Temporiser : définition de temporiser


Temporiser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TEMPORISER, verbe intrans.

Retarder le moment d'agir dans l'attente d'un moment plus propice. Synon. ajourner, différer2, surseoir.Je temporise, je louvoie; je tâche de me persuader que le lendemain sera meilleur si je prends mon parti de lui sacrifier l'aujourd'hui (Gide, Journal, 1917, p. 616).
REM.
Temporisement, subst. masc.Fait, action de temporiser. [Le] « temporisement » qui mûrit les résolutions et (...) la patience d'attendre qui ralentit toute précipitation (Jankél., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 104).
Prononc. et Orth.: [tɑ ̃pɔ ʀize], (il) temporise [-ʀi:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1413 « avoir une existence, durer » (Christine de Pisan, Livre des fais et bonnes meurs de Charles V, éd. S. Solente, p. 166); b) ca 1470 « passer la durée de sa vie, vivre » (Georges Chastellain, Vérité mal prise ds Œuvres, éd. Kervyn de Lettenhove, t. 6, p. 334) − xvies., v. Hug.; 2. a) 1460 temporisier avec « différer le règlement d'une affaire en négociant avec quelqu'un » (Malte, Arch. de l'ordre, Lib. conciliorum, fo38 ds Gdf.); b) ca 1500 « gagner du temps » (Philippe de Commynes, Mém., éd. J. Calmette, t. 2, p. 114). Dér. du lat. tempus, temporis « temps » (v. ce mot); suff. -iser* (cf. lat. médiév. temporizare « gagner du temps » ds Du Cange et l'ital. temporegiarre « prendre son temps; renvoyer à plus tard » xiiies. ds DEI). Fréq. abs. littér.: 44.
DÉR.
Temporisateur, -trice, adj. et subst.,temporiseur, -euse, adj. et subst. masc.(Celui, celle) qui ne se décide pas, qui temporise. Autour des murs étoient suspendus les portraits des consuls, l'équitable Publicola, le généreux Fabricis, Cincinnatus le rustique; Fabius le temporiseur (Chateaubr., Martyrs, t. 2, 1810, p. 242).M. de La Fayette, temporisateur et patient (...) comme une pierre d'attente (Lamart., Nouv. Confid., 1851, p. 309).On a méconnu sa fonction temporisatrice [de l'imagination de repli] (Mounier, Traité caract., 1946, p. 376). [tɑ ̃pɔ ʀizatœ:ʀ], fém. [-tʀis]; [tɑ ̃pɔ ʀizœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Ac. dep. 1694: temporiseur; Ac. 1935: temporisateur, -trice. 1resattest. a) α) ca 1570 medecin temporiseur (L'Hospital, Reformat. de la just., 5epart., V, 41 ds Hug.), β) 1620 subst. (D'Aubigné, Hist. univ., IV, 19, ibid.), b) α) 1788 temporisateur subst. (Fér.), β) 1842 adj. (Mozin-Peschier); de temporiser, suff. -(at)eur2*.

Temporiser : définition du Wiktionnaire

Verbe

temporiser \tɑ̃.pɔ.ʁi.ze\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Retarder, différer, dans l’attente d’une occasion favorable, d’un temps plus propice.
    • Ne vous hâtez pas, il est prudent de temporiser.
    • Il y a un an qu’il temporise.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Temporiser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TEMPORISER. v. intr.
Retarder, différer, dans l'attente d'une occasion favorable, d'un temps plus propice. Ne vous hâtez pas, il est prudent de temporiser. Il y a un an qu'il temporise.

Temporiser : définition du Littré (1872-1877)

TEMPORISER (tan-po-ri-zé) v. n.
  • Différer, dans l'attente d'un temps. plus favorable. L'habitude que je me fais de temporiser et de ne jamais rien conclure, Bourdaloue, Myst. Épiphanie, t. I, p. 102. Lorsqu'on désire, on se rend à discrétion à celui de qui l'on espère ; est-on sûr d'avoir, on temporise, on parlemente, on capitule, La Bruyère, XI. Personne n'ignore qu'il [Philippe de Valois à Crécy] pouvait, en temporisant, prendre toute l'armée anglaise par famine, Voltaire, Mœurs, 76. Tandis que les conjurés de Pison temporisent entre l'espérance et la crainte, la conjuration se découvre et ils périssent tous, Diderot, Cl. et Nér. I, 111.

    Il se conjugue avec le verbe avoir.

HISTORIQUE

XVe s. Et par le contraire, ceulx qui sçavent dissimuler sont prisez et temporisent ès cours plus que autres gens, Chartier, le Curial. Je tien que ce seroit le plus glorieux royaume qui temporisast soubz les nues, nonobstant que au gré de tous ne soit mie gouvernée la chose publique, Christine de Pisan, Charles V, II, 15. Et sembloit qu'elle voulust temporiser et attendre ce qu'il seroit encore de l'adventure dudit duc [la défaite de Granson], Commines, v, 2.

XVIe s. Mais si le fat vieillissant temporise Jusqu'à porter au menton barbe grise, Ronsard, Élégie 32. Qu'il [le duc de Guise à la bataille de Dreux] ne se peult excuser d'avoir faict alte et temporisé avecques les forces qu'il commandoit…, Montaigne, I, 342. Mulei-Mohameth et ses conseillers tendoient à temporiser près de l'Arache, D'Aubigné, Hist. II, 391.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « temporiser »

Étymologie de temporiser - Littré

Dérivé du lat. tempus, temporis, temps ; ital. temporeggiare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de temporiser - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Dérivé savant du latin tempus, temporis et -iser. Le latin médiéval a temporizare (« gagner du temps »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « temporiser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
temporiser tɑ̃pɔrize play_arrow

Conjugaison du verbe « temporiser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe temporiser

Citations contenant le mot « temporiser »

  • C’est aussi le premier buteur, hormis Sotoca depuis que Haise a pris l’équipe en main. Et Sotoca d’ailleurs qui a réalisé une entrée plutôt intéressante à un quart d’heure du terme. L’avant-centre s’est intercalé entre les deux lignes pour libérer des espaces et presser quand les Genkois ont souhaité temporiser. L'Avenir de l'Artois, Le RC Lens accroche Genk
  • Les rencontres du mois d'août se dérouleront-elles à huis-clos intégral ou en présence d'un nombre réduit (200 ? 400 ? 800 ?) de supporters ? C'était la question que se posait le football belge au moment de l'annonce du Conseil National de Sécurité ce mercredi. Un CNS qui aura décidé de temporiser toute mesure de relâchement en raison du léger rebond de l'épidémie de coronavirus en Belgique (le taux de propagation est repassé au-dessus de 1).  Walfoot.be, Du public dans les stades ? Le Conseil National de Sécurité temporise - Tout le foot | Walfoot.be
  • Le gouvernement a entériné sans hésitation les recommandations de la Coordination nationale de gestion de la pandémie de coronavirus au Congo. Alors que le pays était en pleine deuxième phase de déconfinement par paliers, le gouvernement a préféré temporiser. Les données liées à l’épidémie ne sont pas rassurantes. Vox Congo, Le gouvernement temporise le déconfinement
  • Un maire au ministère de l’Intérieur et des réunions pour sa succession qui n’aboutissent pas… Gérald Darmanin (LREM), qui a reporté ce vendredi l’installation du nouveau maire à fin août, fait-il face à une division de son équipe municipale ? Ou essaie-t-il de temporiser face à un destin national sous pression ? La Voix du Nord, Tourcoing aura-t-elle un maire à temps plein à la fin de l’été?
  • Un seul homme, en temporisant, a rétabli notre situation. Cicéron en latin Marcus Tullius Cicero, De la vieillesse, IV, 10
  • Il est besoin de temporiser, nous ne pouvons pas toujours être les plus forts. Étienne de La Boétie, Discours de la servitude volontaire

Images d'illustration du mot « temporiser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « temporiser »

Langue Traduction
Corse procrastinate
Basque procrastinate
Japonais 先延ばしにする
Russe мешкать
Portugais procrastinar
Arabe يماطل
Chinois 拖延
Allemand zögern
Italien procrastinare
Espagnol aplazar
Anglais procrastinate
Source : Google Translate API

Synonymes de « temporiser »

Source : synonymes de temporiser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « temporiser »


Mots similaires