Communiquer : définition de communiquer


Communiquer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

COMMUNIQUER, verbe.

I.− Emploi trans. [Le suj. désigne une pers. ou une chose] Communiquer qqc. à qqc. ou qqn.
A.− Cour. [Le suj. désigne une pers. ou un groupe de pers.] Faire part de, donner connaissance de quelque chose à quelqu'un, par relation plus ou moins directe avec le destinataire.
1. [L'obj. désigne un acte officiel ou non] Remettre à titre de document (avec parfois dans l'usage administratif, des intentions restrictives, explicites ou implicites, confidentiellement, à titre personnel, avec prière de rendre à son expéditeur, etc.). Communiquer un contrat, des instructions, une lettre, un renseignement, un projet à une personne ou à un groupe de personnes (une commission, un gouvernement, etc.). Mon confrère de Paris vient de me communiquer la principale disposition de son testament par laquelle il [Maréchal] institue votre fils Jean (...) son légataire universel (Maupassant, Pierre et Jean,1888, p. 301).Tels sont les principaux faits que j'avais à communiquer à l'Académie, en mon nom et au nom de mes collaborateurs, MM. Joubert et Chamberland (Pasteur, Recueil de travaux,1865-95, p. 201).Garcia se faisait communiquer chaque jour les doubles des articles envoyés de Madrid (Malraux, L'Espoir,1937, p. 747):
1. Il s'agit d'une dame Marie Forêt, dite veuve Millescamps, poursuivie pour avoir commis le délit d'espionnage en livrant ou en communiquant à d'autres personnes des plans, écrits ou documents intéressant la défense du territoire ou la sûreté extérieure de l'État, plans qu'elle s'était procurée sans avoir qualité à cet effet. L'Affaire Dreyfus d'après les archives diplom.,1959, p. 23.
SYNT. Communiquer un budget, des dispositions, une observation, un ordre du jour, les résultats d'une étude.
Spéc., DR. Communiquer une, des pièce(s) (cf. communication B 1).Savais-je, comme l'annonçait l'Éclair, qu'une pièce secrète avait été communiquée aux juges en chambre du Conseil? (Clemenceau, L'Iniquité,1899, p. 192).Lorsqu'un dossier secret a été communiqué aux juges à l'insu de l'accusé et de la défense, nous affirmons qu'il n'y avait rien dans ce dossier qui pût accréditer l'histoire du bordereau annoté par l'Empereur (R. Martin du Gard, Jean Barois,1913, p. 419).
2. [L'obj. désigne un agent matériel] Communiquer le feu à un bûcher. Le grand-prêtre paroît au milieu du cercle que formoit la foule autour du poteau : il tient à la main une torche, qu'il secoue en dansant. Bientôt il communique le feu au bûcher (Chateaubriand, Les Natchez,1826, p. 294).
3. [L'obj. désigne le contenu d'énoncé] Faire partager quelque chose à quelqu'un.
a) [Une observation, une impression personnelle] Après la représentation d'Hamlet, les spectateurs se sont communiqué leurs impressions (Delécluze, Journal,1827, p. 459).Cependant il lui sembla reconnaître dans ces quatre drôles les hommes, dont il avait la nuit précédente, surveillé les mystérieuses allures à l'auberge de la rue Dauphine, et il communiqua son soupçon à Hérode (T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 298).
b) [Un savoir] L'art de l'écriture, seul moyen (...) de communiquer et de transmettre les connaissances, dès qu'elles commencent à se multiplier (Condorcet, Esquisse d'un tableau hist. des progrès de l'esprit hum.,1794, p. 41).L'abbé Blanès n'avait pas communiqué sa science assez difficile [l'astrologie] à Fabrice (Stendhal, La Chartreuse de Parme,1839, p. 18).
c) [Un sentiment] Communiquer une émotion, un enthousiasme, ses angoisses. Un digne instituteur, celui que nous respectons et qui se rend utile, c'est celui qui se préoccupe de communiquer une flamme à l'enfant, de former une âme (Barrès, Mes cahiers,t. 8, 1909-10, p. 36).Donner une explication simple, plausible, rationnelle de (...) l'émotion qu'éprouve l'artiste exécutant et qu'il cherche (...) à communiquer à l'auditoire; tel est notre seul but! (Mathis Lussy, Le Rythme musical,1911, p. IV, note 1):
2. Nous garderons la mémoire du chef de guerre [le général de Lattre], du libérateur de notre province [l'Alsace]; nous n'oublierons pas non plus celui qui n'a jamais désespéré aux heures les plus sombres et a su communiquer aux jeunes la foi qu'il avait en lui. Le Monde,19 janv. 1952, p. 9, col. 5.
Vieilli, emploi pronom. Se communiquer à un autre. Un autre se communique à moi par des signes qui se croisent avec des signes de moi (Marcel, Journal métaphysique,1918, p. 146).Abs. Se communiquer. Il y a des personnalités qui ne savent pas se communiquer, qui tout à la fois se révèlent trop et pas assez (G. Sand, Mélanges,1843, p. 357).
B.− [Le suj. désigne une chose] Sans idée d'intention, transmettre par contact plus ou moins direct avec ce, celui, celle qui bénéficie de la transmission.
1. Communiquer une couleur, une propriété, une saveur. Comme les tissus, le papier contient souvent des matières de structure non fibreuse qui lui communiquent des propriétés spéciales (La Civilisation écrite,1939, p. 606).Le tannage à deux bains communique au cuir une régularité et une finesse de grain remarquables (J. Bérard, J. Gobilliard, Cuirs et peaux,1947, p. 87).
2. MÉCAN. Communiquer un mouvement. Deux corps de même masse sont pour Mach deux corps qui, agissant l'un sur l'autre, se communiquent des accélérations égales et directement opposées (Hist. gén. des sc.,t. 3, vol. 1, 1961, p. 116).Celles [les grues] des carrières qui soulevaient de gros blocs de 6 à 10 t, possédaient des roues de 6 à 8 m de diamètre et un cheval à l'intérieur de la roue lui communiquait son mouvement de rotation (R.-M. Lambertie, L'Industr. de la pierre et du marbre,1962, p. 79).
3. [Le suj. désigne une maladie] Il n'est que temps d'aller voir Péan : la carie de la dent s'est communiquée à l'os de la mâchoire... Peut-être est-il encore temps pour l'ablation (E. et J. de Goncourt, Journal,1892, p. 297).La salive inoculée par morsure ou par injection directe dans le tissu cellulaire ne communique pas la rage à coup sûr (Pasteur, Recueil de travaux,1865-95, p. 377).
4. [Le suj. désigne un phénomène naturel] Synon. se propager.Le feu de la machine s'était communiqué à des pièces de bois, et il fallut, pour éteindre ce commencement d'incendie, jeter de la terre à la pelle (Zola, La Bête humaine,1890, p. 227).
5. Emploi pronom. avec valeur passive, p. anal.
a) [Le suj. désigne un mouvement de masse] Synon. se répandre, se développer.La fermentation qui règne dans la ville commence à se communiquer parmi les paysans des environs (Le Moniteur,t. 2, 1789, p. 401).Ce mouvement contagieux se communiqua en un instant à la gauche (Recueil de textes d'hist.,t. 4, L'Époque contemp., 1789-1869, p. 180).
b) [Un phénomène naturel] Lang. littér. et poét. Et l'on voyait aussi les épis se coucher sous le vent et le soudain frémissement se communiquer d'un champ à l'autre, comme une risée sur la mer (F. Carco, À voix basse,1938, p. 38).
II.− Emploi intrans. Être ou entrer en relation plus ou moins directe avec quelqu'un.
A.− [Le suj. désigne une pers. ou un groupe de pers.]
1. Emploi abs. [Sans indication du destinataire de la communication] Le plus souvent dans la lang. abstr. et philos. Le besoin, le désir, le refus de communiquer. Sentir n'est pas communiquer − puisque toute communication suppose un mode du sentir (Marcel, Journal métaphysique,1920, p. 250).L'intuition est silence et la fin du langage est de communiquer (Sartre, Situations II,1948, p. 72).
2.
a) [Le suj. désigne l'origine de la communication] Communiquer avec qqn.Le seul être avec lequel il [Gobseck] communiquait, socialement parlant, était moi; il venait me demander du feu, m'empruntait un livre (Balzac, Gobseck,1830, p. 384).Il [chacun] ne peut communiquer avec autrui qu'en se limitant à des points extérieurs communs à tous et sans intérêt (Proust, La Prisonnière,1922, p. 258):
3. Un langage documentaire est un système de signes permettant au client d'un centre de documentation (et en particulier d'une bibliothèque) de communiquer avec un documentaliste (ou un bibliothécaire) afin d'obtenir des documents (écrits ou non) ou des références à ces documents. M. Coyaud, Introd. à l'ét. des lang. documentaires,1966, p. 5.
DR. Un avocat communique avec son client. Il [Brisson] avait à peine proféré cette parole qu'il laissait Zurlinden soustraire Picquart à la justice civile par un coup d'autorité qui, de l'aveu du parquet lui-même, est une atteinte au droit légal qu'a l'accusé de communiquer avec son défenseur (Clemenceau, Vers la réparation,1899, p. 332).
DR. PUBL., POSTES ET TÉLÉCOMM. Communiquer avec qqn à l'aide d'un moyen technique (par lettre, par télégraphe, par téléphone).
PHILOS. Admettre que la mort est cela [cessation réelle de la vie personnelle], c'est supposer que les conditions normales dans lesquelles une conscience peut communiquer avec d'autres consciences sont aussi celles qui lui permettent de communiquer avec elle-même (Marcel, Journal métaphysique,1920, p. 234).
b) [Le suj. au plur. désigne la pers.-origine et la pers.-terme de la communication] Deux ou plusieurs personnes communiquent entre elles; communiquer ensemble. Les autres députés communiquaient entre eux, riaient, se faisaient des signes (A. Daudet, Le Nabab,1877, p. 162).
B.− [Le suj. désigne une chose] Permettre d'aller d'une chose à une autre.
1. [Le suj. désigne deux ou plusieurs locaux]
a) Rare, vx. Communiquer à (un lieu).Les quatre côtés de son palais [M. Torlonia] sont occupés par une galerie magnifique et qui communique à plusieurs vastes salons (Stendhal, Promenades dans Rome,t. 1, 1829, p. 196).
b) Usuel. Communiquer avec (un lieu), par, au moyen de.Deux pièces communiquent entre elles. Ces deux chambres communiquent entre elles (...). Oui, mais de chaque côté la porte se ferme en dedans (A. Dumas Père, Antony,1831, III, 3, p. 196).De même sur deux étables communiquant par une porte et une fenêtre toujours ouvertes, l'une des étables peut être entièrement infectée, l'autre entièrement saine (E. Nocard, La Tuberculose bovine,1903, p. 18).Deux portes, de part et d'autre du piano, faisaient communiquer la terrasse avec la petite salle intérieure (Romains, Les Hommes de bonne volonté, La Douceur de la vie, 1939, p. 137).
2. [Le suj. désigne deux ou plusieurs étendues ou points d'eau] Tout d'abord, la conduite fut mise en dépression au-dessus d'un puisard communiquant avec la Saône (V. Romanovsky, La Mer, source d'én.,1950, p. 56).
3. BIOL. [Le suj. désigne un organe] (cf. communicant B 1).L'une [des branches] se porte en arrière dans les muscles du col; une autre en devant et de côté sur les parties latérales de l'oreille, où elle communique avec un rameau du nerf facial (Cuvier, Leçons d'anat. comp., t. 2, 1805, p. 243).
Prononc. et Orth. : [kɔmynike], (je) communique [kɔmynik]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1370 communiquer a qqc. « participer à quelque chose » (Oresme, Eth., 27 ds Littré); communiquer ensemble « être en rapport mutuel, en communion avec » (Id., ibid., 244); 2. 1548 « faire part (d'une nouvelle) » (Noël du Fail, Baliverneries, p. 143 ds IGLF); 3. 1585 « transmettre (une maladie) » (Id., Contes d'Eutrapel, t. 2, p. 227, ibid.); 4. 1690 (Fur. : L'aimant communique sa vertu au fer); 2emoitié xviiies. tubes communiquans ([Aimé-Henri] Paulian ds Gohin, p. 234); 5. av. 1704 « être en communication au moyen d'un passage » (Bossuet, Hist., III, 3 ds Littré). Empr. au lat. class. communicare « avoir part, partager » puis « entrer en relation avec ». Fréq. abs. littér. : 3 105. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 6 186, b) 3 079; xxes. : a) 3 222, b) 4 334.

Communiquer : définition du Wiktionnaire

Verbe

communiquer \kɔ.my.ni.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se communiquer)

  1. Rendre commun à, faire part de, transmettre.
    • Il est de fait que le mercure sur lequel on fait bouillir de l’eau, communique à ce liquide la vertu la plus vermifuge. — (Jean-Antoine Chaptal, Élémens de chimie, vol.2, p.373, Deterville à Paris, 2e éd., an III, (1794 ou 1795))
    • La flamme se communiqua aussitôt de la mèche au papier, qui en un instant fut consumé. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre II)
    • Une petite quantité de farine de seigle, mêlée à la farine de blé, lui communique une saveur agréable. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 117)
    • Suivant les renseignements officiels qui m’ont été communiqués, la population de Reykjavik est actuellement de 2,600 habitants, ce qui est déjà bien respectable pour la capitale d'un pays qui ne compte que 70,000 âmes; […] — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.49)
  2. (Figuré) Transmettre.
    • Le tannin, qui vient de la rafle, des pépins et des pellicules donne de l’âpreté ; […]. Les acides communiquent de la verdeur. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 136)
    • À l’en croire, c’était lui qui dansait, qui levait la jambe, qui se dandinait, tellement il se donnait de mal pour communiquer à ces merveilleuses mais stupides créatures un peu du feu sacré dont il les prétendait dépourvues. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Ce qu’on appelait la seconde flotte traversait l’Océan Pacifique, communiquant par la télégraphie sans fil avec la station asiatique et avec San Francisco. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 175 de l’éd. de 1921)
    • Et ce qu’il y a de certain, c’est que l’Esprit que nous venons de voir chez les idolâtres pythoniser la statue, la matière inerte et l’animal, c’est-à-dire les médiums de pierre, de bois ou de chair vive, communique à chacun d’eux une partie de ses propres facultés, sa vie, son intelligence, sa science et son mouvement au sein de l’air, où il règne en prince; principes aeris hujus[…] — (Roger Gougenot des Mousseaux, Les hauts phénomènes de la magie, 1864)
  3. Faire connaître.
    • L'intérêt des phénomènes d’embâcle qui peuvent être divulgués sans inconvénient, nous incite à les communiquer sans tarder. — (M. F. Kaisin jr, « Réflexions sur les phénomènes de chevauchement, à propos de l'embâcle de la Meuse en 1940 », dans les Annales de la Société scientifique de Bruxelles, vol. 60, 1940, p. 8)
    • Des renseignements fort exacts m’ont été communiqués.
    • Quand ils se furent communiqué leurs réflexions.
    • Les ambassadeurs se communiquèrent respectivement leurs pouvoirs.
  4. (Pronominal) (Vieilli) Entrer facilement en conversation avec quelqu’un.
    • C’est un bon chef qui se communique aisément.
    • Les rois d’Orient se communiquent rarement à leurs sujets.
    • Vous vous communiquez trop.
    • Il ne faut pas se communiquer à tout le monde.
  5. (Intransitif) Se mettre en relation avec.
    • Communiquer avec un accusé.
    • Nous ne pûmes longtemps communiquer ensemble.
    • Ils communiquaient entre eux par tel moyen.
    • On communiquait avec le dehors par tel endroit.
  6. (Intransitif) Être en rapport au moyen de.
    • On communique d’un gaillard à l’autre par les passe-avans, et les dunettes sont établies à l’extrémité du gaillard d’arrière. — (Jean-Baptiste Philibert Willaumez, Dictionnaire de marine, 3e éd., 1831, p.302)
    • (Pronominal) Ces deux chambres se communiquent par un corridor.
    • (Absolument) Ces deux fleuves communiquent ou se communiquent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Communiquer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMMUNIQUER. v. tr.
Rendre commun à, faire part de, transmettre. Un corps qui communique son mouvement à un autre. Le feu communique sa chaleur. Le soleil communique sa lumière à toute la terre. L'aimant communique sa vertu au fer et à l'acier. Il lui communiqua sa maladie. Le mouvement d'un corps se communique à un autre. La chaleur du feu se communique aux corps environnants. Une maladie qui se communique aisément. Fig., Communiquer son savoir, ses lumières, ses vertus à quelqu'un. Il communique sa gaieté, sa joie, sa douleur, sa tristesse à tout le monde. Il sut lui communiquer son zèle. Communiquer sa puissance. Dieu lui communique ses grâces. Il signifie aussi Donner communication de quelque chose, faire connaître. Communiquer ses affaires à un ami. Il ne m'en a rien communiqué. Je lui ai communiqué mon intention, mon secret. Des renseignements fort exacts m'ont été communiqués. Quand ils se furent communiqué leurs réflexions. Les ambassadeurs se communiquèrent respectivement leurs pouvoirs. Communiquer les pièces d'un procès. Dans cette acception, le participe passé

COMMUNIQUÉ s'emploie comme nom masculin pour désigner une Communication officielle faite à la presse par les pouvoirs publics. Il se dit spécialement, en temps de guerre, des Communications officielles par lesquelles l'État-Major rend compte quotidiennement des opérations. L'arrivée du communiqué. La lecture du communiqué.

SE COMMUNIQUER signifie spécialement Entrer facilement en conversation avec quelqu'un. C'est un bon chef qui se communique aisément. Les rois d'Orient se communiquent rarement à leurs sujets. Vous vous communiquez trop. Il ne faut pas se communiquer à tout le monde.

COMMUNIQUER est aussi intransitif quand il signifie Se mettre en relation avec. Communiquer avec un accusé. Nous ne pûmes longtemps communiquer ensemble. Ils communiquaient entre eux par tel moyen. On communiquait avec le dehors par tel endroit. Il signifie aussi, en parlant des Choses, Être en rapport au moyen de, et, dans ce sens, il peut avoir la forme pronominale. Cette chambre communique avec telle autre par un corridor. Ces deux chambres communiquent ou se communiquent par un corridor. Absolument, Ces deux fleuves communiquent ou se communiquent.

Communiquer : définition du Littré (1872-1877)

COMMUNIQUER (ko-mu-ni-ké) v. a.
  • 1Rendre commun, faire part, transmettre. L'aimant communique sa vertu au fer. Un corps qui communique son mouvement à un autre.

    Fig. Il sut lui communiquer son zèle, sa gaieté. Il détruit son pouvoir quand il le communique, Corneille, Pomp. I, 2. Vous élèverez les âmes en leur communiquant la vôtre, Voltaire, Lett. Miranda, 10 août 1767.

    Se communiquer quelque chose, communiquer l'un à l'autre quelque chose. Ils se communiquèrent leurs projets. Dans les monarchies, les juges prennent la manière des arbitres, ils délibèrent ensemble, ils se communiquent leurs pensées ; à Rome et dans les villes grecques, les juges ne se communiquaient pas, Montesquieu, Espr. VI, 4.

  • 2Donner communication. Je lui ai communiqué mon intention.
  • 3 V. n. Avoir des relations, être en rapport avec quelqu'un. Communiquer avec les savants. Le défenseur peut communiquer avec l'accusé. Qu'un censeur bien tyrannique De l'esprit soit le geôlier, Et qu'avec son prisonnier Jamais il ne communique, Béranger, Cens.

    Avec un régime, faire part de, consulter. J'ai communiqué de cette affaire avec lui. Il a donné sa démission sans en communiquer avec ses amis.

    Être en communication. Ce canal communique à la mer. Cette porte communique à un corridor. Douze palais qui communiquaient ensemble, Bossuet, Hist. III, 3. D'autres canaux devaient faire communiquer par des lacs le Tanaïs avec la Duna, dont la mer Baltique reçoit les eaux à Riga, Voltaire, Russie, I, 12.

  • 4Se communiquer, v. réfl. Être communiqué. Le mouvement d'un corps se communique à un autre. Certaines maladies se communiquent facilement. L'incendie se communique d'un quartier à l'autre. M. Bucquet avait fait, avec M. Lavoisier, une suite d'expériences sur la manière dont la chaleur se communique à différents fluides plongés dans un même bain, Condorcet, Bucquet.

    Être en communication. Ces deux appartements se communiquent par un corridor.

    Communiquer à autrui ses sentiments, ses idées, ses opinions. Chaque individu, jouissant de lui-même avec une pleine indépendance, ne se communique qu'autant qu'il lui convient, Boulainvilliers, Réfut. de Spinosa, p. 147. L'attention de tous les législateurs fut toujours de rendre les hommes sociables ; mais, pour l'être, ce n'est pas assez d'être rassemblés dans une ville, il faut se communiquer avec politesse ; cette communication adoucit partout les amertumes de la vie, Voltaire, Russie, I, 10. Je me communique fort peu ; et de tous les gens que je vois je n'en connais aucun, Montesquieu, Lett. pers. 145. On se communique moins dans les pays où chacun, et comme supérieur et comme inférieur, exerce et souffre un pouvoir arbitraire, que dans ceux où la liberté règne dans toutes les conditions, Montesquieu, Esp. XIX, 12.

    Ouvrir son cœur. Le regret qu'il a de ne s'être pas communiqué à son fils et de lui avoir laissé ignorer la tendresse qu'il avait pour lui, Sévigné, 379.

    Se rendre familier, visible, accessible. Toutes les fois qu'il veut s'asseoir sur le trône de ses pères et se communiquer avec les hommes, Guez de Balzac, le Prince, ch. 6. Que le roi fuie le tumulte et se communique peu, Montesquieu, Lett. pers. 37. Quand les dieux se communiquent aux mortels, Fénelon, Tél. II. Dieu se communiquait à eux, Bossuet, Hist. II, 4. Le Seigneur se serait communiqué à lui, Massillon, Car. Prière.

REMARQUE

St-Simon a dit communiquer pour faire communiquer ; cet emploi n'est plus en usage. Mon logement [à Versailles] tenait la moitié du large corridor qui est vis-à-vis du grand escalier qui communique la galerie basse avec la haute, Saint-Simon, 350, 110.

HISTORIQUE

XIVe s. Or convient-il plus avant enquerir de ceste chose quant as mors [mœurs], assavoir se il communiquent ou participent au bien ou as maulx qui adviennent à lour amis vivans, Oresme, Eth. 27. Nulle telle beste ne participe ne ne communique de rien en telle operacion, Oresme, ib. 21. Telles delettacions esquelles autres bestes communiquent avecques homme, Oresme, ib. 94. Ceulz qui communiquent ensemble par mariage, Oresme, ib. 244. C'est forte chose de communer ou communiquer en toutes choses, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVIe s. Celui qui est prince ou seigneur communique aucunement à l'honneur de Dieu, Calvin, Instit. 299. Quand nous verrons aucuns en poureté, que nous communiquions à leur indigence, et soulagions leur necessité par nostre abondance, Calvin, ib. 307. Certains jours ausquels on s'exerce à penitence, avant qu'estre receus à communiquer à la grace de l'evangile, Calvin, ib. 461. Il ne communiqua à personne cet advertissement, Montaigne, I, 127. La lumiere qu'il plaist au soleil nous communiquer par ses rayons, Montaigne, I, 250. Tousjours les estats et honneurs par trop communiquez sont mesprisez, Castelnau, 12. Je pardonne facilement à ceulx, qui s'opiniastrent à soustenir que Numa et Pythagoras ayent hanté et communiqué ensemble, Amyot, Num. 35. Faisant vertu de ne communiquer point aux malheurs et miseres de leur païs, Amyot, Solon, 35. Il les advertit qu'il avoit quelque chose à communiquer à Aristides, Amyot, Arist. 35.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « communiquer »

Étymologie de communiquer - Littré

Provenç. communiquar, comunicar ; espagn. comunicar ; ital. comunicare ; du latin communicare, de communis, commun.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de communiquer - Wiktionnaire

Du latin communicare[1], doublet lexical de communier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « communiquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
communiquer kɔmynike play_arrow

Conjugaison du verbe « communiquer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe communiquer

Évolution historique de l’usage du mot « communiquer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « communiquer »

  • Disponible sur mobile et ordinateur, il est un excellent outil pour toutes vos réunions, que vous soyez à votre domicile, au bureau ou en déplacement. Par messagerie ou appel vidéo, vous pouvez communiquer en groupe via cette application. L’appel vidéo est toutefois limité à 10 participants et gratuit. Dynamique-Mag.com, 12 outils de visioconférence gratuits pour communiquer à distance
  • Ce qui est important, c’est l’état d’esprit de nos clients et les moyens dont ils vont disposer pour communiquer. Il faut qu’ils retrouvent confiance dans le media qu’est l’évènementiel. Consacrer du budget à la communication événementielle participera à la reprise de l’activité. A nous d’être inventifs et créatifs. L’événementiel est un acteur incontournable pour le « retour du live », il ne faut donc pas avoir peur de programmer (ou de reprogrammer) des évènements pour la fin de l’année. , Montpellier : faut-il communiquer à l'heure du déconfinement ? Un expert nous répond | Métropolitain
  • Depuis la fin du confinement, c’est la première opération de communication du Centre hospitalier de Cornouaille (Chic), à Quimper. Et pour cette reprise, « cela nous semblait évident et important de communiquer sur la journée nationale de réflexion sur le don d’organes et de tissus, ce lundi », note Sylvie Gonthier, chargée de communication à l’hôpital. « Et cette année, c’est un peu particulier puisqu’on célèbre les 20 ans de cette journée », ajoute-t-elle. Le Telegramme, Le Chic rappelle l’importance de communiquer sur le don d’organes - Quimper - Le Télégramme
  • L’épidémie de Covid-19 nous amène à nous poser la question suivante, autant éthique que stratégique ou politique : un dirigeant, qu’il soit chef d’Etat, ministre ou chef d’entreprise, peut-il tout dire ? Et doit-il tout dire ? La capacité à communiquer serait, selon beaucoup d’études sur le leadership, un critère déterminant pour devenir un leader. Et inversement, une mauvaise communication, ou pas de communication, peut nuire à l’efficacité, voire engendrer des problèmes ou des dysfonctionnements. Capital.fr, Communication de crise : un dirigeant peut-il tout dire ? - Capital.fr
  • L’association avait créé pendant le confinement deux fiches en langue des signes, en téléchargement libre, pour aider les soignants à communiquer avec les patients sourds.  , Meaux ► Des masques transparents aident les mal-entendants à communiquer
  • Il ne sert à rien d'éprouver les plus beaux sentiments si l'on ne parvient pas à les communiquer. De Stefan Zweig / Clarissa
  • Au lieu d'une incapacité quelconque à communiquer, il y a en chacun de nous un mouvement intérieur qui cherche délibérément à esquiver la communication. De Harold Pinter
  • Pour bien communiquer, ne cherchez pas à faire de "belles phrases", mais efforcez-vous d'écrire avec clarté et concision. De Jacques Bojin
  • Parler, et à plus forte raison discourir, ce n'est pas communiquer... c'est assujettir. De Roland Barthes / Discours au collège de France
  • J’ai décidé que tant qu’on aurait pas inventé la télépathie il faudrait renoncer à communiquer. De Roland Moreno / Théorie du bordel ambiant
  • La mort, ce n’est pas plus communiquer, c’est ne plus être compris. De Pier Paolo Pasolini / Empirismo eretico
  • Je n'ai jamais cherché que cela en écrivant : communiquer avec les autres. De J.M.G. Le Clézio
  • Tout point de vue de valeur doit être partial pour communiquer vraiment quelque chose. De Vaclav Havel / L'Anatomie du gag
  • La folie, c'est l'incapacité de communiquer ses idées. De Paulo Coelho / Veronika décide de mourir
  • La sagesse qu'un sage cherche à communiquer à toujours un air de folie. De Hermann Hesse / Siddhartha
  • L'angoisse suppose le désir de communiquer. De Georges Bataille / L'expérience intérieure
  • La parole a été donnée au commun des mortels pour communiquer leurs pensées, mais aux sages pour la déguiser. Robert South, Sermon, 30 avril 1676

Images d'illustration du mot « communiquer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « communiquer »

Langue Traduction
Corse cumunicà
Basque komunikatu
Japonais 通信する
Russe общаться
Portugais comunicar
Arabe نقل
Chinois 通信
Allemand kommunizieren
Italien comunicare
Espagnol comunicar
Anglais communicate
Source : Google Translate API

Synonymes de « communiquer »

Source : synonymes de communiquer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « communiquer »


Mots similaires