La langue française

Accueil > Orthographe > « Discussion » ou « discution » ?

« Discussion » ou « discution » ?

« Rien ne vaut une bonne discussion auprès du feu. »

Voilà une faute grossière mais que je me dois de traiter sur ce site car elle est encore trop fréquente ! Il faut cependant excuser ceux qui font cette faute, et qui souvent influencés par l'orthographe du verbe « discuter ». Alors faut-il écrire « discussion » ou « discution » ? La réponse dans cet article. Bonne lecture !

On écrit « discussion » ou « discution » ?

Règle : on écrit toujours « discussion » avec deux « s ». « Discution » (avec un « t ») est parfois écrit de manière erronée du fait du verbe « discuter » qui, lui, possède bien un « t » ! En effet, les nombreux mots français se terminant en « -tion » sont souvent dérivés d'un verbe finissant par -ter comme « discuter ». Par exemple : adopter/adoption, exécuter/exécution,  électrocuter/électrocution etc.

Définition et étymologie de discussion (source) : « discussion » vient du latin discussio qui signifie « secousse », « ébranlement » et de discutere signifiant « faire voler en éclats », « briser », « fracasser ». Ainsi, une discussion est l'action de discuter, d'examiner en faisant preuve d'esprit critique. On parle de « discussion » pour décrire un débat au cours duquel un ou plusieurs interlocuteurs échangent des arguments contradictoires sur une question. Cependant, aujourd'hui « parler de la pluie et du beau temps » constitue aussi une « discussion » ! « Discussion » devient ainsi synonyme de « conversation », « bavardage ».

Un débat historique : « discution » ou « discussion » ?

Je me dois de mentionner toutefois la mention de l'orthographe « discution » dans certains écrits datant d'avant le XVIIIe siècle. On retrouve notamment la note suivante dans le Dictionnaire critique da la langue française de 1787 :

Plusieurs écrivains ont écrit discution avec un t, entr'aûtres, Bossuet, Rousseau, Bougainville, l'Ab. Bergier, etc. Dans le Dict. Gram. on le condamne ; mais il semble qu'à consulter l'analogie il devrait être préféré, puisqu'il vient de discuter ; au lieu de discussion n'a de plus pour lui que l'étymologie latine discussio et quelques Dictionaires. Les Auteurs sont partagés.

Dictionnaire critique da la langue française, 1787

Si « les auteurs sont partagés » à l'époque, il est clair que désormais, « discussion » est la bonne orthographe. On peut le voir si on analyse les occurrences des deux formes dans les textes écrits depuis quatre siècles :

Google Ngram
Source : Google Ngram (occurrences de « discution » et « discussion » dans les ouvrages publiés

Exemples d'usage du mot « discussion » dans la littérature

La discussion commencée sur le pas de la porte se poursuivait dans les petits journaux qui naissaient toujours dans ces moments-là, sur les affiches suivantes.

Aragon, Les Beaux-Quartiers, 1936

Deux heures de récriminations, de discussions, d’engueulades entre les hommes, entre les gradés, se passèrent ainsi, dans la nuit et la neige, avant qu’on eût trouvé moyen de donner à tout le monde le petit morceau de ruine auquel il pensait avoir droit.

Romains, Les Hommes de bonne volonté, 1938

Quant à notre sujet de discussion (à propos de votre jeune homme), ce que vous m'écrivez dans votre dernière lettre est tellement ma manière de voir que je l'ai non seulement mise en pratique, mais prêchée.

Gustave Flaubert, Correspondance

Les cinéastes ne l'intéressent pas. Elle préfère les sportifs. Pourquoi pas ? dit Martin. Tout est possible », et nous étions de nouveau en pleine discussion.

Milan Kundera, Risibles amours

Et j'ai descendu les huit marches je dis bien huit, car après, avec la postérité historique, il y aura peut-être des doutes et des discussions là-dessus et j'ai tendu à monsieur Tapu la main de l'amitié, vu que c'était un moment de révélation qui méritait un geste que les photographes pourraient immortaliser plus tard.

Romain Gary, L'angoisse du roi Salomon

Vous savez désormais tout sur l'orthographe du mot « discussion ». J'espère que cet article vous a été utile et que vous ne ferez plus jamais cette erreur. N'hésitez pas à visiter les autres catégories du site pour continuer à améliorer votre maîtrise de l'orthographe française.

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

Joysenos

Je trouve très bon cet article. Merci beaucoup pour l’effort fournit

Répondre
Nicolas Le Roux

Merci à vous pour votre commentaire.

Nicolas.

Répondre
chatour

Merci pour cette mise au point.

Répondre
Nicolas Le Roux

Avec plaisir, merci de votre commentaire.

Nicolas.

Répondre
lu33390

Bonjour , si « les auteurs sont partagés » à l’époque, il est « clair » qu’aujourd’hui encore ce n’est pas « clair » , pourquoi s’appuyer sur discussio et non sur discutere , ca rendrait ce mot « logique » et plus simple , mais il est vrai que la poignée d’intellectuels qui décident comment doit s’écrire le Français sont des lettrés , mettent environ un siècle pour écrire un dictionnaire ( là ou Larousse et Robert mettent 10 ans ..) et que le Français ( le quidam qui parle tout les jours Français) aura fait quelques changements entre-temps . Si ces gens veulent se référer à nos (très lointaines) sources , alors qu’ils remettent un seul « t » à quittance ( qui vient de quitus ) et encore bien d’autres anomalies … Rendons au peuple sa langue , simplifions l’ortografe comme au Portugal , et si une poignée d’intellectuels se plaisent à parler le latin ou le grec ancien , qu’ils le fassent entre eux . Nous sommes (parait-il) en démocratie , les décideurs devraient etre au service du peuple , qui a peu de temps et de moyen pour apprendre à écrire notre langue , nettoyez toutes ces absurdités , genre choux , hiboux ..etc , et les étrangers qui apprennent notre langue seront aussi ravis …
Je suis bien conscient qu’il y aura un temps d’adaptation et des difficultés , mais si chaque soir aux journal de 20H ,ils présentaient 1 modification , au bout d’un an la réforme des mots usuels serait faite à 100% .

Répondre
Nicolas Le Roux

Merci pour votre commentaire !

Nicolas.

Répondre
drissa

vraiman bravo a vous

Répondre
Py

Vou*

Répondre
Silver

Heuuu …
vous savez que dans le titre vous l’avez correctement orthographié, en disant par la suite que c’est une faute grossière ?!

Répondre
Chris

« Rien ne vaut une bonne discussion auprès du feu. »
Voilà une faute grossière mais que je me dois de traiter sur ce site.

Telle est la présentation que l’on peut voir en début de votre page web . . . alors que la phrase « Rien ne vaut une bonne discussion auprès du feu » est tout à fait correcte.
Ce que vous expliquez d’ailleurs fort bien dans les lignes qui suivent.
Cette présentation peut donc prêter à erreur !

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Retour au sommaire ➦

Partager