La langue française

Rallier

Définitions du mot « rallier »

Trésor de la Langue Française informatisé

RALLIER, verbe trans.

I.
A. − [Le compl. est plur. ou coll.] Qqn rallie qqn.Rassembler, unir de nouveau des éléments qui ont été dispersés. Anton. disperser.Rallier des troupes. Je suis obligé de courir de tous côtés pour rallier nos amis et en venir à une résolution (Chateaubr., Corresp.,t. 2, 1821, p. 260).Le sire de Rosimbos avait relevé la bannière de Bourgogne, et rallié une partie des fuyards (Barante, Hist. ducs Bourg.,t. 4, 1821-24, p. 344).Les tribuns Et les centurions, ralliant les cohortes, Humaient encor (...) La chaleur du carnage et ses âcres parfums (Heredia, Trophées,1893, p. 78).
Empl. pronom. Synon. se rassembler, se regrouper, se réunir.Toute la journée ils avaient été en tirailleurs (...). La retraite décidée, ils se rallièrent et se mirent à filer grand train (Mérimée, Colomba,1840, p. 14).Le maréchal Grouchy fut chargé (...) d'atteindre l'ennemi (...), de le talonner, de l'empêcher de se rallier (Sainte-Beuve, Nouv. lundis,t. 3, 1862, p. 141).
VÉN. Rallier les chiens. Arrêter les chiens et les rappeler quand ils s'écartent de la meute. Le son lointain d'une trompe, ralliant les chiens, se fit entendre (Ponson du Terr., Rocambole,t. 1, 1859, p. 568).Ralliant les meutes de la voix, Artémis court auprès de ses guerrières (Banville,Exilés,1874, p. 93).
B. −
1.
a) Regrouper des éléments divers dans un but précis ou en vue d'une action commune. Synon. rassembler; anton. disperser.
α) Qqn1rallie qqn2autour de/auprès de qqn3/qqc.3Alors Tristan, ralliant sa lignée autour de lui (...) se retira dans son castel (Sand, Mauprat,1837, p. 14).Je comprends de reste le besoin d'en appeler à une autorité et de rallier les masses autour d'elle (Gide, Journal,1933, p. 1182):
1. ... m'eût-on laissé l'indépendance de la pensée, je me serais fait fort de rallier un immense parti autour des débris du trône... Chateaubr., Mém.,t. 3, 1848, p. 650.
Empl. pronom. Du temps de la Ligue, le roi était libre et ses partisans pouvaient se rallier auprès de lui, le royaume était resté dans son ancienne organisation (Sénac de Meilhan, Émigré,1797, p. 1748).
β) Qqn1rallie qqn2sous qqc.3On eût voulu (...) les rallier sous un seul et même gouvernement (Guizot, Hist. civilis.,leçon 10, 1828, p. 4).Les dieux du polythéisme offraient essentiellement ce juste degré de généralité qui permettait de rallier sous leurs drapeaux des populations suffisamment étendues (Comte, Philos. posit.,t. 5, 1894 [1841], p. 143).
Empl. pronom. Les nouveaux fanatiques se rallièrent sous l'étendard du fils de Marie (Condorcet, Esq. tabl. hist.,1794, p. 83).
γ) Qqn1rallie qqn2sur qqc.3Pour que la monarchie vaille, il faudrait qu'il se trouvât en France une famille ralliant sur son nom (...) la grande majorité des électeurs (Barrès, Cahiers,t. 2, 1900, p. 292).
δ) Qqn1rallie qqn2par qqn3.Le roi s'attache Duguesclin, rallie par lui quelques-unes des grandes compagnies, en forme peu à peu des troupes régulières (Bainville, Hist. Fr.,t. 1, 1924, p. 102).
b) Qqc.3rallie qqn2.Être ce qui regroupe des éléments divers dans un but précis ou en vue d'une action commune. Synon. rassembler; anton. diviser, séparer:
2. ... le Libéral tirait peu et mademoiselle Deniseau recevait toute la ville. Le clergé, la grosse propriété, la noblesse, la presse cléricale se penchaient sur elle et buvaient ses paroles. Sainte Radegonde ralliait les adversaires défaits de la République et rassemblait les « conservateurs ». A. France, Orme,1897, p. 92.
P. anal. Synon. de attirer, capter.L'aigrette rouge de l'artilleur rallie tous les yeux [dans le cortège funéraire] (Renard, Lanterne sourde,1893, p. 15).
2. [Avec un compl. introd. par à indiquant ce qui est rejoint]
a) Faire que quelqu'un rejoigne, s'associe à un groupe, un ensemble. Anton. séparer de, écarter de.
Qqn1rallie qqn2à qqc.3/qqn3(par qqc.4).Je suis décidé (...) à toute opération destinée à prévenir l'attaque de Vichy contre l'Afrique libre et à nous rallier de nouveaux territoires en Afrique occidentale (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 429).
Empl. pronom. réfl. À cette heure, il est trop tard. En me ralliant à la branche cadette, j'ai brûlé mes vaisseaux (Sandeau, Sacs,1851, p. 17).
[P. ell. du compl. en à] [Il] voua sérieusement une haine mortelle aux Bourbons, ne se rallia point (Balzac, Rabouill.,1842, p. 282).
b) P. anal.
α) Faire adhérer un individu ou un groupe à une cause, à une opinion, à un principe. Synon. gagner; anton. dresser contre.
Qqn1rallie qqn2à qqc.3(par qqc.4).En partic. [Le compl. désigne un attribut, une manifestation, un affect du suj.] Le Garde des Sceaux (...) déclara rallier son avis à l'avis de son honorable collègue et fit de la question une question de cabinet (Courteline, Train 8 h 47,1888, 3epart., 2, p. 230).
Empl. pronom. réfl. Qqn1se rallie à qqc.3Se rallier à l'exemple de qqn; se rallier à une idée. Néanmoins, elle se rallia au projet d'Olivier (Rolland, J.-Chr.,Amies, 1910, p. 1125).[Desjardins] a proposé que l'on examinât le lendemain le cas de Nietzsche. Nous nous y sommes tous ralliés, sentant que c'était un excellent sujet pour faire rebondir l'entretien (Du Bos, Journal,1922, p. 170).Une découverte nouvelle du physicien Teller, un des grands protagonistes du développement de l'arme thermonucléaire, montra que celle-ci était sûrement réalisable. Oppenheimer se rallia alors lui-même à la décision prise (Goldschmidt, Avent. atom.,1962, p. 88).
P. ell. Qqn1rallie qqn2.Ils voulaient soulever et rallier la Bretagne, se joindre à la Vendée, et marcher sur Paris (Vigny, Mém. inéd.,1863, p. 25).
β) Être ce qui fait adhérer un individu, un groupe, à une cause, à une opinion, à un principe.
[Le suj. désigne la cause] Qqc.4rallie qqn2à qqc.3Une conception neuve (...) dont l'utilité, la beauté sont si éclatantes, que le plus simple exposé ne peut manquer de lui rallier toutes les approbations (Taine, Notes Paris,1867, p. 169).[Pissaro] peignait selon de sages formules un peu timides lorsque l'exemple de Manet le rallia à l'impressionnisme auquel il est resté fidèle (Mauclair, Maîtres impressionn.,1923, p. 147).
[Le suj. désigne une opinion, un principe] Qqc.4rallie qqn1.Susciter l'adhésion de quelqu'un. Cette théorie rallie beaucoup de partisans. La « Magie » de Circé rallia tous les suffrages (La Laurencie, Éc. fr. violon,1922, p.293).La « guerre d'Espagne » devait rallier tous les « bons Français » (Bainville, Hist. Fr.,t. 1, 1924, p. 173).
γ) Qqn1rallie qqc.2Adhérer à une cause, une opinion, un principe.Synon. épouser.Lafaurie avait été déçu qu'il fondât le S.R.L. au lieu de rallier le communisme (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 168).Quant au parti socialiste, il avait, en fin de compte, officiellement rallié ma thèse (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 269).
C. − Atteindre un lieu, un objectif vers lequel on se dirige. Anton. abandonner, déserter, partir de, quitter.Rallier son corps, son régiment. Les mouches à miel, ayant rallié les paillotes du rucher, laissaient le jardin silencieux (Genevoix, Raboliot,1925, p. 116):
3. ... sur toutes les voies ferrées de l'Est, défilaient d'interminables rames de wagons vides qui ralliaient les grandes gares, pour venir ensuite s'accumuler en réserve dans la banlieue parisienne. Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 513.
MARINE
Rallier un vaisseau. ,,Le rejoindre`` (Ac. 1835-1935). Je m'étais embarqué dès six heures pour rallier les corvettes (Dumont d'Urville, Voy. Pôle Sud,t. 1, 1841, p. 115).Empl. abs. À deux heures, nos hommes ont tous rallié; nous appareillons (Bellot, Voy. mers polaires,1863, p. 10).
Rallier (la terre). Se rapprocher de (la terre). Aucun navire n'avait rallié la baie depuis une semaine (Verne, Enf. cap. Grant,t. 2, 1868, p. 254).
Rallier le vent, rallier au vent (Ac.). Serrer le vent, aller aussi près que la direction du vent le permet. Synon. aller/ naviguer au près, lofer.
II. − Allier de nouveau. Empl. pronom. S'unir à nouveau par des liens d'affection, de convenance ou d'intérêt. [Ils] ont eu un fils, Roger, qui est lieutenant, et une fille, Blanche, qu'ils ont mariée l'année dernière à M. de Bussac, maître des requêtes. Ils se rallient dans leurs enfants (Zola, Cap. Burle,1883, p. 64).
REM. 1.
Ralliable, adj.,hapax. Qu'on peut rallier, qu'on peut convaincre ou mettre de son côté. Quelques changements de préfets, quelques avances faites aux gens ralliables auraient peut-être empêché bien des tracas (Mérimée, Lettres Viollet-le-Duc,1863, p. 99).
2.
Rallieur, -euse, subst.,hapax. Personne capable de rassembler des personnes ou de les faire adhérer à une cause, une opinion. [Lamartine] rêve un grand rôle et la régence, et s'y prépare. Il veut (les autres hommes politiques étant alors supposés usés), arriver comme le chef et le rallieur des générations neuves (Sainte-Beuve, Corresp.,t. 5, 1843, p. 51).
Prononc. et Orth.: [ʀalje], (il) rallie [ʀali]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 ralier « réunir, regrouper » (Roland, éd. J. Bédier, 1319); 2. fin xives. « attirer à une cause » (Eustache Deschamps, Fiction du Lyon, éd. G. Raynaud, t. 8, p. 317, 2278); 3. 1694 « rejoindre » (Corneille). Dér. de allier*; préf. r(e)-*. Fréq. abs. littér.: 899. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 404, b) 1 253; xxes.: a) 882, b) 1 420. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 397. − Weil (S.). Trésor des expr. fr. Paris, 1981, p. 32.

Wiktionnaire

Verbe

rallier \ʁa.lje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se rallier)

  1. Se rapprocher de.
  2. (Militaire) Rassembler, réunir, remettre ensemble.
    • Rallier des troupes, un bataillon.
    • Les premiers escadrons avaient été rompus, mais le général les rallia.
    • Ils se rallièrent derrière l’infanterie.
    • Les vaisseaux égarés se sont ralliés au reste de l’escadre.
    • Deux heures après, les vaisseaux avaient rallié le vaisseau amiral, et tous les trois, n’osant sans doute pas se hasarder à entrer dans l’étroit goulet du port, jetaient l’ancre entre Le Havre et la Hève. — (Alexandre Dumas, Le Vicomte de Bragelonne, 1847, Michel Lévy frères, page 244)
  3. Rejoindre, atteindre, parvenir avec difficulté.
    • La patrouille, après avoir accompli sa mission, rallia le gros de la troupe.
    • Nous fûmes bientôt ralliés par les chefs de Bow à la tête d’une centaine de leurs guerriers. — (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des deux Mondes, 1830, tome 1)
  4. (Chasse) Arrêter les chiens et les ramener avec ceux qui chassent leur cerf, quand les premiers chassent du change.
  5. (Chasse) Rappeler les chiens pour les regrouper.
    • Le pays était plat, l’air très-calme, et les bruits en cette saison de l’année portaient si loin, que même après l’avoir perdu de vue, on continuait d’entendre très-distinctement chaque explosion de son fusil et jusqu’au son de sa voix quand, de loin en loin, il redressait un écart de ses chiens ou les ralliait. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 14)
  6. Attirer à une opinion, à un sentiment ; convaincre.
    • La question du déplacement des pôles n’a pas encore rallié, non plus, tous les suffrages, j’y ferai simplement allusion. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, page 51)
  7. (Familier) (Figuré) Faire concorder, former un accord, un consensus.
    • La proposition rallia tout le monde et l’on se mit en devoir d’en réaliser l’exécution  ; […]. — (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  8. (Pronominal) Rejoindre un certain point de vue, venir partager un avis.
    • Devant la réprobation presque unanime qui accueillit mon exposé, je me décourageai et me ralliai à l’interprétation probabiliste de Born, Bohr et Heisenberg […]. — (Louis de Broglie; La Physique quantique restera-t-elle indéterministe ? Séance de l’Académie des Sciences, du 25 avril 1953)
    • La France est sans doute la seule nation à laquelle il était loisible d’adhérer par autre chose que son identité, la seule nation à laquelle on puisse se rallier par sa culture et par sa langue. — (Jean-Louis Crémieux-Brilhac, « Ce qui reste du gaullisme, c’est un sens aigu du social », dans Marianne, 12 juin 2010)
  9. (Pronominal) Se rattacher à un gouvernement, à un parti, à une opinion.
    • Il quitta l’opposition et se rallia au ministère.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

RALLIER (ra-li-é), je ralliais, nous ralliions, vous ralliiez ; que je rallie, que nous ralliions, que vous ralliiez v. a.
  • 1Rassembler, réunir ceux qui s'étaient dispersés. Rallier des vaisseaux, une flotte. Mais bientôt, malgré nous, leurs princes les rallient, Corneille, Cid, IV, 3. Les plus vieux officiers furent charmés de lui voir [à M. de Revel] plusieurs fois rallier son escadron, Pellisson, Lett. hist. t. I, p. 144. On vit presque en même temps le duc d'Enghien pousser l'aile droite des ennemis, soutenir la nôtre ébranlée, rallier le Français à demi vaincu…, Bossuet, Louis de Bourbon. Ta valeur, arrêtant les troupes fugitives, Rallia d'un regard leurs cohortes craintives, Boileau, Lutr. III. Les Suédois furent rompus, enfoncés et poussés jusqu'à leur bagage ; Levenhaupt rallia ses troupes derrière les chariots, Voltaire, Charles XII, 4.
  • 2 Terme de vénerie. Arrêter les chiens et les ramener avec ceux qui chassent leur cerf, quand les premiers chassent du change.
  • 3 Terme de marine. Rallier un vaisseau, le rejoindre. Je ralliai l'Astrolabe qui était beaucoup dans l'ouest, où il avait été entraîné par les courants, La Pérouse, Voy. t. II, p. 392, dans POUGENS.

    Rallier son poste, manœuvrer pour le reprendre, après l'avoir quitté.

    Rallier le vent, gouverner le plus près possible de la direction du vent.

    On dit dans le même sens : rallier au vent.

    Se rapprocher de. Rallier un port, une terre. Nous ralliâmes, le 19 au point du jour, la côte de Célèbes, et nous la rangeâmes à la distance de trois à quatre milles, Bougainville, Voy. t. II, p. 315, dans POUGENS.

  • 4 Fig. Attirer à une opinion, à un sentiment. Nous l'avons rallié à notre cause. Il songea au bien de l'État, et se hâta de rallier tous les gens de bien, pour s'opposer à Astarbé, Fénelon, Tél. VIII.

    Faire concorder. Cette proposition rallia tout le monde dans l'assemblée.

  • 5Se rallier, v. réfl. Se réunir, se remettre ensemble. Les armées romaines, quoique défaites et rompues, combattaient et se ralliaient jusqu'à la dernière extrémité, Bossuet, Hist. III, 6. Là se voit à ses pieds la bête terrassée… La meute se rallie, et, hors d'haleine encor, Les chiens font à l'envi retraite au son du cor, Bahier, le Cabinet de Quinault, p. 57. Peut-être, si les migrations de cette dernière espèce [le fou de Bassan] étaient mieux connues, trouverait-on qu'elle se rallie et se réunit avec les autres espèces sur les côtes de la Floride, Buffon, Ois. t. XVI, p. 151.

    Terme de marine. Se réunir ou se rapprocher les uns des autres, quand on est en escadre ou en armée.

    Se rallier à la terre, s'en approcher.

    Fig. Embrasser une opinion, un sentiment. Il y a des opinions auxquelles on attache des signes publics, qui sont des étendards auxquels les nations se rallient, Voltaire, Mœurs, Rem. VII.

HISTORIQUE

XIe s. [Il] Sone son gresle [cor] pur les siens ralier, Ch. de Rol. CI.

XIIe s. E Judas ralie son host, et vint en la cité de Medolla, Machab. II, 12.

XIIIe s. Et li fuiant se ralierent tuit à li, Villehardouin, CXLIV. Or vous dirons dou roi Philippe, qui estoit à Gysors, et manda sa gent, et les raloia, puis s'en revint en France, Chr. de Rains, p. 72. Si an furent moult les genz Pandragon reconforté ; car Uters les rallia avoc la soe gent, Merlin, f. 51, recto.

XVIe s. Assembler les citoyens et les r'allier aux exercices et jeux, Montaigne, I, 199.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RALLIER, v. act. se dit dans l’art militaire de l’action de rassembler & de mettre en bataille des troupes dispersées ou mises en desordre. Après la perte d’une bataille, le premier soin du général doit être de rallier ses troupes pour faire sa retraite en bon ordre. Voyez Retraite. Lorsque des troupes ont pliées dans un combat, on les rallie aussi pour les faire charger de nouveau. Si dans une bataille la premiere ligne a été enfoncée & mise en déroute, la seconde doit s’avancer pour soutenir le combat, pendant qu’on fait ensorte de rallier les troupes de la premiere derriere la seconde ligne. Voyez Bataille & Ordre de bataille. (Q)

Rallier, (Marine.) on sous-entend le pronom Se, & on dit se rallier à quelque chose, c’est s’en approcher ; ainsi se rallier de terre, c’est s’approcher de terre.

Rallier un vaisseau au vent, c’est mener un vaisseau au vent.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rallier »

 Dérivé de allier avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Re .., et allier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rallier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rallier ralje

Citations contenant le mot « rallier »

  • Mourir, c'est rallier l'infini et aussi l'âme des ancêtres dans l'infini. De Ernest Chouinard / L'oeil du phare
  • Chercher à rallier Lyon depuis Nancy ou Metz donne une idée de la faiblesse de l’offre ferroviaire en Lorraine. Si le flux du TER (train express régional) entre Nancy et Metz reste dans l’ensemble pourvu avec une régularité satisfaisante, l’accès aux grandes villes extérieures est beaucoup plus compliqué. Bien qu’étant la plus peuplée des trois ex-régions qui forment le Grand Est, la Lorraine reste ainsi la seule à ne pas compter de gare d’interconnexion avec les lignes à grande vitesse : Alsace et Champagne-Ardenne en ont une depuis longtemps. Pour rejoindre Nantes ou Bordeaux, il est ainsi souvent nécessaire de rallier Louvigny (en voiture ou en bus, avec les risques de bouchons sur l’A 31) avant de pouvoir monter dans le train. , Economie | Rallier Lyon depuis la Lorraine : une offre ferroviaire affligeante
  • Vendredi, à 09h00 GMT, Charles Michel doit présenter son plan de compromis qui, selon deux responsables au fait de ses propositions, prévoit une révision à la baisse du budget pour tenter de rallier les "frugaux". Investir, UE : Budget réduit en vue pour rallier les "frugaux" à la relance, Actualité des marchés - Investir-Les Echos Bourse
  • https://www.capital.fr/entreprises-marches/lor-pourrait-rallier-son-record-grace-aux-investisseurs-linde-et-la-chine-1375564 Capital.fr, “L’or pourrait rallier son record grâce aux investisseurs, l’Inde et la Chine” - Capital.fr
  • C’est un nouveau raid original qu’Alain Bohard a entamé samedi 11 juillet, en soirée. Sa feuille de route, intitulée T2T, prévoit de rallier le Tower Bridge de Londres à la Tour Eiffel de Paris. , Sport | Parti du Tower Bridge à Londres, il va rallier Paris, via Calais, en ski roues

Images d'illustration du mot « rallier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rallier »

Langue Traduction
Anglais rally
Espagnol reunión
Italien rally
Allemand rallye
Chinois 团结
Arabe تجمع
Portugais comício
Russe ралли
Japonais ラリー
Basque rally
Corse manifestazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « rallier »

Source : synonymes de rallier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rallier »

Rallier

Retour au sommaire ➦

Partager