La langue française

Courtaud, courtaude

Définitions du mot « courtaud, courtaude »

Trésor de la Langue Française informatisé

COURTAUD, AUDE, adj. et subst.

I.− [En parlant d'un animal]
A.− Adj., rare. Qui a une queue courte. Lièvres courtauds. Valermes s'enorgueillit de ses melons (...), Valoire, de ses lièvres courtauds et de ses grives au genièvre (Arène, Veine arg.,1896, p. 201).
B.− En partic.
1. Vx. Cheval courtaud, et p. ell., courtaud, subst. masc.
a) Cheval à qui on a coupé la queue. Une sorte de tintement musical, qui montait des petits sabots du courtaud (La Varende, Heureux les humbles,La Cavalière, 1942, p. 172).
b) FÉOD. Cheval de selle, court et fort, qui servait de monture auxiliaire de voyage aux chevaliers. Il [M. de Beaupréau] était incapable de distinguer une bête de sang d'un courtaud (Ponson du Terr., Rocambole, t. 1, 1859, p. 590).
2. Chien courtaud, et p. ell., courtaud, subst. masc. Chien à qui on a coupé la queue et les oreilles.
II.− [En parlant d'une pers.]
A.− Adj., fam. [En parlant d'une pers. ou d'une partie du corps hum.] Qui est de taille courte et un peu épaisse. [En Flandre, le corps humain] (...) est souvent courtaud ou surnourri; la chair blanche, molle, flasque, aisément rougie, à besoin d'être habillée (Taine, Philos. art,t. 2, 1865, p. 30).Jambes épaisses et courtaudes (Lorrain, Sens. et souv.,1895, p. 300).Une grosse main courtaude se posa sur l'épaule de Carassan (Magnane, Bête à concours,1941, p. 429).
Emploi subst. Un gros courtaud, une courtaude. Un personnage long et maigre et un courtaud d'embonpoint notable (Arnoux, Roi d'un jour,1956, p. 148):
Un gros courtaud, de bonne mine, ayant l'épée au côté, la chair fleurie, le triple menton, la panse bien ronde et le collet brodé, les précédait [les valets]... Balzac, Œuvres diverses,t. 1, 1850, p. 559.
B.− Subst. masc., vx et littér. [P. réf. aux vêtements plus courts que ceux des nobles et des grands bourgeois] Courtaud de boutique et elliptiquement courtaud. Commis de magasin. Le parterre, où se tenaient debout les petits bourgeois, courtauds de boutique, clercs de procureur, apprentis, écoliers, laquais et autres canailles (Gautier, Fracasse,1863, p. 232).Alain, également vêtu comme un jeune courtaud de boutique, conduit l'âne par la bride (Coppée, Guerre cent ans,1878, p. 287).
Péj. Terme d'injure lancé à une personne aux façons rustres. Les gens de goût et les critiques me tiendraient pour une bête, un lourdaud, un courtaud, et, ce qui est bien pire que tout, un réactionnaire rétrograde (Aymé, Confort,1949, p. 192).
Prononc. et Orth. : [kuʀto], fém. [-to:d]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1439 « écourté » (Journal d'un bourgeois de Paris ds Gdf. Compl. : Fut prins un loup, et n'avoit point de queue et pour ce fut nommé courtaud); 1467 courtaut « cheval auquel on a coupé les oreilles et la crinière » ou « cheval à jambes courtes » (Oliv. de La Marche, Mém., p. 528 ds Gay); b) 1656 « (d'un homme) de petite taille » (Oudin, Curiositez françoises d'apr. FEW t. 2, p. 1586 a); 2. 1585 courtau de boutique (N. du Fail, Œuvres, éd. Assézat, t. 2, p. 14). Dér. de court1*; suff. -aud*; au sens 2 prob. p. allus. à l'habit court des gens du peuple alors que les gens de condition avaient des vêtements longs (cf. G. Coquillart, éd. M. J. Freeman, pp. 332, 270-272). Fréq. abs. littér. : 41.
DÉR.
Courtauder, verbe trans.,rare. Rendre courtaud (un cheval ou un chien), couper la queue à. L'opération [de la marque] terminée, le chef tire son machete à manche d'argent et courtaude l'animal (Morand, Air indien,1932, p. 56).[kurtode], (je) courtaude [kuʀto:d]. Ds Ac. 1718-1932. 1reattest. 1718 (Ac.); de courtaud, dés. -er.
BBG. − Gottsch. Redens. 1930, p. 72. − Hasselrot 1957, p. 176. − Rigaud (A.). La Vraie Cour des Miracles. Vie Lang. 1969, p. 153, 268, 340. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 6, 89, 266. − Spitzer (L.). Literaturblatt für germanische und rom. Philol. 1921, t. 42, p. 22.

Wiktionnaire

Nom commun

courtaud \kuʁ.to\ masculin (pour une femme on dit : courtaude)

  1. (Familier) Celui, celle qui est de taille courte, épaisse et ramassée.
    • Un gros courtaud. — Une grosse courtaude.
    • Leur maître, un jeune gentilhomme courtaud et rougeaud, ne cessait de les encourager de la voix et du geste. — (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
  2. (Vieilli) (Littéraire) Commis de boutique.
    • Ce n’est pas la campagne des environs de Paris, polluée par les ébats des courtauds de boutique. — (Joris-Karl Huysmans, Le Drageoir des épices, 1877)
    • Cela ne réclamait point des dons prodigieux ni une intelligence d’élite. Le premier courtaud de boutique jeté dans cette voie devait fatalement, automatiquement, aboutir à la vie large et facile. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
  3. (Péjoratif) (Injurieux) Personne aux façons rustres.
  4. Instrument à vent à anche double de la Renaissance, ancêtre du basson.
    • Il était suivi d’une musique composée d’un claquebois, d’un cornet-à-bouquin, d’un courtaud et d’une trompe.— (Amans-Alexis Monteil, Histoire des français des divers etats ou histoire de france aux cinq derniers siecles: XVIIe siecle)

Adjectif

courtaud \kuʁ.to\ masculin

  1. Qui est petit et trapu.
    • Il était courtaud, boulot, bedonnant, très laid: l’allure épaisse d’un chantre d’église. — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
  2. Qui a une queue courte.
    • Lièvre courtaud
  3. (En particulier) (Désuet) Qualifiait un cheval ou un chien à qui l’on avait coupé la queue et les oreilles.

Forme d’adjectif

courtaude \kuʁ.tɔd\

  1. Féminin singulier de courtaud.

Forme de verbe

courtaude \kuʁ.tɔd\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe courtauder.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe courtauder.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe courtauder.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe courtauder.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe courtauder.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COURTAUD, AUDE. n.
Celui, celle qui est de taille courte, épaisse et ramassée. Un gros courtaud. Une grosse courtaude. Il est familier. Il était adjectif et se disait d'un Cheval ou d'un chien à qui l'on avait coupé la queue et les oreilles.

Littré (1872-1877)

COURTAUD (kour-tô, tô-d') s. m.
  • 1Personne de taille courte et ramassée. Un gros courtaud.

    Par dénigrement. Courtaud de boutique, commis marchand. Il n'est courtaud de boutique Qui chez vous ne prenne de vin, Régnier, Mac. Il n'est crocheteur ni courtaud de boutique Qui n'estime à vertu l'art où sa main s'applique, Régnier, Sat. V. Si ce visage de courtaud ne sort tout à l'heure, je m'en vais le jeter par les fenêtres, Visé, Devineresse, I, 13. Et aucun rit de voir les courtauds de boutique, Grossissant à l'envi leur chienne de musique, Se rompre le gosier dans cette belle humeur, Et crier après moi, le valet du menteur, Corneille, Suite du Ment. I, 3. Le pauvre petit tabellion, en faveur du voyage, avait arboré le plumet et l'épée pour imposer aux clercs et aux courtauds, Dancourt, Foire de Besons, sc. 5.

  • 2Cheval à qui l'on a coupé les oreilles et la queue. Je fis trois charges sur un excellent courtaud bai brun, Saint-Simon, 12, 139.

    Courtaud, chien à qui l'on a coupé la queue et les oreilles. [Il] Fait crever les courtauds en chassant aux forêts, Régnier, Sat. V.

    Adjectivement. Un cheval courtaud. Chien courtaud.

    Familièrement. Étriller, frotter quelqu'un en chien courtaud, l'assommer de coups.

  • 3Instrument de musique, qui est une sorte de basson raccourci, servant de basse à la musette.
  • 4Anciennement, nom donné à de petites pièces d'artillerie.

HISTORIQUE

XVe s. La vigille S. Martin fut chassé un loup terrible et orrible… et icellui jour fut prins, et n'avoit point de queue, et pour ce fut nommé courtault, et parloit on autant de luy comme on fait du larron… et disoit on aux gens qui alloient aux champs : gardez-vous de courtault, Journal de Paris, p. 182, dans LACURNE. Laisserent chevaulx et harnoys, sauf que les hommes d'armes en emmenerent ung courtault chascuns, Commines, III, 10.

XVIe s. Leur artillerie estoit de six courtaux, deux couleuvrines et deux moyennes, D'Aubigné, Hist. I, 285. Roussins de Prusse, et doubles courtaux de Dannemark, Carloix, V, 8.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COURTAUD, adj. (Manege.) On appelle ainsi un cheval de moyenne taille, à qui l’on a coupé la queue & les oreilles. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « courtaud »

Dérivé de court ; génev. courtiaud ; Berry, cortaud ; ital. cortaldo.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de court avec le suffixe -aud.
Pour le commis de boutique: en référence aux vêtements plus courts que ceux des nobles et des grands bourgeois, par ellipse de courtaud de boutique
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « courtaud »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
courtaud kurto

Évolution historique de l’usage du mot « courtaud »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « courtaud »

  •  Le mythe biblique d’Abel et Caïn dans la Genèse (Livre de l’Ancien Testament voir Genèse, IV, 1-16) est revisité aujourd’hui. Le mythe a trouvé un genou solide, une tête assez froide, un système assez huilé pour le porter à se donner un corps et retrouver son frère pour le tuer. Oui, avec la modernité, il est officier de police, suprématiste, blanc, avec un insigne 1087. Il s’appelle Derek Chauvin Abel dans son film. Un mythe a plusieurs facettes. Il a donc plusieurs doublures ; un autre officier de police Tou Thao Abel, insigne 7162. Cet autre Abel l’est dans la posture. Debout, bien droit, dos tourné et acteur, le visage rond les jambes un peu écartées même si un peu courtaud et rond. Bras croisés, le regard un peu menaçant qui semble dire, c’est la police, rien à voir, circulez ! et deux autres Abel. Abel, un berger, comme devrait l’être un bon policier, protéger tous les citoyens. Dans un monde qui verra le jour peut-être un jour. Voit-il peut-être quelques brebis galeuses ou mal née… ? Le Temps, Kokouvi Dzifa Galley: Le mythe biblique d’Abel et Caïn à Hollywood - Le Temps
  • Il a 25 ans, le génie à bout de palette, l'éternité à ses pieds. Il n'en a pas encore conscience. Un unique autoportrait, daté autour de 1799, le montre de face, tête triangulaire de chat festonnée de mèches fauve, regard saphir sous une herse de sourcils. Son ami Walter Fawkes le caricature de profil, nez d'aigle, tignasse en raphia, mains étonnamment petites et carcasse courtaude. Lequel est le vrai?  LExpress.fr, Turner, l'enchanteur dans ses oeuvres - L'Express
  • Malheureusement, la Mustang s'est ensuite progressivement affadie au fur à mesure des générations. La Mustang des années 74 à 78, courtaude et poussive suite au premier choc pétrolier, a même failli avoir la peau du mythe avec un succès très mitigé. Ses remplaçantes successives ne seront pas mieux inspirées. Il faudra en fait attendre octobre 2004 pour voir renaître une vraie Mustang reprenant d'ailleurs la silhouette de la première génération. Challenges, Ford bat des records de précommandes pour sa mythique Mustang - Challenges
  • Un cocktail de plate-forme/réflexion malin, attachant, joli, à la durée de vie courtaude mais vendu à tarif honnête. Playscope, Shady Part of Me - L’obscure clarté - Playscope
  • Elle a incarné André Agassi sur scène. À la Colline, elle a rendu la parole à Barbara Loden, la femme d’Elia Kazan. Avec Sébastien Pouderoux, elle a réinventé à la Comédie-Française une mémorable séance d’enregistrement de Bob Dylan. Marie Rémond a décidément un sens très sûr des singularités américaines. Cette fois-ci, elle s’intéresse à Jane Bowles. De son vivant, celle-ci n’a publié que trois livres. Ils suffisent à lui valoir l’admiration de ses pairs : son époux, Paul Bowles, mais aussi Tennessee Williams ou Truman Capote. Son humour énigmatique a la grâce des ponts jetés sur les abîmes. Ses intrigues reposent sur des non-dits, des secrets, des désirs mal compris ou à demi inavouables. Ses personnages de femmes, “incapables de s’acclimater au monde qu’on leur propose”, livrées au flux tourbillonnant de leurs émotions, se heurtent à des choix minuscules qui semblent décider du restant de leur existence tout en étant invisibles du dehors. Pourquoi Harriet manipule-t-elle les sentiments de Beryl, “serveuse blonde et courtaude au regard têtu” ? Pourquoi sa jeune sœur, Sadie, vient-elle lui rendre une visite inopinée ? À Camp Cataract, mi-camp de vacances mi-sanatorium, la folie n’est jamais très loin...  France Culture, Spectacle vivant : Mary said what she said, "un requiem royal, éthéré et acrobatique"

Images d'illustration du mot « courtaud »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « courtaud »

Langue Traduction
Anglais stout
Espagnol cerveza negra
Italien corpulento
Allemand stout
Chinois 肥硕
Arabe شجاع
Portugais cerveja preta
Russe стаут
Japonais スタウト
Basque stout
Corse forte
Source : Google Translate API

Synonymes de « courtaud »

Source : synonymes de courtaud sur lebonsynonyme.fr

Courtaud

Retour au sommaire ➦

Partager