Trapu : définition de trapu


Trapu : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TRAPU, -UE, adj.

A. −
1. [En parlant d'êtres vivants] Petit, large, ramassé et donnant une impression de force et de robustesse. Synon. court1, courtaud, épais, massif, râblé.Silhouette trapue; enfants trapus. Denis, depuis vingt ans dans la maison, petit homme trapu et jovial (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Denis, 1883, p. 844).La race pure des néolithiques proprement dits a été reconnue à Grenelle et en Belgique. Elle constitue le type alpin, brachycéphale (c'est-à-dire à crâne court par rapport à sa largeur), de taille moyenne, au corps trapu et à la face ronde (S. Blanc, Init. préhist., 1932, p. 20).
2. [En parlant de choses] Qui a des formes courtes, lourdes et ramassées. L'olivier trapu au feuillage vert-de-gris (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Sœurs R., 1884, p. 1257).Des montagnes trapues s'élèvent sur de larges bases (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr., 1908, p. 188).L'église (...) élevant avec effort vers le ciel ses deux tours trapues vibrantes de cloches et que le vent n'ébranlait pas (Faure, Hist. art., 1912, p. 272).
B. − Arg. scol., fam.
1. Qui a de solides connaissances, calé. Être trapu en latin; élève trapu en math (Esn. 1966).
2. Difficile, ardu. Un thème, un problème trapu; un bisness trapu (Esn. 1966).
Prononc. et Orth.: [tʀapy]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1555 « court et large, ramassé sur soi-même » (J. Perion, Dialogorum de linguae gallicae origine ejusque cum graeca cognatione libri quatuor, p. 65b cité par Chr. Schmitt ds Mél. Baldinger (K.), 1979, p. 598: hinc brevem hominem trape, et trapu vocamus); 1580 (L. Trippault, Celt-hellénisme, p. 287 ds H. Bursch, Die lateinisch-romanische Wortfamilie von *interpedare, Bonn, 1978, p. 175: trape, ou trapu); 1584 (E. Du Monin, L'Uranologie, 74a ds Fr. mod. t. 6, p. 176: leur corps trapu, mal raboté); b) 1831 en parlant de choses « ramassé, massif » (Michelet, Journal, p. 94); 2. a) 1886 arg. scol. « fort, doué » (s. réf ds Esn.: trapu en math); 1888 (Richepin, Césarine, p. 19: Heurtault [...] a la réputation d'un trapu en x [...] [femme] plus trapue en x que des candidats à Polytechnique); b) 1890 « difficile, ardu » (s. réf. ds Esn.: un thème trapu). Dér., au moyen du suff. -u*, du m. fr. trap(p)e « trapu, ramassé, gros et court » (xives. [date du ms.] Anticlaudianus BN 1634, fo47 rods Gdf.: et trappe estoit toute croustee [mot douteux, la lecture crappe « crasse, salissure » semble préférable]; 1505, Gringore, Les Folles entreprises ds Œuvres, éd. Ch. d'Héricault et A. de Montaiglon, t. 1, p. 47: cuisses trappes), empl. jusqu'au déb. du xviiies., d'orig. inc. (FEW t. 21, p. 283b). Selon Guir. Lex. fr. Étymol. obsc. 1982, trapu serait dér. d'« une forme trape qui désignerait une partie du corps (cf. ventru, bossu, etc.); il s'agit sans doute de tarpe « grosse patte, grosse main » ». La forme trape, répandue dans les dial. fr.-prov. et fr.-comtois, est att. dep. 1360 en a. bernois au sens de « patte (d'ours) » (ds Pierreh., s.v. taupe « patte, surtout patte d'ours; patte au sens de grosse main ») et serait issue d'un rad. prélat. *talpa « patte » (FEW t. 13, 1, p. 65). D'apr. H. Bursch, op. cit., pp. 174-179, repris ds Baldinger Etymol. 1 1988, no814, trapu et trape sont dér. du m. fr. trapper « couper, tailler » (av. 1525, Jacomin Husson, Chron. de Metz, éd. H. Michelant, p. 182 ds Romania t. 35, p. 414: trapper (les vignes)), issu d'un étymon b. lat. *interpedare/*(in)trapedare dont l'un des sens était « couper, amputer, tronquer », et qui a fourni dans les lang. rom. des dér. désignant un billot, une souche d'arbre, et p. anal., un homme trapu, ramassé. Fréq. abs. littér.: 355. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 199, b) 666; xxes.: a) 565, b) 642. Bbg. Meier (H.). Lat.-rom. Etymologien. Wiesbaden, 1981, p. 40. − Schmitt (Ch.). Gräkomane Sprachstreitschriften als Quelle für die frz. Lexikographie. In: [Mél. Baldinger (K)]. Tübingen, 1979, p. 598.

Trapu : définition du Wiktionnaire

Adjectif

trapu \tʁa.py\

  1. Qui est large, court et inspire un sentiment de puissance en parlant des hommes et des animaux.
    • Les animaux les plus forts et les plus résistants sont ceux qui ont le corps ramassé, trapu, comme l’on dit ; […]. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Les femmes, qui sont de taille moyenne et plutôt trapues, portent une robe en vadmel, sorte de flanelle tissée avec la laine qu'elles-mêmes ont cardée et filée. — (Anna Sée, L’Archipel des Féroé, dans la revue Le Tour du Monde, L.44, 1905)
    • Il était petit et assez trapu. — (Nicolas Chatelain, Maxime Bertho, Embrouilles à vingt carats, in Nouvelles policières, éditions Balthazar, avril 2003)

Nom commun

trapu \Prononciation ?\

  1. Échelle.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Escalier.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. Piège.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Trapu : définition du Littré (1872-1877)

TRAPU (tra-pu, pue) adj.
  • Gros et court, en parlant des personnes et des animaux. Trapu, courtaud, mais bien pris dans sa taille, Ducerceau, Poés. Avénem. du messager. Quoiqu'elle [la marmotte] ne soit pas tout à fait aussi grande qu'un lièvre, elle est bien plus trapue, et joint beaucoup de force à beaucoup de souplesse, Buffon, Quadrup t. III, p. 7. Ils [les Lapons] sont très petits, trapus quoique maigres ; la plupart n'ont que quatre pieds de hauteur, et les plus grands n'en ont que quatre et demi, Buffon, Hist. nat. hom. Œuv. t. v, p. 3.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « trapu »

Étymologie de trapu - Littré

Génev. trape ; Dauphiné, trapet ; Lyon, trapet ; de trape, trapu, qu'on trouve très employé au XVIe siècle. On a indiqué le gaélique tarp, tas, monceau. Un adjectif conviendrait mieux, dit Diez ; et il donne la préférence à l'anc. haut-allemand taphar, tapar, pesant, considérable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de trapu - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du moyen français trappe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « trapu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trapu trapy play_arrow

Citations contenant le mot « trapu »

  • En sortant de chez lui pour se rendre au studio, John Lennon croise deux hommes qui font le pied de grue devant le Dakota Building. Le plus trapu des deux, Mark David Chapman, tend un exemplaire de Double Fantasy, que le chanteur paraphe. L’autre, Paul Goresh, photographe amateur, immortalise l’instant: au premier plan, John, un peu flou, a les yeux penchés sur le disque. Au second plan, Chapman, regard en coin, affiche un rictus stupide et néfaste. Ce mauvais cliché montrant l’assassin et sa victime réunis pour la première et avant-dernière fois est vertigineux. Il donne l’impression que John signe une quittance… Le Temps, Après John Lennon, le rêve est fini, et continue à jamais - Le Temps
  • Le castor est le plus gros rongeur d’Europe. Il peut atteindre 1,30 mètre pour 30 kilos. Quelques indices pour le reconnaître : son corps massif et trapu. Son pelage brun uniforme. Sa large queue plate, qui lui sert de gouvernail et de propulseur. , Magazine Tourisme et Patrimoine | Si vous voulez voir des castors, attendez la nuit
  • Jardin. Le concombre et le cornichon filent sur le sol ou s’agrippent à ce qu’ils rencontrent, comme la plupart des cucurbitacées. Même si le cornichon a un port plus trapu et des tiges moins longues que son grand frère. Petit guide pour les cultiver et les déguster, car ils se cueillent en été… La Croix, Copains comme concombre et cornichon
  • Le lourd déguisement rend difficile la sélection des détails les plus fins, mais il est clair que les modèles EQE comporteront de minces phares à DEL qui se fondent dans une calandre à cadre unique. Le nouveau SUV prend des proportions de 4×4 plus traditionnelles et carrées. Par rapport à l’EQC, d’autres changements de style incluent un capot plus trapu, un empattement plus long et une cabine plus accueillante. MOTORS ACTU, Nouveau Mercedes EQE 2022 : jusqu'à 693 km d’autonomie ! - MOTORS ACTU
  • Cet ADN de power cruiser, la V-bob en fait la synthèse avec une position de conduite que le constructeur annonce confortable avec commandes avancées, un guidon plat et un arrière trapu et ramassé. Les surfaces brillantes et mattes côtoient des pièces en métal usinées ou polies, conférant à l’ensemble une belle présence et une qualité à la hausse : , Bullit présente la V-Bob 250 cm3, disponible en août 2020 ‹ Monsieur Vintage – la référence Vintage
  • Une étude dirigée par deux paléoanthropologues basés en Espagne a révélé que l'Homo Erectus était trapu, et non élancé comme les scientifiques le pensaient jusqu'alors, a annoncé mardi l'Université libre de Bruxelles dans un communiqué. Co-auteur de cette étude, Benoit Beyer (ULB) a reconstitué en vidéo le mouvement respiratoire du thorax de cet Homo Erectus et l'a comparé à l'humain moderne, Homo Sapiens. Site-LeVif-FR, Homo Erectus était plutôt trapu - Sciences - LeVif

Images d'illustration du mot « trapu »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « trapu »

Langue Traduction
Corse calze
Basque stocky
Japonais ずんぐりした
Russe коренастый
Portugais atarracado
Arabe ممتلئ الجسم
Chinois 敦实
Allemand stämmig
Italien tarchiato
Espagnol rechoncho
Anglais stocky
Source : Google Translate API

Synonymes de « trapu »

Source : synonymes de trapu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « trapu »



mots du mois

Mots similaires