La langue française

Hâve

Sommaire

Définitions du mot hâve

Trésor de la Langue Française informatisé

HÂVE,(HAVE, HÂVE) adj.

Amaigri et pâli (par des épreuves). Synon. blafard, blême, livide.Figure hâve de faim. Avoir le visage hâve. Il était horriblement hâve (Ac.). Quel contraste entre ces deux climats! Entre le teint fleuri, l'habillement, la physionomie des hommes que je venois de quitter, et les figures haves, basanées et noires des habitans de cette ville! (Crèvecœur, Voyage, t. 2, 1801, p. 275).Le Saint est debout, la tête de profil, − une tête hâve de douleur, mais résignée (Barbey d'Aurev., 3eMemor.,1856, p. 39).Les têtes sont hâves, charbonneuses, les yeux grandis et fiévreux (Barbusse, Feu,1916, p. 56).
Rare. [En parlant d'un inanimé] D'un côté s'étendoient des champs de glace contre lesquels se brisoit une mer décolorée; de l'autre, s'élevoit une terre hâve et nue qui n'offroit qu'une morne succession de baies solitaires et de caps décharnés (Chateaubr., Natchez,1826, p. 239).Le mal have s'est installé dans la demeure (Verhaeren, Camp. halluc.,1893, p. 46).
Prononc. et Orth. : [ɑ:v] init. asp. Ac. 1694-1740 have, ensuite hâve. Étymol. et Hist. 1. 1176-81 have « mat (au jeu d'échec) » (Chretien. de Troyes, Chevalier Lion, éd. M. Roques, 2578); 2. a) 1269-78 have « sombre (en parlant d'une cave) » (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 4492); b) fin xives. have « en mauvais état (en parlant d'une terre) » (E. Deschamps, Le Miroir de mariage, 11245 ds Œuvres, éd. Queux de St-Hilaire et G. Raynaud, IX, 361); 3. a) 1556 yeux haves « ternes, vitreux, tristes » (Ronsard, Hymne de Pollux et de Castor, 104 ds Œuvres, éd. P. Laumonier, VIII, 298); b) 1560 « amaigri et pâli » (Id., Elégie à Loïs des Masures Tournisien, 63, ibid., X, 366). De l'a. b. frq. *haswa-, proprement « gris comme le lièvre [cf. l'all. Hase « lièvre », v. hase] », d'où « pâle, mat, terne », que l'on peut restituer d'apr. le m. h. all. heswe « pâle, blême » et l'a. angl. haswe « de couleur sombre; sombre, obscur » (ca 1250 ds NED, s.v. haswed); cf. FEW t. 16, p. 177b-178a. Fréq. abs. littér. : 131. Bbg. Foerster (W.). Etymologisches. Z. rom. Philol. 1881, t. 5, p. 97.

Wiktionnaire

Adjectif

hâve (h aspiré)\ɑv\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est pâle, amaigri, défait, souvent sous l’effet d’une épreuve.
    • Il n’y a pas d’apparence […] qu’un conseiller de la Tournelle regarde comme un de ses semblables un homme qu’on lui amène hâve, pâle, défait, les yeux mornes, la barbe longue et sale, couvert de la vermine dont il a été rongé dans un cachot. — (Voltaire, Dictionnaire philosophique, article « Torture », 1764)
    • En voyant Arthur pâle, maigre et hâve, il n’y avait plus de sévérité possible. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Là étaient les débris vivants des meurtrières rencontres des premiers jours : dragons, zouaves, chasseurs de Vincennes, turcos, soldats de la ligne, hussards, lanciers, tous hâves, silencieux, mornes, traînant ce qui leur restait de souffle. — (Amédée Achard, Récits d’un soldat - Une Armée Prisonnière - Une Campagne Devant Paris, 1871)
    • Tout ce monde-là vous avait des mines hâves, jaunes, des yeux agrandis, cerclés de fièvre. — (Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin - Les Douaniers, 1887)
    • La brousse y est hâve et sèche, grouillante de vipères et de mygales ; un homme qui s'y égare est un homme mort : en une nuit les fourmis rouges lui nettoient le squelette, comme pour un cabinet d'anatomie. — (Jean Ray, Harry Dickson, L'Effroyable Fiancé, 1932)
    • Hâves, déguenillés, mais l’œil plein d’étincelles,
      Sous les larges soleils et les frimas glacés,
      Partout ils vont chantant, tendant leurs escarcelles,
      Rarement accueillis et souvent repoussés.

      — (Laurent Tailhade, Les Citharistes de la rue, Poèmes élégiaques)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HÂVE. (H est aspirée.) adj. des deux genres
. Qui est pâle et défait. Avoir le visage hâve. Il était horriblement hâve. Teint hâve.

Littré (1872-1877)

HÂVE (hâ-v') adj.
  • Pâle, maigre et défiguré. Quoiqu'ils eussent les faces hâves, Il reconnut pourtant d'abord Ceux d'entre eux dont avant la mort Il avait eu la connaissance, Scarron, Virg. VI. Un jeune Égyptien… Arrive accompagné d'une vieille fort hâve, Molière, l'Ét. IV, 9. Enfin les ondes jaunes du Tibre, des marais empestés, des habitants hâves, décharnés et rares…, Voltaire, Princ. de Babyl. 9.

REMARQUE

On a dit aussi havre dans le XVIIe siècle : Voyant ce Tarquitte, Qui de vivre paroissoit quitte… D'une apostrophe seulement Il gracieusa son cadavre, Efflanqué, livide et fort havre, 1re suite du Virg. trav. X. Havre s'était dit auparavant dans le XVIe siècle.

HISTORIQUE

XIIe s. De m'amor soiez maz et haves, Se vos n'iestes jusqu'à ce jor Ceans avoec moi au retor, Chev. au lyon, v. 2576.

XIIIe s. Car là [dans la vieillesse] te convient il aler, Se mort ne te fait desvaler Ou tens de jonesce en sa cave, Qui moult est tenebreuse et have, la Rose, 4538.

XIVe s. Une femme… Have estoit et eschevellée, Desesperance ert [était] appellée, J. Bruyant, dans Ménagier, t. II, p. 7.

XVe s. Ha, Nostre-Dame de Montfort ! Je tremble dent à dent, hareu ! Se j'estoye un droit leu gareu, Si ay-je assez have couleur, Mir. de Ste Geneviève.

XVIe s. Grand vieillard sec, le visage long, très ridé, les yeux havres, la barbe blanche et longue, D'Aubigné, Hist. III, 540. Regard have et hideux, Paré, XXIV, 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hâve »

(Siècle à préciser) Du vieux-francique *haswa- signifiant « gris comme le lièvre », parent avec l'allemand Hase (« lièvre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Anglo-sax. hasva, desséché, pâle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hâve »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hâve av

Images d'illustration du mot « hâve »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « hâve »

Langue Traduction
Anglais have
Espagnol tener
Italien avere
Allemand haben
Chinois
Arabe يملك
Portugais ter
Russe иметь
Japonais 持ってる
Basque dute
Corse avè
Source : Google Translate API

Synonymes de « hâve »

Source : synonymes de hâve sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hâve »

Partager