La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « morigéner »

Morigéner

Définitions de « morigéner »

Trésor de la Langue Française informatisé

MORIGÉNER, verbe trans.

A. − Vx. Former les moeurs de quelqu'un, instruire quelqu'un aux bonnes moeurs (d'apr. Ac. 1798-1878). Un père est bien condamnable, quand il n'a pas soin de bien morigéner ses enfants (Ac.1798-1878).
Au part. passé. Une société dûment réglée et morigénée (Lemaitre,Contemp.,1885, p.288).Elle (...) continua d'écouter sans s'émouvoir, faite depuis longtemps à l'humeur de son homme. Comme les femmes bien morigénées de ce temps, elle l'aimait et respectait de coeur entier (Pourrat,Gaspard,1922, p.28).
Au fig. [Le compl. désigne une faculté, un art] :
. Puisque Moreau a pu (...) être quelquefois (...) si gracieusement original, combien ne l'eût-il pas été davantage et plus souvent s'il avait accepté la règle, la loi du travail, s'il avait mûri, morigéné et aiguillonné son propre talent! Baudel.,Art romant.,1867, p.567.
B. − Adresser des réprimandes à quelqu'un. Christophe n'était pas homme à se laisser morigéner. Il trouva fort mauvais qu'un âne se permît de lui dire ce qu'il devait faire, en musique (Rolland,J.-Chr.,Amies, 1910, p.1131).Chaque fois que je voulais morigéner mon fils, Madame de La Pérouse prenait son parti contre moi (Gide,Faux-monn.,1925, p.1028).
Morigéner qqn pour/sur qqc.Drumont (...) s'est plaint assez vivement que Daudet n'ait point morigéné Geffroy sur sa conduite à son égard (Goncourt,Journal,1889, p.1019).Ayant été si brusquement morigéné pour ses méchants propos par le jeune avocat, Brignolles en conçut une immédiate rancune (G.Leroux,Parfum,1908, p.10).
Emploi pronom. réfl. S'accuser soi-même et se promettre de se corriger. Naturellement, je me morigène et je m'en veux de cette haine exaltée. Je me dis que je suis un gosse (...), que je suis presque aussi ridicule qu'eux, en croyant si fort que j'ai raison (Rivière,Corresp.[avec Alain-Fournier], 1906, p.315).J'ai été pris tout à coup de la joie folle de l'enfance (...), la joie des vacances. «Quand donc auras-tu ton âge?» me suis-je demandé. Mais j'ai eu beau me morigéner, j'étais heureux comme jamais (Green,Journal,1947, p.116).
Se morigéner de qqc.Il avait éprouvé une déception. Et, tout aussitôt, cette déception même lui avait paru absurde. Il s'était morigéné de la ressentir (Daniel-Rops,Mort,1934, p.397).
C. − Péj. ,,Réprimander avec insistance et affectation, avec une sorte de pédantisme. C'est un homme qui passe son temps à morigéner tout le monde`` (Ac. 1935). Il faudra que madame de Rambouillet et sa fille viennent morigéner la Cour (Sainte-Beuve,Caus. lundi,t.7, 1853, p.450).
Absol. Ce poëte, qui passe généralement pour libertin et qui n'avait pas volé sa réputation, a ici le rôle d'un censeur qui prêche et morigène (Sainte-Beuve,Port-Royal,t.4, 1859, p.438).
Prononc. et Orth.: [mɔ ʀiʒene], (il) morigène [mɔ ʀiʒ εn]. Ac. 1694, 1718: morigener; 1740: -giner ou -géner; dep. 1762: -géner. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1270 bien moriginé «bien élevé» (Grandes chroniques de France, éd. J. Viard, t.2, p.215); ca 1350 morigené (Gilles Li Muisis, Poésies, I, 155 ds T.-L.); b) ca 1485 moriginer trans. «élever» (Myst. du V. Testament, éd. J. de Rothschild, 26599); 1671 morigéner (Molière, Les Fourberies de Scapin, II, 1); 2. 1718 «réprimander, sermonner» (Ac.). Empr. au lat. médiév. moriginatus, morigenatus «complaisant, docile» (Latham; Du Cange; Blaise Latin. Med. Aev.), altération du lat. class. morigeratus, morigerari «(être) complaisant pour (essayer de plaire à quelqu'un)». Morigeratus a été empr. dès 1216 (Anger, Trad. vie S. Grégoire, 709 ds T.-L.: morigerat). Morigenatus a pris le sens de «rendu docile, éduqué» sous l'infl. de morigerus «complaisant, docile, soumis». Fréq. abs. littér.: 62.

Wiktionnaire

Verbe - français

morigéner \mɔ.ʁi.ʒe.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Péjoratif) (Vieilli) Gronder en faisant de vives remontrances. Réprimander avec insistance et affectation, avec une sorte de pédantisme.
    • Il se contint, cette fois encore et prit un air de grand frère qui morigène son cadet. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
    • Je suis le taon qui, de tout le jour, ne cesse jamais de vous réveiller, de vous conseiller, de morigéner chacun de vous et que vous trouvez partout, posé près de vous. — (Platon, L’Apologie de Socrate, 396 av. J.-C.)
    • Au cours des années qui se succédèrent ensuite, bien souvent — quand Gertrud le morigénait, quand l’aquavit lui montait à la tête […], en ces occasions et bien d’autres, il pensa à Mats Israelson. — (Julian Barnes, La Table citron, L’Histoire de Mats Israelson)
    • Et si ce fils que vous avez, en brave père, si bien morigéné, avait fait pis encore que le mien. — (Molière, Les Fourberies de Scapin, Acte II, Scène 1)
    • Lorsqu’il faisait une observation à Alphonse, l’ancien brigadier avait une façon déplacée de lui répondre qu’il ne s’était pas fait trouer la peau pour se laisser morigéner comme un gamin. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 25)
    • Rien ne pouvait la satisfaire. Elle avait un haut sentiment de la perfection. C'est pourquoi elle grondait le cochon, gourmandait la chèvre, morigénait la volaille et couvrait le chien de reproches. — (Henri Bosco, L’Âne Culotte, 1937)
    • Je vais faire de vous ma nouvelle assistante, vous allez morigéner les étudiants. — (Yannick Deschamps, Civilisation britannique, The Industrial Revolution)
    • L’homme le plus riche de France morigène le nouveau ministre de l’économie. — (Serge Halimi, Pour les socialistes, l’échec, c’est les autres…, Le Monde diplomatique, n° 771, page 23, juin 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MORIGÉNER. v. tr.
Gronder en faisant de vives remontrances. Il s'emploie surtout dans un sens péjoratif pour signifier Réprimander avec insistance et affectation, avec une sorte de pédantisme. C'est un homme qui passe son temps à morigéner tout le monde.

Littré (1872-1877)

MORIGÉNER (mo-ri-gé-né. La syllabe gé prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je morigène, excepté au futur et au conditionnel : je morigénerai, je morigénerais) v. a.
  • 1Former les mœurs de quelqu'un (vieilli en ce sens). Si vous aviez, en brave père, morigéné votre fils, il ne vous aurait pas joué le tour qu'il vous a fait, Molière, Scap. II, 1.
  • 2Réprimander, remettre dans l'ordre et dans le devoir (il est familier en ce sens). C'est un étourdi qui mérite que vous le morigéniez sévèrement.

REMARQUE

C'est une faute de dire moriginer.

HISTORIQUE

XVe s. …D'autres assez, lesquels le setvice d'amour a faict devenir vaillans et bien morigenés, Bouciq. I, 7. Vaillant aux armes et bien moriginé, ib. III, 1.

XVIe s. Il faut que la nourrice soit sage et bien morigenée, Paré, XVIII, 24. Sans cette hemoragie il n'auroit pu se morigener, à cause du sang bouillant qui le dominoit naturellement, D'Aubigné, Vie, XXVII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « morigéner »

Provenç. morigenar ; du latin morigerari, être docile, par le changement de l'r en n, changement très rare, tandis que le changement de l'n en r ne l'est pas. Morigerari vient de mos, moris, mœurs, et gerere, porter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin morigerari (« être docile »). De mos (« usage, coutume, mœurs »), et gerere (« porter »), par le biais d’un changement du r en n (changement très rare dans ce sens, mais plus courant dans l’autre)
En occitan morigenar.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « morigéner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
morigéner mɔriʒene

Fréquence d'apparition du mot « morigéner » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « morigéner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « morigéner »

  • Quand l’accusé essaie de retracer la dramatique soirée du 31 août 2016, les parents de la victime lui tournent le dos. L’avocate de la défense aussi opère un mouvement de pivot. Mais c’est pour faire face à son client et le morigéner. Me Coriatt explose, lui reprochant une narration par trop « autocentrée ». Après le bain de sang dans la cuisine de Leslie, Praveen Loky se demandait surtout comment annoncer ça à sa famille. Il répète comme les jours précédents son entière et exclusive responsabilité, raconte le soulagement de l’aveu après 30 heures de garde à vue. Il sait devoir « retourner en prison et en sortir dans une boîte ».
    Faits-divers - Justice | Trente ans de réclusion pour l'assassinat de sa belle-fille à Lingolsheim
  • De la Méditerranée jusqu’à Modène et Pise, du Tennessee au Venezuela, du Sénégal au frais Népal, il traversa plaines et vallées. Il apprivoisa les néons des cités comme les nénuphars des territoires abandonnés. Il dormit dans des cavités gardiennées par des araignées, se fit morigéner par des fées fainéantes, reçut, gêné, la bénédiction de sirènes évanescentes.
    Thomas Sandoz, dompteur de mots, écrit à nos aînés
  • Mais, est-ce qu’il faudra à nouveau morigéner les Français, les enfermer et planter une deuxième fois toute l’économie. Ou est-ce qu’il ne serait pas mieux de faire prendre conscience à ce peuple éduqué et mature de ce qu’est sa responsabilité ? Pour moi, comme on dit, la réponse est dans la question.
    Europe 1 — Déconfinement : quand le gouvernement infantilise les Français

Traductions du mot « morigéner »

Langue Traduction
Anglais reprimand
Espagnol reprimenda
Italien rimproverare
Allemand verweis
Chinois 惩戒
Arabe شجب
Portugais reprimenda
Russe выговор
Japonais 懲戒
Basque ohartarazpen
Corse currezzione
Source : Google Translate API

Antonymes de « morigéner »

Combien de points fait le mot morigéner au Scrabble ?

Nombre de points du mot morigéner au scrabble : 11 points

Morigéner

Retour au sommaire ➦