La langue française

Dénoter

Définitions du mot « dénoter »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉNOTER, verbe trans.

A.− [Le suj. désigne une chose] Être le signe de quelque chose. Les traces qui dénotent le passage de qqc. ou de qqn; les frissons qui dénotent la fièvre; un comportement qui dénote un sentiment ou une aptitude. Quasi-synon. désigner, indiquer, marquer :
1. Armand était un homme d'une taille élevée; l'allure naturelle de son corps dénotait la force, et l'expression habituelle de ses traits annonçait la résolution. Soulié, Les Mémoires du diable,t. 1, 1837, p. 11.
1. Rare
a) Dénoter qqn.Les connaissances qui dénotent un savant; les qualités qui dénotent un homme de bien :
2. L'asiatique le [Aulus] contemplait, cette faculté d'engloutissement dénotant un être prodigieux et d'une race supérieure. Flaubert, Trois contes,Hérodias, 1877, p. 190.
b) [Le suj. désigne une pers.] Dès son plus bas âge, il [Blaise Pascal] avait dénoté un esprit extraordinaire, moins encore par les reparties heureuses qui frappent dans les enfants, que par ses questions singulières sur la nature des choses (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 2, 1842, p. 455).
2. [Constr. gramm. partic.]
a) Dénoter que + ind.La répugnance que j'ai pour la viande doit dénoter que c'est un aliment hostile à mon estomac (Goncourt, Journal,1894, p. 591).Ses cheveux courts, son chemisier bien coupé, sa large jupe à plis creux, son allure sportive, sa voix hardie dénotaient qu'elle avait grandi très loin de Saint-Thomas-d'Aquin (Beauvoir, Mém. jeune fille,1958, p. 152).
b) Se dénoter par qqc.; se dénoter en qqn.Les grands cœurs se dénotent par ces délicatesses (Flaub., Corresp.,1866, p. 79).Il ne faudrait pourtant pas s'imaginer... que le grand guerrier ne se dénote point déjà en Frédéric (Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 7, 1851-62, p. 484).
B.− Spécialement
1. LOG. Dénoter un concept, un terme. Renvoyer à son extension :
3. Dans une formulation traditionnelle, on dit qu'un terme descriptif dénote un ensemble d'entités et qu'il connote ou désigne une certaine propriété ou une certaine condition qu'une entité doit posséder ou remplir pour que le terme en question puisse lui être appliqué. Ainsi le terme vertébré réfère aux vertébrés (dénote, est vrai des) et connote la propriété d'avoir une épine dorsale ou quelque chose d'approchant. Cette propriété définissante connotée s'appelle le sens du terme. N. Chomsky, Un Compte rendu du« Comportement verbal » de B. F. Skinner ds Langages, Paris, déc. 1969, no16, pp. 39-40.
2. LING. (p. oppos. à connoter). Renvoyer aux traits objectifs habituels et communément distinctifs que le sujet parlant d'un énoncé quelconque discerne dans un « objet » désigné (cf. pour réf. R. Martin, Inférence, antonymie et paraphrase. Paris, Klincksieck, 1976, pp. 88-102).
3. P. ext. Désigner. Cortex peut soit recouvrir un grand nombre de léxèmes (aires, noyaux, etc.), soit simplement dénoter le léxème Cortex (Coyaud, Introd. ét. lang. docum.,1966, p. 46).
Prononc. et Orth. : [denɔte], (je) dénote [denɔt]. Enq. : /denot/ (il) dénote. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1remoitié xives. [date du ms.] « remarquer » (Benoit de Sainte-Maure, Le Roman de Troie, éd. L. Constans, 17560, ms R); 2. 1350 « désigner, dénoncer » (G. Le Muisis, Poésies, I, 81 ds T.-L.); 1375 connotant et dénotant log. (N. Oresme, Le Livre du ciel et du monde, éd. A. Menut et A. J. Denomy, 61 d, p. 256). Empr. au lat. denotare « désigner, faire connaître » Fréq. abs. littér. : 171.

Wiktionnaire

Verbe 1

dénoter \de.nɔ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Indiquer comme caractéristique.
    • L’anse où nous mouillons est évidemment un ancien cratère dans l’intérieur duquel la mer a fait irruption ; de tous côtés surgissent des cônes de cendres qui dénotent une récente activité volcanique. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 40)
    • Une prise de becs dénoterait entre Thomas et elle une intimité qu’elle ne tient pas à faire réexister face à cet homme. — (Madeleine Chapsal, La mieux aimée, Fayard, 1998, p.31)
  2. (Linguistique) Respecter la signification conceptuelle, ou dénotation, d’un mot, sans y ajouter un contenu qui dépend du contexte ou de la situation.
    • Strictement le mot progrès dénote une marche en avant, sans notion d’amélioration. Mais, pour les politiques, en particulier, il est connoté au sens d’amélioration.

Verbe 2

dénoter \de.nɔ.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Non standard) Détonner.
    • Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat. En lice à Nice pour la couronne mondiale, catégorie danse, le couple de patineurs français dénote par son absence de mièvrerie. — (Grégory Schneider, « Fines lames », Libération, no 9602, 26 mars 2012, p. 36)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉNOTER. v. tr.
Indiquer comme caractéristique. Cela dénote un naturel pervers. Rien ne semble dénoter qu'il soit atteint de cette maladie.

Littré (1872-1877)

DÉNOTER (dé-no-té) v. a.
  • 1Désigner par certaines marques ou notes. Toutes les choses qui dénotent quelque imperfection, Descartes, Médit. 3.
  • 2Se dénoter, v. réfl. Être dénoté. Les actes par lesquels son caractère s'est dénoté.

HISTORIQUE

XIVe s. Elle passe liberalité en magnitude ou grandeur, et ainsi le denote le nom de magnificence qui signifie grandeur de despense, Oresme, Eth. 112. Mais pour mieulx denoter la note, Voyons ce que dict Aristote, l'Alchim. à nat. 670.

XVIe s. Il ha ausé prescripre, de son authorité privée, quelles choses seroyent denotées par les couleurs, Rabelais, Garg. I, 9. St Augustin en quelque lieu voulant denoter cela, Calvin, Instit. 1031. Porte l'habit qui denote simplesse, Honnestement…, Marot, J. V, 207.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dénoter »

Provenç. et espagn. denotar ; ital. denotare, dinotare ; du latin denotare, de la préposition de, et notare, noter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Verbe 1) (Siècle à préciser) Dérivé de noter avec le préfixe dé-.
(Verbe 2) Sans doute par confusion avec détonner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dénoter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dénoter denɔte

Évolution historique de l’usage du mot « dénoter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dénoter »

  • ORTHOGRAPHE - La construction du verbe «dénoter» peut s’avérer périlleuse. Peut-on lui accoler la préposition «de»? Si oui, dans quel cas est-ce correct? Le Figaro.fr, «Dénoter de»: ne faites plus la faute!
  • Une nouvelle peut en cacher une autre. Hier, les États-Unis ont publié la série de statistiques tant attendue, liée à l’emploi. Le taux de chômage en baisse de 2.2 points de pourcentage a excité les marchés hier. La publication des NFP, à 4.8M créations d’emplois (contre 3.037M attendues par le consensus), n’a fait qu’amplifier le phénomène. Cette annonce est bien évidemment une bonne nouvelle. Cependant, les détails de ces chiffres soulèvent quelques questions… Tout d’abord, dans le rapport du BLS, on constate que le nombre de chômeurs temporaires a diminué de 4.8M. En revanche, les pertes d’emplois permanentes ont augmenté de 588 000. Par ailleurs, le BLS souligne également que les chômeurs de courte durée ont diminué, mais ceux de longue durée ont augmenté (>15 semaines). Enfin, les nouvelles inscriptions au chômage (en données hebdomadaires), sont sortie à 1.427M, contre 1.482M la semaine dernière et 1.350M attendus par le consensus. Cette faible diminution semble également dénoter une reprise économique limitée. , LA MINUTE MACRO : un train peut en cacher un autre

Traductions du mot « dénoter »

Langue Traduction
Anglais denote
Espagnol denotar
Italien denota
Allemand bezeichnen
Chinois 表示
Arabe دل
Portugais denotar
Russe обозначают
Japonais 示す
Basque adierazteko
Corse denote
Source : Google Translate API

Synonymes de « dénoter »

Source : synonymes de dénoter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dénoter »

Dénoter

Retour au sommaire ➦

Partager