La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « trisser »

Trisser

[trise]
Ecouter

Définitions de « trisser »

Trisser - Verbe

  • Émettre des cris caractéristiques, spécifiquement attribués à l'hirondelle.

    Dans l'air frais du matin, on pouvait entendre les hirondelles trisser joyeusement à l'approche du printemps, signe de renouveau pour le petit village.
    (Citation fictive)
  • Utiliser un sifflet pour produire un son aigu ou pour attirer l'attention, par analogie au cri de certains oiseaux.

    La mouquère se mit à brailler et un flicard trissa derrière le truand en déclarant à haute voix qu’il serait infiniment heureux d’avoir la collaboration bénévole de quelques contribuables en vue de la capture de ce dangereux malfaiteur mais l’autre qui n’était pas un tocard se jeta dans une maison que Jacques qui avait commencé une exploration méthodique de la capitale savait être à double entrée.
    — Raymond Queneau, Loin de Rueil
  • Répéter un vers, une séquence musicale ou une idée trois fois.

    Non, ai-je dit deux fois. Faut-il donc que je trisse ?Non, pas de protecteur… mais une protectrice !
    — Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac
  • (Régionalisme: Lorraine, Alsace) Faire éclabousser ou gicler un liquide.

    Chez le maréchal-ferrant, le Doguinet, ça a été kif-kif : au lieu de souffler sur la forge pour la faire brûler, il trissait de l’eau dessus avec sa bouche pour la faire éteindre à chaque instant.
    — Georges Schepfer in Jean Lanher et Alain Litaize, Le parler de Lorraine
  • (Populaire) Se dit de l'action de quitter un lieu rapidement et de manière discrète.

    « Se trisser », c’était un mot du mathématicien à cannes. C’était le mot d’ordre. « Zèbres et zébresses ont à se trisser au métro le plus proche. » On avait repéré tous les cafés à double sortie, aussi bien sur le Boul’Mich’ que près des usines.
    — Dominique et ‎Jean-Toussaint Desanti, La liberté nous aime encore

Expressions liées

  • Chanteur qui trisse une mélodie
  • Trisser une tirade

Étymologie de « trisser »

(Verbe 1) (1839) Du latin trissare, du grec trizein, signifiant « grincer ». (Verbe 2) (1853) Fait sur le modèle de bisser avec tri- pour signifier « trois ». (Verbe 4) (1905) De l'allemand stritzen.

Usage du mot « trisser »

Évolution historique de l’usage du mot « trisser » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « trisser » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Synonymes de « trisser »

Citations contenant le mot « trisser »

  • Cette chronique, publiée chaque mardi, propose d’en découvrir ou d’en retrouver certains. Poursuivons notre balade lorraine où un inventaire à la Prévert nous amène à la rencontre de mots hérités de nos grands-parents. Aujourd’hui : trisser.
    Edition Pont à Mousson | Trisser
  • Je vous remercie par avance de ne pas trisser.
    Liberté d'expression — Bloc-notes : les Français s'éloignent de l'Etat-mamma - Liberté d'expression
  • Chez nous, comme chez vous, m’sieur Dudu, les vaches, elles quissent ! Et quand elles font ça, vaut mieux se trisser fissa. Trésir vient du latin transire, traverser.
    Langue sauce piquante — “autrices? ça se dit, ça?” – Langue sauce piquante
  • Se trisser de l’eau est un sport estival garant d’un peu de fraîcheur.
    Les mots du patois d’hier a aujourd’hui. Trisser

Traductions du mot « trisser »

Langue Traduction
Anglais weave
Espagnol tejido
Italien tessere
Allemand weben
Chinois 编织
Arabe نسج
Portugais tecer
Russe ткать
Japonais 織る
Basque ehuntzen
Corse tessitura
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.