La langue française

Retranchement

Sommaire

  • Définitions du mot retranchement
  • Étymologie de « retranchement »
  • Phonétique de « retranchement »
  • Citations contenant le mot « retranchement »
  • Images d'illustration du mot « retranchement »
  • Traductions du mot « retranchement »
  • Synonymes de « retranchement »
  • Antonymes de « retranchement »

Définitions du mot « retranchement »

Trésor de la Langue Française informatisé

RETRANCHEMENT, subst. masc.

A. − Vieilli ou littér. [Corresp. à retrancher I ] Action de retrancher.
1. Action d'enlever en coupant. Synon. ablation, amputation.Le simple retranchement de deux corps glanduleux isolés, introduit dans l'économie animale une espèce ou un commencement de rachitis (Cabanis,Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 410).
2.
a) Action d'enlever, de supprimer. Synon. élimination.Retranchement des abus. Le monceau éprouve nécessairement des changements brusques dans son volume, dans son poids et dans sa forme par l'addition ou le retranchement des cailloux (Cournot,Fond. connaiss.,1851, p. 284).V. particularité A ex. de Taine.
b) En partic.
Action d'enlever une chose quantifiable, une valeur numérique d'un total. Synon. élimination, suppression.La réforme du calendrier s'est faite par un retranchement de dix jours, en l'année 1582 (Ac.1835, 1878).Ce fut le retranchement d'un demi-écu par mois de ses appointements qui ravit au Portugal les services et les découvertes de Magellan (Desmoulinsds Vx Cordelier,1793-94, p. 276).
Action d'enlever un élément d'un écrit, d'un énoncé. Retranchement d'un mot, d'une phrase. Bovary m'ennuie. Cela tient au sujet et aux retranchements perpétuels que je fais (Flaub.,Corresp.,1852, p. 432).On avait fait des retranchements [dans les Lettres de Mmede Sévigné] sur les personnes, sur les familles (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t. 1, 1861, p. 278).
c)
α) Action d'enlever, de s'enlever, de supprimer, de se supprimer quelque chose d'avantageux, d'agréable (à quelqu'un). Synon. privation, suppression.Retranchement d'une pension. Le retranchement du sens de la vision, en rendant l'acquisition d'une foule de connaissances absolument impossible, arrêterait de fait presque tout développement scientifique (Cournot,Fond. connaiss.,1851p. 157).Les premiers guides de madame de Longueville (...) lui avaient prescrit des mortifications corporelles excessives, telles que le retranchement de sommeil (Sainte-Beuve,Port-Royal, t. 4, 1859, p. 516).
DR. ,,Réduction à la mesure de la quotité disponible des avantages matrimoniaux faits à un nouvel époux dans son contrat de mariage par une personne ayant déjà des enfants légitimes d'un précédent lit`` (Cap. 1936). Si toutefois la confusion du mobilier et des dettes opérait, au profit de l'un des époux, un avantage supérieur à celui qui est autorisé par l'article 1098 (...), les enfans du premier lit de l'autre époux auront de l'action en retranchement (Code civil,1804, art. 1496, p. 274).
β) Action de faire des économies, des diminutions; économie. M. Necker faisait des retranchements dans la maison du Roi, dans la somme destinée aux pensions (Staël,Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 76).[Louis XVI] était ennemi du faste, toujours prêt aux retranchements sur les dépenses (Maurois,Mes songes,1933, p. 109).V. retrancher I B 3 b ex. de Barante.
3. Au fig. Fait d'être exclu, de s'exclure d'un ensemble de personnes, d'un milieu. Synon. retraite.Retranchement du monde, de la société; retranchement intérieur. L'Église du Christ (...) ne subsiste que dans les monastères. J'ai rêvé de vous jeter dans un retranchement complet du dehors, en un lieu où les choses de la terre roulent sous vos pieds (Montherl.,J. filles,1936, p. 1072).On ne possède bien ce qu'on aime que dans le retranchement et dans la solitude (Mauriac,Galigaï,1952, p. 19).
En partic., vieilli. Action de tuer, de faire mourir. Il faut choisir entre un peuple corrompu (...) et l'humanité qui n'avance et ne peut avancer que par le retranchement de ses éléments corrompus (Cousin,Hist. philos. mod., t. 1, 1846, p. 208).Mais quel intérêt (...) pouvait avoir Talleyrand à ce retranchement d'un prince du sang royal [le duc d'Enghien]? (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t. 12, 1869, p. 51).
B. −
1. Le plus souvent au plur. Obstacle, construction servant à se protéger, à se défendre des assaillants. Construire, creuser des retranchements. Les brigands (...) se replièrent sur des retranchements qu'ils avaient élevés pendant la nuit (Erckm.-Chatr.,Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 264).Le central téléphonique (...) a été entouré de barricades de fils de fer barbelés, d'autres retranchements sont en construction autour des réservoirs, du palais du gouverneur et de l'arsenal (Malraux,Conquér.,1928, p. 116).
Au fig. Ce derrière quoi on se retire pour se protéger. Acculer, forcer, pousser qqn dans ses derniers retranchements; faire sortir qqn de ses retranchements. Quel est le dernier retranchement contre le despotisme? C'est la liberté de la presse (Desmoulinsds Vx Cordelier,1793-94, p. 206).Il s'emportait contre la désolation universelle, par laquelle la nature le forçait dans les retranchements de ses certitudes et de sa sécurité (J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 150).
2. ARCHIT. ,,Un espace retranché d'un plus grand`` (Ac. 1835, 1878). Synon. réduit.Son domestique couche dans un retranchement (Ac. 1835, 1878). Il a fait faire un retranchement dans sa chambre, pour se ménager un cabinet (Ac. 1835, 1878).
Prononc. et Orth.: [ʀ ətʀ ɑ ̃ ʃmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. Fin xiies. retrenchemant « suppression de quelque partie d'un tout » (Sermons St Bernard, 78, 37 ds T.-L.); 2. ca 1614 « économie, réduction de dépense » (La Satyre en Coq à l'âne ds Régnier, Œuvres compl., éd. J. Plattard, p. 212; pièce apocryphe qui fait partie de la liasse des épîtres adressées à l'évêque Hurault par un chanoine de son entourage qui signe ,,Jean le Sot`` ou ,,Jehan du Pont Alais``, v. Régnier, Œuvres compl., éd. G. Raibaud, p. XIX, XXIV-XXV); 3. 1579 « suppression de syllabes dans un mot » (Estienne, Précellence, éd. E. Huguet, p. 46). B. 1. a) 1587 « ouvrage de défense » (F. de La Noue, Discours politiques et militaires, p. 404 ds Littré); b) 1656 « moyen dont on use pour se protéger, se défendre » (Pascal, Provinciales, 4, éd. L. Lafuma, p. 385); c) 1688 attaquer qqn dans son dernier retranchement (La Bruyère, Caractères, éd. G. Servois, t. 3, p. 37); 1718 forcer qqn dans ses (derniers) retranchements (Ac.); 2. 1664 « espace retranché d'un plus grand, réduit (terme d'architecture) » (Nouv. Arch. de l'Art fr., t. 15, 1899, p. 18). Dér. de retrancher*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér.: 280. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 518, b) 635; xxes.: a) 353, b) 195.

Wiktionnaire

Nom commun

retranchement \ʁət.ʁɑ̃ʃ.mɑ̃\ masculin

  1. Suppression d’une partie d’un tout.
    • On ne peut contester que, le budget s'établissant en Conseil des ministres, mes collègues avaient toute latitude pour protester, pour démissionner au besoin, s'ils jugeaient que les retranchements de crédits que je leur imposais compromettaient les grands intérêts dont ils avaient la garde. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  2. Suppression totale.
    • Le retranchement de sa pension le réduit à la misère.
  3. (Architecture) Tout ce qu’on a retranché d’une chambre ou de toute autre pièce, soit pour lui donner une meilleure proportion, soit pour lui procurer quelque commodité.
  4. (Militaire) Tout ouvrage fait pour fortifier un poste ou pour en augmenter la défense.
    • […] ; aidé par le capitaine, il fit abattre une énorme quantité d’arbres afin de former un solide retranchement hérissé de chevaux de frise. Derrière le retranchement, les lanceros creusèrent un large fossé dont ils rejetèrent la terre du côté du camp, puis derrière ce deuxième retranchement les ballots furent empilés de façon à former une troisième et dernière enceinte. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Aussitôt le colonel Lamoricière et des officiers du génie et de Zouaves, suivis de leurs troupes, sortent rapidement du retranchement avec une sorte d'impétuosité contenue et disciplinée, et se portent au pas de course jusqu'au pied de la brèche. — (Valentin Devoisins, Recueil de documents sur l'expédition et la prise de Constantine‎, 1838, p.184)
    • Près de Maidstone, ils tombèrent sur une rangée de onze canons automobiles de construction spéciale, autour desquels des artilleurs affairés surveillaient avec des jumelles une sorte de retranchement qu’on établissait sur la crête de la colline. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 54 de l’éd. de 1921)
  5. (Figuré) Tout dispositif de défense.
    • Elle organisait notre retranchement : barres de fer aux fenêtres et aux portes, tous les verrous tirés, tous les cadenas cadenassés et, pour plus de sûreté, une fois les domestiques enfermés avec nous, chargés de paniers et de vivres, elle faisait pousser les gros meubles devant les ouvertures les plus fragiles. — (Marie Cardinal, Les mots pour le dire, Livre de Poche, p. 185)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RETRANCHEMENT. n. m.
Suppression de quelque partie d'un tout. Depuis le retranchement qu'il a fait dans sa dépense, il paie ses dettes. Le retranchement d'une scène dans une comédie, d'un chapitre dans un livre. Le retranchement d'une lettre dans un mot. Il signifie aussi Suppression totale. Le retranchement de sa pension le réduit à la misère. Le retranchement des abus.

RETRANCHEMENT désigne aussi les Travaux qu'on fait à la guerre pour arrêter les attaques des ennemis; en ce sens, il s'emploie le plus souvent au pluriel. Il est impossible de forcer leurs retranchements, de les forcer dans leurs retranchements. On entra dans leurs retranchements l'épée à la main. Fig., Forcer quelqu'un dans ses retranchements, dans ses derniers retranchements, Triompher de ses dernières résistances.

Littré (1872-1877)

RETRANCHEMENT (re-tran-che-man) s. m.
  • 1Suppression de quelque partie d'un tout. Il serait à souhaiter que les destins nous eussent accordé une vie plus longue ou plus heureuse ; mais, puisque quelque démon envieux a raccourci notre félicité par le retranchement de nos jours, il faut tâcher de la faire durer le plus que nous pouvons, Perrot D'Ablancourt, Lucien, les Amours. Le maréchal de Bellefond est à la Trappe pour la semaine sainte ; il parla fort fièrement à M. de Louvois, qui voulut faire quelque retranchement sur sa charge de général, sous M. le Prince, Sévigné, 131. Sa Majesté, qui donne à Mme la Dauphine le temps qu'il donnait à Mme de Montespan ; jugez de l'effet que peut faire un tel retranchement, Sévigné, 17 mars 1680. Le retranchement du bois superflu ne faisait que rendre les fruits meilleurs, Bossuet, Hist. II, 12. Dans les opérations que l'on fit sur les monnaies du temps de la république, on procéda par voie de retranchement, Montesquieu, Esp. XXII, 13. Cette scène [du pauvre], convenable au caractère impie de don Juan, mais dont les esprits faibles pouvaient faire un mauvais usage, fut supprimée à la seconde représentation, et ce retranchement fut peut-être cause du peu de succès de la pièce, Voltaire, Vie de Molière.
  • 2 Terme de marine. Peine de discipline (voy. RETRANCHER, n° 7).
  • 3Il se dit quelquefois pour suppression totale. Le retranchement de sa pension le réduit à la misère. Le retranchement des abus. Une mort chrétienne, préparée par des infirmités sensibles et humiliantes, par un retranchement des plaisirs et des consolations humaines, Fléchier, Duch. de Mont.
  • 4En grammaire, terme générique par lequel on désigne toute suppression de lettres ou de syllabes dans un mot, de mots dans une phrase.
  • 5Économie, réduction de dépense. Ô Dieu, quel changement, quel retranchement, quelle économie dans cette maison ! huit enfants, n'avoir pas eu le temps d'obtenir la moindre grâce ! Sévigné, 386. Que n'avez-vous fait un équipage proportionné à celui des autres, à la misère du temps, au… retranchement dont le roi donne l'exemple ? Sévigné, mars 1690. Et [ils] trouvent dans leur frugalité même de quoi faire des retranchements de piété et de pénitence, Massillon, Carême, Jeûne.

    Particulièrement, réduction dans les rentes que l'État payait. Encore au lieu de payement, On parle d'un retranchement, Régnier, Ép. III. Vous me retranchez tout net neuf années dans votre dernière lettre ; jamais notre contrôleur général n'a fait de si grands retranchements, Voltaire, Lett. au roi de Pr. 1er fév. 1773.

  • 6Suppression de certaines avances ou saillies dans les rues et sur les chemins publics.
  • 7Espace retranché d'un plus grand. Son domestique couche dans un retranchement. Elle poussa une porte qui n'était couverte que d'une tapisserie, et par où l'on entrait dans un petit retranchement où je me mis, Marivaux, Pays. parv. part. 5.
  • 8 Terme de guerre. Disposition employée pour couvrir les défenseurs d'une position et arrêter les assaillants (ainsi dite parce que les retranchements forment un espace coupé dans un plus grand). Un bois impénétrable, dont le fond est un marais, et, derrière des ruisseaux, de prodigieux retranchements, Bossuet, Louis de Bourb. On remarquera l'éminence qu'occupa ce grand capitaine, et le ruisseau dont il se couvrit sous le canon du retranchement de Selestadt, Bossuet, ib. Après beaucoup de pertes et de marches ruineuses, le czar, poussé vers le Pruth, n'avait pour tout retranchement que des chevaux de frise et des charriots, Voltaire, Charles XII, 5.

    Se dit aussi d'un obstacle naturel, comme un ravin, un bois, un cours d'eau, etc. servant à se retrancher.

  • 9 Fig. Les défenses, les arguments dont on use. Elle [Mme de Bury, dans son procès avec la maison de Grignan] croyait bien nous jeter dans le labyrinthe des semestres… c'était un très bon retranchement pour la quintessence de la chicane, Sévigné, 1er juin 1689. Il ne lui resta aucun retranchement à son erreur, Bossuet, Var. 15. Il vous faut un homme qui n'aime que la vérité et vous… qui vous dise la vérité malgré vous, qui force tous vos retranchements, Fénelon, Tél. XI. Elle [la moquerie] attaque l'homme dans son dernier retranchement, qui est l'opinion qu'il a de soi-même, La Bruyère, XI. Comme il se vit pressé, il fut obligé de sortir de ses retranchements, et il commença à dire force sottises, Montesquieu, Lett. pers. 101.

    Forcer quelqu'un dans ses retranchements, dans ses derniers retranchements, dans son dernier retranchement, détruire ses plus fortes raisons.

HISTORIQUE

XVIe s. Le retranchement de la superfluité de la depense, Amyot, Pomp. 26. J'eusse soulagé mon lecteur par les retranchements que j'apporte aux longues harangues, mais…, D'Aubigné, Hist. II, 245. L'usage des retranchemens, qui est un remede merveilleusement utile, peu pratiqué par le passé ; mais en nos guerres civiles on a appris d'en très bien user, Lanoue, 404.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RETRANCHEMENT, s. m. (Gramm.) c’est la diminution d’un tout par la séparation de quelqu’une de ses parties : en ce sens il est synonyme à soustraction & diminution.

En retranchant toujours peu-à-peu quelque chose sur la nourriture, on peut parvenir à supporter une abstinence très-rigoureuse. Voyez Abstinence, Jeune, Aliment, &c.

La réformation du calendrier qui s’est faite en 1582. a consisté dans le retranchement de dix jours qu’on avoit compté de trop jusqu’alors. Voyez Calendrier.

La frugalité tant vantée des anciens Romains, dit M. de Saint-Evremont, étoit moins un retranchement & une abstinence volontaire des choses superflues, qu’un usage grossier de ce qu’ils avoient.

Retranchement, (Gramm. françoise.) Il y a des retranchemens vicieux, & des retranchemens élégans. La matiere qu’on traite demande quelquefois un style vif & concis ; mais il ne faut pas pour cela supprimer ce qui est absolument nécessaire. Exemple : ce desir ardent avec le quel les hommes cherchent un objet qu’ils puissent aimer & en être aimé, vient de la corruption du cœur ; il falloit dire qu’ils puissent aimer, & dont ils puissent être aimés. Je ne puis assurer quand je partirai d’ici, si dans un mois, dans deux, ou dans trois ; il falloit dire, si ce sera dans un mois, &c.

Mais s’il y a des retranchemens vicieux, il y en a d’autres qui sont fort élégans, & qui contribuent beaucoup à la force & à la beauté du discours. En voici quelques exemples : Citoyens, étrangers, ennemis, peuples, rois, empereurs, le plaignent & le reverent ; cet endroit deviendroit foible si l’on disoit, les citoyens, les étrangers, les ennemis, les peuples, les rois, les empereurs le plaignent & le réverent. Voici un exemple du discours de Racine à sa réception à l’académie françoise. « Vous savez, Messieurs, en quel état se trouvoit la scene françoise lorsque M. Corneille commença à travailler ; quel désordre, quelle irrégularité ! nul goût, nulle connoissance des véritables beautés du théâtre ; les auteurs aussi ignorans que les spectateurs : la plûpart des sujets extravagans, & dénués de vraissemblance : point de mœurs, point de caractere : la diction encore plus vicieuse que l’action ; en un mot toutes les regles de l’art, celles de l’honnêteté & de la bienséance par-tout violées ». L’auteur a retranché de cette période plusieurs mots qu’un autre auteur moins éloquent n’auroit pas manqué d’y mettre. « Sa latinité, dit M. de Saint-Evremont en parlant de Séneque, n’a rien de celle du tems d’Auguste, rien de facile, rien de naturel ; toutes pointes, toutes imaginations qui sentent plus la chaleur d’Afrique ou d’Espagne, que la lumiere de Grece ou d’Italie ». Ce seroit gâter cet exemple que de dire, n’a rien de facile, n’a rien de naturel ; ce ne sont que des pointes, ce ne sont que des imaginations, &c.

Il est souvent à-propos de retrancher les & ; en voici un exemple de Marascon, dans son oraison funebre de M. de Turenne. « Comme on voit la foudre conçue presque en un moment dans le sein de la nue, briller, éclater, frapper, abattre ; ces premiers feux d’une ardeur militaire sont à peine allumés dans le cœur du roi, qu’ils brillent, éclatent, frappent par-tout ». Lorsque le sujet qu’on traite demande du feu & du mouvement, les périodes coupées ont bonne grace, & il est élégant de retrancher, des mots & des liaisons inutiles, pour donner de la force & du brillant au discours. (D. J.)

Retranchement, en terme de Guerre, est un obstacle qu’on oppose à l’ennemi, pour lui disputer plus aisément & plus avantageusement le terrein qu’on veut défendre. Il y a des retranchemens de plusieurs especes ; les plus ordinaires ne consistent que dans un fossé dont la terre étant jettée du côté des troupes qu’on veut couvrir, leur sert de parapet. On en fait aussi avec des arbres abattus & jettés confusément les uns sur les autres. Voyez Abattis. On donne aussi le nom de retranchement aux coupures qu’on fait dans les dehors de la fortification, & dans les bastions, pour les défendre pié à-pié. Ces sortes de retranchemens sont composés d’un petit rempart & d’un parapet ; ils forment le plus souvent un angle rentrant, pour en défendre l’approche plus avantageusement : on les fait de sacs à terre, de gabions, fascines, &c. On donne encore quelquefois le nom de retranchement aux lignes de circonvallation. Voyez Circonvallation. (Q)

Retranchement, (Marine.) c’est, outre les chambres ordinaires, une espece de chambre prise sur un emplacement du vaisseau.

Retranchement de l’édit des secondes noces, (Jurispr.) est la réduction que l’on fait ad legitimum modum, des avantages faits par une personne remariée à son second conjoint, lorsque ces avantages excedent ce que la loi lui permettoit de donner. On les réduit à la part de l’enfant le moins prenant, & l’excédent que l’on en retranche est ce que l’on appelle le retranchement de l’édit.

Dans les pays de droit écrit, ce retranchement appartient aux seuls enfans du premier lit, nov. 22, ch. xxvij.

Dans les pays de coutume, il se partage également entre les enfans du premier & du second lit. Voyez Lebrun, Ricard. Voyez aussi les mots Edits de secondes noces, Part d’enfant, Secondes noces. (A)

Retranchement, (Architecture.) partie d’une grande piece qu’on a retranchée pour la proportionner, ou pour quelque commodité.

On appelle encore retranchement ce qu’on ôte des rues & voies publiques, pour les rendre plus praticables & d’alignement, comme des avances, des saillies, &c. Daviler. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « retranchement »

Retrancher.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De « retrancher » avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « retranchement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
retranchement rǝtrɑ̃ʃmɑ̃

Citations contenant le mot « retranchement »

  • État : Limitation des charges par retranchement des voies de desserte, structure nécessitant un remplacement. Risque de chute de fragments de béton.  Le Journal de Québec, Les pires structures du Québec: plusieurs maires inquiets de la décrépitude des ponts | JDQ
  • A qui a tout donné, il reste encore la liberté d'aimer ou de trahir. C'est là, pour chacun de nous, le dernier retranchement et la dernière issue. De Jean-Paul Pinsonneault / Les terres sèches
  • La moquerie est le langage du mépris, et l’une des manières dont il se fait le mieux entendre : elle attaque l’homme dans son dernier retranchement, qui est l’opinion qu’il a de lui-même. De Jean de La Bruyère / Caractères
  • Market.us research report analyzing Outil de retranchement market and includes past and prediction data for Type, Application, regional, and country level.Impact of COVID-19 Outbreak on Outil de retranchement market Growth & Investment Opportunities.The report concentrates on the Industry Analysis, Growth Opportunities, Risk Analysis, Current Trends, Competitive Landscape, Investment Strategies, and Forecast by 2029. The research is based on Outil de retranchement business to the evaluation of the trends, which are based on the current, future, and strategies which are used in the past. The report highlights the main market developments including the latest trends, technological advancements, and market players Schrade, Gerber, SOG, Glock, Cold Steel, FiveJoy, Columbia River Knife & Tool, Glock, Decathlon. The Outil de retranchement market report covers the estimates, investigation, and discussion of major industry trends, market volume, value, market share estimates, and profiles of the leading industry players. INFO DU CONTINENT, Segmentation du marché des outils, croissance, part, principaux acteurs clés, analyse concurrentielle et prévisions par secteur d'utilisation finale 2020-2029 - INFO DU CONTINENT
  • Seuls les héritiers réservataires peuvent agir en retranchement. L'action en retranchement n'est ouverte en justice qu'au moment du décès et le juge n’être saisi qu'au moment du partage successoral. Il est impératif que la communauté universelle régisse le remariage et qu'une clause d'attribution intégrale des biens au conjoint survivant ait été insérée dans le contrat de mariage. A défaut, aucune action en retranchement ne leur est ouverte. Capital.fr, Action en retranchement : définition et calcul - Capital.fr
  • Malgré ce manque de repères, la bonne ambiance et l’envie de bien faire a permis aux quatre athlètes de sortir de leur retranchement. , Athlétisme. A Argentan, Grégoire Villain directement qualifié pour les championnats de France de saut en longueur | Le Journal de l'Orne
  • Pendant la Seconde Guerre mondiale, la forêt de Saoû, était aussi un précieux refuge pour les maquisards. En 2005, cet espace hors du temps a servi de camp de retranchement aux électrosensibles, qui ont trouvé ici un site préservé de tout réseau téléphonique. leparisien.fr, Au cœur du refuge naturel de la forêt de Saoû, dans la Drôme - Le Parisien
  • Parmi les mouvements notables, soulignons le retranchement du lanceur gaucher Ryan Borucki. RDS.ca, MLB : Les Blue Jays présentent leur formation des 30 joueurs | RDS.ca
  • Celle qui se démarque des mesures si répandues : l’opportunité de la verticalité, la politique des héritages et des profits. Nous avons tellement cherché l’évitement, le détour, le retranchement, le virus de la préservation des formes jusqu’à la déformation esthétique qu’il ne nous reste que la surface des uns face à la cruauté du quotidien. L'Orient-Le Jour, Pouvoir de la leçon apprise - L'Orient-Le Jour
  • Cambriolage et retranchement, 90 élèves évacués, un trou de 5 mètres: voici votre brief info de ce mardi soir Nice-Matin, Cambriolage et retranchement, 90 élèves évacués, un trou de 5 mètres: voici votre brief info de ce mardi soir - Nice-Matin

Images d'illustration du mot « retranchement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « retranchement »

Langue Traduction
Anglais entrenchment
Espagnol atrincheramiento
Italien trinceramento
Allemand schanze
Chinois 壕沟
Arabe رسوخ
Portugais entrincheiramento
Russe окоп
Japonais 塹壕
Basque entrenchment
Corse intracinamentu
Source : Google Translate API

Synonymes de « retranchement »

Source : synonymes de retranchement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « retranchement »

Partager