Refoulé : définition de refoulé, refoulée


Refoulé, refoulée : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

REFOULÉ, -ÉE, part. passé, adj. et subst.

I. − Part. passé de refouler* et empl. adj.
A. − [Corresp. à refouler II A] Tisonner... Mais la fumée résineuse et refoulée brûlait ses yeux, irritait sa gorge déjà malade à cause du tabac (Mauriac, Th. Desqueyroux, 1927, p. 258).
B. − [Corresp. à refouler II C] Chagrin refoulé; passion refoulée. Aujourd'hui que j'ai traversé cette période d'une adolescence refoulée et contrariée, j'en interprète les moindres épisodes par les lois de constitution des esprits (Bourget, Disciple, 1889, p. 81).
En partic. Refoulé sur soi-même. Refermé sur soi-même. Il se sentit plus froidement solitaire, plus refoulé sur lui-même, plus irrémédiablement lointain (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 92).
PSYCHANAL. et lang. cour. Qui souffre de refoulement. Le petit être timide et refoulé (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1906, p. 395).Grâce à Moore et à Rogers, il [Byron] commençait à connaître les tavernes douteuses (...) les tripots, les « enfers »; il y dissimulait son invincible gêne de puritain bien refoulé, mais n'était pas tout à fait à son aise (Maurois, Byron, t. 1, 1930, p. 215).
II. − Substantif
A. − Subst. masc. sing. à valeur de neutre. Ce qui est refoulé. Paradoxalement, « tout le refoulé, le censuré, le renvoyé des maisons d'édition bourgeoises » qui devait s'exprimer à Des femmes a retrouvé une terre d'asile là d'où il avait été expulsé (Le Nouvel Observateur, 16 janv. 1978, p. 61, col. 3).
PSYCHANAL. Le refoulé réapparaît, sous des formes qui, pour la conscience, ne sont pas liées à l'objet: rêves, lapsus (Graw.1981):
... le moi jeune et faible a repoussé dans l'inconscient certains contenus qu'il avait déjà intégrés et s'est comporté de la même façon à l'égard de nombre d'impressions nouvelles qu'il aurait pu recueillir, de sorte que ces dernières, rejetées, n'ont pu laisser de traces que dans le ça. C'est à cette partie du ça que nous donnons le nom de refoulé [it. ds le texte]. Freud, Abr. psychanal., trad. par A. Bermann, 1949, p. 26.
B. −
1. Celui, celle qui est rejeté(e) du groupe ou mis(e) à l'écart pour une raison précise. Comme des élèves punis, patientaient dans un coin des refoulés politiques qui avaient refusé de s'engager par écrit à respecter la Constitution américaine (Morand, New-York, 1930, p. 32).
2. PSYCHANAL., lang. cour. Celui, celle qui souffre de refoulement. On dit: ça ne m'amuse pas; mais on ment. Nous sommes tous des refoulés et des hypocrites (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 348).
Prononc. et Orth.: [ʀ əfule]. Att. ds Ac. 1762-1878. Fréq. abs. littér.: 422. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 254, b) 523; xxes.: a) 537, b) 974.

Refoulé, refoulée : définition du Wiktionnaire

Adjectif

refoulé \ʁə.fu.le\

  1. Qui a subi un refoulement.
    • « Vous qui le connaissez, le graphologue, mademoiselle, pensez-vous qu’il a voulu dire que je suis un refoulé ? Ou bien, simplement, a-t-il noté un synonyme de « contenue » ? Violence contenue, refoulée. Mais pourquoi précisément refoulée ? Il y a beaucoup d’autres synonymes de contenueMaîtrisée, retenue, dominée, freinée… »
      Notre siècle de robots fabriquait des refoulés remâchant leur fiel. Je voulais rester sain.
      — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 80)
    • Sous la IIIe république, les techniques d’élevage fabriquent en série de petits robots, respectueux des autorités, sexuellement refoulés, bon soldats, excellents travailleurs, anxieux, très portés au suicide. Mais les Français ont alors le droit compensatoire de faire des plaisanteries « gauloises » alors que les Allemands acceptent officiellement leur puritanisme. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 109)
    • M. de Melun avait la rate coupée, le diaphragme percé et la poitrine refoulée [d'un coup d’andouiller d’un cerf]. — (Voltaire, Lettre Mme de Bernières, juillet 1722)
  2. Repoussé en arrière.
    • Et les eaux refoulées Se soulevant en masse et brisant leurs remparts. — (Jacques Delille, L'homme des champs, ou Les Géorgiques françaises III)

Forme de verbe

refoulé \ʁə.fu.le\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe refouler.
    • Il importe donc de « dé-symbiotiser » la relation analyste-patient « à travers l’analyse systématique du cadre et au bon moment », « et c’est ici que nous allons rencontrer la résistance la plus forte parce qu’il s'agit de quelque chose qui n’a pas été refoulé, mais clivé et jamais différencié ; son analyse ébranle le Moi et l’identité la plus mûre qu’ait pu atteindre le patient ». — (Psychologie clinique, tome 2 : La psychologie clinique en dialogue : débats et enjeux, ouvrage collectif, Bréal éditions, 2002)

Forme d’adjectif

refoulée \ʁə.fu.le\

  1. Féminin singulier de refoulé.

Nom commun

refoulée \ʁə.fu.le\ féminin

  1. Personne (du sexe féminin) refoulée.

Forme de verbe

refoulée \ʁə.fu.le\

  1. Participe passé féminin singulier de refouler.

Forme d’adjectif

refoulée \ʁə.fu.le\

  1. Féminin singulier de refoulé.

Nom commun

refoulée \ʁə.fu.le\ féminin

  1. Personne (du sexe féminin) refoulée.

Forme de verbe

refoulée \ʁə.fu.le\

  1. Participe passé féminin singulier de refouler.

Forme d’adjectif

refoulée \ʁə.fu.le\

  1. Féminin singulier de refoulé.

Nom commun

refoulée \ʁə.fu.le\ féminin

  1. Personne (du sexe féminin) refoulée.

Forme de verbe

refoulée \ʁə.fu.le\

  1. Participe passé féminin singulier de refouler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Refoulé, refoulée : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REFOULER. v. tr.
Fouler de nouveau. Refouler une étoffe. Refouler la vendange. Il signifie aussi, tant au propre qu'au figuré, Repousser, faire refluer. Ce batardeau refoula les eaux jusque dans les maisons. La marée refoule. Il refoula ces hordes innombrables dans les pays d'où elles étaient sorties. Refouler ses larmes. Fig., Refouler un sentiment, un instinct. En termes de Marine, Refouler la marée, le courant, Aller contre le cours de la marée.

REFOULER, en termes d'Artillerie, signifie Assurer le chargement d'un canon à l'aide du refouloir.

Refoulé, refoulée : définition du Littré (1872-1877)

REFOULÉ (re-fou-lé, lée) part. passé de refouler
  • 1Qui a subi un refoulement. M. de Melun avait la rate coupée, le diaphragme percé et la poitrine refoulée [d'un coup d'andouiller d'un cerf], Voltaire, Lett. Mme de Bernières, juillet 1722.
  • 2Repoussé en arrière. Et les eaux refoulées Se soulevant en masse et brisant leurs remparts, Delille, Hom. des ch. III.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Refoulé, refoulée : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

REFOULÉ, adj. (Hydraul.) on dit que l’eau est refoulée, quand elle est forcée de monter soit dans un corps de pompe, soit en descendant d’une montagne pour remonter sur une autre. (K)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « refoulé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
refoulé rœfule play_arrow

Citations contenant le mot « refoulé »

  • N’arrivant pas à gagner suffisamment ma vie, j’eus le courage de demander au Directeur Général, Monsieur Claude Matarasso, un français d’Afrique, qui me répondit sur le champ, que les seuls pays qui n’étaient pas attribués étaient la Guinée et le Gabon. Sauf que, ajouta-t-il avec un hochement d’épaules, qu’il n’était pas question de faire le Gabon car chaque fois qu’il y a envoyé un quidam, il s’était fait refouler. La première fois c’était un français, parti d’Abidjan le matin et revenu le soir même. Puis ce fut un camerounais qui pour être bien traité, a été refoulé le lendemain non sans quelques frayeurs. Fort de toutes ces mésaventures, pour Monsieur Matarasso, il ne fallait jamais plus lui parler du Gabon. Catégorique. Financial Afrik, Voyage au Gabon avec la peur d’être refoulé à l’aéroport | Financial Afrik
  • Héraut de l’intervention franco-britannique en Libye au nom des droits de l’homme, Bernard-Henri Lévy s’est à nouveau rendu sur place ce 25 juillet, avant d’être refoulé. Retour sur cette visite mouvementée avec Bob Dulas, fin connaisseur du pays et «diplomate de l’ombre». , Refoulé de Libye, Bernard-Henri Lévy était-il en mission pour la France? - Sputnik France
  • Fantasmes de désir comme des rêves, les oeuvres d'art constituent pour leur créateur - comme ensuite pour ceux qui en jouissent - une sorte de soupape de sûreté à la pression trop forte des instincts refoulés. De Marie Bonaparte / Edgar Poe
  • Dans toute foi, il y a un doute, profond, plus ou moins refoulé. De Edgar Morin / Les sept savoirs nécessaires à l'éducation du futur
  • Le désir refoulé se manifeste dans la maladie. De Georg Groddeck / Le livre du ça

Images d'illustration du mot « refoulé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « refoulé »

Langue Traduction
Corse ripressu
Basque erreprimitu
Japonais 抑圧された
Russe подавленный
Portugais reprimido
Arabe مكبوت
Chinois 压抑
Allemand unterdrückt
Italien represso
Espagnol reprimido
Anglais repressed
Source : Google Translate API

Antonymes de « refoulé »



mots du mois

Mots similaires