Costaud : définition de costaud, costaude


Costaud, costaude : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

COSTAUD, AUDE, adj. et subst.

Pop., fam.
I.− Adjectif
A.− [En parlant d'un être animé]
1. [En parlant d'un être humain ou d'un animal] Qui est fort et robuste physiquement. Avoir l'air, se sentir costaud. Son beau sourire mâle de gymnaste costaud (Bernanos, Gde peur,1931, p. 347).Je la cramponne... elle se convulse... elle est costaude (Céline, Mort à créd.,1936, p. 389).Un type costaud et même puissant (Duhamel, Désert Bièvres,1937, p. 195):
1. Ce qu'il était en vérité, vrai homme, solide, costaud, charnu, d'aplomb, l'épaule roulante, le poitrail nourri, le ventre plein, la ceinture bien en avant, et les fesses au sud, rebondies. Aymé, Uranus,1948, p. 131.
2. Fig., fam. [En parlant d'une pers.]
a) Qui a des connaissances étendues. Synon. calé, fort, fortiche :
2. Vous pourriez peut-être encore attendre? ... Peut-être encore une autre année? ... Il devait pas me trouver costaud... du coup j'ai cru que j'étais collé... Céline, Mort à crédit,1936, p. 157.
b) Qui est fort, résistant moralement. Mizzi nous a laissés seuls [un officier allemand et l'héroïne], tu saisis? Je me suis dit : heureusement que je suis costaude, mais qu'est-ce qui se prépare là... (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 143).
Rem. Aux sens 1 et 2, certains auteurs emploient la forme costaud au fém. C'est vrai qu'elle est costaud... C'est pas une femme, c'est un Hercule! (Le Breton, Hauts murs, 1954, p. 144).
B.− P. ext. [En parlant de choses]
1. [Concrètes]
a) Dur et résistant. Un tissu costaud. Ici, le blindage est remplacé par du ciment. C'est dégueulasse, mais c'est solide et costaud (Malraux, Espoir,1937, p. 489).
b) [En parlant d'un alcool ou de toute autre boisson concentrée] Qui est à un fort degré de concentration. Refile-moi un verre de gniole. C'que tu voudras, mais du costaud (Le Breton, Razzia,1954, p. 182).
2. [Abstraites]
a) [En parlant d'un parti ou d'une doctrine pol.] Qui est fort, puissant. On peut critiquer le communisme sans qu'il s'en porte plus mal, il est plus costaud que ça (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 382).
b) [En parlant d'actions] Adroit, intelligent. Synon. fort.Du même coup, elle te rapproche de lui. Ça, c'est costaud (Montherl., Ville dont prince,1951, II, 2, p. 886).Cf. supra A 2 a.
C.− Emploi adv., fam. Fort, puissamment, gaillardement. Ils jouent gonflé, cambré, musclé, ils jouent costaud les Écossais... ils jouent marrant la cornemuse (Céline, Mort à créd.,1936, p. 312).
II.− Subst. masc.
A.− Homme physiquement fort et d'allure décidée, généralement de forte carrure. Gros, petit, vrai costaud; faire le costaud. Synon. malabar.Les costauds des fêtes foraines (L'Œuvre,26 févr. 1941).Je ne suis pas un costaud, mais je suis très résistant (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 215).Des costauds qui ont l'honneur au bout de la langue et la loyauté au bout des doigts (Fargue, Piéton Paris,1939, p. 24):
3. ... y a du biffeton! ... J'ai repéré dans la paperasse! ... (...) Je vais piquer les ramasser... (...) Mais voilà deux costauds qui chargent... à coups d'épaules ils branlent la porte... ils écartent... Ils bousculent la foule. Céline, Mort à crédit,1936, p. 528.
B.− Homme particulièrement compétent. Synon. as.Aux courses à Vincennes un truand nommé Beignet, qui avait à juste titre la réputation d'être un costaud, toucha la première pour cent balles (Trignol, Pantruche,1946, p. 60).
Rem. Le fém. costaude, employé subst. n'est attesté que ds Ch.-L. Carabelli, [Lang. pop.].
Prononc. et Orth. : [kɔsto]. Var. costeau en plus de costaud ds Rob., Quillet 1965 et Lar. Lang. fr.; cf. aussi ds France 1907. La forme costeau est donnée seule ds Guérin 1892 et Nouv. Lar. ill. Var. costo (au plur. costos) ds Nouv. Lar. ill. et Lar. Lang. fr.; cf. aussi ds France 1907 et Esn. 1966. Var. costal ds Esn. 1966. Au fém. la forme costaude est signalée comme rare ds Colin 1971; elle est cependant choisie ds Quillet 1965; cf. aussi ds Bél. 1957 et ds Davau-Cohen 1972; elle est donnée comme var. de costaud ds Lar. encyclop., Dub. et Lar. Lang. fr. Étymol. et Hist. 1. Av. 1806 costeau (Restif de la Bretonne ds Guérin 1892); 1884 costaud (G. Moreau, Souvenirs de la Petite et de la Grande Roquette, t. 1, p. 233); 2. 1846 en partic. costel « souteneur » (L'Intérieur des prisons ds Sain. Sources arg. t. 2, p. 172). Dér. de côte1*, littéralement « homme qui a de fortes côtes » d'où « homme vigoureux »; suff. -eau* confondu avec -aud; pour le -s- peut-être infl. occitane (prov. costo « côte »). Fréq. abs. littér. : 87. Bbg. Sain. Arg. 1972 [1907], p. 245; Lang. par. 1920, pp. 264-265, p. 368, 538.

Costaud, costaude : définition du Wiktionnaire

Adjectif

costaud \kɔs.to\ masculin (généralement invariable, quoique costaude est parfois utilisé au féminin)

  1. (Familier)
    1. Fort, robuste, y compris moralement.
      • C’était un petit homme dont le torse reposait avec force sur des jambes solides. Il se frappait la poitrine en disant : « Petit, mais costaud. » — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 69)
      • Malgré le respect que nous devions à sa force, nous le surnommions le « Costaud des Épinettes ». Notre voisin était un brave homme et malgré sa force n’aurait pas fait mal à une mouche. — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 39.)
      • Tu as pourtant l'air d'un gars costaud, un gars à qui on ne la fait pas, avec ton blouson, tes santiags et ta banane. Un vrai rocker... — (Didier Kiefer, Le Cri du baby-foot au fond du sous-marin, Éditions Publibook, 2010, p.74)
    2. Calé, compétent.
      • Elle n'est pas forte en géométrie, mais en algèbre, elle est costaude! .
    3. Résistant, solide.
      • Prenez ça, c'est un tissu costaud.
    4. (Figuré) Fort, raide en parlant de boissons alcoolisées.
      • Ta gnôle, c'est du costaud dis donc!
    5. Intelligent, bien pensé.
      • Mine de rien, elle nous a embarqués là où elle voulait, ça c'est costaud !

Nom commun

costaud \kɔs.to\ masculin

  1. (Familier)
    1. Homme robuste, fort physiquement.
      • Michel, lui, c'est le costaud de la famille, une vraie « marmule ». Et pourtant il n'est pas si solide que ça. Il a des problèmes au cœur. — (Christian Galvez, Les mains vides et les pieds noirs, Editions C. Corlet, 1999, p. 89)
      • Tue es large d’épaules, tu as des poings aussi gros que des choux fleurs, bref, tu es un costaud. — (Jean Anglade, Une vie en rouge et bleu, 2010)
    2. (Figuré) Se dit de quelqu’un de très compétent, qui a de vastes connaissances.
      • En chimie moléculaire, c’est un costaud.

Forme d’adjectif

costaude \kɔs.tɔd\

  1. Féminin singulier de costaud.
    • La petite fille – coiffée avec une raie au milieu, des macarons noirs, et l’air bien sage malgré sa mine costaude et son regard malicieux – avec qui j’étais à l’école et qui, ainsi que s’amusent à le faire beaucoup d’enfants, s’étant frotté longuement un poignet avec la paume de l’autre main, me faisait respirer la peau ainsi frottée en me disant : « Ça sent la mort ». — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 144)
    • Être une petite fille c’était d’abord être moi, toujours tellement grande pour son âge, costaude heureusement malgré sa mine blanchette, un petit bidon en avant, pas de taille jusqu’à douze ans. — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 340)

Note : Le féminin est peu employé, on emploie souvent costaud au féminin (une femme costaud).

Forme d’adjectif

costaude \kɔs.tɔd\

  1. Féminin singulier de costaud.
    • La petite fille – coiffée avec une raie au milieu, des macarons noirs, et l’air bien sage malgré sa mine costaude et son regard malicieux – avec qui j’étais à l’école et qui, ainsi que s’amusent à le faire beaucoup d’enfants, s’étant frotté longuement un poignet avec la paume de l’autre main, me faisait respirer la peau ainsi frottée en me disant : « Ça sent la mort ». — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 144)
    • Être une petite fille c’était d’abord être moi, toujours tellement grande pour son âge, costaude heureusement malgré sa mine blanchette, un petit bidon en avant, pas de taille jusqu’à douze ans. — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 340)

Note : Le féminin est peu employé, on emploie souvent costaud au féminin (une femme costaud).

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « costaud »

Étymologie de costaud - Wiktionnaire

De côte, peut-être influencé par l’occitan còsta (« côte »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « costaud »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
costaud kɔsto play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « costaud »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « costaud »

  • Le club a repris son ancienne appellation (Okapi Aalst à la place d’Aalstar), modernisé son logo et surtout entamé la construction d’un noyau prometteur puisque ses deux leaders monténégrins, le meneur Vladimir Mihailovic (2 ans) et l’intérieur Ivan Maras (2 + 1), ont été prolongés, et deux premiers transferts annoncés : le bondissant pivot sénégalais Pape Badji (28 ans, 2,06 m), révélé à Willebroek, espère se relancer après deux saisons mitigées en France et en Suisse, et le grand espoir hollandais Nathan Kuta (20 ans, 2,04 m) s’est engagé pour 3 ans en provenance de Limburg (8 pts, 6 rbs en 21 mn de moyenne cette saison). La raquette alostoise s’annonce donc costaude. Le Soir, Alost s’annonce costaud - Le Soir
  • En parlant de l’Argentin, ce dernier a tenu à le féliciter via une vidéo que le Diable rouge a repartagée sur ses réseaux sociaux. « Mon ami, je suis fier de toi, fier de savoir que tu as battu ce record. Grâce à toi, le club de Naples devient chaque jour plus fort. J’espère que votre équipe deviendra plus costaude que la mienne afin que les Napolitains puissent célébrer un nouveau titre ». Le Soir, Dries Mertens félicité par Diego Maradona après être devenu le meilleur buteur de l’histoire de Naples: «Mon ami, je suis fier de toi» - Le Soir
  • La fraîcheur maltée du blé, plus costaude que le vin, s’harmonise encore mieux aux fruits à noyau, au pamplemousse et à la vanille de cette recette. À vous de plonger!  Le Soleil, La recette de Monsieur Cocktail: pas le temps, je déménage | Monsieur Cocktail | Le Mag | Le Soleil - Québec
  • Certes le produit existe déjà, « mais souvent, ce n’est pas assez solide ». Ainsi la pédale très sollicitée, « doit être costaude pour accepter des centaines de pieds ». , Imexel. Un distributeur de gel fabriqué 100% à Trémeur | Le Penthièvre
  • « J’ai pas trop mal joué. LeBron m’est rentré dedans la première fois. Je pensais être un gars costaud jusqu’à ce que je le rencontre. C’était assez dingue. Mais la fois d’après, je l’ai bousculé juste pour ne pas qu’il recommence. J’ai pris une faute, mais au final je trouve que j’ai plutôt bien joué contre lui. » Eric Paschall Basket Infos, Eric Paschall : « Je pensais être un gars costaud jusqu'à ce que je rencontre LeBron James »
  • Le club a repris son ancienne appellation (Okapi Aalst à la place d’Aalstar), modernisé son logo et surtout entamé la construction d’un noyau prometteur puisque ses deux leaders monténégrins, le meneur Vladimir Mihailovic (2 ans) et l’intérieur Ivan Maras (2 + 1), ont été prolongés, et deux premiers transferts annoncés : le bondissant pivot sénégalais Pape Badji (28 ans, 2,06 m), révélé à Willebroek, espère se relancer après deux saisons mitigées en France et en Suisse, et le grand espoir hollandais Nathan Kuta (20 ans, 2,04 m) s’est engagé pour 3 ans en provenance de Limburg (8 pts, 6 rbs en 21 mn de moyenne cette saison). La raquette alostoise s’annonce donc costaude. Le Soir, Alost s’annonce costaud - Le Soir
  • Émotionnellement, c'est costaud. Ça doit être très fort. Ce sont des personnalités que je connais et qui ont écrit l'histoire de ce club. Il y en a tellement… Jamie Carragher (plus de 730 matchs entre 1996 et 2013) et tous les autres qui n'ont jamais soulevé ce trophée. Ils ont des enfants, des petits-enfants qui s'identifient à eux et aux joueurs actuels. Le temps semblait s'être arrêté depuis 1990 et c'était très frustrant pour beaucoup. Sincèrement, j'aurais aimé vivre ce moment sur place. leparisien.fr, Liverpool champion : «Émotionnellement, c’est très costaud», raconte Sinama-Pongolle - Le Parisien
  • Le lancement du poids, c’est la pétanque des costauds. De Philippe Geluck / Le Chat
  • Si vous voulez être respecté, commencez par être respectable et, en outre, assez costaud pour imposer le respect. De Somerset Maugham

Images d'illustration du mot « costaud »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « costaud »

Langue Traduction
Corse forte
Basque indartsu
Japonais 強い
Russe сильный
Portugais forte
Arabe قوي
Chinois 强大
Allemand stark
Italien forte
Espagnol fuerte
Anglais strong
Source : Google Translate API

Synonymes de « costaud »

Source : synonymes de costaud sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « costaud »



mots du mois

Mots similaires