La langue française

Tancer

Sommaire

  • Définitions du mot tancer
  • Étymologie de « tancer »
  • Phonétique de « tancer »
  • Citations contenant le mot « tancer »
  • Traductions du mot « tancer »
  • Synonymes de « tancer »
  • Antonymes de « tancer »

Définitions du mot tancer

Trésor de la Langue Française informatisé

TANCER, verbe trans.

Littér. Réprimander. Synon. admonester, attraper (fam.), fustiger, gourmander, gronder, houspiller, morigéner, sermonner.Tancer qqn pour, sur qqc.; tancer qqn durement, sévèrement, vertement, d'importance. Il n'est pas douteux que sa femme ne l'eût tancé de la belle façon, avec le franc parler et les vertes allures de Madame Jourdain (Sandeau, Sacs, 1851, p. 1).Impatientée, de voir sa servante en arrêt, sa maîtresse la tança de ne pas savoir traverser un marché sans se prendre de bec avec des harengères (Hamp, Marée, 1908, p. 25).
Rem. Fam ds Ac.
Prononc. et Orth.: [tɑ ̃se], (il) tance [tɑ ̃:s]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 tencier a aucun « injurier, outrager quelqu'un » (Roland, éd. J. Bédier, 2581); ca 1170 tancier [ms. 1erquart xiiies.] (Chrétien de Troyes, Erec, éd. M. Roques, 2582); 2. 2emoit. xiiies. trans. tenchier « injurier, gronder, réprimander » (Gaufrey, 53 ds T.-L.); 1remoit. xives. id. (Jean de Condé, Du clerc qui fu repus deriere l'Escrin ds Rec. gén. fabliaux, éd. A. de Montaiglon et G. Raynaud, t. 4, p. 50). Du lat. vulg. *tentiare, formé sur tentus, part. passé de tendere « tendre, faire effort ». Fréq. abs. littér.: 51.

Wiktionnaire

Verbe

tancer \tɑ̃.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Littéraire) Réprimander, admonester, morigéner.
    • Sa colère fut grande et il tança vertement son fils. — (Prosper Mérimée)
    • Quoi ! on les tance, on les emprisonne, on les vexe, et on les déclare innocents. — (Alexandre Dumas, Joseph Balsamo, 1846)
    • C’est ainsi qu’on vêtait et qu’on vêt encore, je crois, les écoliers pauvres ou orphelins de la ville de Londres, et c’est sous cet aspect saugrenu qu’ils apparaissaient à William Blake, lorsque, chantant à Saint-Paul, ils excitaient en lui l’amour et la pitié, et lui faisaient tancer l’Angleterre. — (Julien Green, Charles Lamb, dans Suite anglaise, 1927, Le Livre de Poche, page 51)
    • De ce père indigne, de ce bimbelotier, de ce marchand de primeurs si souvent failli la F.M. a fait un haut fonctionnaire, le magistrat sévère qui tance les débiteurs insolvables et qui règle les banqueroutes. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 107)

Verbe

tancer \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Variante de tencer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TANCER. v. tr.
Réprimander. Sa mère l'a tancée. Il se fait tancer tous les jours. On l'a tancé vertement. Il est familier.

Littré (1872-1877)

TANCER (tan-sé. Le c prend une cédille devant a et o : je tançais, tançons) v. a.
  • Terme qui se disait jadis aussi bien dans le style élevé que dans le style ordinaire, et qui aujourd'hui est devenu familier. Réprimander. Il disparut comme flots courroucés Que Neptune a tancés, Malherbe, III, 4. Et bien que, jeune enfant, mon père me tançât, Et de verges souvent mes chansons menaçât, Régnier, Sat. IV. L'enfant lui crie : au secours ! je péris ; Le magister, se tournant à ses cris, D'un ton fort grave à contretemps s'avise De le tancer…, La Fontaine, Fabl. I, 19. Ciel ! comme elle a tancé ma hardiesse ! Voltaire, Droit du seign. III, 11. Elle me tançait vivement de celle [lettre] que j'avais écrite à M. de Montmolin, Rousseau, Conf. XI.

    Se tancer, v. réfl. Se faire des reproches à soi-même. Ah ! sotte, répondais-je après, en me tançant, Régnier, Dial.

HISTORIQUE

XIe s. Je ne vos pois tenser [protéger] ne guarantir, Ch. de Rol. CXXXVIII. [Ils] tencent à lui [le réprimandent]…, ib. CLXXXIII.

XIIe s. E quant vers saint iglise volt li reis rien mesprendre, Qui la devreit partut e tenser e defendre…, Th. le mart. 71.

XIIIe s. Une roche est en mer seans, Moult parfont ou milieu leans, Qui sus la mer en haut se lance, Contre qui la mer gronde et tance, la Rose, 5948. Cil qui garda la forest de Hès por le conte et uns hons de poesté se tencherent ensemble, Beaumanoir, XXX, 89. Car il set bien que fame de po volentiers tance, Rutebeuf, 183.

XIVe s. C'est une derision de tanser et accuser les choses de dehors nous, Oresme, Éth. 50. Tensier ou mesdire, Oresme, ib. 142.

XVe s. Ne me tansez point, car je cognois bien ma grant follie, Commines, I, 13.

XVIe s. Quand je tanse avecques mon valet, je tanse du meilleur courage que j'aye, Montaigne, I, 270. Il le tansa de la soubdaine mutation de sa contenance, Montaigne, I, 271.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tancer »

Du latin populaire *tentiare, de tentare (« tenter ») et, plus avant, de tendere (« tendre »). Voir l’occitan tençar.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Picard, tincher (Ce dicton picard à l'entour fut écrit : Biaux chires leups, n'écoutez mie Mère tenchent chen fieu qui crie, La Fontaine, Fabl. IV, 16. ; Berry, tanser, tourmenter ; provenç. tensar ; d'un type latin fictif tentiare (le bas-latin a contentiare, disputer), dérivé de tentus, part. passif de tenere, type qui, avec le sens radical de tenir, a signifié défendre et attaquer, protéger et malmener.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tancer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tancer tɑ̃se

Citations contenant le mot « tancer »

  • Cela n’efface pas cet impressionnant déficit d’affection qu’il traîne depuis des mois, entretenu par la droite, la gauche, l’extrême gauche, l’extrême droite. Jusqu’à se faire tancer au cœur de Paris comme un maire, sur la place de son village, par ses administrés. Ce n’est pas précisément l’image qu’on attend d’un chef d’État. L'Aisne nouvelle, Emmanuel Macron aux Tuileries comme un maire sur la place de son village
  • Le coup de semonce de l’APD, pour ne pas avoir respecté le « droit à l’oubli », risque d’avoir une portée mondiale. C’est la deuxième fois que le géant américain, qui a décidé de faire appel, se fait tancer en Belgique par l’avocate Carine Doutrelepont. Le Soir Plus, Google Belgique condamné à 600.000 euros d’amende: «Un jugement historique» - Le Soir Plus
  • Tesla devrait, dans les prochaines années, prendre de plus en plus de place sur le marché automobile, quitte à tancer un peu les industriels allemands. Néanmoins cette main tendue est intéressante, et pourrait acter d’une autre évolution du secteur. Tesla pourrait en effet mettre au point et imposer des standards universels, notamment en matière de conduite autonome. De quoi sans doute accélérer l’arrivée d’un monde où les voitures se conduisent vraiment toutes seules. PhonAndroid, Tesla pourrait proposer la technologie Autopilot à d'autres constructeurs automobiles

Traductions du mot « tancer »

Langue Traduction
Anglais scold
Espagnol regaño
Italien sgridare
Allemand schelten
Chinois
Arabe وبخ
Portugais repreender
Russe ругать
Japonais 叱る
Basque scold
Corse disprezzu
Source : Google Translate API

Synonymes de « tancer »

Source : synonymes de tancer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « tancer »

Partager