La langue française

Taler

Sommaire

  • Définitions du mot taler
  • Étymologie de « taler »
  • Phonétique de « taler »
  • Citations contenant le mot « taler »
  • Traductions du mot « taler »
  • Synonymes de « taler »

Définitions du mot taler

Trésor de la Langue Française informatisé

TALER, verbe trans.

A. − Marquer, meurtrir. Prenant le malade, elle l'a retourné sur le dos. J'ai vu ce dos, un dos talé, déformé par le lit, où la chair n'a plus de forme, un peu comme un dos d'enfant serré par les langes (Goncourt, Journal, 1860, p. 853).P. métaph. Ma peau, je te la donne (...). C'est une vieille peau qui me tale à l'endroit du cœur (Aymé, Rue sans nom, 1930, p. 242).
Part. passé en empl. adj. Je reconnaissais ces populations du bord du fleuve (Congo), parmi lesquelles nous circulions de village en village (...) sans jamais rencontrer un seul être qui ne fût taré, talé, taché, abîmé par quelque point de son corps (Gide, Journal, 1932, p. 1115).
En partic. [Le compl. désigne des fruits] Le transport par chemin de fer risque de taler ces fruits (Lar. Lang. fr.).Part. passé en empl. adj. On récoltait à part les fruits tombés d'eux-mêmes, trop mûrs, souvent talés, écrasés dans les hautes herbes; on ne pouvait marcher sans en fouler (Gide, Immor., 1902, p. 419).
Empl. pronom. réfl. Au milieu de la table, la pyramide de poires est à bas (...). Les pêches, renversées l'une sur l'autre se talent (Goncourt, Ch. Demailly, 1860, p. 358).
Pop., fam. Taler les fesses, le derrière. Je te boyauderai, je t'en bâillerai de vertes, des mûres et des blettes, je te talerai le derrière (Rolland, C. Breugnon, 1919, p. 123).
B. − Au fig. Harceler, importuner. Sa conscience ne le talait presque plus, sauf aux heures de visite, lorsque sa mère était là (Aymé, Passe-mur., 1943, p. 222).
Prononc.: [tale], (il) tale [tal]. Étymol. et Hist. 1. 1418 [n. st.] « meurtrir quelqu'un » (Archives Nat., JJ 170, no113, fo127 cité ds Du Cange, s.v. talare2), empl. isolé; 1860 talé « meurtri » (Goncourt, Journal, p. 853: dos talé); 2. 1636 taller « faire des marques, des meurtrissures en appuyant trop fortement, en heurtant (des fruits) » (Monet), attest. isolée; 1831 taler (Ac. Suppl.); 1845 talé (Besch.). D'un germ. *talôn « arracher » (cf. l'a. h. all. zâlôn « arracher, enlever »), qui a dû passer très tôt en lat. (talare « ravir, dérober » est att. dès le viies., Lex Ribuaria ds Nierm.), et qui est représenté dans les lang. rom. par l'esp. talar « dévaster » (lat. médiév. d'Espagne dès 972 ds Cor.-Pasc.) et l'a. prov. talar « dévaster, endommager, détruire » (dep. ca 1220 ds Levy Prov.). Le fr. n'apparaît qu'au xves. et ne vit que dans les dial. de l'Est et du Sud-Est du domaine d'oïl. Fréq. abs. littér. Taler: 23. Talé: 10.
DÉR.
Talure, subst. fém.,rare ou région. Meurtrissure sur un fruit. (Dict. xixeet xxes.). P. métaph. La menace dont il portait le poids ne le gênait pas trop; c'était à l'endroit du cœur, une talure discrète dont les environs étaient à peine endoloris (Aymé, Derr. chez Martin, 1938, p. 60). [taly:ʀ]. 1resattest. 1611 « meurtrissure » (Cotgr.), 1923 « meurtrissure sur un fruit » (Lar. univ.); de taler, suff. -ure1*.

Wiktionnaire

Verbe

taler \ta.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Abîmer (un fruit) en lui faisant subir un choc.
    • Une faible bouffée de pêche talée et par trop mûre passe dans le soupir des extraits de fleurs et des poudres.’ — (Joris-Karl Huysmans, Le Drageoir des épices, 1877)
  2. Frapper, boter.
    • Je te boyauderai, je t'en bâillerai de vertes, des mûres et des blettes, je te talerai le derrière. — (Romain Rolland, Colas Breugnon, 1919)
  3. Meurtrir.
    • Prenant le malade, elle l'a retourné sur le dos. J'ai vu ce dos, un dos talé, déformé par le lit, où la chair n'a plus de forme, un peu comme un dos d'enfant serré par les langes. — (Goncourt, Journal, 1860)
    • Ma peau, je te la donne […]. C'est une vieille peau qui me tale à l'endroit du cœur. — (Marcel Aymé, Rue sans nom, 1930)

Nom commun

taler \ta.lɛʁ\ masculin

  1. Variante de thaler.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Verbe

taler \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Broyer, frapper.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TALER (ta-lèr) s. m.
  • Voy. THALER.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « taler »

De l’ancien français taler, de même sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du vieux-francique *talôn[1] (« arracher ») issu de l’indo-européen *del-[2] (« séparer, diviser ») avec différentes évolutions sémantiques :
  1. « séparer avec force, frapper » qui donne taler et talar en ancien provençal et espagnol ;
  2. « diviser, deviser (voir ce mot pour le lien sémantique liant les deux sens) » qui donne tell, talk (« dire, parler ») en anglais, tale (« parler ») en danois, talen (« demander ») en néerlandais ;
  3. « diviser mentalement, compter, payer » qui donne zahlen (« payer ») en allemand, betalen (« payer ») en néerlandais.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « taler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
taler talɛr

Citations contenant le mot « taler »

  • « Seki inn rod lager la linn aret devan mo la port, li dir mo garson taler to geygn de trwa kout zouti ». Il raconte que lui et ses fils ont été agressés par une trentaine de personnes à coups de sabre, de pierres et de barres de fer. Le Defi Media Group, Agression à Stanley : « Seki inn rod lager la linn aret devan mo la port li dir mo garson taler to geygn de trwa kout zouti » | Defimedia

Traductions du mot « taler »

Langue Traduction
Anglais taler
Espagnol taler
Italien tallero
Allemand taler
Chinois 塔勒
Arabe تالر
Portugais taler
Russe талер
Japonais 背が高い
Basque taler
Corse taler
Source : Google Translate API

Synonymes de « taler »

Source : synonymes de taler sur lebonsynonyme.fr
Partager