La langue française

Accueil > Orthographe > « Dilemme » ou « dilemne » ?

« Dilemme » ou « dilemne » ?

Sommaire

  • On écrit « dilemme » ou « dilemne » ?
  • Exemples d'usage du mot « dilemme »

« Entre aller au cinéma et faire une promenade : quel dilemme ! »

On est souvent influencé de manière inconsciente par la prononciation ou l'écriture de certains mots. Cela peut engendrer des erreurs qui deviennent malheureusement trop fréquentes. S'il y a peu de mots qui se terminent par -emme en français (femme, gemme, flemme etc.), il n'est pas rare de voir leur orthographe atrophiée par -emne. Voici un article qui explique l'orthographe de « dilemme ». Bonne lecture !

On écrit « dilemme » ou « dilemne » ?

Règle : on écrit toujours « dilemme » avec deux « m » et non « mn ». On est en effet souvent influencé à tort par « indemne » qui lui s'écrit avec « mn ».

Définition de dilemme (source) : un « dilemme » désigne la nécessité dans laquelle se trouve une personne de devoir choisir entre les deux termes contradictoires et également insatisfaisants d'une alternative. Lorsqu'on n'arrive pas à choisir entre deux options, on est face à un dilemme.

L’« alternative », au contraire, doit conduire à deux solutions différentes selon que l’une ou l’autre proposition a été adoptée.

Dilemme vient du grec ancien δίλημμαdilemma, composé de δι-di- (« double ») et λῆμμαlêmma (« proposition »), désignant ainsi une double proposition à laquelle on fait face.

A noter, pour ne pas simplifier les choses, qu'on trouve l’adjectif très rare « dilemnatique » écrit avec « mn » chez Balzac :

À quarante ans, la femme (...) éprouve un effroi solennel (...) Voici le sens dilemnatique de cette crise.

Balzac, Les Petits Bourgeois, 1850

Le dilemme cornélien

On assimile le dilemme au « dilemme cornélien » (ou choix cornélien), expression créée en l'honneur de Corneille qui expose ce genre de choix impossible dans plusieurs pièces de théâtre et notamment Le Cid et Polyeucte.

Dans Le Cid, Rodrigue qui est follement amoureux de Chimène, doit venger l'honneur de son père « bafoué » par le père de sa fiancée. Rodrigue est ainsi face à un dilemme cornélien : si Rodrigue obéit à son devoir, il doit tuer le père de sa promise, mais par conséquent perdre son amour ; s'il refuse la vengeance au profit de l'amour, il manque à son devoir et portera toute sa vie la marque de la lâcheté.

Exemples d'usage du mot « dilemme »

Je suis devant un dilemme : faire ou ne rien faire ?

Georges-Marc Benamou, Comédie française: Choses vues au cœur du pouvoir, 2014

Je m'agite dans ce dilemme : être moral; être sincère.

Gide, Journal, 1892.

Pour elle, en ces heures-là, aucun autre dilemme qu'être ou ne pas être.

Mauriac, Cahier noir, 1943

On a fait ce dilemme : violation de la propriété, ou prime à la délation.

Proudhon, Révolution sociale, 1852

Une nouvelle dans tous les sens du mot peut-être parce que ces situations imprévues nous forcent à entrer plus profondément en contact avec nous-même, ces dilemmes douloureux que l'amour nous pose à tout instant, nous instruisent, nous découvrent successivement la matière dont nous sommes fait.

Marcel Proust, À la recherche du temps perdu

Vous écrirez désormais toujours « dilemme » avec deux « m ». J'espère que cet article vous a été utile, n'hésitez pas à lire les autres articles du site.

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

michel raimbault

Bonjour,
La prononciation des mots étant aussi une grammaire , concernant Dilemme et indemne j’ai fait une confusion je demandais à ce que l’on prononce bien le n le n d’indemne et non pas ,bien entendu ,de Dilemme. J’ajoutais qu’il en est ainsi pour certains mots entre autres, Arg-u-er prononcer le u contrairement à narguer et ar-c-tique prononcer le c comme dans arc.
Il serait bon de temps en temps d’intervenir sur la prononciation des mots .,qu’en pensez-vous ?

Répondre
DAH

Vraiment je suis très contant de ces indications c’est très bien.

Répondre
Handschuhhuh

Très bonne correction.

Répondre
Stephen Grenier Stini

Excellent pour dissiper nos doutes. Plus aucun dilemme après lecture. Merci. 🙂

Répondre
Bien-Aimé

Merci beaucoup pour l’explication judicieuse de ce concept: « dilemme » . vous faites un travail bien mérité pour épurer la langue française à l’instar de Malherbe au XVIIe siècle bravo! continuez !!!!

Répondre
La langue française

Merci à vous pour votre commentaire.

À bientôt,
Nicolas.

Répondre
TMT

Une leçon intéressante.
Courage.

Répondre
Jean de dieu zagba

J’adore cette façon de nous éclairer sur l’orthographe des mots vraiment merci beaucoup

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire
Partager