Recueillir : définition de recueillir


Recueillir : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RECUEILLIR, verbe trans.

I. − Empl. trans.
A. − Qqn (ou un animal) recueille qqc.
1. [Le compl. d'obj. désigne un produit agricole ou naturel] Vieilli. Prendre en cueillant ou en ramassant, pour éviter la perte ou la dispersion, et en vue d'un usage ultérieur. Synon. récolter.Recueillir du sel, du miel, des olives, du blé, de l'avoine, du vin, de la gomme, de la résine; recueillir la soie; les fruits se recueillent en automne. Immense verger de culture intensive où l'on recueille des dattes comme on ferait des pommes ou des citrons (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 64):
... les neiges (...) entraînent la terre végétale et le terreau vers les bas fonds; (...) il faut souvent reporter cette terre sur les roches décharnées; et cela, pour recueillir quelques boisseaux de seigle, d'orge, de pois, de millet ou de sarazin. Dusaulx, Voy. Barège,t. 1, 1796, p. 77.
Au fig. Recueillir le fruit de ses efforts. Peut-être ne connut-elle le prix de la vertu qu'au moment où elle recueillit la triste moisson semée par ses erreurs (Balzac, Gobseck,1830, p. 427).Ce qui a été fait au nom de la religion ne saurait avoir été fait en vain; car c'est nécessairement la société des hommes, c'est l'humanité qui en a recueilli les fruits (Durkheim, Formes élém. vie relig.,1912, p. 600).
2. Rassembler (des éléments dispersés). Synon. collecter, ramasser, réunir.Recueillir des dons, des fonds, des signatures; recueillir des documents. Le docteur Knock sera là dans quelques instants. J'ai à recueillir les urines du 5 et du 8, les crachats du 2, la température du 1, du 3, du 4, du 12, du 17, du 18, et le reste (Romains, Knock,1923, iii, 1, p. 15).Ses doigts recueillent une à une les miettes des deux croissants qu'elle a dévorés (Lacretelle, Hts ponts,t. 4, 1935, p. 187).
3.
a) Recevoir, ramasser (ce qui s'échappe, se disperse, se répand, coule) dans un récipient pour le conserver, en empêcher la perte ou la disparition.
Qqn recueille qqc.Recueillir les eaux de pluie. Elle descendit brusquement deux ou trois marches du perron, exposant sa tête nue à la pluie (...) elle secouait ses cheveux, recueillant de larges gouttes dans ses deux mains et s'en humectant le front (Feuillet, Paris,1881, p. 50).Elle ouvre la paume sous les cierges, elle en recueille la cire qui tombe (Montherl., Bestiaires,1926, p. 476).
Qqc. recueille qqc.Recueillir l'eau des gouttières. Sur la cheminée peinte en faux marbre, une jardinière de porcelaine recueille les crayons, les gommes, les boutons tombés (Chardonne, Dest. sent.,I, 1934, p. 142).Le cerveau envoie une partie de lui-même, le nerf optique et la rétine, jusque sous la peau, et y recueille les ondulations électromagnétiques depuis le rouge jusqu'au violet (Carrel, L'Homme,1935, p. 76).
b) Au fig. Recevoir et assembler en mettant à part (comme information) pour conserver. Synon. consigner, enregistrer.Recueillir un bruit, un propos; recueillir qqc. dans son esprit, dans sa mémoire; recueillir des dépositions, des témoignages. Je crois utile de vous envoyer quelques renseignements précis que j'ai recueillis sur la famille Chameroy (Labiche, Cigale chez fourmis,1876, 3, p. 202).Faites surveiller la maison (...) Recueillez les rapports du concierge et de la fausse servante (Gide, Faux-monn.,1925, p. 939).
En partic.
Enregistrer, noter attentivement. Elle avait beau faire, elle ne pouvait pas arriver à tout entendre. Elle recueillait des lambeaux de phrases, des mots, des « oui » et des « non ». Comment reconstituer une conversation ainsi? (Daniel-Rops, Mort,1934, p. 204).Recevoir avec attention. Recueillir les dernières paroles, les dernières volontés de qqn. J'ai vu mourir pas mal de clients, j'ai recueilli leur dernier soupir, pour parler à la manière des journaux (Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1541).
4. Rassembler, réunir (des éléments dispersés pour les mettre en œuvre). Synon. assembler.Recueillir des citations, des échantillons. Tel était le bonhomme Peignot, qui recueillait les opinions des auteurs pour en faire des livres (A. France, Vie littér.,1888, p. v).Darwin recueille des faits pendant cinq ans avant de se permettre une seule idée générale (Maurois, Dialog. commandement,1924, p. 93).
Au fig., vieilli. Recueillir ses esprits, ses forces, ses idées. Rassembler en soi pour se concentrer. Il lui fut très-difficile de s'expliquer, quelques instants après et quand elle recueillit ses idées, par quels moyens elle avait pu grimper sur le petit mur où elle s'était cachée (Balzac, Chouans,1829, p. 219).J'ai repris à pied le chemin de La Savinière. J'avais besoin de recueillir mes esprits à loisir (Feuillet, Morte,1886, p. 45).
5. Recevoir par voie d'héritage. Synon. hériter.Patrimoine recueilli de ses parents. Ma mère dut repartir pour recueillir ou soigner une succession − celle de la tante Agnès peut-être (Vallès, J. Vingtras,Enf., 1879, p. 96).M. de Montragoux se rendit dans le Perche pour recueillir l'héritage de son cousin d'Outarde, tué glorieusement (...) à la bataille des Dunes (A. France, Barbe-Bleue,1909, p. 39).
6. Obtenir, recevoir après avoir sollicité. Synon. emporter, remporter.Recueillir des suffrages. La nation, comme si elle était toujours assemblée, recueille des voix (Courier, Pamphlets pol.,Pamphlet des Pamphlets, 1824, p. 218).Messieurs (...) j'ai une communication à vous faire et vos avis à recueillir (Benoit, Atlant.,1919, p. 22).
B. − Qqn recueille qqn.Accueillir auprès de soi, en lui donnant refuge et asile, une personne ou, p. anal., un animal errant. Recueillir des clochards, des immigrés, des orphelins, des pauvres, des sinistrés; recueillir un chat, un chien. Un honnête garde-chasse le recueillit [le comte], l'emmena dans sa maison et le soigna comme un fils (Sue, Atar-Gull,1831, p. 11).Les jeunes filles sont comme ces chiens abandonnés, que vous ne pouvez regarder avec un peu de bienveillance sans qu'ils croient que vous les appelez, que vous allez les recueillir (Montherl., J. filles,1936, p. 979).
[P. méton., l'agent désigne un moyen de transp.] Un omnibus d'hôtel l'ayant recueilli, [Mariolle] seul voyageur, se mit à gravir (...) la route escarpée d'Avranches (Maupass., Notre cœur,1890, p. 352).L'équipage a été recueilli par un remorqueur (Le Figaro,19-20 janv. 1952, p. 2, col. 1).
II. − Empl. pronom.
A. − Qqn se recueille
1. Concentrer son attention, rassembler ses esprits avant une action importante ou dans une circonstance grave. Synon. s'absorber, se concentrer; anton. se disperser, se dissiper, s'éparpiller.Se recueillir un moment, quelques instants. Recueille-toi, mon âme, en ce grave moment, Et ferme ton oreille à ce rugissement (Baudel., Fl. du Mal,1857, p. 165).
2. En partic. S'isoler du monde extérieur, en faisant silence pour rentrer en soi-même et faire place à ce qu'il y a de plus profond et de plus spirituel en soi; prier ou méditer. Se recueillir sur une tombe, devant un monument aux morts. Il se tut, ferma les yeux, se recueillit et pria. Ses lèvres ne remuaient point; mais on sentait en lui le mouvement de la prière (Bosco, Mas Théot.,1945, p. 231).
Vx. Se recueillir en soi-même, au-dedans de soi (Ac. 1798).
B. − P. anal., littér. [En parlant d'un élément de la nature] Prendre un aspect apaisé, silencieux, replié sur soi. Quand le soleil éblouissant s'incline, va se précipiter, c'est tout le paysage qui se recueille, s'enveloppe dans une sorte de brume violette (Barrès, Cahiers,t. 6, 1907, p. 191).
Prononc. et Orth.: [ʀ əkœji:ʀ], (il) recueille [-kœj]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. 1. a) Ca 1100 recuillir « rassembler, réunir pour ne pas laisser perdre » (Roland, éd. J. Bédier, 2965); b) 1172-90 recoillir « rassembler les fruits d'une terre » (Chrétien de Troyes, Perceval, éd. F. Lecoy, 2); 1538 recueillir de son labour beaucoup de froument (Est., s.v. exaro); c) av. 1188 recoillir « recevoir, capter, ramasser ce qui s'échappe, se répand, coule pour le conserver » (Partenopeus de Blois, éd. J. Gildea, 1047); d) 1559 « faire le compte (des suffrages) » (Amyot, Vies, Publicola, t. 1, f o69 r o); 2. a) ca 1100 requeillir « recevoir (un don) » (Roland, 3210); b) fin xiies. requellir « accepter (quelque chose) » (Raoul de Cambrai, 5200 ds T.-L.); c) 1erquart xiiies. « recevoir comme digne d'intérêt (par exemple les paroles de quelqu'un) » (Reclus de Molliens, Miserere, 89, 9, ibid.); d) 1538 « compiler, réunir dans un corps plusieurs choses de même nature éparses dans plusieurs auteurs » (Est., s.v. libo); e) 1690 « recevoir par voie d'hérédité » (Fur.); 3. 1155 recuillir « recevoir, accueillir (quelqu'un) » (Brut, 8019 ds T.-L.); 4. 1572 « résumer » (Amyot, Contredicts des Stoïques, 38 ds Hug.). II. Verbe pronom. 1. ca 1195 sei recoillir « s'embarquer » (Ambroise, Guerre sainte, 2097 ds T.-L.); 2. 1559 soy recueillir « se concentrer en soi, rassembler toute son attention pour ne s'occuper que d'une seule chose » (Amyot, Vies, Numa, f o48 r o); 3. 1683 « pratiquer la méditation religieuse » (Fléchier, Marie-Thérèse ds Littré). Du lat. recolligere « rassembler, réunir, ramener (à de bons sentiments) », dér. de colligere (cueillir*, accueillir*). Le sens II 3 est peut-être dû à l'infl. du lat. eccl., v. recollection. Fréq. abs. littér.: 2 490. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 4 714, b) 2 936; xxes.: a) 3 413, b) 2 939. Bbg. Bogacki (K.). Les Prédicats locatifs stat. en fr.: ét. de sém. et de synt. Warszawa, 1977, p. 68. − Darm. Vie 1932, p. 172.

Recueillir : définition du Wiktionnaire

Verbe

recueillir \ʁə.kœ.jiʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se recueillir)

  1. (Vieilli) Rassembler les fruits d’une terre, en faire la récolte ; on dit plutôt « récolter ».
    • On a recueilli beaucoup de blé, beaucoup de vin, beaucoup de fruits cette année.
    • C’est un pays où l’on ne recueille ni blé ni vin.
    1. (Figuré) Récolter, tirer du profit de quelque chose.
      Il n’a recueilli aucun fruit de ses travaux.
      Le fruit qu’il a recueilli de ses lectures.
      Vous faites bien des sacrifices, mais un jour vous en recueillerez le fruit.
      (Figuré) Il a recueilli ce qu’il avait semé, ses actes ont produit leurs justes conséquences, ont eu leurs effets naturels.
  2. (Droit) (Vieilli) Recevoir par vole d’hérédité.
    • Recueillir une succession, un héritage.
    • Recueillir les fruits d’une succession.
  3. Rassembler, ramasser des choses dispersées.
    • Recueillir les épaves d’un naufrage.
    • Recueillir les débris d’une armée.
    • Il a recueilli ses articles de revue en volume.
  4. Collectionner ; collecter ; recevoir.
    • Le liquide qui s'écoule est recueilli dans des tonneaux, qu'on place dans les celliers où doit s'opérer la fermentation. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 138)
    • Les anciens impôts basés sur le Koran sont supprimés et remplacés par des contributions nouvelles qui seront recueillies par des fonctionnaires spéciaux, au lieu de l'être par les caïds. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 65)
    • Ayant franchi quelques glaces serrées, nous gagnâmes un chenal d’eau libre le long de terre où nous draguâmes, sondâmes et recueillîmes des températures et échantillons d’eau de mer. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Camélinat se rend alors à Londres pour recueillir des fonds de solidarité auprès des trade unions. La grève est un succès : les salaires sont augmentés de 25 %. — (Rosa Moussaoui, Zéphyrin Camélinat (1840-1932) Un long chemin, de la commune au communisme, dans L'Humanité, 7 septembre 2011)
    • C’est un homme qui s’amuse à recueillir tous les bruits, toutes sortes de nouvelles.
    • Il a recueilli beaucoup de faits pour l’histoire dont il s’occupe.
    • Je veux recueillir les sentiments de mes amis.
    • Recueillir les voix, les suffrages, Prendre les voix, les suffrages, les avis de ceux qui se trouvent dans une assemblée où il s’agit de décider quelque chose.
    • Il signifie aussi Avoir les suffrages dans un vote.
    • Il a recueilli de nombreux suffrages.
    • Recueillir ses esprits, ses idées, Rappeler ses esprits, ses idées, son attention, afin de s’appliquer à l’examen de quelque chose.
    • Après qu’on lui eut donné le temps de recueillir ses esprits.
    • Laissez-moi recueillir mes idées.
    • Recueillir ses forces, Les rassembler pour les porter toutes sur quelque point, pour faire ou pour supporter quelque action qui exige toute la vigueur dont on est capable.
  5. Compiler, réunir en un corps plusieurs choses de même nature éparses dans un auteur, dans plusieurs auteurs.
    • Il a recueilli les plus beaux passages de cet écrivain.
    • Recueillir des sentences, des bons mots, des exemples, etc.
  6. Recevoir ce qui tombe, ce qui découle.
    • Recueillir de la gomme, de la résine, de l’encens, de la manne.
    • Recueillir le suc d’une plante.
    • Recueillir l’eau de pluie dans une citerne.
    • (Figuré) C’est moi qui ai recueilli son dernier soupir.
  7. Recevoir humainement et charitablement chez soi ceux qui sont dans le besoin.
    • Il a recueilli les naufragés.
    • Il recueillait les pèlerins, les religieux.
    • Il l’a recueilli dans son malheur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Recueillir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RECUEILLIR. (Il se conjugue comme CUEILLIR.) v. tr.
Rassembler les fruits d'une terre, en faire la récolte. On a recueilli beaucoup de blé, beaucoup de vin, beaucoup de fruits cette année. C'est un pays où l'on ne recueille ni blé ni vin. Il vieillit; on dit plutôt Récolter. Fig., Recueillir du fruit de quelque chose, En tirer de l'utilité, du profit. Il n'a recueilli aucun fruit de ses travaux. Le fruit qu'il a recueilli de ses lectures. Vous faites bien des sacrifices, mais un jour vous en recueillerez le fruit. Fig., Il a recueilli ce qu'il avait semé, Ses actes ont produit leurs justes conséquences, ont eu leurs effets naturels. On dit aussi : Il recueille les bénédictions, la reconnaissance, etc.

RECUEILLIR s'emploie figurément en parlant des Biens qu'on reçoit par vole d'hérédité. Recueillir une succession, un héritage. Recueillir les fruits d'une succession. Il signifie encore Rassembler, ramasser des choses dispersées. Recueillir les épaves d'un naufrage. Recueillir les débris d'une armée. Il a recueilli ses articles de revue en volume. Il s'emploie aussi figurément dans cette acception. C'est un homme qui s'amuse à recueillir tous les bruits, toutes sortes de nouvelles. Il a recueilli beaucoup de faits pour l'histoire dont il s'occupe. Je veux recueillir les sentiments de mes amis. Recueillir les voix, les suffrages, Prendre les voix, les suffrages, les avis de ceux qui se trouvent dans une assemblée où il s'agit de décider quelque chose. Il signifie aussi Avoir les suffrages dans un vote. Il a recueilli de nombreux suffrages. Recueillir ses esprits, ses idées, Rappeler ses esprits, ses idées, son attention, afin de s'appliquer à l'examen de quelque chose. Après qu'on lui eut donné le temps de recueillir ses esprits. Laissez-moi recueillir mes idées. Recueillir ses forces, Les rassembler pour les porter toutes sur quelque point, pour faire ou pour supporter quelque action qui exige toute la vigueur dont on est capable.

RECUEILLIR signifie aussi Compiler, réunir en un corps plusieurs choses de même nature éparses dans un auteur, dans plusieurs auteurs. Il a recueilli les plus beaux passages de cet écrivain. Recueillir des sentences, des bons mots, des exemples, etc. Il signifie encore Recevoir ce qui tombe, ce qui découle. Recueillir de la gomme, de la résine, de l'encens, de la manne. Recueillir le suc d'une plante. Recueillir l'eau de pluie dans une citerne. Il s'emploie aussi figurément dans une acception analogue. C'est moi qui ai recueilli son dernier soupir. Il signifie encore Recevoir humainement et charitablement chez soi ceux qui sont dans le besoin. Il a recueilli les naufragés. Il recueillait les pèlerins, les religieux. Il l'a recueilli dans son malheur.

SE RECUEILLIR signifie Rassembler toute son attention pour ne s'occuper que d'une seule chose. J'ai besoin de me recueillir. Se recueillir en soi-même. Se recueillir au-dedans de soi. Après s'être recueilli quelques instants, il s'exprima en ces termes. Il signifie spécialement, en termes de Dévotion, Détacher son esprit des objets de la terre et le ramener en soi, pour se livrer à la méditation religieuse, à de pieuses contemplations. Chaque jour elle va dans son oratoire et y passe quelque temps à se recueillir.

Recueillir : définition du Littré (1872-1877)

RECUEILLIR (re-keu-llir ; ll mouillées, et non re-keu-yir) v. a.

Il se conjugue comme cueillir.

  • 1Réunir les fruits, les produits, faire récolte. Vous recueillerez beaucoup d'olives cette année. On a déjà recueilli le miel. C'est un pays où l'on ne recueille pas de vin. Provinces qu'ils [les ennemis] avaient déjà ravagées dans la pensée, vous avez encore recueilli vos moissons, Fléchier, Turenne.

    Absolument. On demande pourquoi [un fermier lorrain ne veut plus payer le même fermage]… il répond que, du temps de M. de Turenne, on pouvait recueillir et compter sur les terres de ce pays-là mais que depuis sa mort tout le monde quittait, croyant que les ennemis y vont entrer, Sévigné, 21 août 1675.

    Fig. Et, comme il n'a semé qu'épouvante et qu'horreur, Il n'en recueille enfin que trouble et que terreur, Corneille, Héracl. I, 1. Car, au nom des dieux, je vous prie, Quel fruit de ce labeur pouvez-vous recueillir ? La Fontaine, Fabl. XI, 8. Avec quelle joie il recueillit ce qu'il avait semé dans l'âme de ce jeune prince [le Dauphin] ! Fléchier, Duc de Mont. Elle recueille les bénédictions du pauvre, la reconnaissance et les regrets de l'amitié, et l'admiration publique, Genlis, Mères riv. t. III, p. 335, dans POUGENS.

  • 2Recevoir par héritage. Il y a une noblesse d'esprit plus glorieuse que celle du sang… la sage Julie d'Angennes semblait avoir recueilli cette succession spirituelle, Fléchier, Duch. de Mont. Il se donne pour l'héritier légitime de tout vieillard qui meurt riche et sans enfants, et il faut que celui-ci le déshérite, s'il veut que ses parents recueillent sa succession, La Bruyère, XIII. Heureux nos fils ! heureux cet âge Qui, fécondé par nos leçons, Viendra recueillir l'héritage Des dogmes que nous lui laissons ! Lamartine, Médit. I, 10.
  • 3Recevoir ce qui coule, ce qui découle. On recueillera les eaux du toit dans une citerne. Le suc de cette plante est bon à recueillir. Pour fruit de tant d'amour j'aurai le triste emploi De recueillir des pleurs qui ne sont pas pour moi, Racine, Bérén. III, 2.
  • 4Rassembler, réunir des choses dispersées. Il recueillait à grand' peine les restes de sa fortune. Je les ai reçues [des lignes écrites] avec la même vénération que l'on recueillait les feuilles où la sibylle écrivait les oracles, Voiture, Lett. 30. Il va recueillir au delà du Rhin le débris d'une armée défaite, Fléchier, Turenne. Philoctète recevra dans son sein mon âme prête à s'envoler : c'est lui qui recueillera mes cendres, Fénelon, Tél. X.

    Fig. Vous avez recueilli toutes les plaintes qui s'élevaient contre lui. Chaque représentation de mon Œdipe était pour moi un examen sévère, où je recueillais les suffrages et les censures du public, et j'étudiais son goût pour former le mien, Voltaire, Œdipe, Lett. 5. Recueillez les voix [sur l'Épître à Henri IV], je vous en prie, et instruisez-moi de ce qu'on dit, afin que je sache ce que je dois faire, Voltaire, Lett. Villette, 4 janv. 1766.

    Recueillir les bruits de ville, se dit d'un homme curieux de tous les propos de la ville.

    Recueillir les voix, les suffrages, les avis, faire le recensement des voix, des suffrages, des avis.

    Recueillir ses esprits, ses idées, concentrer son attention. Donnez-moi le temps de recueillir mes idées.

    L'usage est de dire : recueillir ses esprits. Mais ce serait une locution inusitée que de mettre : Une nécessité soudaine recueille mes esprits, pour me forcer à fixer mon attention. On la trouve pourtant dans Balzac : Que si quelquefois le bruit des victoires du roi va recueillir leurs lâches esprits [des princes efféminés], Guez de Balzac, le Prince, ch. 11.

    Recueillir ses forces, les réunir pour tenter un effort. Vous dirai-je qu'elle recueillit mille fois ce qui lui restait de force pour s'acquitter de ses devoirs ordinaires ? Fléchier, Duch. de Mont.

  • 5Saisir ce qui tombe. Toi que j'ai recueilli sur sa bouche expirante Avec son dernier souffle et son dernier adieu, Symbole deux fois saint, don d'une main mourante, Image de mon Dieu, Lamartine, Nouv. Médit. le Crucifix.

    Fig. Saisir ce qui s'échappe des lèvres d'un autre. Il y eut des gens qui recueillirent soigneusement ce propos. Un discours qui fut recueilli par la médisance. Le pasteur qui recueillit ses derniers soupirs, Bossuet, Anne de Gonz. Je puis bien ici répéter devant ces autels les paroles que j'ai recueillies de sa bouche, puisqu'elles marquent si bien le fond de son cœur, Bossuet, Louis de Bourb. Vous savez l'horreur qu'on a de recueillir ces soupirs contagieux [dans la peste], qui sortent du sein d'un mourant pour faire mourir ceux qui vivent, Fléchier, Duch. de Mont. Philoclès… était charmé de voir avec quelle avidité Idoménée recueillait au fond de son cœur toutes les paroles qui sortaient comme un fleuve de sagesse de la bouche de cet étranger [Mentor], Fénelon, Tél. XI. Je n'ai de ces discours recueilli que cela, Lanoue, Coquette corr. V, I. [La lampe du sanctuaire] Emblème consolant de la bonté qui veille Pour recueillir ici les soupirs des mortels, Lamartine, Médit. I, 22.

  • 6Faire un recueil. Il a recueilli ce qu'il y a de meilleur dans les écrivains de l'antiquité. Recueillir des sentences, des apophthegmes. Ce grand homme [Moïse] recueillit l'histoire des siècles passés : celle d'Adam, celle de Noé, celle d'Abraham, celle d'Isaac, celle de Jacob, celle de Joseph, ou plutôt celle de Dieu même et de ses faits admirables, Bossuet, Hist. II, 3. Je me mis à recueillir les lettres et papiers qui pouvaient guider ou réveiller ma mémoire, Rousseau, Confess. X.
  • 7Résumer. Pour recueillir ce discours, avant que de passer à une autre matière, Corneille, 2e disc. Avant que de passer à l'usage que l'âme en fait [des sensations] pour le corps et pour elle-même, il est bon de recueillir ce qui vient d'être expliqué, et d'y faire un peu de réflexion, Bossuet, Conn. III, 6. Pour recueillir tout mon dessein et tout le caractère de saint Charles en peu de mots : il a édifié son peuple par ses exemples, il l'a réformé par ses instructions, il l'a nourri par ses aumônes, Fléchier, Panég. de St Charles. Il est souvent à propos de faire à la fin une récapitulation qui recueille en peu de mots toute la force de l'orateur, et qui remette devant les yeux tout ce qu'il a dit de plus persuasif, Fénelon, Dial. sur l'éloq. II.

    Inférer. Recueillons de ces notions que la gravitation est le principe du cours des planètes, Voltaire, Newton, II, 7.

    Recueillir à, concentrer en. Quoiqu'il pût se glorifier de sa naissance, il recueillit toute sa gloire à être enfant de Jésus-Christ, Fléchier, Panég. de St François de Sales.

  • 8Retirer pour donner refuge. Ce furent des corsaires qui nous recueillirent ma mère et moi sur un débris de notre vaisseau, Molière, l'Av. V, 5. Je n'aime que vous d'affection, je ne tiens sur la terre qu'à vous qui m'avez recueillie si charitablement, Marivaux, Marianne, 7e part. Une vieille tante l'avait recueillie chez elle, Genlis, Mères riv. t. I, p. 15, dans POUGENS. Plus loin, voici l'asile où vint chanter le Tasse, Quand, victime à la fois du génie et du sort, Errant dans l'univers, sans refuge et sans port, La pitié recueillit son illustre disgrâce, Lamartine, Médit. I, 21.
  • 9Chez les papetiers, enlever le papier feuille à feuille des cordes de l'étendoir.

    Chez les cordiers, rouler la ficelle sur le recueilloir.

  • 10 Terme de construction. Raccorder une reprise en sous-œuvre d'un mur de face ou d'un mur mitoyen avec ce qui est au-dessus.
  • 11Se recueillir, être recueilli, pris, amassé. Écoute, Israël… écoute à l'endroit où la vérité se fait entendre, où se recueillent les pures et simples idées, Bossuet, Élév. sur les myst. I, 4. La sagesse ne se recueille pas sur la terre comme la succession d'un père faible et mortel, Massillon, Or. fun. Villars.
  • 12Rassembler toute son attention pour ne s'occuper que d'une seule chose. Je reçois à la fois quatre lettres de Votre Altesse royale… je suis ébloui de tant de biens ; j'ai une peine extrême à me recueillir pour vous remercier, Voltaire, Lett. au pr. roy. de Prusse, mars 1737. Orbassan permettra que ce cœur étonné… Se recueille un moment dans le sein de son père, Voltaire, Tancr. I, 3. Qu'on se recueille dans le silence et dans l'obscurité, le plus petit bruit ou la moindre lueur suffira pour distraire, si l'on est frappé de l'un ou de l'autre au moment qu'on ne s'y attendait point, Condillac, Conn. hum. II, II, 3.
  • 13 Terme de dévotion. Détacher son esprit des choses de la terre, se livrer à la méditation religieuse. Ménager, chaque année, chaque mois, chaque semaine, et même chaque jour, quelque temps pour se recueillir, Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 83. On demande assez communément des pratiques pour se recueillir au dedans de soi-même dans les différentes occupations de la vie, Bourdaloue, ib. t. II, p. 41. Au milieu des jeux et des assemblées où l'âme se dissipe et s'évapore ordinairement, la sienne se recueillait en elle-même, Fléchier, Mar.-Thér. Il entre une autre fois dans un lieu saint, perce la foule, choisit un endroit pour se recueillir, et où tout le monde voit qu'il s'humilie, La Bruyère, XIII.
  • 14Rassembler toutes ses forces. Dans les maux violents, la nature se recueille tout entière, Fléchier, Duch. de Mont.
  • 15Se résumer. Donc, messieurs, pour me recueillir en trois paroles, vous voyez…, Patru, Plaidoyer X.
  • 16Être inféré, conclu. Cela se recueille manifestement de ce qu'il [saint Thomas] croyait que l'Évangile eût été prêché par toute la terre dès le temps des apôtres, La Mothe le Vayer, Vertu des païens, I, État de la grâce.

HISTORIQUE

XIe s. Et tous les cuers [des morts] en paile recuillir, Ch. de Rol. CCX. Il passe avant, le don en requeillit, ib. CCXXXI.

XIIe s. Mors est Herbers, ice saichiés de fi : De sa grant terre ai le don recoilli, Raoul de C. 40. Jo ving en plusieurs lius que li reis out sais z ; N'i esteit nuls des hostes ne povre recuilliz, Th. le mart. 61. Cil de Chariathiarium vindrent ; l'arche recuillirent e enmenerent e honestement herbergerent, Rois, p. 23.

XIIIe s. [Les bassins] Qui l'aigue versent et recuellent, Partonop. V. 1043. Car icil rekeut ki plus semme, Roman de Mahomet, p. 75. Alons i prendre port, et requeillons les viandes et les blés, Villehardouin, LXII. Assez ot de tableterresses [joueuses], Qui moult savoient bien joer, Et ne finoient de ruer Le tymbre [tambour] en haut, si recuilloient Sor un doi, c'onques n'i failloient, la Rose, 762. Sire, fis-ge à Bel-Acueil, Ceste promesse en gré recueil, ib. 2820. Mais voirs [vrai] est que se li sergans n'avoit recoilli les deniers et il me disoit…, Beaumanoir, XXXIV, 6. L'une des foiz requeilli [reçut] Guillaume de Boon le pot de feu gregeoiz à sa roelle [sur son bouclier], Joinville, 228. Au requeillir [retour] que nous feismes en nostre nef, il nous failli un de nos mariniers, Joinville, 286. Avant que Damiete fust rendue, avoit l'en recueilli la royne en nos nez [navires] et toute nostre gens qui estoient en Damiete, Joinville, 248.

XIVe s. Car apriès ciaux [ceux] qui les blés cuellent, En awost, vont cil qui recuellent Ce qui lor ciet [tombe], et si l'assamblent, Jean de Condé, t. II, p. 305. Requeillez et mettez d'une part, Ménagier, II, 5.

XVe s. Ces archers estoient recueillis et alliés plus de six mille ensemble, Froissart, I, I, 31. Point ne s'espargnoit, mais se tenoit tout devant en très bon convenant, et recueilloit les horions moult vaillamment…, Froissart, I, I, 86. Si fit bien matin recueillir en grant haste tentes et trefs et trousser, et se mit à chemin…, Froissart, I, I, 319. De premiere venue, il y eut dur encontre et fort boutis ; et s'adressa le roi [d'Angleterre] dessus messire Eustache de Ribeumont, lequel estoit moult fort chevalier et hardi et de grant emprise, et qui recueillit le roi moult chevaleureusement, non qu'il le connust, ni il ne savoit à qui il avoit à faire, Froissart, I, I, 328. Les ungs les recueilloient [les envoyés] avec grosses parolles et grosses menaces, Commines, II, 3. Et puis retourna en son pays, où il fut recueilli à grant gloire, Commines, II, 4. Et se leurs gens en bataille nous chargent, nostre avant garde viendra au devant de nous qui nous recuildra, le Jouvencel, p. 65, dans LACURNE.

XVIe s. Il me semble raisonnable que meshui je m'appile et me recueille en ma coque, comme les tortues, Montaigne, IV, 117. Recueillant leurs discours [des doctes] comme des oracles, Montaigne, 2, 136. Je me contente d'une mort recueillie en soy, quiete et solitaire, Montaigne, IV, 111. Il n'estoit pas de ceux qui laissoient tomber le bien en terre sans le recueillir, Marguerite de Navarre, Nouv. XXVIII. Les femmes du pays recueillirent humainement Ariadne, Amyot, Thésée, 24. C'est ce que nous avons pu recueillir, qui soit digne de memoire, des faicts de Romulus et de Theseus, Amyot, Thés. et Rom. 1. Hoc age : c'est un advertissement aux assistans, de soy recueillir pour penser à ce qui se fait, Amyot, Numa, 24. Recueillir les voix, Amyot, Publ. 11. Grande moisson l'obeissant recueille, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Recueillir : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

RECUEILLIR, v. act. terme de Grammaire, c’est ramasser des choses éparses, les rassembler, en faire la recolte. On recueille les fruits, les blés, les grains ; on recueille une succession. On recueille des nouvelles, des connoissances, des matériaux. On recueille dans la vieillesse le fruit des études de la jeunesse. On recueille les débris d’un repas, d’un naufrage. On recueille chez soi toutes sortes de gens. On recueille les poëtes, les historiens dans sa bibliotheque. On recueille les suffrages. On recueille ses esprits. Voyez Recueillement.

Recueillir, v. act. en Architecture, c’est raccorder une reprise par sous œuvre d’un mur de face ou mitoyen avec ce qui est au-dessus. Ainsi on dit se recueillir, lorsqu’on érige à plomb la partie du mur à rebâtir, & qu’elle est conduite de telle sorte qu’elle se raccorde avec la partie supérieure du mur estimée bonne à conserver, ou du-moins avec un petit porte-à-faux en encorbellement, qui ne doit avoir au plus que le sixieme de l’épaisseur du mur. Daviler.

Recueillir le papier, terme de Papeterie, qui signifie l’ôter de dessus les cordes des étendoirs après qu’il a été bien collé & séché, afin de le mettre en presse ; cette opération se nomme aussi ramasser le papier. Voyez Papier & les Pl. de Papeterie.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « recueillir »

Étymologie de recueillir - Littré

Provenç. recoillir, recuelhir, reculhir ; cat. recullir ; espagn. recoger ; portug. recolher ; ital. raccogliere ; du lat. recolligere, de re, et colligere, cueillir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de recueillir - Wiktionnaire

Du latin recolligere (« rassembler, recueillir, réunir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « recueillir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
recueillir rǝkœjir play_arrow

Conjugaison du verbe « recueillir »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe recueillir

Citations contenant le mot « recueillir »

  • En revanche, si vous optez pour un modèle fixe, mono ou multi-split, les règles se durcissent. Car ces modèles, plus performants en matière de rafraîchissement et d’économies d’énergie, se composent d’une ou plusieurs unités placées à l’intérieur du logement… mais aussi d’une unité extérieure, placée en dehors de celui-ci, pour évacuer l’air chaud. Ce qui peut nécessiter d’importants travaux. Travaux qui engendreront une modification de l’aspect extérieur du bâti, ce qui nécessite toujours une déclaration préalable en mairie. Et, si votre logement se trouve dans une copropriété, une deuxième règle s’applique : celle du règlement intérieur de copro. De manière générale, toute modification de la façade de l'immeuble visible depuis l'intérieur de la copropriété ou depuis l'espace public doit être soumise à demande en AG et doit être acceptée à la majorité des copropriétaires. Il va sans dire que si vous êtes locataire, vous devez en premier lieu recueillir l'accord de votre propriétaire, avant d’engager tous travaux. De nouveau, si le logement que vous louez se trouve dans une copropriété, c’est le bailleur qui doit faire les démarches de demande en AG pour votre compte. Capital.fr, Climatiseur : attention aux règles (strictes) d’installation ! - Capital.fr
  • Un enfant qui est victime ou témoin d’un acte criminel est parfois appelé à témoigner en cour. Comment recueillir correctement son témoignage? C’est le thème de ce livre publié par Mireille Cyr, professeure au Département de psychologie de l’Université de Montréal et directrice du Centre de recherche interdisciplinaire sur les problèmes conjugaux et les agressions sexuelles de l’UdeM. , Comment recueillir le témoignage des enfants victimes? | UdeMNouvelles
  • Bienvenue chez Chris, Mariesa et leur 20 chiens ! L’homme est originaire de High Wycombe, Bucks, à l’ouest de Londres mais le couple vit désormais à Cleveland, aux États-Unis. Avec sa compagne, ils ont décidé de recueillir des animaux malades et handicapés. Après les avoir secourus, ils ont réalisé près de 50 000 euros de travaux (43 000£) pour apporter aux animaux les équipements dont ils avaient besoin. Ils ont notamment investi dans une piscine d’hydrothérapie à 30 000 euros installée dans leur sous-sol pour soigner les bêtes. Le mobilier de la maison a aussi été recouvert de tapis et de protections en plastique pour s’assurer de la sécurité des toutous. Le couple dort désormais dans un lit de 4,5 mètres (15 feet) pour y accueillir tous les chiens, même la nuit. , États-Unis : un couple recueille 20 chiens malades et rénove sa maison pour les soigner
  • Il ne suffit pas de couler à l'oreille de son maître le mot juste ou la formule idéale pour recueillir l'estime des puissants. De Gonzague Saint-Bris / François 1er et la Renaissance, 2010
  • Aucun livre ne peut nous sauver de notre vie. Aucune parole ne sait recueillir ces éclats qui nous reviennent et nous élancent, empêchant le soir de descendre, la paix de venir. De Christian Bobin / Le huitième jour de la semaine
  • Avant d'éblouir le peuple en lui promettant de l'eau chaude, il faut lui fournir des récipients pour la recueillir. De Alphonse Allais / Le captain Cap
  • Allez souvent vous recueillir dans la nature ! Alors vous serez en état de comprendre les oeuvres des hommes. De Charles-Ferdinand Ramuz / Journal
  • La joie intense : se recueillir et se taire. Parler, c’est disperser. De Henri-Frédéric Amiel / Journal intime - 20 Juin 1865
  • J'ai besoin de me recueillir pour aimer. De Jean-Jacques Rousseau / Rêveries du promeneur solitaire
  • Quiconque a semé des privilèges doit recueillir des révolutions. De Claude Tillier / Mon oncle Benjamin

Images d'illustration du mot « recueillir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « recueillir »

Langue Traduction
Corse racolta
Basque biltzeko
Japonais 集める
Russe collect
Portugais coletar
Arabe تجميع
Chinois 收集
Allemand sammeln
Italien raccogliere
Espagnol recoger
Anglais collect
Source : Google Translate API

Synonymes de « recueillir »

Source : synonymes de recueillir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « recueillir »



mots du mois

Mots similaires