La langue française

Présomption

Sommaire

  • Définitions du mot présomption
  • Étymologie de « présomption »
  • Phonétique de « présomption »
  • Citations contenant le mot « présomption »
  • Traductions du mot « présomption »
  • Synonymes de « présomption »
  • Antonymes de « présomption »

Définitions du mot présomption

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉSOMPTION, subst. fém.

A. −
1. Opinion fondée seulement sur des indices, des apparences, des commencements de preuves. Synon. conjecture, supposition.L'historien doit a priori se défier de toute affirmation d'un auteur, car il ignore si elle n'est pas mensongère ou erronée. Elle ne peut être pour lui qu'une présomption. La prendre à son compte et la répéter en son nom, c'est déclarer implicitement qu'il la considère comme une vérité scientifique (Langlois, Seignobos,Introd. ét. hist., 1898, p.132).V. délaisseur rem. s.v. délaisser ex. de Proust:
1. ... nous formulons d'abord une interprétation de l'acte manqué d'après des principes généraux. Ce que nous obtenons ainsi n'est qu'une présomption, un projet d'interprétation dont nous cherchons la confirmation dans l'examen de la situation psychique. Freud, Introd. psychanal., trad. par S. Jankélévitch, 1959 [1922], p.62.
2. DROIT
a) DR. CIVIL. ,,Conséquence que la loi ou la magistrature tire d'un fait connu à un fait inconnu (C. civ. art. 1349)`` (Cap. 1936).
Présomption légale. Présomption que tire le législateur lui-même. La présomption légale dispense de toute preuve celui au profit duquel elle existe (Code civil, 1804, art. 1352, p.245).
Présomption absolue ou irréfragable. Présomption qui ne peut être renversée (d'apr. Jur. 1981).
Présomption de fait. Présomption que le juge induit librement d'un fait pour former sa conviction, sans y être obligé par la loi (d'apr. Cap. 1936). L'excès (...) est arbitré par les juges, d'après les circonstances, les probabilités des chances et les présomptions de fait, de manière à concilier les droits vraisemblables du créancier avec l'intérêt du crédit raisonnable à conserver au débiteur (Code civil, 1804, art. 2164, p.393).
b) DR. PÉNAL
α) Le plus souvent au plur. Fait connu, indice matériel supposé vrai jusqu'à preuve du contraire. Présomption de culpabilité, de paternité; condamner qqn sur des présomptions; graves présomptions contre qqn; apporter, recueillir des présomptions; présomptions qui pèsent sur qqn. Si grandes que soient les charges qui pèsent sur Robert Greslou, elles reposent sur des hypothèses. Il y a contre lui des présomptions terribles, il n'y a pas une certitude absolue (Bourget, Disciple, 1889, p.39).Vous ne possédez aucune charge contre moi. Des présomptions peut-être, sur lesquelles aucun jury ne condamnerait un homme dans ma position (Simenon, Vac. Maigret, 1948, p.172).
β) Présomption d'innocence. ,,Principe selon lequel, en matière pénale, toute personne poursuivie est considérée comme innocente des faits qui lui sont reprochés, tant qu'elle n'a pas été déclarée coupable par la juridiction compétente`` (Jur. 1981). J'ai dit au juge militaire: Il y a contre celui que vous avez condamné une accumulation de présomptions d'innocence. Le juge militaire m'a répondu: J'ai des preuves de culpabilité (Clemenceau, Iniquité, 1899, p.402).
B. − Opinion très favorable que l'on a de ses propres facultés physiques ou intellectuelles; grande confiance en soi. Synon. fatuité, outrecuidance, prétention, suffisance.Je ne prétends pas avoir tout dit, tout prévu; je n'ai point la présomption de donner mon système comme le meilleur; je sais qu'il y a dans les affaires humaines quelque chose de mystérieux, d'insaisissable (Chateaubr., Mém., t.3, 1848, p.460):
2. N'empêche que la radio anglaise chante victoire un peu trop vite. Il y a là présomption imprudente et que les faits pourraient bien ne pas accompagner de si tôt. Cette jactance, si non suivie de victoire, ou si seulement celle-ci tarde trop, pourra paraître assez ridicule. Gide, Journal, 1943, p.193.
REM.
Présomptivement, adv.Par présomption, par supposition. Hériter présomptivement. Si (...) on injecte de l'hormone mâle dans un embryon présomptivement femelle, celui-ci forme des testicules (J. Rostand, La Vie et ses probl., 1939, p.50).
Prononc. et Orth.: [pʀezɔ ̃psjɔ ̃]. Fér. 1768: ,,On ne prononce pas le second p`` (=[-zɔ ̃sjɔ ̃]). Mais Fér. Crit. t.3 1788: ,,Prézon'p-cion et non pas prézoncion``. Même rem. pour présomptif, présomptueux, -tueusement. Ac. 1694, 1718: pre-; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist.1. Ca 1170 «action présomptueuse» (Guillaume de St-Pair, Mont Saint-Michel, éd. P. Redlich, 2622: Fait aveit grant presumpcion); fin du xiies. «opinion trop avantageuse que l'on a de soi-même» (Sermons S. Grégoire sur Ezéchiel, 11, 22 ds T.-L.); 2. ca 1200 «opinion fondée seulement sur des apparences» (Dialogues Grégoire, 175, 7, ibid.); 1283 dr. (Philippe de Beaumanoir, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, § 304). Empr. au lat. praesumptio «prise, conception anticipée», «idée antérieure à toute expérience», en b. lat. «hardiesse, assurance», dér. de praesumere (v. présumer). Fréq. abs. littér.: 399. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 897, b) 412; xxes.: a) 621, b) 336.

Wiktionnaire

Nom commun

présomption \pʁe.zɔ̃p.sjɔ̃\ féminin

  1. Jugement, conjecture, fondé non sur des preuves, mais sur des indices, des apparences, sur ce qui est probable sans être certain.
    • L'opinion ne suit pas l'exalté, le fou, qui, sur de simples présomptions, sans preuves, vous impute le plus grave des forfaits. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Des preuves, non, je n’en ai pas, répondit l’énigmatique vieillard, mais j’ai des pressentiments, mieux encore, des présomptions. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, L’Agent secret, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 1044)
  2. (Droit) Ce qui est supposé vrai jusqu’à preuve du contraire.
    • La présomption d’innocence est pour l’accusé, jusqu’à la preuve du crime.
    • Ce dernier critère introduit une présomption : si l’intention lucrative est caractérisée, alors la personne qui fait le lien sera présumée savoir qu’elle pointait vers un contenu illicite et ce sera à elle de prouver le contraire ; si à l’inverse, le lien a été posé sans intention lucrative, la personne bénéficie d’une présomption d’ignorance et c’est la partie adverse qui devra démontrer par tout moyen qu’elle savait que le contenu désigné par le lien était illicite. — (Lionel Maurel, Elsevier peut-il interdire les liens hypertexte vers Sci-Hub ?, 7 août 2019 → lire en ligne)
  3. Opinion trop avantageuse de soi-même.
    • La sobriété, le dévouement et la piété de nos prédécesseurs nous avaient gagné de puissants amis ; notre présomption, notre richesse et notre luxure nous ont suscité de formidables ennemis. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • L’Invincible Armada devait avoir pour amiral le marquis de Santa-Cruz ; mais il mourut pendant les préparatifs, et le commandement fut donné au duc de Medina-Sidonia, marin de cour, dont la présomption égalait l’ignorance. — (Frédéric Zurcher et Élie-Philippe Margollé, Les Naufrages célèbres, Hachette, Paris, 1873, 3e édition, 1877, p. 11)
    • Mais toutes les grandes découvertes des cinq derniers siècles ne sont pour lui que tissus de mensonges et hérésies. Quand je lui parle de la sphéricité et des évolutions de la terre et des astres, de la découverte de l'Amérique, des tentatives faites pour atteindre les pôles, il se contente de hausser les épaules et sourit de ma présomption : la présomption d'un œuf qui prétendrait en savoir plus long que la poule. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 79)
  4. Action de présumer de ses forces, de surestimer ses capacités.
    • Il arriva au concours plein de présomption.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PRÉSOMPTION. n. f.
Conjecture, jugement fondé sur des apparences, sur des indices. Légère, faible présomption. Présomption forte. Il y a de grandes présomptions contre lui. La présomption est contre lui, est en sa faveur. En termes de Jurisprudence, il se dit de Ce qui est supposé vrai jusqu'à preuve du contraire. La présomption d'innocence est pour l'accusé, jusqu'à la preuve du crime. Présomption légale. Présomption de survie.

PRÉSOMPTION signifie aussi Opinion trop avantageuse de soi-même. C'est un homme rempli de présomption. Sa présomption est insupportable. Ce jeune homme est d'une folle présomption.

Littré (1872-1877)

PRÉSOMPTION (pré-zon-psion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Jugement fondé sur des indices ou des commencements de preuve. Il n'y a que de l'avantage pour celui qui parle peu : la présomption est qu'il a de l'esprit, La Bruyère, XII. Ce ne sont pas là des convictions entières ; mais ce sont les présomptions les plus fortes ; et l'histoire ne doit pas négliger de les rapporter comme telles, Voltaire, Mœurs, 166. Rouer l'innocent Calas sur des indices équivoques, et se rendre coupable du sang innocent pour avoir trop cru de vaines présomptions, Voltaire, Dict. phil. Justice. Je ne m'en tiendrai pas à de simples présomptions, et je demanderai si c'est le toucher qui apprend à l'œil à distinguer les couleurs ? Diderot, Lett. sur les aveugles.
  • 2 Terme de jurisprudence. Ce qui est supposé vrai jusqu'à preuve du contraire. En fait de présomption celle de la loi vaut mieux que celle de l'homme, Montesquieu, Espr. XXIX, 16. Les présomptions sont des conséquences que la loi ou le magistrat tire d'un fait connu à un fait inconnu, Code Nap. art. 1349. La présomption de survie qui donne ouverture à la succession dans l'ordre de la nature doit être admise, ib. art. 722. La présomption légale est celle qui est attachée par une loi spéciale à certains actes ou à certains faits, ib. art. 1350.
  • 3Opinion trop avantageuse de soi-même. J'ose dire, sans présomption, qu'en ce qui vous concerne je crois les choses comme elles sont, Guez de Balzac, Liv. I, lett. 1. Sottes présomptions, grandeurs qui nous flattez, Rotrou, Vencesl. II, 4. Saül, premier roi du peuple de Dieu, ses victoires, sa présomption à sacrifier sans les prêtres, Bossuet, Hist. I, 5. Il tombe, sans y prendre garde, dans le péché de présomption, Bourdaloue, 10e dim. après la Pentecôte, Dominic. t. III, p. 221. Il faut lui inspirer [au jeune Dauphin] de la hardiesse sans présomption, lui faire sentir ce qu'il doit être, et lui faire connaître ce qu'il est, Fléchier, Duc de Mont. M. Sauveur n'avait point de présomption, je lui ai ouï dire que ce qu'un homme peut en mathématique, un autre le pouvait aussi ; la proposition n'est peut-être pas vraie, mais elle est modeste dans la bouche d'un grand mathématicien, Fontenelle, Sauveur. J'établis ainsi ma sécurité sur un meilleur fondement que la présomption ; elle a tant de hauteur et si peu de base, qu'elle est facile à renverser, Staal, Mém. t. II, p. 255. La présomption du grand vizir, sa mollesse, son mépris brutal pour les chrétiens, son ignorance, sa lenteur le perdirent, Voltaire, Louis XIV, 14.

SYNONYME

PRÉSOMPTION, CONJECTURE. Présumer et présomption veulent dire, étymologiquement, prendre d'avance ; ce qui n'est pas dans conjecture. Aussi la présomption suppose toujours quelque commencement de preuve sur lequel on s'appuie. Au contraire la conjecture peut se passer d'un commencement pareil. De plus on ne dit pas ma présomption, mais la présomption, comme la vraisemblance ; au lieu qu'on dit ma conjecture.

HISTORIQUE

XIIIe s. Signes est une demonstrance qui done presumpcion que la chose fu ou sera, Latini, Trésor, p. 540. Car trop fis [je fis] grant presumpcion, Quant onques mis m'entencion à si très haute euvre achever, la Rose, 16421. Et presuncions est por le juge qu'il ait dreit fet, Liv. de just. 36.

XIVe s. Nous avons lors presumption que la fistule atouche iceus membres, H. de Mondeville, f° 89. Et sachiez que orgueil et negligence qui avoient esté en ducs romains passerent aus Eques pour la presumpcion que il orent pour la chose bien fete [succès militaire], Bercheure, f° 91. Presumpcion, c'est quand une personne est si oultrecuidiée qu'elle croit que pour pechié elle ne pourroit estre dampnée, Ménagier, I, 3.

XVIe s. Au contraire, doit-on tousjours desirer la paix : je dis celle qui a presumption de fermeté et qui n'est inique, Lanoue, 709. Il y a grande presomption que tous visent et tirent à ce diable d'argent, Lanoue, 459. La presumption est notre maladie naturelle et originelle : la plus calamiteuse et fraile de toutes les creatures c'est l'homme, et quand et quand la plus orgueilleuse, Montaigne, II, 156.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRÉSOMPTION, s. f. (Morale.) Le desir excessif que nous avons de nous faire estimer des autres hommes, fait que nous desirons avec passion d’avoir des qualités estimables, & que nous craignons extrèmement d’avoir des défauts qui nous fassent tort dans l’esprit des hommes. Or, comme on se persuade ce qu’on desire & ce qu’on craint trop fortement, il arrive que nous venons à concevoir une trop bonne opinion de nous-mêmes, ou à tomber dans une excessive défiance de nous. Le premier de ces deux défauts s’appelle présomption, le second timidité. Ces deux défauts qui semblent opposés, viennent d’une même source, ou plûtôt ils ne sont qu’un même défaut sous deux formes différentes. La présomption est un orgueil confiant, & la timidité un orgueil qui craint de se trahir. Nous avons du penchant à l’un ou à l’autre, selon la diversité de notre tempérament.

Tout le monde croit qu’un présomptueux s’estime trop ; mais nous croyons pouvoir dire, contre le sentiment de tout le monde, qu’il ne s’estime pas assez, & qu’il manque par un excès de bassesse, & non pas par un excès d’élévation disproportionnée à ce qu’il est. Il ne s’apperçoit point en effet qu’il y a en lui une plus grande excellence que celle qui fait l’attention de sa vanité, & que le mérite de l’homme qui périt est peu de chose comparé au mérite de l’homme immortel.

Il ne faut pas s’étonner néanmoins qu’il aime mieux se considérer par rapport au tems que par rapport à l’éternité, puisque dans la premiere de ces deux vûes il usurpe la gloire de Dieu en s’attribuant tout, & rien à l’Etre suprème ; au lieu que dans la vûe de l’éternité il est obligé de se dépouiller de toute sa gloire pour la rapporter à Dieu. Etrange aveuglement qui ne lui permet pas de reconnoître qu’il n’y a point d’autre bonheur véritable que celui qui se confond avec la gloire de Dieu.

Présomption, (Jurisprud.) est une opinion que l’on a d’un fait dont on n’a pas une preuve certaine, mais qui est fondée sur certaines apparences ; telles sont les conséquences que l’on tire d’un fait connu, pour servir à découvrir la vérité d’un fait dont on cherche la preuve.

Par exemple, en matiere civile s’il y a contestation entre le possesseur d’un fonds & un autre qui s’en prétende le maître, c’est une présomption que ce fonds est au possesseur.

De même en matiere criminelle si un homme a été tué sans que l’on sache par qui, on présume que cela peut venir de celui qui l’avoit menacé peu de tems auparavant.

On distingue les présomptions en legeres ou téméraires, probables & violentes.

Les présomptions legeres ou téméraires sont de simples soupçons qui n’ont aucun fondement raisonnable : celles-ci ne font pas même semi-preuve.

Les présomptions probables sont celles qui ont pour fondement quelque raison légitime, mais qui n’est pourtant pas concluante. Ces sortes de présomptions jointes à une autre semi-preuve, forment une preuve complette.

Les présomptions fortes ou même violentes, sont celles qui ont quelque cause antécédente, comme si un mari au retour d’une longue absence trouve sa femme enceinte, la présomption est qu’elle a commis adultere. Il y a des présomptions de cette espece qui sont si fortes, qu’elles tiennent seules lieu de preuve. Ainsi dans le jugemens de Salomon, la tendresse que la véritable mere fit éclater pour son enfant, fut regardée comme une preuve suffisante.

On distingue aussi les présomptions en négatives ou confirmatives, selon la nature des faits.

Il y en a qu’on appelle præsomptiones juris, & d’autres juris & de jure. Les premieres sont celles qui ont l’équité pour principe ; les secondes sont celles qui ont pour fondement quelque texte précis du droit.

Les présomptions se tirent de différentes sources : les unes sont puisées dans la nature des choses, d’autres tirées de la qualité des personnes, de leur bonne ou mauvaise renommée, & des différentes circonstances & indices qui se trouvent.

Il dépend de la prudence du juge d’avoir tel égard que de raison aux présomptions.

Voyez au digeste & au code le titre de probationibus, & le traité de Mascardus de probat. & les traités de prœsomptionibus par Barthole, Guypape, Alciat, &c. Voyez aussi les mots & Preuve. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « présomption »

Du latin praesumptio « idée faite avant toute expérience, préjugé », du verbe praesumere (« faire quelque chose de façon anticipée, prendre quelque chose avant une autre, présumer »)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. presompcio ; espagn. presuncion ; ital. presunzione ; du lat. præsumptionem, de præsumere (voy. PRÉSUMER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « présomption »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
présomption presɔmpsjɔ̃

Citations contenant le mot « présomption »

  • Une profonde ignorance avec beaucoup de modestie serait à la vérité fort incommode, mais, avec une extrême présomption, je puis vous assurer qu'elle n'a rien de gênant. Prosper Jolyot de Crais-Billon, dit Crébillon fils, Les Égarements du cœur et de l'esprit
  • La présomption est notre maladie naturelle et originelle. De Michel de Montaigne / Essais
  • La présomption ? Une maladie sacrée. La vue ? Une tromperie. De Héraclite d'Ephèse
  • La présomption est souvent fille de la lâcheté. De Pierre Gélinas / L'Or des Indes
  • Les jurés sont toujours réticents à condamner sur des présomptions. De Elizabeth Gaskell / Mary Barton
  • Les opinions se forgent davantage sur des présomptions que sur des connaissances objectives. De Robert Baillie / La nuit de la Saint-Basile
  • Quand les hommes s'abandonnent à de vaines présomptions, leur langage est contre eux un accusateur véridique. De Eschyle / Les Sept contre Thèbes
  • "Que voulez-vous, nous sommes tous humains", n'est pas une excuse, c'est de la présomption. De Karl Kraus / Pro domo et mundo
  • Suppression de l'anonymat sur les réseaux sociaux, c'est urgent. Pour les médiats interdiction de mettre en évidence les mis en cause Cela s'impose à tous les médiats. La violation de la présomption d'innocence devrait être sanctionnée par une nouvelle Loi, puisque la présomption d'innocence prévue dans la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, rappeler dans le code civil n'impose pas de sanctions nettement définies. Il faut agir vite et fort... Bien entendu l'affaire jugée, rien n'empêchera les médiats d'en parler. Coupable ou innocent. Le Point, La fin de la présomption d'innocence - Le Point
  • Ceci, alors que, conformément au principe de la présomption d'innocence reconnu par cette norme supérieure que constitue l'article 6 par. 2 de la Convention européenne des droits de l'homme, la charge de la preuve de la fraude fiscale grave qui serait à l'origine des capitaux litigieux incombe en tout état de cause à l'accusateur, donc à l'administration ou au parquet. Site-Trends-FR, Tous coupables ou présomption d'innocence? - Politique Economique - Trends-Tendances
  • L'ex-président de la République a évoqué sur le plateau de TF1 lundi soir son «ami» Gérald Darmanin, nouveau ministre de l'Intérieur, et a appelé au respect de la présomption d'innocence. «Le respect de la présomption d’innocence, je ne le dis pas parce que Gérald est un ami, je le dis pour la démocratie française et pour l’Etat de droit», a-t-il déclaré.  , Sarkozy sur la polémique Darmanin : "Sans la présomption d‘innocence, il n’y a pas de démocratie"
  • La présomption d’innocence est une règle de preuve selon laquelle toute personne soupçonnée d’avoir commis ou participé à la commission d’une infraction, est réputée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été démontrée ; il appartient à l’accusation – c’est-à-dire le procureur de la République – de démontrer la culpabilité ; dans le jargon juridique, on dit que c’est l’accusation qui a « la charge de la preuve » de la culpabilité. Acrimed | Action Critique Médias, « Présomption d’innocence » : selon que vous serez puissant ou misérable… - Acrimed | Action Critique Médias
  • Depuis trois semaines et son installation Place Beauvau sous les protestations des féministes, le « cas » Gérald Darmanin ne cesse de nourrir la polémique. La majorité fait bloc derrière son ministre de l’Intérieur au nom de la « présomption d’innocence », nouveau cheval de bataille du gouvernement Castex et de son garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti. Le ministre de l’Intérieur est omniprésent sur le terrain, impavide, martial contre « l’ensauvagement de la société », « meurtri » par les insultes et la relance d’une instruction judiciaire pour viol déjà deux fois classée sans suite. CharenteLibre.fr, Darmanin, sac de nœuds de présomptions [Le point de vue de CL] - Charente Libre.fr
  • Mardi, Emmanuel Macron a dit respecter "l'émoi et la colère" des féministes après l'arrivée au ministère de l'Intérieur de Gérald Darmanin, mais le chef de l'Etat a défendu cette nomination au nom de la présomption d'innocence dont il s'estime le "garant".  LExpress.fr, Affaire Darmanin : 167 députés de la majorité défendent la présomption d'innocence - L'Express
  • Face à une décision de préemption, l’acquéreur évincé bénéficie d’une présomption d’urgence à en demander la suspension. Le Conseil d’État précise dans quelles circonstances cette présomption peut être renversée et les conséquences du renoncement à aliéner sur cette condition d’urgence. , Présomption d’urgence pour l’acquéreur évincé en cas de préemption - Procédure contentieuse | Dalloz Actualité

Traductions du mot « présomption »

Langue Traduction
Anglais presumption
Espagnol presunción
Italien presunzione
Allemand vermutung
Chinois 假定
Arabe افتراض
Portugais presunção
Russe презумпция
Japonais 推定
Basque presuntzioa
Corse presunzione
Source : Google Translate API

Synonymes de « présomption »

Source : synonymes de présomption sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « présomption »

Partager