Retracer : définition de retracer


Retracer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RETRACER, verbe trans.

A. − Rare. Retrouver, suivre la trace de quelqu'un. On retraça facilement tous ceux qui y avaient travaillé, celui qui avait vendu le cheval, etc., etc.; et l'on acquit des indices que ce complot partait des royalistes chouans (Las Cases,Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 230).
Au fig. Retrouver la trace de quelque chose, reconstituer quelque chose à l'aide d'indices. Retracer le développement, les phases de qqc. On retrace le goût de tenir une plume autrement que pour enregistrer des actes, chez plusieurs de ses ascendants (Verlaine, Œuvres compl., t. 5, Hommes d'auj. (Mallarmé), 1885-93, p. 345).Nous ne possédons pas d'informations directes sur les emprunts préhistoriques, mais nous pouvons les retracer à l'aide de la botanique. Ainsi le maïs n'a pas d'espèces apparentées sauvages dans le nord Dakota ou la Nouvelle-Angleterre; il a donc dû provenir d'une région où cette plante existait (Lowie,Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 49).
Empl. pronom. réfl. indir. Cette défiance dont je souffre aujourd'hui, je cherche à m'en retracer l'histoire (Gide,École femmes, 1929, p. 1281).
B. − Tracer de nouveau.
1. Former de nouveau des traits ou une ligne effacés, repasser sur (un trait). Les sillons, déjà retracés çà et là, avaient une couleur blonde (Hugo,Rhin, 1842, p. 21).Mes larmes l'arrosèrent littéralement [la lettre], et à chaque instant j'étais forcée de retracer les lettres effacées par mes pleurs (Sand,Hist. vie, t. 2, 1855, p. 427).
2. Reporter, reproduire le même dessin. Deux procédés s'offrent ensuite à lui pour reporter le dessin sur le bâti du meuble: a) il retrace le dessin à même le panneau de bois (Viaux,Meuble Fr., 1962, p. 18).V. compas ex. 1.
[Le suj. désigne le moyen] Elle avait en tête le pschent (...) sur lequel les émeraudes, qui sont les pierres nationales des Touareg, traçaient et retraçaient son nom en caractères tifinar (Benoit,Atlant., 1919, p. 273).
C. − P. ext.
1. Représenter par le dessin, la peinture ou tout autre art figuratif. Synon. tracer, peindre.
a) Reproduire fidèlement, dessiner un modèle. Mon crayon avait à retracer cette figure bien-aimée; il avait à reproduire les contours de la taille, la gracieuse mollesse de l'attitude (Toepffer,Nouv. genev., 1839, p. 217).À l'âge de quatre ans, je dessinais avec ardeur; mais, loin de retracer tous les objets qui s'offraient à mes regards, je représentais uniquement des soldats (A. France,Pt Pierre, 1918, p. 35).V. galvanomètre s.v. galvano- ex. de Sarraute.P. métaph. Notre appartement parisien était décoré par les paroles de Françoise inspirées d'un sentiment traditionnel et local (...). Et elle savait y retracer, comme avec des fils de couleur, les cerisiers et les oiseaux de son enfance, le lit où était morte sa mère, et qu'elle voyait encore (Proust,Guermantes 1, 1920, p. 64).
[Le suj. désigne le résultat] [Les images en couleurs réalisées par Rivière] retracent les grands aspects de paysages avec une simplification large (Mauclair,Maîtres impressionn., 1923, p. 183).
b) Traduire, suggérer graphiquement, picturalement un fait, un événement. Les chambres de Raphaël. Le peintre y retraça, dans une série de fresques historiques et symboliques, les illustrations et les bienfaits du catholicisme (Ozanam,Philos. Dante, 1838, p. 5).La belle tombe était creusée pour le roi ou le riche, sans doute, et c'était sa fastueuse existence qu'il fallait retracer sur les murs, en convois funèbres, en aventures de chasse ou de guerre, en travaux des champs (Faure,Hist. art, 1909, p. 47).
[Le suj. désigne le support, le résultat] M. Swann ne m'avait donné de reproductions que des vertus et des vices, et non des fresques qui retracent l'histoire de la Vierge et du Christ (Proust,Fugit., 1922, p. 648).
2. P. anal.
a) Décrire quelque chose, quelqu'un, traduire quelque chose par un moyen qui permet de s'en faire une idée exacte. Retracer le caractère de qqn. Une belle page intitulée Nocturne, dans laquelle le regretté Jules Tellier retraçait les rêveries dont il s'était enveloppé naguère sur le pont d'un navire (A. France,Vie littér., 1892, p. 190).La Faute de l'abbé Mouret veut nous montrer (...) un jeune curé de village, bon, naïf, aussi saint que peut se l'imaginer et le retracer le gros tempérament et l'esprit foncièrement paillard (...) de cet auteur (Verlaine, Œuvres posth., t. 2, Voy. Fr., 1896, p. 111).
[Le suj. désigne le moyen, le résultat] L'instinct dramatique de Corinne lui faisait préférer les mélodies qui retraçaient avec franchise une passion précise (Rolland,J.-Chr., Révolte, 1907, p. 471).Le tableau ci-dessous retrace l'évolution de la population masculine de 1960 à 1966 (...) en âge d'être appelée (Serv. milit. et réforme arm., 1963, p. 88).
Empl. pronom. passif. On nous apprend (...) à priser avant tout le style, le talent, l'esprit frappé en médailles, en beaux mots, ou jaillissant en traits vifs, la passion s'épanchant du cœur en accents brûlants ou se retraçant en de nobles peintures (Sainte-Beuve,Prem. lundis, t. 3, 1856, p. 67).
b) Raconter, exposer ce qui a été, ce qui est supposé connu. Retracer oralement; retracer des événements, des faits, la carrière, la vie de qqn; retracer l'historique, le déroulement de qqc., les usages d'un peuple. Retournons à l'examen du personnage politique le plus en contraste avec les principes que nous venons de retracer (Staël,Consid. Révol. fr., t. 2, 1817, p. 77).Il m'a pressé de lui retracer ma journée. Je lui ai retracé ce que déjà je lui avais raconté: Raymond, la plage, le bain, la querelle (Camus,Étranger, 1942, p. 1171).V. fidélité ex. 4.
[Le suj. désigne le moyen, le résultat] Un « dictionnaire des contemporains » retraçait en peu de mots la carrière amorphe de Julius (Gide,Caves, 1914, p. 721).Le roman et le cinéma ont souvent retracé leur vie épouvantable [des galériens] (P. Rousseau,Hist. transp., 1961, p. 129).
P. anal. Chacun essaie de déchiffrer sur le visage de l'autre cette histoire inconnue que retracent les rides, en un langage intraduisible (Mauriac,Bâillon dén., 1945, p. 402).La chaîne alpine (...) dont la dentelure retrace la lutte millénaire avec les éléments (Huyghe,Dialog. avec visible, 1955, p. 369).
En partic. Restituer, répéter des paroles. Synon. reproduire.Je n'essayerai pas de vous retracer ce récit tel que je l'entendis de Petite-Secousse; elle disait ses souvenirs avec un frémissement de vie intérieure longtemps contenue, avec une exaltation trop tendre (Barrès,Jard. Bérén., 1891, p. 54).Je n'ai pas le courage de retracer ici tout ce qu'il m'a dit. Pour rien, pour des bêtises, il s'est moqué de moi si ardemment! (Montherl.,Songe, 1922, p. 195).
c) Reproduire, faire revivre un fait d'une manière symbolique, par des gestes. On suppose que ce dieu fut mis en pieces par les géans (...). Pour retracer sa passion, on mettait à mort un taureau, dont on mangeait la chair crue, parce que Bacchus ou le dieu soleil, peint avec les formes du bœuf, avait été ainsi déchiré par les Titans (Dupuis,Orig. cultes, 1796, p. 351).
D. − Rappeler.
1. Faire revenir à l'esprit quelque chose (ou quelqu'un dans une situation particulière).
a) [Le suj. désigne la faculté de se souvenir] L'exil de quelques hommes distingués nous fait illusion. Notre mémoire nous retrace M. de Choiseul, environné des hommages d'amis généreux (Constant,Princ. pol., 1815, p. 152):
... une conversation comme celle que j'essaie de rapporter ici est, pour ainsi dire, insaisissable, et la mémoire la plus fidèle n'en saurait retracer à distance l'attitude, le ton, mille petits faits qui modifient à mesure le sens des mots... Bernanos,Soleil Satan, 1926, p. 258.
[P. anal.] Dans Aurélia, il semblera à Nerval qu'il est lui-même acteur dans le drame des cosmogonies et des races, et il le raconte non comme une légende mais comme des souvenirs retracés par une sorte de vague intuition du passé (Durry,Nerval, 1956, p. 126).
Empl. pronom. passif. Une scène se retrace dans la mémoire. Sont-ils étranges, ces anciens souvenirs qui vous hantent sans qu'on puisse se défaire d'eux! (...) je m'étonne de ne pouvoir passer un jour, un seul jour, sans que la figure de la mère Clochette ne se retrace devant mes yeux, telle que je la connus, autrefois (Maupass.,Contes et nouv., t 2, Clochette, 1886, p. 661).
b) [Le suj. désigne une pers.] Empl. pronom. réfl. indir. Se remémorer. Elle était d'une telle irritation, d'une telle dureté avec ses gens, que j'ai eu besoin de me retracer sans cesse que c'était l'effet de la maladie (Constant,Journaux, 1805, p. 227).Qu'y avait-il au fond que d'ordinaire dans cette promenade? Mais je trouve pour me la retracer une mémoire parée des séductions enfantines (Gracq,Beau tén., 1945, p. 76).
c) [Le suj. désigne une chose, un fait qui provoque le souvenir] L'odeur du jasmin et des roses retraça à mon souvenir ces entretiens si chers et la présence de Célanire (Genlis,Chev. Cygne, t. 2, 1795, p. 99).Je n'étais occupée intérieurement qu'à ressaisir les mille souvenirs que me retraçaient le moindre coin de cette classe, le moindre chiffre écrit sur la muraille (Sand,Hist. vie, t. 3, 1855, p. 450).
En partic. [Le suj. désigne une chose ou une pers. considérée dans son comportement] Rappeler en étant la réplique, l'incarnation d'un fait ancien. N'a-t-il pas fait violer nos loix (...) en faisant donner à deux de ses généraux des honneurs extraordinaires et anticipés, qui ne retracent que l'esprit et les préjugés de l'Ancien Régime? (Robesp.,Discours, Guerre, t. 8, 1792, p. 101).
2. Évoquer quelque chose par une ressemblance, une association d'idées. Mais vous, madame, à l'exception de leur teint tant soit peu moresque, vous me retracez tous les charmes des dames de Séville (Mérimée,Théâtre Cl. Gazul, 1825, p. 64).Le chant des perruches allègres me retraçait celui des beaux oiseaux exotiques qu'elle élevait dans sa chambre (Sand,Mauprat, 1837, p. 209).
REM. 1.
Retraçant, -ante, adj.Qui fait revivre un événement passé. Si retraçants Étaient ses souvenirs, quand, après bien des ans, Elle me déroula l'histoire à sa naissance, Qu'elle avait dû cueillir chaque image en présence! (Sainte-Beuve,Pens. août, 1837, p. 316).
2.
Retracé, subst. masc.Ce qui présente, expose quelque chose. Pour les marxistes (...) c'est la matière totale, en acte, qui est donnée d'abord, et la dialectique (...) n'est jamais que le retracé du devenir partiel d'un des modes de cette réalité (Sartre,Sit. III, 1949, p. 162).
3.
Retracement, subst. masc.Ce qui rappelle quelque chose. [Rancé] commence par établir que la vie et la profession monastique, telle que les saints l'ont proposée, doit être regardée comme (...) un engagement à imiter la perfection des apôtres, et comme une image et un retracement de celle des anges (Sainte-Beuve,Port-Royal, t. 3, 1848, p. 570).
Prononc. et Orth.: [ʀ ətʀase], (il) retrace [-tʀas]. Att. ds Ac. dep. 1694. Conjug. Prend une cédille devant a et o: il retraçait, nous -çons. Étymol. et Hist. A. Ca 1390 retraicier « suivre la trace de, poursuivre » (?) (Jean le Petit, Livre du champ d'or, Miracle de Basqueville, 10, éd. P. Le Verdier, p. 148: Et s'il y a que retraicier, Pour Dieu! que me vueillés traicier Gracieusement, sans detraire); [déb. xves.] (J. Gerson, s. réf. ds Dochez 1860: ces tentacions retracent peu a peu ce qui plaisoit)) − déb. xviies., Hug. B. 1. a) Av. 1558 [éd. 1574] « tracer de nouveau » (Mellin de St-Gellais, Œuvres compl., éd. P. Blanchemain, t. 2, p. 156: il le faut repeindre et retracer [un tableau]); b) 1560 « représenter (un sujet sur une tapisserie) » (Ronsard, Amours ds Œuvres compl., éd. P. Laumonier, t. 5, p. 156, 2 [var.]: des Troïens retraceoit les combas); 2. 1648 fig. « représenter, rappeler à l'esprit » (P. Du Ryer, Thémistocle, éd. P. E. Chaplin, p. 33: ce souvenir retraceant mes desseins). Dér. de tracer*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 635. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 087, b) 339; xxes.: a) 367, b) 513.

Retracer : définition du Wiktionnaire

Verbe

retracer transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Tracer de nouveau ou d’une manière nouvelle.
    • Ce dessin n’est pas bien tracé, il faut le retracer.
  2. (Figuré) Raconter les choses passées et connues, les décrire, en renouveler la mémoire.
    • Retracer les glorieux exploits d’un héros.
    • Retracer l’image des événements passés.
    • Tout le retrace à mes yeux, tout me le rappelle, sert à me le rappeler.

se retracer transitif

  1. Se rappeler une chose.
    • Je ne saurais me retracer bien fidèlement ce fait trop éloigné de moi.
    • Je m’en retrace parfaitement bien l’image.
    • Ce fait se retrace à mon esprit comme s’il était encore présent à mes yeux.

être retracé transitif

  1. être rappelé dans la mémoire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Retracer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RETRACER. v. tr.
Tracer de nouveau ou d'une manière nouvelle. Ce dessin n'est pas bien tracé, il faut le retracer. Il signifie, au figuré, Raconter les choses passées et connues, les décrire, en renouveler la mémoire. Retracer les glorieux exploits d'un héros. Retracer l'image des événements passés. Tout le retrace à mes yeux, Tout me le rappelle, sert à me le rappeler.

SE RETRACER signifie Se rappeler une chose. Je ne saurais me retracer bien fidèlement ce fait trop éloigné de moi. Je m'en retrace parfaitement bien l'image. Il signifie aussi Être retracé, être rappelé dans la mémoire. Ce fait se retrace à mon esprit comme s'il était encore présent à mes yeux.

Retracer : définition du Littré (1872-1877)

RETRACER (re-tra-sé. Le c prend une cédille devant a et o : retraçant, retraçons) v. a.
  • 1Tracer de nouveau ou d'une manière nouvelle. Cette allée est mal tracée ; il faut la retracer.
  • 2 Fig. Rappeler le souvenir, renouveler la mémoire. Dans un temps… où chacun, retraçant dans son esprit les sujets qu'il a de s'en louer ou de s'en plaindre [des défunts], fait leur épitaphe à sa mode, Fléchier, Duch. de Mont. Retracez-lui d'Esther l'histoire glorieuse, Racine, Esth. Prologue. D'adorateurs zélés à peine un petit nombre Ose des premiers temps nous retracer quelque ombre, Racine, Athal. I, 1. C'est une succession si rapidement variée que, si l'on peut tout sentir, je crois impossible de tout retracer, Marivaux, Pays. parv. part. 6. C'est à la réflexion à graver les idées dans la mémoire, c'est à la mémoire à les retracer à la réflexion, Condillac, Gramm. Motif des étud. Tel est le médecin philosophe qu'Hippocrate comparait à un dieu, sans s'apercevoir qu'il le retraçait en lui-même, Barthélemy, Anach. ch. 73. Les souvenirs qui retracent l'enfance sont délicieux ; c'était le temps de la paix, de la joie naïve et pure, de l'innocence, Genlis, Mères riv. t. III, p. 289, dans POUGENS.
  • 3Se retracer, retracer à soi, rappeler dans sa mémoire. Je me retraçais toutes les traverses que j'avais essuyées, Marivaux, Pays. parv. 7e part. Nous ne fîmes plus que nous retracer l'heureux temps où la Popelinière était pour nous un hôte aimable, Marmontel, Mém. VII.
  • 4Se retracer, v. réfl. Être rappelé dans la mémoire. Ces sortes de douleurs se retracent bien aisément, quand on se laisse la liberté d'y penser, Sévigné, 7 fév. 1680. Quelquefois même nos idées se retracent sans que nous y ayons part, et se présentent avec tant de vivacité…, Condillac, Conn. hum. II, 2. La nuit affreuse qui suivit se retrace encore à ma mémoire, Genlis, Vœux témér. t. I, p. 189, dans POUGENS.

HISTORIQUE

XVe s. Ces tentations retracent peu à peu ce qui plaisoit, Gerson, dans le Dict. de DOCHEZ.

XVIe s. Retracer son los [répéter souvent son propre éloge], Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « retracer »

Étymologie de retracer - Littré

Re…, et tracer ; provenç. retrassar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de retracer - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Dérivé de tracer avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « retracer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
retracer rǝtrase play_arrow

Conjugaison du verbe « retracer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe retracer

Citations contenant le mot « retracer »

  • Les enquêteurs de la brigade des moeurs de la Sûreté Départementale du Rhône se saisissent de l’affaire. Grâce aux débris retrouvés sur place et aux témoignages des témoins, ils réussissent à identifier le modèle du véhicule recherché. Ils s’adressent alors aux différents garages automobiles en vue de retracer des commandes de pièces manquantes. Lyon Capitale, Lyon : en fuite après avoir percuté deux prostituées, il est interpellé
  • Le Comité de jumelage de la ville de Tarascon, en partenariat avec l’association Ricordate Izourt, propose de retracer la construction du barrage d’Izourt à partir de photos d’époque. ladepeche.fr, Tarascon-sur-Ariège. La construction du barrage d’Izourt, une tragique épopée - ladepeche.fr
  • En plus de retracer toute l'histoire de Joséphine Baker qui a vécu dans le Château des Milandes, le site propose également des présentations de rapaces. Du hibou grand duc africain à la chouette lapone, les fauconniers suscitent la curiosité des visiteurs qui souhaitent en apprendre plus. France Bleu, Dordogne : les rapaces fascinent les visiteurs au château des Milandes
  • On dit : retracer une vie. Mais les arabesques et méandres dessinent à la fin un motif plutôt indiscernable : juste une forme évidée. Peut-être ne fait-on que cela : broder sur la musique du temps, avec parfois des cassures. De Jean-Jacques Schuhl / Ingrid Caven

Images d'illustration du mot « retracer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « retracer »

Langue Traduction
Corse traccia
Basque aztarna
Japonais 痕跡
Russe след
Portugais vestígio
Arabe أثر
Chinois 跟踪
Allemand spur
Italien traccia
Espagnol rastro
Anglais trace
Source : Google Translate API

Synonymes de « retracer »

Source : synonymes de retracer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « retracer »



mots du mois

Mots similaires