La langue française

Pressurer

Sommaire

  • Définitions du mot pressurer
  • Étymologie de « pressurer »
  • Phonétique de « pressurer »
  • Citations contenant le mot « pressurer »
  • Images d'illustration du mot « pressurer »
  • Traductions du mot « pressurer »
  • Synonymes de « pressurer »
  • Antonymes de « pressurer »

Définitions du mot pressurer

Trésor de la Langue Française informatisé

PRESSURER, verbe trans.

A. − [Ce qui est pressuré est un inanimé] Presser des fruits, des grains pour en extraire le jus, l'huile. Raisin qui s'évapore aussitôt pressuré (Rodenbach, Règne sil., 1891, p.131).Il est des boissons qu'on prépare avec le jus des oranges pressurées, des citrons, des limons, et qui rafraîchissent parce qu'elles sont à la fois acides et douceâtres (Gide, Nourr. terr., 1897, p.217).
P. métaph. Après avoir pressuré chaque mot et creusé chaque phrase pour en faire jaillir la lumière, Mademoiselle de La Seiglière le relut encore une fois (Sandeau, Mllede La Seiglière, 1848, p.286).
B. − [Ce qui est pressuré est un animé]
1. Être soumis à une pression. Lamartine, Hugo, Nodier et le reste nous menèrent aux portes de Saint-Malo, endormant à moitié la cruelle souffrance de mes pieds pressurés et déchirés dans des bottes trop étroites (M. de Guérin, Journal, 1833, p.163).
2. Au fig. Tirer d'une personne tout ce qu'elle est susceptible de donner. Pressurer les contribuables, les débiteurs. La fortune ne s'acquiert qu'en exploitant les autres et en pressurant les pauvres (Renan, Souv. enfance, 1883, p.76).Ce sont ces exploiteurs de la misère, qui, après avoir pressuré leurs victimes, réalisent les gages sans avoir rien à débourser (Dumont, Organ. Monts-de-Piété, 1905, p.40).
REM. 1.
Pressurable, adj.Susceptible d'être pressuré. (Dict. xixeet xxes.).
2.
Pressuration, subst. fém.Action de pressurer. Synon. pressurement (d'apr. Quillet 1965).Au fig. [Corresp. à pressurer B 2] Et cette odieuse pressuration, si spontanée, si naïve, si dégagée de toute impulsion supérieure, parce que la société n'a pas encore trouvé le moyen de l'empêcher, de la réprimer, de la punir, on l'attribue à la contrainte sociale (Proudhon, Syst. contrad. écon., t.1, 1846, p.339).Inusité selon Guérin 1892.
3.
Pressurée, subst. fém.,hapax. Forte étreinte. Je lui fis offre d'une chanson, et j'en tirai une, avec un peu d'effort, de mon gosier, encore chaud de la pressurée de ses mains (Sand, Maîtres sonneurs, 1853, p.75).En Suisse romande, selon Littré, pressurée désigne la vendange soumise au pressoir.
Prononc. et Orth.: [pʀesyʀe], [pʀ ε-], (il) pressure [-sy:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) 1283 pressoirer «presser des fruits avec le pressoir» (Philippe de Beaumanoir, Coutumes de Beauvaisis, éd. A. Salmon, § 1141), forme att. jusque Rich. 1759 (pressoirer, pressorer, pressorier); b) xiiipresseurer (Liv. des jurés de S. Ouen, fo206 ro, A. Seine-Inférieure ds Gdf. Compl.); 1336 pressurer (Cart. de S. Et. de Vignory, p.102, J. d'Arbaumont ds Gdf., s.v. pressuel); 2. 1316 pressoirer fig. «accabler» (Jehan Maillart, Roman du Comte d'Anjou, éd. M. Roques, 755); ca 1470 «exploiter quelqu'un, tirer tout ce qu'on peut de quelqu'un» (G. Chastel., Chr. du duc Phil., ch. 9 ds Littré); 1675 «id.» (MmeDe Sévigné, Corresp., éd. R. Duchêne, t.2, p.67). Dér. de pressoir*; dés. -er, la forme pressurer s'expliquant par une substitution de suff. Fréq. abs. littér.: 62.
DÉR.
Pressureur, subst. masc.Personne assurant le fonctionnement d'un pressoir. Des pressureurs robustes (Lar. 20e). [Corresp. à supra B 2] Personne qui pressure. Synon. exploiteur.Pressureur de peuple (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t.5, 1863, p.96). [pʀesyʀoe:ʀ], [pʀ ε-]. Ac. 1762-1878: -eur; 1935: -eur, -euse. 1resattest. a) 1291 presseureur «ouvrier qui travaille au pressoir» (L. Tanon, Hist. des justices et anc. églises, p.447), 1538 pressoireur (Est.), forme att. jusque Boiste 1829, 1583 pressureur (Gauchet, Vendanges, p.224 ds Hug.), b) 1863 pressureur de peuple (Sainte-Beuve, loc. cit.); de pressurer, suff. -eur2*.

Wiktionnaire

Verbe

pressurer \pʁe.sy.ʁe\ ou \pʁɛ.sy.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Presser des raisins ou d’autres fruits et en tirer le jus par le moyen du pressoir.
    • Pressurer la vendange.
    • Pressurer des pommes.
  2. (Figuré) Exploiter le travail d’autrui, épuiser par des impôts, par des taxes.
    • Le capitalisme financier pressure les petites entreprises et leurs salariés.
    • On a pressuré cette province.
  3. (Figuré) Tirer de quelque chose tout ce qui peut en être utilisé.
    • Je suis forcée […] de m'accrocher à des bribes de souvenirs reçus de seconde ou de dixième main, à des informations tirées de bouts de lettres ou de feuillets de calepins qu'on a négligé de jeter au panier, et que notre avidité de savoir pressure au delà de ce qu'ils peuvent donner. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974 ; collection Folio, page 12)
    • Plus tard, il n’a pas été de ceux qui voyagent pour pressurer la beauté des choses, jouissant des lieux et des êtres entre deux diligences ou deux traversées. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, pages 178-179)
  4. (Figuré) Accabler.
    • Je suis hanté par le catholicisme, grisé par son atmosphère d’encens et de cire, je rôde autour de lui, touché jusqu’aux larmes par ses prières, pressuré jusqu’aux moelles par ses psalmodies et par ses chants. — (Joris-Karl Huysmans, En route, 1895)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PRESSURER. v. tr.
Presser des raisins ou d'autres fruits et en tirer le jus par le moyen du pressoir. Pressurer la vendange. Pressurer des pommes. Il s'emploie figurément, et signifie Épuiser par des impôts, par des taxes. On a pressuré cette province.

Littré (1872-1877)

PRESSURER (prè-su-ré) v. a.
  • 1Presser des rai ins en tirer la liqueur qu'ils contiennent par le moyen du pressoir.

    Il se dit aussi de la fabrication des fromages. Les fromages qu'ils ont pressurés du lait de leurs vaches, de leurs chèvres ou de leurs brebis, Voltaire, Dict. phil. Carême.

  • 2Serrer fortement avec la main un fruit pour en exprimer le jus. Pressurer un citron.
  • 3 Fig. Épuiser par les impôts. L'art de pressurer les peuples avait déjà fait des progrès immenses, Raynal, Hist. phil. IV, 17.
  • 4 Fig. Tirer d'une personne, par force ou par adresse, tout ce qu'on peut en tirer. La rage où elle [Mme Puy-du-Fou] était contre le Mirepoix, qui l'avait pressurée par vingt signatures, Sévigné, 21 août 1675. Il ne vient de fort loin que pour vous pressurer, Destouches, Phil. marié, III, 13.

HISTORIQUE

XIIIe s. Cil à qui li pressoirs est, doit livrer toutes les cozes qui doivent estre el pressoir pressoirant, Beaumanoir, XXXVIII, 19.

XVe s. Vecy jà les gens du daulphin, vos adversaires, qui attendent à Pontoise ma response et pressurent aliance avec moy contre vous, Chastelain, Chr. du duc Phil. ch. 9.

XVIe s. Un roy pour eulx est un pastre, occupé à pressurer et tondre ses bestes, Montaigne, I, 140.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRESSURER, v. act. (Gramm.) c’est exprimer la liqueur ou le suc d’une substance quelle qu’elle soit, par le moyen du pressoir.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pressurer »

Pressoir ; Berry, pressoirer, persoirer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dénominal de pressoir et -er comme l’atteste l’ancien français pressoirer avec influence du suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pressurer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pressurer presyre

Citations contenant le mot « pressurer »

  • Depuis peu, Mark Rutte commence à acquiescer pour peu que les euros ne ruissellent pas hors du « Plat Pays ». C’est que les Hollandais sont comme le gouda : durs à l’extérieur, mais tendres à l’intérieur. Jusqu’à présent, les Bataves étaient pourtant connus pour réduire leurs dépenses publiques, respecter toutes les règles d’or sur les équilibres budgétaires et pressurer les salaires, au prix d’une croissance faible. Le tournant n’a pas débuté avec le coronavirus. À la faveur de la baisse des taux, le programme totalement incongru jusqu’alors, consistant à... Marianne, Impôts, agriculture, austérité : derrière la weed et le gouda, les Pays-Bas, pays de rapiats
  • Pressuriser ou pressurer ? Consomac, Consomac : Tony Blevins pressure les fournisseurs d'Apple comme des oranges bien mûres
  • " Il faut toutefois clarifier les modalités de délivrance du DNB. La communication ministérielle se réfère aux notes des élèves dans les disciplines concernées par les épreuves terminales, mais les informations de la foire aux questions du site ministériel sont en contradiction et comportent de nombreuses ambiguïtés (notes, livret complet, bilan de fin de cycle…). Par ailleurs, ces mesures ne doivent pas donner lieu à de nouvelles injonctions des chefs d’établissement sur la période, ni à du travail supplémentaire pour les enseignants en ce qui concerne les évaluations des trimestres précédents", écrit le Snes Fsu. " Dès le 3 avril, des chefs d’établissement qui ont lu rapidement la FAQ ministérielle se précipitent sur leur téléphone pour pressurer les enseignants en leur demandant de transformer toutes leurs notes de 3ème en niveaux de compétences (l’inverse s’étant aussi produit) !", écrit le Snes. "Les collègues sont pourtant déjà épuisés par un travail chronophage dont ils n’ont pas l’habitude et stressés par la volonté de faire au mieux. Ce type de préconisation est inepte et inacceptable. Les chefs d’établissements doivent attendre un texte réglementaire clair avant de lancer les personnels dans une nouvelle course à l’échalote". , Le Snes demande des clarifications sur le DNB
  • On propose déjà d’arrêter de pressurer financièrement le système de santé. Le président Macron a dit qu’il y a 30% des actes dans notre système de santé qui sont sans doute des actes inutiles. Donc 30% de 200 milliards, ce sont plusieurs dizaines de milliards d’euros que l’on pourrait économiser pour être réinjectés là où notre système de santé en a besoin. Sauf que dans le plan de financement de la sécurité sociale 2019, on ne voit pas ces mesures-là arriver, on renvoie à 2021-22-23. On demande une accélération. Aujourd’hui, les établissements sont fragiles et on ne peut plus tenir. Franceinfo, Pour la Fédération hospitalière de France, "il faut arrêter de pressurer les hôpitaux publics"
  • Le bâtiment en question servait à pressurer le raisin provenant de la récolte de la société civile d’exploitation viticole et à la vinification d’une partie de cette récolte, l’autre partie étant vendue au négoce sous forme de moût. Le bâtiment servait également à la vinification de raisins récoltés par des viticulteurs tiers. Pour refuser l’exonération de taxe foncière à la SCI, le tribunal administratif a retenu que 35% des raisins pressurés par la société viticole provenaient d’autres producteurs, d’où la perte, selon cette juridiction, du caractère agricole du bâtiment. LégiFiscal, Exploitation viticole et exonération de taxe foncière LégiFiscal

Images d'illustration du mot « pressurer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pressurer »

Langue Traduction
Anglais squeeze
Espagnol exprimir
Italien spremere
Allemand drücken
Chinois
Arabe يعصر
Portugais aperto
Russe выжимать
Japonais 絞る
Basque estutu
Corse spremere
Source : Google Translate API

Synonymes de « pressurer »

Source : synonymes de pressurer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pressurer »

Partager