La langue française

Remontrance

Sommaire

  • Définitions du mot remontrance
  • Étymologie de « remontrance »
  • Phonétique de « remontrance »
  • Citations contenant le mot « remontrance »
  • Traductions du mot « remontrance »
  • Synonymes de « remontrance »
  • Antonymes de « remontrance »

Définitions du mot remontrance

Trésor de la Langue Française informatisé

REMONTRANCE, subst. fém.

A. − Surtout au plur. Discours par lequel on montre à quelqu'un ses torts, ses erreurs, pour l'engager à se corriger. Synon. réprimande.Faire de sévères remontrances à un enfant; adresser à qqn d'amicales remontrances. Ce que n'avaient pas fait les insolences sublimes et burlesques du capitaine, la remontrance courtoise de mon père jeta monsieur de Lessay dans une colère furieuse (A. France,Bonnard,1881, p. 399).Des soldats italiens (...) passé six heures du soir, s'arrogeaient le droit, hier et avant-hier soir, de canarder les passants attardés; ce qui leur valut, me dit-on, de vives remontrances de la Kommandantur (Gide,Journal,1942, p. 149).
Geste de remontrance. Au moment où j'allais faire tout de même un petit geste de remontrance pour interrompre ces grossièretés, elle s'est rebiffée et elle m'en a cassé un morceau à moi-même (Céline,Voyage,1932, p. 605).
B. − HIST. DES INSTIT.
1. Au plur. Discours adressé au roi par le Parlement, ou les autres cours ou encore par les États ou assemblées de notables, à l'occasion de l'enregistrement d'une ordonnance pour faire état de ses inconvénients éventuels. Itératives remontrances. Le Parlement de Paris, dans ses remontrances sur le ministère de Mazarin, rappela les promesses de Henri IV (Staël,Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 113):
1. [Le Parlement] de Paris enregistra sans sourciller la liberté du commerce des grains, la commutation de la corvée, la création des assemblées provinciales; mais, sur l'impôt du timbre, il rédigea des remontrances et, quant à la subvention territoriale, il la rejeta en se référant tout net aux états généraux. Lefebvre,Révol. fr.,1963, p. 117.
P. ext. Protestation officielle élevée contre le pouvoir ou ses représentants. Tous vos maréchaux (...) supplièrent eux-mêmes Buonaparte à Wilna, il y a deux ans, d'arrêter sa course sanglante à travers notre sainte Russie. Dès le mois de juin dernier, lors de l'armistice, ils ont renouvelé leurs remontrances! (Adam,Enf. Aust.,1902, p. 144):
2. ... sir Edward Grey... C'est un beau type de diplomate (...). Je sais qu'il a été personnellement scandalisé par le ton de l'ultimatum. Vous avez vu qu'il avait aussitôt agi avec la plus grande fermeté, à la fois par ses remontrances à l'Autriche et par ses conseils de modération à la Serbie. Martin du G.,Thib., Été 14, 1936, p. 346.
2. Au sing. Droit de remontrance. Faculté d'adresser au roi des remontrances. Quelle que soit votre opinion à ce sujet, messieurs, je dois vous prévenir que nous n'accordons pas ici, comme en France, aux parlements et aux cours souveraines le droit de remontrance (Scribe,Bertrand,1833, iv, 5, p. 198).Le Parlement, corps judiciaire, avait pris un caractère politique. Chargé d'enregistrer les édits, il les examinait et il participait ainsi au pouvoir législatif. Il s'était formé chez lui des traditions et des doctrines. Muni du droit de remontrance, il critiquait le gouvernement, il se donnait un air libéral (Bainville,Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 148).
Prononc. et Orth.: [ʀ əmɔ ̃tʀ ɑ ̃:s]. Ac. 1694, 1718: -monstrance; dep. 1740: -montrance. Étymol. et Hist. 1. xives. [date du ms.] « exposition, discours » (E. Prarond, Cartulaire du comté de Ponthieu, p. 28: remontrance de homme est escoulourgable); fin xives. (Froissart, Chron., éd. G. Raynaud, t. 9, p. 27: amiables traitiez et remonstrances d'amour); 2. 1450 « admonestation, avertissement » (Arch. du Nord, B 1684, f o153 v o: refrener [villenies et injures] par paroles et remonstrances); 3. a) 1468 « doléance adressée au roi (ici, par un particulier) » (Ordonnances des Rois de France, t. 17, p. 148): b) 1568 hist. « observations adressées au roi par le parlement » (Bonaventure des Périers [attribution douteuse], Nouvelles récréations et joyeux devis, CXXVI, éd. L. Lacour, t. 2, p. 379: telles remonstrances). Dér. de remontrer*; suff. -ance*. Fréq. abs. littér.: 239. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 488, b) 388; xxes.: a) 303, b) 208.

Wiktionnaire

Nom commun

remontrance \ʁə.mɔ̃.tʁɑ̃s\ féminin

  1. Discours par lequel on remontre à quelqu’un les inconvénients de ce qu’il a fait ou qu’il est sur le point de faire.
    • Malgré les sages remontrances de M. Le baron Roger, il part de nouveau avec quelques marchandises, pour le pays de Brakuas, dans l’intention d’apprendre l’arabe, ainsi que la pratique du culte des Maures. — (Anonyme, Revue littéraire, 1830, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Sans adresser à l’infracteur de la paix jurée ni remontrances, ni sommation préalable, Gonthramn fit marcher contre Chlodowig des troupes conduites par le meilleur de ses généraux, Eonius Mummolus, […]. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 2e récit : Suites du meurtre de Galeswinthe — Guerre civile — Mort de Sighebert (568-575), 1833 - éd. Union Générale d’Édition, 1965)
    1. (Au pluriel) Discours adressé aux rois par un parlement et dans lequel il exposait les inconvénients d’un édit, d’une loi fiscale, etc.
      • Tous les ordres de l'empire vinrent faire à Nabussan des remontrances. — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, XXI. Les yeux bleus, 1748)
      • Aussi, les harangues des princes, les remontrances des ministres, y tiennent-elles une grande place. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d'Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    2. (Par extension) Revendications d'une assemblée au gouvernement.
      • Elles adressèrent au gouvernement les remontrances les plus énergiques, et lui recommandèrent d’assumer lui-même le patronage du clergé. — (Anonyme, Mexique.- Situation des partis, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
  2. Avertissements qu’on donne à un fautif pour l’obliger à se corriger.
    • Je fis au capitaine des remontrances sur sa conduite imprudente qui avait causé, sans nécessité une aussi grande effusion de sang humain. — (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REMONTRANCE. n. f.
Discours par lequel on représente à quelqu'un les inconvénients d'une chose qu'il a faite ou qu'il est sur le point de faire. Sa remontrance fut écoutée, fut bien accueillie. Il ne tint pas grand compte de ses remontrances. Il se dit aussi des Avertissements qu'un père donne à son enfant, un supérieur à son inférieur, etc., pour l'obliger à se corriger. Remontrance paternelle. Sévère remontrance.

REMONTRANCES, au pluriel, se disait particulièrement de Certains discours adressés aux rois par les parlements et dans lesquels ils exposaient les inconvénients d'un édit, d'une loi fiscale, etc. Le Parlement arrêta qu'il serait fait des remontrances au roi. Le Parlement délibéra, ordonna qu'il serait fait d'itératives remontrances.

Littré (1872-1877)

REMONTRANCE (re-mon-tran-s') s. f.
  • 1Représentations que l'on fait à quelqu'un sur une action en particulier ou sur ses actions en général. Vous savez bien que vous me permettez les disputes, et que vous ne me défendez que les remontrances, Molière, Festin, III, 1. Les remontrances pleines d'aigreur et de murmure sont un commencement de sédition qui ne doit pas être souffert ; ainsi les Israélites murmuraient contre Moïse, et ne lui ont jamais fait une remontrance tranquille, Bossuet, Polit. VI, II, 6. J'ai beau vous arrêter, ma remontrance est vaine ; Allez, partez, mes vers, dernier fruit de ma veine, Boileau, Épître X. Varron, malgré les remontrances de son collègue, engagea la bataille près du petit village de Cannes, Rollin, Traité des Ét. III, 1. Le roi [Louis XI] fut extrêmement offensé des remontrances du duc d'Orléans, Duclos, Œuv. t. II, p. 218.
  • 2Avertissement qu'un père donne à son enfant, un supérieur à son inférieur, pour l'engager à se corriger. M. le Tellier fut choisi [lors d'une rébellion] pour chercher ces difficiles tempéraments de menace qui étonne, et de remontrance qui corrige, Fléchier, le Tellier. Ce sage vieillard, reconnaissant bientôt la désolation du jeune homme, changea ses graves remontrances en des paroles de tendresse pour adoucir son désespoir, Fénelon, Tél. XVI. Dans l'enfance, la contrainte, les remontrances et même les châtiments ne sont que de petits chagrins, Buffon, Natur. des anim.
  • 3 Au plur. Anciennement, discours adressés au roi par les parlements, dans lesquels ils protestaient contre un édit, une loi, etc. Ces remontrances où, mêlant le respect que doit un sujet à son souverain avec cette confiance que doit avoir un magistrat qui porte la parole de la justice devant le roi du monde le plus juste…, Fléchier, Lamoignon. Les premières remontrances que fit jamais le parlement furent adressées à Louis XI, sur cette fameuse pragmatique promulguée par Charles VII, et par le clergé de France assemblé à Bourges, Voltaire, Hist. parl. X. Il [le parlement] en fit [des remontrances] pour la grille d'argent de Saint-Martin, que François Ier acheta des chanoines et dont il devait payer l'intérêt et le principal sur les domaines ; voilà la première remontrance pour affaire pécuniaire, Voltaire, Dict. phil. Parlement de France.

HISTORIQUE

XVe s. Et qu'il luy avoit fait plusieurs remonstrances pour le desmouvoir de l'amytié des Angloys, Commines, IV, 8.

XVIe s. Lucullus… l'employoit [un soldat] à quelque exploict hazardeux, par toutes les plus belles remontrances de quoy il se pouvoit adviser, Montaigne, II, 5.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

REMONTRANCE, s. f. (Jurisprud.) est l’action de remontrer ou représenter quelque chose à quelqu’un.

Les cours souveraines ont la liberté de faire des remontrances au roi, lorsqu’elles trouvent quelque difficulté sur les ordonnances, édits & déclarations, qui leur sont envoyés pour enregistrer. Les autres tribunaux n’ont point la même prérogative de faire directement leurs remontrances au roi ; s’ils ont quelques observations à faire, ils doivent donner leur mémoire à M. le chancelier.

Quelquefois après de premieres & d’iteratives remontrances, les cours font de très-humbles représentations lorsqu’elles croient devoir encore insister sur les objets de leurs remontrances.

Remontrance est aussi une représentation que l’avocat ou le procureur d’une partie fait à l’audience, soit pour demander la remise de la cause qui n’est point en état, soit pour faire ordonner quelque préparatoire.

Remontrances sont aussi le titre que l’on donne en certaines provinces aux écritures que l’on intitule ailleurs avertissement. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « remontrance »

Remontrant ; picard, remontrance, ostensoir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De remontrant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « remontrance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
remontrance rœmɔ̃trɑ̃s

Citations contenant le mot « remontrance »

  • Rien ne sert de parler des choses qui sont déjà accomplies, ni de faire des remontrances sur celles qui sont déjà très avancées, ni de blâmer ce qui est passé. De Confucius / Entretiens du maître avec ses disciples
  • «Depuis le déconfinement, les gens ne se supportent plus», un chauffeur de la RATP a fait part à RMC d’une agression, provoquée par une remontrance concernant le port du masque, dont il a été témoin. D'après l’homme, il s’agit de la troisième de ce genre survenue dans un bus en deux semaines. , Il demande à un passager de mettre un masque et se fait rouer de coups dans un bus de Saint-Denis - Sputnik France
  • Comme d'habitude, il y en a qui sont toujours très fort et inculte. BAIGNADE INTERDITE. Mais comme il est interdit d'interdire et dès que l'on fait une remarque ou remontrance, la privation d e libertés est invoquée..... Quand on voit au début juin deux individus qui traversent le lac à la nage ou plutôt un qui nage correctement et l'autre comme une clé à molette, il ne peut arriver que ce genre de drame. J'espère simplement que des individus ne vont pas intenter un procès à la mairie. Ou bien une marche blanche. ladepeche.fr, Toulouse. Noyades : série noire au lac de La Ramée - ladepeche.fr
  • Le règlement l’impose : la finale de la Ligue des Champions (programmée le 23 août) doit toujours être diffusée en clair. Cette année, le groupe TF1 a donc négocié avec RMC (ou plutôt Altice, sa maison-mère détentrice des droits de la C1 de 2018 à 2021) pour diffuser la finale. Une excellente nouvelle pour les téléspectateurs qui pourront apprécier le duo Margotton-Lizarazu. On se souvient que l’année dernière, c’est BFM TV, qui appartient aussi au group Altice, qui avait diffusé la finale, ce qui lui avait valu au passage une remontrance du CSA qui estime que BFM TV est une chaine consacrée à l’information économique et financière. Le Quotidien du Foot, La finale de la Ligue des Champions sur TF1 ! - Le Quotidien du Foot
  • Manifestement intolérant à la frustration, le contrevenant s’emporte face à leur remontrance. Les policiers de la compagnie départementale d’intervention arrivent en renfort. Eux aussi essuient insultes et bientôt, crachats sur leurs uniformes. , Toulouse. Passager sans masque dans le métro : mécontent d'une remontrance, il crache sur la police | Actu Toulouse
  • À l’heure où nous rédigeons ces lignes, seul Leclerc a fait l’objet d’une remontrance par écrit car il n’existe pas de preuve formelle que Bottas ait croisé de près quelqu’un d’extérieur à sa bulle.  autohebdo.fr, F1 - Bottas et Leclerc justifient leur sortie de la bulle F1
  • Les policiers arrêtent alors le conducteur de la Honda Accord. On ignore s'ils ont dressé une contravention à son encontre, où s'ils se sont contentés d'une petite remontrance. Mais méfiez-vous des Ford Mustang grises pendant vos vacances en Floride ! Turbo.fr, Des policiers se cachent en Ford Mustang pour surprendre les automobilistes (vidéo)
  • Jean-Charles Kohlhaas devrait se souvenir de son dernier passage au conseil régional, lui qui a été nommé 5e vice-président à la Métropole de Lyon, délégué aux Déplacements, aux Intermodalités et à la Logistique urbaine. Un cadeau un peu forcé de la part du président LR, qui n'a pas manqué de faire rire la victime de la remontrance publique. Lyonmag.com, Jean-Charles Kohlhaas taclé par Laurent Wauquiez : “l’Auvergne, elle mérite d’être respectée”

Traductions du mot « remontrance »

Langue Traduction
Anglais remonstrance
Espagnol protesta
Italien rimostranza
Allemand protest
Chinois 示威
Arabe احتجاج
Portugais protesto
Russe увещевание
Japonais 証言
Basque remonstrance
Corse risturazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « remontrance »

Source : synonymes de remontrance sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « remontrance »

Partager