La langue française

Arpenter

Sommaire

Définitions du mot arpenter

Trésor de la Langue Française informatisé

ARPENTER, verbe trans.

A.− TECHNOL. Mesurer la superficie d'un terrain par arpent et, p. ext., par toute autre mesure agraire :
1. Nous vîmes, sous l'une de ces tentes, plusieurs personnes occupées à tracer des subdivisions sur la carte générale de cette grande concession militaire. − Est-ce ainsi, demanda M. Herman, que toutes les terres sont arpentées? Crèvecœur, Voyage dans la Haute-Pensylvanie,t. 3, 1801, p. 155.
2. Maintenant que je connais les conditions, je vais dresser l'acte... De votre côté, faites arpenter, divisez, et dites à l'arpenteur de m'envoyer une note contenant la désignation des lots. Lorsque vous les aurez tirés au sort, nous n'aurons plus qu'à inscrire après chaque nom le numéro tiré, et nous signerons. Zola, La Terre,1887, p. 34.
SYNT. Arpenter des bois ou des terres, − le terrain d'un village, faire − une pièce de terre (Ac. 1798-1932), − un jardin.
Rem. Le verbe est employé dans ce sens à la forme passive : un terrain arpenté (cf. aussi ex. 1).
B.− P. métaph., au fig. et en lang. cour. et fam. Parcourir d'un pas large et décidé :
3. Pour moi, qui arpente le pavé de Paris comme vous vos champs, je serais fort privé si je n'avais le matin la perspective de mener mes jambes en campagne et de rentrer le soir quelque peu essouflé. Je cours maintenant plus que jamais. M. de Guérin, Correspondance,1836, p. 244.
4. Là-dessus, se promenant et arpentant du compas de ses jambes longues, le long corps du curé serré dans sa soutane noire... E. et J. de Goncourt, Journal,1856, p. 255.
5. Tout en causant, Christophe arpentait la chambre. Schulz guettait ses pas, quand il passait près du piano ouvert; et il faisait des vœux pour qu'il s'y arrêtât. R. Rolland, Jean-Christophe,La Révolte, 1907, p. 567.
SYNT. Arpenter le couloir, de long en large le jardin, le quai, le trottoir.
Rem. Ac. 1798-1878 indique un emploi abs. : Voyez comme il arpente.
PRONONC. : [aʀpɑ ̃te], j'arpente [ʒaʀpɑ ̃:t].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1332 « mesurer, évaluer la superficie d'un terrain en arpents » (Prisie des for. de J. de Bourg., A.N. P 262, pièce 118 ds Gdf. Compl. : Les dictes ventes seront mesurees et arpentees par les mesureurs jurez au roy); av. 1778 « mesurer géométriquement » (Voltaire, Disc., 4 ds Littré : Vous avez arpenté quelque faible partie Des flancs toujours glacés de la terre aplatie); av. 1661 fig. « aller et venir à grands pas dans un espace » (St-Amant, Poés. 2epart., ibid. : Pied chaussé, l'autre nu, main au nez, l'autre en poche. J'arpente un vieux grenier). Dér. de arpent1*; dés. -er.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 270. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 132, b) 411; xxes. : a) 359, b) 594.
BBG. − Le Breton Suppl. 1960.

Wiktionnaire

Verbe

arpenter \aʁ.pɑ̃.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mesurer des terres par toute mesure agraire.
    • Arpenter le terrain d’un village.
    • Faire arpenter une pièce de terre.
  2. (Figuré) (Familier) Parcourir un espace avec vitesse et à grands pas.
    • La nuit est froide. Je me réchauffe en arpentant le pont à grands pas pendant une demi-heure. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. IV, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Avant que le dernier coup n'eût fait vibrer le dernier timbre, Taxis, une petite sonnette à la main, arpentait déjà la grande salle, à pas méthodiques et déterminés. — (Pierre Louÿs; Les aventures du roi Pausole, 1901))
    • Il se leva, et arpenta plusieurs fois la salle d'auberge. — (Chevalier Léopold de Sacher-Masoch; Don Juan de Kolomea in "Contes Galiciens", traduction anonyme de 1874)
    • Il arrive aussi, mais cet usage tend à disparaitre au début de la IIIe République, que les filles racolent en arpentant à tour de rôle le trottoir situé devant la maison. — (Alain Corbin, Les filles de noce, 1978)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARPENTER. v. tr.
Mesurer des terres par toute mesure agraire. Arpenter le terrain d'un village. Faire arpenter une pièce de terre. Arpenter des terres. Il signifie aussi figurément et familièrement Parcourir un espace avec vitesse et à grands pas. J'ai arpenté aujourd'hui Paris dans tous les sens. Il aura bientôt arpenté le chemin d'ici chez vous.

Littré (1872-1877)

ARPENTER (ar-pan-té) v. a.
  • 1Mesurer la superficie des terres par arpents, et, subséquemment, par toute autre mesure agraire. On arpente aujourd'hui par hectares. Ses terres, il les fera arpenter pour son argent, Voltaire, Jeannot.
  • 2Mesurer géométriquement. Vous avez arpenté quelque faible partie Des flancs toujours glacés de la terre aplatie, Voltaire, Disc. 4.
  • 3 Fig. et familièrement, aller et venir à grands pas dans un espace. Arpenter Paris dans tous les sens. Pied chaussé, l'autre nu, main au nez, l'autre en poche, J'arpente un vieux grenier, St-Amant, Poés. 2e partie.

HISTORIQUE

XVIe s. Les Getes durs à la peine Nature a trop mieux contentez, Qui ont leurs champs non arpentez, Du Bellay, J. III, 19, verso. Que me sert voir tout le monde En papier, où je me fonde à l'arpenter pas à pas ? Du Bellay, J. III, 86, recto. Tant à grands pas les pleines ils arpentent, Ronsard, 602. Pour les diverses figures des terres, convient les arpenter ou mesurer, De Serres, 12.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ARPENTER. - HIST. XIVe s. Et y a pluseurs bois qui oncques ne furent arpentez, et n'est memoire aucune que on en vendist oncques aucun d'iceulx (1384), Varin, Archives administr. de la ville de Reims, t. III, p. 603.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ARPENTER, v. act. & neut. (Géom.) c’est l’action de mesurer un terrein, c’est-à-dire, de l’évaluer en arpens. Voyez Arpent & Arpentage.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « arpenter »

Dénominal de arpent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Arpent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « arpenter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
arpenter arpɑ̃te

Évolution historique de l’usage du mot « arpenter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « arpenter »

  • Il y a une différence entre connaître le chemin, et arpenter le chemin. De Andy Wachowski / Matrix
  • Si vous prenez le mauvais train, il est inutile d’arpenter les couloirs dans la bonne direction. De Dietrich Bonhoeffer
  • La bibliothèque a ouvert à nouveau ses portes ce mercredi 24 juin. Une page se tourne pour les abonnés, les bénévoles et les employés du lieu. Tous sont ravis de pouvoir à nouveau arpenter les rayonnages de la bibliothèque à la recherche d’une bonne lecture, à la découverte des nouveaux romans récemment achetés, mais aussi, tout simplement de pouvoir échanger et de recommencer à tisser des liens. La Voix du Nord, Bavay: la bibliothèque rouvre ses portes au public
  • LOT-ET-RANDONNE-Ce mois de juin et cet été "Sud Ouest" vous fait arpenter des chemins de traverse ou presque..à travers le département. Suivez les guides !  SudOuest.fr, Lot-et-Garonne : une balade en mode effet papillons à Trotte-Lapin ce samedi

Traductions du mot « arpenter »

Langue Traduction
Anglais pace
Espagnol paso
Italien ritmo
Allemand tempo
Chinois 步伐
Arabe سرعة
Portugais ritmo
Russe темп
Japonais ペース
Basque erritmoa
Corse ritmu
Source : Google Translate API

Synonymes de « arpenter »

Source : synonymes de arpenter sur lebonsynonyme.fr
Partager