêts fondé par J. B. Sirey, Bulletin des sommaires - Volume 5, 1815, Page 516)

Nom commun

admonétation \ad.mɔ.nɛ.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. (Archaïsme) Variante de admonestation.
    • Le tribunal de Carcassonne confirme le premier jugement et adresse une admonétation au ministère public, en l'invitant a respecter des jugements passés en force de chose jugée. — (Recueil général des lois et des arrêts fondé par J. B. Sirey, Bulletin des sommaires - Volume 5, 1815, Page 516)

Nom commun

admonétation \ad.mɔ.nɛ.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. (Archaïsme) Variante de admonestation.
    • Le tribunal de Carcassonne confirme le premier jugement et adresse une admonétation au ministère public, en l'invitant a respecter des jugements passés en force de chose jugée. — (Recueil général des lois et des arrêts fondé par J. B. Sirey, Bulletin des sommaires - Volume 5, 1815, Page 516)

Nom commun

admonétation \ad.mɔ.nɛ.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. (Archaïsme) Variante de admonestation.
    • Le tribunal de Carcassonne confirme le premier jugement et adresse une admonétation au ministère public, en l'invitant a respecter des jugements passés en force de chose jugée. — (Recueil général des lois et des arrêts fondé par J. B. Sirey, Bulletin des sommaires - Volume 5, 1815, Page 516)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ADMONESTATION. n. f.
Action d'admonester. Malgré de sévères admonestations.

Littré (1872-1877)

ADMONESTATION (admo-nè-sta-sion ou a-dmo-nè-ta-sion) s. f.
  • Action d'admonéter.

HISTORIQUE

XIIIe s. Uns clers empetra letres dou roi à l'abé de Saint-Benoit-sus-Loire, qu'il le porveïst ; et en celes letres n'avoit nule amonestation, Liv. de Just. 24.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « admonestation »

(1260) (Hapax) En ancien français amonestation (« exhortation, avertissement »). (1837) forme moderne de admonestation. L’usage a hésité jusqu’au XIXe siècle avec la forme admonétation avant que l’Académie Française ne finisse par trancher pour la première.
 Composé de admonéter, admonester et -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Admonéter ; provenç. amonestassio ; espagn. amonestacion.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « admonestation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
admonestation admɔnɛstasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « admonestation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « admonestation »

  • oulà ! ils risquent une sévere admonestation j'en tremble pour eux ladepeche.fr, Narbonne. Ils tentent de repartir du supermarché avec un chariot de 1000€... en payant un seul article à 3 euros - ladepeche.fr
  • Une telle sortie haineuse et insultante de la part d’un fonctionnaire européen de haut rang est sans précédent. Tout comme les fonctionnaires nationaux, les eurocrates sont soumis à un strict «devoir de réserve» afin qu’on ne puisse les accuser de suivre un agenda politique qui minerait l’action de la Commission. En bonne logique, Madero aurait dû être immédiatement suspendu de ses fonctions avant une sanction. Il n’en a rien été. Ce vendredi, après une dizaine de jours de réflexion, l’exécutif présidé par Ursula von der Leyen s’est contenté d’une simple admonestation : «La Commission a rappelé à M. Madero les obligations et principes éthiques auxquels le statut exige que les fonctionnaires de l’UE se conforment, notamment l’obligation de s’exprimer avec prudence, modération et un sens de la proportion, et de s’abstenir de tout acte et de tout comportement qui puissent porter atteinte à la dignité de sa fonction et à celle de la Commission. Toute répétition d’une conduite similaire conduira à des mesures disciplinaires.» Libération.fr, Permis d'insulter pour les eurocrates - Libération
  • Guillaume Jeanson : Un regard inquiet. On peut certes commencer par énoncer la problématique des quantums de peines de prison réellement appliqués aux individus condamnés à être incarcérés. On note alors une grande disparité qui ne cesse de se creuser entre d’abord le montant de la peine théorique encourue pour la commission d’une infraction, ensuite le montant de la peine à laquelle le prévenu est condamné et enfin le montant de la peine qu’il effectuera réellement derrière les barreaux. On peut s’intéresser également à un autre point : celui de l’accumulation des réponses pénales symboliques avant qu’une peine présentant une réalité concrète pour la personne qui s’y voit condamnée ne soit effectivement prononcée : Rappel à la loi, admonestation, remise à parents pour la justice des mineurs, peines de sursis… On peut y ajouter les peines d’amendes non recouvrées et les sursis avec mise à l’épreuve quand le suivi des obligations est défaillant. On peut encore y ajouter les peines d’emprisonnement ferme lorsqu’elles ne sont pas mises à exécution. Sur ce point, la réforme de la justice entrée récemment en vigueur, limite cependant en partie cette possibilité. Là ou, avant cette réforme, depuis la loi pénitentiaire de 2009 une peine d’emprisonnement allant jusqu’à deux ans ferme sans mandat de dépôt conduisait devant un juge d’application des peines chargé de détricoter la peine de prison pour la commuer en une autre peine, cette possibilité ne peut désormais plus jouer que pour des peines allant jusqu’à une année seulement de prison ferme.  Atlantico.fr, Dijon : ces vendettas privées qui se multiplient faute d'une justice sachant punir les agresseurs | Atlantico.fr

Traductions du mot « admonestation »

Langue Traduction
Anglais reprimand
Espagnol amonestación
Italien ammonimento
Portugais admoestação
Source : Google Translate API

Synonymes de « admonestation »

Source : synonymes de admonestation sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « admonestation »

Partager