La langue française

Vénal

Définitions du mot « vénal »

Trésor de la Langue Française informatisé

VÉNAL, -ALE, -AUX, adj.

A. −
1. [En parlant de qqc. qui appartient au domaine comm.] Qui peut s'échanger contre de l'argent; qui est relatif à la vente. Le prix vénal ou conventionnel de la marchandise, c'est-à-dire (...) le prix auquel elle est fixée par l'effet d'une vente libre de part et d'autre (Destutt de Tr., Comment. sur Espr. des lois, 1807, p. 262).
Valeur vénale d'une chose. Ce que l'on peut obtenir en échange de cette chose: marchandises à troquer ou somme d'argent à recevoir; valeur estimée en argent. Synon. valeur marchande*.Lorsque les transactions sont nombreuses et fréquemment répétées, elles s'influencent mutuellement: un prix courant s'établit, et une grandeur très mesurable, à savoir, la valeur vénale d'un immeuble, d'une denrée, d'un service, se trouve dépendre de qualités non mesurables (Cournot, Fond. connaiss., 1851, p. 303).
2. HIST. [En parlant de charge, d'emploi, d'office] Qui s'achetait, sous l'Ancien Régime, à prix d'argent près de l'administration royale. Cette foule de gentilshommes du second ordre anoblis de la veille, soit par les lettres de noblesse que les rois donnaient (...) soit par les charges vénales de secrétaire du roi, etc. (Staël, Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 135).L'élection des jurés pour tous les corps d'arts et métiers fut supprimée et remplacée par des charges prenant le titre d'offices héréditaires et vénaux (Grillet, Ancêtres violon, t. 1, 1901, p. 104).
B. − P. anal. [En parlant de ce qui n'appartient pas au domaine comm.] Qui s'obtient ou peut s'obtenir à prix d'argent; en échange duquel on peut obtenir de l'argent. Parmi nous, comme au temps où tonna Juvénal. Gloire, amour, conscience, honneur, tout est vénal (Pommier, Colères, 1844, p. 10).
P. méton.
Qu'on peut acheter; qui se vend au plus offrant. Synon. mercantile, mercenaire, corruptible.Âme vénale; presse vénale; juge vénal. Tirésias était un agitateur, un prophète, un journaliste, fort habile, mais vénal (Barrès, Voy. Sparte, 1906, p. 95).Plume vénale, d'un écrivain vénal. V. plume II B 4 ex. de Crèvecœur.
Qui se vend pour de l'argent ou qui peut être acheté, obtenu de manière immorale, de manière illicite. Les fautes commises par le gouvernement de Georges III (...) soutenues par un parlement vénal et une nation orgueilleuse (Say, Écon. pol., 1832, p. 235).Que n'avez-vous aussi balayé les soldats, Et l'injustice assise au cœur du tribunal. Et le treizième apôtre et le baiser vénal, Et le consentement aux lèvres de Judas (Péguy, Ève, 1913, p. 728).
Femme vénale. Femme dont on obtient les faveurs pour de l'argent. Synon. prostituée.Quatre ans après, j'apprends que cette femme était vénale. Il suffisait d'y mettre le prix. Je m'abouche avec une digne entremetteuse, qui lui verse le tarif demandé (Arland, Ordre, 1929, p. 137).
REM.
Vénalement, adv.,rare. De manière vénale; pour de l'argent, en échange d'argent. Agir vénalement. Le vrai penseur doit désirer que ceux qui embrassent vénalement la profession de lettrés soient découragés par la perspective de mourir de faim (Renan, Drames philos., Eau jouvence, 1881, IV, 2, p. 490).
Prononc. et Orth.: [venal], [-o]. Ac. 1694, 1718: ve-; dep. 1740: vé-. Étymol. et Hist. Ca 1225 « qui se vend, s'acquiert à prix d'argent » (Reclus de Molliens, Charité, éd. A.-G. Van Hamel, p. 67, CXXVI, 3); 1288 péj. (Jehan de Journi, Dime de penitance, éd. DrHermann Breymann, p. 83, vers 2964). Empr. au lat.venalis « à vendre; qui se vend », dér. de venus, -i « vente ». Fréq. abs. littér.: 113.

vénal « qui se laisse acheter au mépris de la morale »...

Wiktionnaire

Adjectif

vénal \ve.nal\

  1. Qui se vend, qui peut se vendre ; il ne se dit au propre que des charges et des emplois qui s’achètent à prix d’argent.
    • Je rappelle que toutes les charges de judicature étaient vénales. Le prix de plusieurs d'entre elles avait beaucoup baissé depuis le commencement du siècle. — (Alfred Franklin, La vie privée d’autrefois - La vie de Paris sous Louis XV devant les tribunaux, Paris, Plon, 1899, page 10)
  2. Qualifie celui qui vend sa conscience, qui ne fait rien que par un intérêt illicite, que pour de l’argent.
    • Il lui fit épouser Giorgio de Croce, homme vénal et de bonne composition qu'il destinait à être le père de ses enfants. — (Klabund, Les Borgia, 2011)
  3. Qui se vend pour un intérêt illicite, en parlant des choses.
    • Une éloquence vénale.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VÉNAL (vé-nal, na-l') adj.
  • 1Qui se vend, qui peut se vendre, en parlant de charges, d'offices. Les charges de notaire, d'avoué, de commissaire-priseur, etc. sont vénales. Les offices vénaux étaient ceux de justice et de finance, les offices non vénaux étaient ceux de la couronne. On ne voit, je crois, dans l'antiquité aucune trace qui marque que les dignités soit de l'État, soit de la judicature, y aient jamais été vénales, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. I, p. 206, dans POUGENS. Je vous avoue que je bats des mains, quand je vois que la justice n'est plus vénale, Voltaire, Lett. Florian, 1er avr. 1771. Il faut, dans une monarchie, que les charges de magistrature soient vénales, parce que, si elles ne l'étaient pas, l'intrigue les vendrait, et l'administration de la justice serait un brigandage, Condillac, Comm. gouv. II, 11.

    Fig. L'intérêt marchandant des épouses vénales, Delille, Parad. perdu, X.

    Valeur vénale, la valeur actuelle d'une chose dans le commerce. La différence de la valeur vénale de la marchandise sur les lieux d'où elle provient, et sur les lieux où elle arrive, Instit. Mém. scienc. t. VII, p. 441.

  • 2 Fig. Qui n'agit que par intérêt, que pour de l'argent. Mais, puisque tu te vends, va chercher qui t'achète, Perfide, et porte ailleurs cette vénale foi Qu'obtiendrait ma rivale à même prix que moi, Corneille, Tois. d'or, IV, 4. Un délateur vénal et formidable [sous Néron]… Suilius…, Diderot, Cl. et Nér. I, 59. âme vénale, Rousseau, Ém. I.

    On dit aussi : éloquence vénale, langue vénale. Si l'auteur voulait parler des présents donnés, pourquoi s'attacher à saint Cyrille, et ne pas dire un mot de l'argent avec lequel ses envieux achetèrent des langues vénales, pour le calomnier auprès de l'empereur ? Bossuet, Rem. Hist. conciles, II, 3.

    C'est une plume vénale, c'est un auteur qui soutient toutes les opinions, pourvu qu'on le paye. J'employai la plume vénale de G. Buchanan, J. Bruslé, Lucien en belle humeur, t. I, p. 349, dans POUGENS. Rien de vigoureux, rien de grand ne peut partir d'une plume toute vénale, Rousseau, Conf. IX.

SYNONYME

VÉNAL, MERCENAIRE. L'homme vénal vend sa moralité pour de l'argent. Le mercenaire est, il est vrai, au salaire et à la disposition de celui qui le paye, mais le mot exprime plus l'infériorité de position que l'immoralité.

HISTORIQUE

XIIIe s. Amours tousjors est tournée es mauvès ; Communaus est à ceuls qui ont monnoie ; D'amours venaus por rien bien ne diroie, Hist. litt. de la Fr. t. XXIII, p. 827. Prions… Après pour tous les cardonaus, Qui tous sont devenus venaus, Arch. des miss. scient. 2e série, t. III, p. 299.

XVIe s. Qu'ils pardonnoient aux barbares, s'ilz estimoient toutes choses venales à prix d'or et d'argent…, Amyot, Arist. 25. Il vouloit rendre venal le souverain magistrat, Amyot, Pomp. 62. N'en va il pas comme en matiere de livres, qui se rendent d'autant plus venaulx et publicques, de ce qu'ils sont supprimez ? Montaigne, III, 316.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

VÉNAL. - HIST. XIIIe s. Ajoutez : Sauf ce que del venel [choses à vendre] que li home acheteront dedenz la vile de Saint-Quentin à paier le jor de l'achat ou errant [aussitôt], li maires les en puet justicier et destraindre del paier, Charte du Vermandois, dans Bibl. des ch. 1874, XXXV, p. 474.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « vénal »

Du latin venalis, dérivé de venum (« vente »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenc. venal, venau ; espagn. venal ; ital. venale ; du lat. venalis, de venum, vendre ; comparez ὦνος, prix, ὦνη, achat ; sanscr. vasna, prix de vente.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « vénal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vénal venal

Citations contenant le mot « vénal »

  • Le plus grand nombre est bête, il est vénal, il est haineux. C'est le plus grand nombre qui est tout. Voilà la démocratie. De Paul Léautaud / Passe-Temps
  • Ni vénale ni achetable, je me donnerai à qui saura m'aimer sans chercher à s'approprier autre chose que ce que je veux lui offrir. De Sophie Chauveau / Débandade
  • Le marketing est une sorte de sociologie vénale, d'ethnologie de bazar dont le but est de savoir de quoi vous n'avez pas besoin et que l'on pourrait quand même vous vendre. De Philippe Meyer
  • Il y a un amour que l'on appelle vénal pour laisser croire que l'autre ne se vend pas. De Etienne Rey / De l'Amour de Stendhal
  • Moi par exemple je ne suis pas vénal pour deux sous, ce serait idiot, je ne le deviens qu’à partir de beaucoup plus. De Philippe Geluck / Et vous, chat va ?
  • La valeur vénale n’a pas de définition légale. Elle est pourtant à la base des estimations faites par l’administration fiscale pour juger de la valeur des biens immobiliers en matière d’imposition (ex-ISF) mais aussi en matière de donation et transmission (droits de succession). Si l'évaluation par le contribuable lui semble inférieure à la "valeur vénale réelle" du bien, l'administration fiscale peut la rectifier. Mais là encore, aucun texte ne précise ce qu'est la valeur vénale, On ne peut donc que se référer à la définition qui en est donnée par la jurisprudence “le prix d'un bien qui pourrait être obtenu par le jeu de l'offre et de la demande au moment de la mutation ou des clauses de l'acte de vent” (Cass. com., 6 décembre 2005, n° 03-18 782). Capital.fr, Valeur vénale : principe et évaluation - Capital.fr
  • Quelqu’un a ici été rhabillé pour l’hiver (qui peut être froid, dans ce coin-là)… Qui ça? Jean de Watteville (1618-1702). C’est a priori un traître comme on en connaît beaucoup: on lui reproche de n’avoir pas su empêcher, en 1672, le rattachement de la Franche-Comté, alors espagnole, à la France – et surtout d’en avoir retiré d’importants bénéfices. Bref, l’exemple type du transfuge vénal. Mais là où le cas Watteville devient intéressant, c’est qu’à cette traîtrise historique (ou plutôt, si l’on s’abstient de toute considération morale, à la réalité attestée de ses faits et gestes dans ce dossier précis) se sont ajoutées toute une série de traîtrises fantasmées et pour certaines passablement fabuleuses. Comme si, pour cimenter le souvenir du renégat à la Franche-Comté, il avait fallu brosser le portrait d’un félon de légende. Le Temps, Jean de Watteville, Zelig en Franche-Comté - Le Temps
  • Francesco et Estelle commencent à penser qu’Anémone est responsable du meurtre de Marcus. En effet, cette dernière admet que Marcus était vénal et dangereux, tandis que la police retrouve ses empreintes sur l’arme du crime. Toutefois, Estelle veut s’assurer de sa culpabilité avant de faire quoi que ce soit. AlloCiné, Plus belle la vie du mercredi 29 juillet 2020 : résumé en avance de l'épisode 4073 [SPOILERS] - News Séries à la TV - AlloCiné
  • NETFLIX. Voici un film d'animation qui en met plein les yeux : décors bariolés, rebondissements en série, scènes d'action explosives… « Animal Crackers » ne fait pas dans la sobriété, mais se déguste avec gourmandise. Après la mort de son oncle, Owen hérite d'un cirque délabré et reçoit une boîte de biscuits en formes d'animaux. Très vite, il s'aperçoit que chacun de ces crackers transforme celui qui l'a mangé en l'animal qu'il représente… Owen, sa femme et leur petite fille vont alors essayer d'utiliser au mieux ces biscuits magiques pour relancer le cirque, menacé par le vénal et redoutable Horatio (frère de l'oncle défunt). Co-réalisé par un ancien animateur de chez Disney, « Animal crackers », malgré un scénario un peu étouffe-chrétien sur la fin, permet de bien s'amuser au milieu de ces bêtes de cirques adorables ou effrayantes. leparisien.fr, «How To Sell Drugs…», «Une Pluie sans fin»… 5 nouveautés à regarder sur les plates-formes - Le Parisien
  • Elle a alerté Vitreuil, mais Marcus est parvenu à sauver la situation en affirmant avoir vu Jeanne bouger un doigt. Vitreuil, pleine d’espoir, demande à Marcus de continuer ses séances, expliquant à Estelle qu’elle se fiche de le savoir vénal s’il fait du bien à Jeanne… Stars Actu, Plus belle la vie en avance : Jeanne se réveille (vidéo PBLV épisode n°4064) - Stars Actu

Traductions du mot « vénal »

Langue Traduction
Anglais venal
Espagnol venal
Italien venale
Allemand käuflich
Chinois 静脉
Arabe الوريد
Portugais venal
Russe продажный
Japonais 静脈
Basque venal
Corse venale
Source : Google Translate API

Synonymes de « vénal »

Source : synonymes de vénal sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « vénal »

Vénal

Retour au sommaire ➦

Partager