La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « redoutable »

Redoutable

Variantes Singulier Pluriel
Masculin et féminin redoutable redoutables

Définitions de « redoutable »

Trésor de la Langue Française informatisé

REDOUTABLE, adj.

A. −
1. Qui est à redouter, à craindre.
a) [En parlant d'un animé] Synon. dangereux, terrible.Adversaire, concurrent, ennemi, juge, partenaire, public, rival redoutable; animal redoutable. Avocat (...) chicanier et redoutable, homme d'affaire roublard et entreprenant (Cendrars, Or, 1925, p. 254).Mon Dieu, madame, nul n'ignore en ville que vous êtes une personne redoutable (Mauriac, Passage Malin, 1948, i, 1, p. 17).
Empl. subst. Ces impeccables historiens ne veulent pas qu'il y ait une chrétienté (...) Ces redoutables ne veulent pas qu'il y ait la communion des saints (Péguy, Argent, 1913, p. 1150).
b) [En parlant d'un inanimé] Synon. grave, sérieux.Concurrence, danger, puissance redoutable; froid, soleil redoutable. Pour un homme qui se met au-dessus de tout, comme pour le négociant qui cherche une revanche, cette triste cérémonie est peu redoutable. Mais pour un homme comme César Birotteau, cette scène est un supplice (Balzac, C. Birotteau, 1837, p. 374).Je n'aimais pas la paresse, ni l'étourderie, ni l'inconsistance. De son côté, je sentais que souvent ma bonne foi l'agaçait. Une amitié pouvait s'arranger de ces divergences; elles rendaient redoutable la perspective d'une vie commune (Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p. 216).
2. [En parlant de l'aspect ou de l'attitude d'un animé] Propre à inspirer la crainte. Synon. inquiétant, effrayant, terrifiant.Il a encore relevé ses redoutables yeux, et j'ai baissé les miens. Chère, cet homme est une énigme indéchiffrable (Balzac, Mém. jeunes mariées, 1842, p. 197).Anna s'affaire autour du fourneau, sent peser sur elle ce regard redoutable, n'ose se retourner (Mauriac, Fin nuit, 1935, p. 189).
B. − Fam., p. plaisant. [En parlant d'une pers.] Qui présente un défaut que l'on redoute. Synon. insupportable, pénible.Chopin (...) passait pour un bavard assez redoutable, particulièrement en ce qui concerne l'équitation (Arnoux, Roi, 1956, p. 206).[En parlant d'un inanimé] Synon. de fort, puissant.C'est dégoûtant, claironna Rosenstein avec un redoutable accent de Toulouse (Magnane, Bête à concours, 1941, p. 161).Sa propre voix et l'écheveau de ses pensées (...) l'entraînaient interminablement dans un débit monotone (...) d'une redoutable vertu soporifique (Arnoux, Seigneur, 1955, p. 27).
Prononc. et Orth.: [ʀ ədutabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Fin xiies. redotable (Sermons de St Grégoire sur Ezéchiel, 47, 36 ds T.-L.). Dér. de redouter*; suff. -able*. Fréq. abs. littér.: 2 264. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3 289, b) 3 238; xxes.: a) 2 912, b) 3 335.
DÉR.
Redoutablement, adv.a) D'une manière redoutable. Redoutablement efficace. Je ne vis derrière moi que la droite et large allée, vide, haute, redoutablement vide (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Horla, 1886, p. 1101).b) Fam., p. plaisant. Synon. de prodigieusement, puissamment.Les amis d'Antoine étaient généralement intelligents mais redoutablement sérieux (Sagan, La Chamade, 1965, p. 234 ds Rob. 1985). [ʀ ədutabləmɑ ̃]. 1reattest. 1866 (Amiel, Journal, p. 439); de redoutable, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 12.

Wiktionnaire

Adjectif - français

redoutable \ʁə.du.tabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est à redouter ; qui inspire la crainte, l'angoisse.
    • L'ivrognerie du vin est un vice redoutable, mais il y en a un autre, aussi redoutable et plus ridicule, c'est l'ivrognerie des paroles : rien n'est si triste qu'une assemblée d'imbéciles qui se soûlent d'espérances à l'heure même où le contraire de ce qu'ils attendent va s'accomplir. — (Paul-Armand Challemel-Lacour, Études et réflexions d'un pessimiste, 1901)
    • […], durant la soirée, nous avions parlé du personnage. Il s'agissait d'une redoutable gouape, au regard vif, au teint livide. — (Francis Carco, Les Hommes en cage, Éditions Albin Michel, Paris, 1936, p. 50)
    • Depuis leur retour à Paris, Jim devinait et flairait dans l’air une espèce de coalition redoutable, dirigée de toute évidence contre eux. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Les Rifains retranchés dans la montagne, tireurs adroits et ménagers de leurs munitions, s’étaient révélés comme des ennemis redoutables, et certains régiments, à peine débarqués de la Péninsule, avaient perdu en moins de vingt-quatre heures la moitié de leurs effectifs. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, page 203)
    • Il reste une redoutable propension de l’architecte à penser la cité radieuse et à produire des Alphaville criminogènes. — (François Stasse, La véritable histoire de la Grande Bibliothèque, éditions du Seuil, 2011, chapitre 3)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REDOUTABLE. adj. des deux genres
. Qui est à redouter. Un ennemi redoutable. Vous avez un concurrent redoutable. Un parti redoutable à ses ennemis. La colère de cet homme est redoutable.

Littré (1872-1877)

REDOUTABLE (re-dou-ta-bl') adj.
  • Qui est à redouter. Dès sa première campagne, le duc d'Enghien passa pour un capitaine également redoutable dans les siéges et dans les batailles, Bossuet, Louis de Bourbon. Cet homme [Retz] si fidèle aux particuliers, si redoutable à l'État, Bossuet, le Tellier. Les rois d'Assyrie devenaient de plus en plus redoutables à tout l'Orient, Bossuet, Hist. I, 7. Condé même, Condé, ce héros formidable, Et, non moins qu'aux Flamands, aux flatteurs redoutable, Boileau, Épître IX. Le cruel Dieu des Juifs l'emporte aussi sur toi ; Je te plains de tomber dans ses mains redoutables, Racine, Ath. II, 5. Mon fils, avec respect posez sur cette table De notre sainte loi le livre redoutable, Racine, ib. IV, 1. Sa voix redoutable [de Circé] Trouble les enfers ; Un bruit formidable Gronde dans les airs, Rousseau J.-B. Cantate, Circé. Charles-Quint devenu si redoutable, Voltaire, Mœurs, 135.

    Il se dit de celui ou de celle dont on craint le pouvoir en amour. Vous l'avez trouvé redoutable, Puisque vous craignez de le voir, Quinault, Pers. I, 4.

HISTORIQUE

XIIIe s. Corrumpu sunt itel chaitif par art de deable, et sunt fait redoutable [abominabiles], Psautier, f° 63.

XIVe s. Afin que il ne puissent doubter nullui, il se font tout de gré redoubtables, Bercheure, f° 72, verso.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « redoutable »

 Dérivé de redouter, avec le suffixe -able.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Redouter ; provenç. redoptable, redotable ; ital. ridottabile.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « redoutable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
redoutable rœdutabl

Fréquence d'apparition du mot « redoutable » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « redoutable »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « redoutable »

  • Nul gouvernement ne peut-être longtemps solide sans une redoutable opposition.
    Benjamin Disraeli — Coningsby
  • Le silence est une puissance redoutable pour qui sait le manier.
    André Brugel — Serge Fromentin
  • La menace est souvent plus redoutable que l'action.
    Robert Choquette — Elise Velder
  • L'ennemi invisible est le plus redoutable.
    Jacques Garneau — La mornifle
  • Le redoutable dragon ne l'emporte pas sur le serpent lové dans l'herbe.
    Proverbe chinois
  • La misère chargée d'une idée est le plus redoutable des engins révolutionnaires.
    Victor Hugo
  • Elles ont un redoutable avantage : elles peuvent faire semblant. Nous pas.
    Sacha Guitry
  • Les femmes ont un redoutable avantage sur nous : elles peuvent faire semblant - nous, pas.
    Sacha Guitry — Elles et toi
  • La morale élève un tribunal plus haut et plus redoutable que celui des lois.
    Antoine de Rivarol — L’esprit de Rivarol
  • Xbox Game Pass : le redoutable service de Microsoft devient indispensable
    Xboxygen — Précommande Xbox Series X : disponible très bientôt avec Xbox All Access ! | Xbox One - Xboxygen
Voir toutes les citations du mot « redoutable » →

Traductions du mot « redoutable »

Langue Traduction
Anglais formidable
Espagnol formidable
Italien formidabile
Allemand beeindruckend
Chinois 强大
Arabe هائل
Portugais formidável
Russe грозный
Japonais 恐ろしい
Basque zoragarria
Corse formidabile
Source : Google Translate API

Synonymes de « redoutable »

Source : synonymes de redoutable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « redoutable »

Combien de points fait le mot redoutable au Scrabble ?

Nombre de points du mot redoutable au scrabble : 13 points

Redoutable

Retour au sommaire ➦