La langue française

Trivialité

Sommaire

  • Définitions du mot trivialité
  • Étymologie de « trivialité »
  • Phonétique de « trivialité »
  • Citations contenant le mot « trivialité »
  • Traductions du mot « trivialité »
  • Synonymes de « trivialité »
  • Antonymes de « trivialité »

Définitions du mot trivialité

Trésor de la Langue Française informatisé

TRIVIALITÉ, subst. fém.

A. −
1. Vieilli ou littér. Caractère de ce qui est devenu banal à force de répétition, parce que trop connu, trop courant. Comment faire du dialogue trivial qui soit bien écrit? Il le faut pourtant, il le faut. Puis, quand je vais être quitte de cette scène d'auberge, je vais tomber dans un amour platonique déjà ressassé par tout le monde et, si j'ôte de la trivialité, j'ôterai de l'ampleur (Flaub., Corresp., 1852, p. 20).Bonaparte crée et préforme, dès la fin du XVIIIesiècle, le grand bourgeois d'affaires de la fin du XIXe, tout en le mélangeant encore avec les trivialités de goût et de manières du petit bourgeois de son époque (J.-R. Bloch, Dest. du S., 1931, p. 252).
[Avec un art. indéf.] Chose, propos d'une grande banalité, sans originalité. Que pourraient donc perdre à entrer dans le vers la nature et le vrai? (...) Le vin, qu'on nous permette une trivialité de plus, cesse-t-il d'être du vin pour être en bouteille? (Hugo, Préf. Cromwell, 1827, p. 33).La vulgarité de l'homme apparaissait à tout instant sous le pédantisme du lettré. Et à côté d'images qui ne voulaient rien dire du tout (...), c'étaient des trivialités telles que: « Vingt mille prisonniers, c'est un chiffre; notre commandement saura ouvrir l'œil et le bon (...) » (Proust, Temps retr., 1922, p. 790).
2. Évidence, banalité. Déjà, Hegel relevait dans l'introduction de son Encyclopédie les ambiguïtés de ces attitudes. « C'est, dit-il, un vieux préjugé, une proposition triviale, de dire que l'homme se distingue de l'animal par la pensée. Trivialité certes, mais qu'on devrait à coup sûr trouver singulière, s'il nous arrivait de ressentir le besoin de nous en souvenir en dépit de sa vétusté!(...) »(J. Vuillemin, Essai signif. mort, 1949, p. 88).
B. − Caractère de ce qui est grossier, malséant. Synon. grossièreté, vulgarité.Des manières, des plaisanteries d'une trivialité choquante; s'exprimer avec trivialité. Il faut bien entrer dans la trivialité des détails fonctionnels (...), après cinq semaines d'un jeûne presque parfait, nous nous étions précipités sur la nourriture (...), et les assiettées de soupe (...) avaient eu pour effet de nous gonfler d'eau. Il en résulta (...) un véritable détraquement de la vessie (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 72).
P. méton. Mot, propos ou expression qui sont empreints de vulgarité, d'obscénité, qui évoquent des représentations qui choquent la pudeur. Je me suis beaucoup amusé à écouter MlleMante qui, tant qu'elle se tient, parle comme un des rôles qu'elle joue, et qui, dès que la passion l'emporte, en causant de ses intérêts, lâche des trivialités qui sentent la coulisse (Delécluze, Journal, 1825, p. 253).
Prononc. et Orth.: [tʀivjalite]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. a) 1611 plur. trivialitez « choses de peu d'importance, communes, ordinaires ou familières » (Cotgr.); 1772 trivialités « traits d'expression, propos communs » (Fr. de Baculard D'Arnaud, Épreuves du sentiment, Paris, 1773, p. 52); b) 1669 « caractère de ce qui est banal, trop commun » (Widerhold Fr.-all. et All.-Fr.); 2. a) 1803 « caractère vulgaire de quelque chose, fait de faire référence à une réalité considérée comme basse » (Chateaubr., Génie, t. 1, p. 551); 1846 d'une trivialité à faire rougir un enfant (Proudhon, Syst. contrad. écon., t. 2, p. 69); b) 1789 « propos d'un réalisme choquant » (Le Moniteur, t. 2, p. 410); 1825 « trait d'expression, propos vulgaire » (Delécluze, loc. cit.). Dér. de trivial*; suff. -ité, v. -té. Fréq. abs. littér.: 51.

Wiktionnaire

Nom commun

trivialité \tʁi.vja.li.te\ féminin

  1. (Au singulier) Caractère de ce qui est trivial.
    • […] une décence qu'on ne trouve pas à ce point dans les campagnes où la trivialité est si commune. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 31)
  2. Chose triviale.
    • Une autre fois, ce confrère (de moins en moins ami) me dit sans rire : « Si Hitler s'était allié aux Juifs, il aurait gagné la guerre. » Ouais, et si ma tante en avait - pardon pour la trivialité -, on l'appellerait mon oncle. — (Portrait(s) de Victor Zigelman, textes et documents réunis et édités par Isabelle Pleskoff, L'Harmattan, 2009, p. 128)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TRIVIALITÉ. n. f.
Caractère de ce qui est trivial. Cela est d'une trivialité choquante. Il se dit aussi des Choses triviales. Ce discours est plein de trivialités.

Littré (1872-1877)

TRIVIALITÉ (tri-vi-a-li-té) s. f.
  • 1Caractère, qualité de ce qui est trivial. La trivialité de ce style.
  • 2Chose triviale. Je suis plus fâché que vous des déclamations et des trivialités qu'on a insérées dans l'Encyclopédie, D'Alembert, Lett. à Voltaire, 8 fév. 1757. Des longueurs insupportables, des répétitions sans nombre, des trivialités dites avec pompe [dans le discours de Necker à l'ouverture des États généraux], Mirabeau, Collection, t. I, p. 171.

HISTORIQUE

XVIe s. Trivialitez, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « trivialité »

 Dérivé de trivial avec le suffixe -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Trivial.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « trivialité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trivialité trivjalite

Citations contenant le mot « trivialité »

  • Ceux qui sont fidèles ne connaissent de l’amour que sa trivialité. De Oscar Wilde
  • Au cœur de cet écrin de verdure, huit sculptures en bronze investissent l'espace, prises dans des fragments de vie poétiques : un jeune homme, suspendu sur une structure en bois, rêve au loin, une lanterne à la main. Plus loin sur la pelouse, un autre court en faisant rouler un cerceau avec son bâton. Ce "Grand pousseur de Lune", comme toutes les autres créations de l'artiste, invite à la méditation par son onirisme tendre et inspirant. Chaque mouvement est sublimé par un titre, ne dévoilant aucune scène quotidienne avec trivialité : au contraire, le quotidien est poétique et prête à l'émerveillement. , A la rencontre des figures de Marine de Soos au Musée Cognacq | Arts in the City
  • «Et par le pouvoir d’un mot, je recommence ma vie / Je suis né pour te connaître, pour te nommer / LIBERTÉ» Ecrits en 1942, ces vers de Paul Eluard furent publiés clandestinement sous l’occupation allemande. Ces circonstances expliquent la charge émotionnelle quasi incantatoire de ce poème, considéré comme un acte de résistance. Qu’en reste-t-il aujourd’hui? Employé à tout propos, galvaudé, ce mot «liberté» est comme une enveloppe dont le contenu se dérobe, sombrant parfois dans la plus désolante trivialité. C’est par exemple en son nom que les déconfinés du mois de juin se sont livrés à quelques célébrations bachiques, agglutinés dans des boîtes de nuit. C’est en son nom également que des cortèges de manifestants, aux Etats-Unis, mais aussi en Suisse, ont défilé contre le port du masque: «Si tu portes un masque, tu n’es pas un homme libre!» accusaient les banderoles. (Bon, j’avoue avoir moi-même participé, en son temps, à des démonstrations féministes de lancer de soutien-gorge, bravades dont l’effet émancipateur était plus que douteux!) «Ecrire ton nom» est désormais possible sur n’importe quel support, même sur le terrain de la violence. Ainsi, lors de la campagne de référendum contre la loi sur les armes, en mai 2019, l’UDC n’a pas craint d’affirmer que «désarmer les citoyens, c’est tuer la liberté»! Déroutant renversement des valeurs: être libre c’est pouvoir jouer du révolver; refuser les armes, c’est choisir l’asservissement! Le Courrier, «J’écris ton nom…» - Le Courrier
  • • Le récit est construit sur un jeu d’oppositions, trop systématique : beauté/ laideur, bonté/méchanceté, élégance/trivialité, riches mesquins/ pauvres généreux, intellectuels athées/ baptisés incultes, italien impeccable/ dialecte napolitain, Roberto/Rosario … Giovanna finira par constater, comme une évidence, que le mal et le bien cohabitent en nous !  Atlantico.fr, "La vie mensongère des adultes" de Elena Ferrante : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent | Atlantico.fr
  • Du haut de ses quatre années d’existence, Billboard, malgré les nombreuses démarches, n’a jamais pu décrocher aucun contrat avec un sponsor. Grégory impute d’abord la faute à la passivité du public de son show et au déclin des valeurs du pays. « Le public dicte au sponsor où placer son argent et qui désigner comme ambassadeur. Mais les sponsors aussi choisissent de ne pas supporter des initiatives extrêmement positives en Haïti. À moins que celles-ci s’attèlent au buzz et à la trivialité », a déploré Grégory Bleuciel sans prendre de gants. Le Nouvelliste, Ticket | Billboard tire sa révérence sur Métropole
  • Le nez du major Kovalev a disparu. Un handicap gênant pour un fonctionnaire coquet. D’autant que son nez parcourt la ville et y sème le désordre. Voilà Kovalev entraîné dans une enquête absurde à travers Pétersbourg où chaque recoin est l’occasion d’un nouvel égarement, d’une absurdité bureaucratique ou d’un égocentrisme outré. Et pendant que médecins, policiers, barbiers et fiancées s’agitent pour le remettre en place, le Nez s’envole de pont en pont, séduit les filles, et finit par attraper un rhume, comme si même les Nez étaient gagnés tôt ou tard par la trivialité. Sceneweb, Ronan Rivière met en scène Le Nez d'après Gogol

Traductions du mot « trivialité »

Langue Traduction
Anglais triviality
Espagnol trivialidad
Italien banalità
Allemand trivialität
Chinois 琐碎的
Arabe تفاهة
Portugais trivialidade
Russe тривиальность
Japonais ささいなこと
Basque triviality
Corse banalità
Source : Google Translate API

Synonymes de « trivialité »

Source : synonymes de trivialité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « trivialité »

Partager