Présumer : définition de présumer


Présumer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉSUMER, verbe trans.

A. − Empl. trans. dir. Croire d'après certains indices, se faire une conviction sans preuves, considérer comme probable. Synon. augurer, supposer.Je suis, de ce matin, mon cher, rédacteur en chef de notre petit journal. Tout s'est passé comme je le présumais l'autre soir: Florine a été superbe (Balzac, Illus. perdues,1839, p.378):
1. [La préparation de la fouille] est particulièrement excitante quand l'objet de la fouille est encore inconnu, mais qu'on présume son existence en un endroit donné à partir de textes vérifiés ou de déductions, quelles qu'elles soient. L'Hist. et ses méth.,1961, p.267.
Présumer que + prop.La population des États-Unis s'est accrue de dix ans en dix ans, depuis 1790 jusqu'en 1820, dans la proportion de trente-cinq individus sur cent. On présume qu'en 1830, elle sera de douze millions huit cent soixante-quinze mille âmes (Chateaubr., Mém.,t.1, 1848, p.343).Est-ce que vous avez un bon médecin? −Aux honoraires qu'il demande, je présume que c'est un bon médecin (Montherl., Lépreuses,1939, p.1386).
Présumer de + inf.La croyance peut aussi présumer de résoudre des problèmes liés à l'origine historique de l'homme, de décider, par exemple, de l'unité ou de la multiplicité de la production première de l'espèce humaine (Renouvier, Essais crit. gén.,3eessai, 1864, p.192).
Présumer + inf.Tantôt il lui disait des choses tendres et passionnées; ou bien il lui chantait: Tigranocerte, ce que le pauvre Allou présumait être quelque grande abomination (Michelet, Mémor.,1822, p.214).
Absol., en incise. Il est permis quelquefois, je présume, de se citer soi-même pour éviter de se paraphraser. Je répéterai donc... (Valéry, Variété II,1929, p.148).Mon ami, taisez-vous. Vous êtes quelque chose comme lieutenant, je présume (Audiberti, Mal court,1947, i, p.143).
Empl. pronom. passif. Pour citer encore Dalbiez, qui en toutes ces matières est la sagesse et la rigueur mêmes, «le complexe d'OEdipe doit se prouver et non se présumer» (Mounier, Traité caract.,1946, p.145).
Présumer qqn coupable, innocent, suspect. Croire, supposer quelqu'un comme tel, uniquement d'après des indices, des apparences, sans pouvoir fournir de preuves certaines. Tout homme étant présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable, s'il est jugé indispensable de l'arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s'assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la loi (Déclaration des Droits de l'Homme,1789ds Doc. hist. contemp., p.48):
2. ... si Louis peut être encore l'objet d'un procès, Louis peut être absous; il peut être innocent. Que dis-je? Il est présumé l'être jusqu'à ce qu'il soit jugé. Mais, si Louis est absous; si Louis peut être présumé innocent, que devient la Révolution? Robesp., Discours,Jug. Louis XVI, t.9, 1792, p.122.
B. − Empl. trans. indir. Présumer de qqc.
1. Se faire une (trop) haute idée de (ses propres facultés physiques ou intellectuelles ou de celles d'autrui). M. de La Seiglière (...) ayant trop ou trop peu présumé de lui-même en acceptant le rôle que lui avait confié Madame de Vaubert, venait de sentir tout son sang de patricien lui monter à la face (Sandeau, Mllede La Seiglière,1848, p.127):
3. ... Jos-Mari avait trop présumé des forces de son élève. Bien qu'ils fussent partis tôt de Zermatt, les quatre heures de route par une chaleur comme seule peut en couver la gorge de Zmutt étaient encore une épreuve trop dure pour Kate. Peyré, Matterhorn,1939, p.90.
2. Croire, prévoir, supposer quelque chose d'après des signes prometteurs, des indices. Synon. conjecture.J'attends avec quelque impatience la réponse que je vous ai demandée (...). Sans doute elle me dira bien positivement ce que vous pensez, ce que vous présumez de l'avenir (Senancour, Obermann,t.1, 1840, p.15).Il y a dans ce dernier acte [laisser à chaque souche la charge qui lui convient] une part de raisonnement: fixer la charge d'après la vigueur de la souche, et une part d'aléa: présumer de la fertilité individuelle des yeux laissés au cep (Levadoux, Vigne,1961, p.54).
Prononc. et Orth.: [pʀezyme], (il) présume [-zym]. Ac. 1694, 1718: pre-; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist.1. Ca 1200 trans. «conjecturer, croire d'après certains indices» (Dialogues Grégoire, 12, 21 ds T.-L.); 1480 présumer qqn + attribut du compl. d'obj. dir (Coquillart, Droitz nouveaulx, 1010 ds OEuvres, éd. M. J. Freeman, p.180); 2. 1480 présumer de «avoir trop bonne opinion de, compter trop sur (quelqu'un, soi-même)» (Id., ibid., 884, p.173). Empr. au lat. praesumere, propr. «prendre d'avance», d'où «se représenter d'avance, conjecturer», en b.lat. «être fier, trop présumer de». Fréq. abs. littér.: 469. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1284, b) 570; xxes.: a) 438, b) 327.

Présumer : définition du Wiktionnaire

Verbe

présumer \pʁe.zy.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Conjecturer ; juger par induction.
    • J’ignore absolument l’aventure dont vous me parlez ; je présume qu’en général ceux qui se mêlent des affaires publiques périssent parfois misérablement, et qu’ils le méritent ; mais je ne m’informe jamais de ce qu’on fait à Constantinople. — (Voltaire, Candide, Conclusion, 1759)
    • La cane
      De Jeanne
      Est morte d’avoir fait,
      Du moins on le présume,
      Un rhume
      Mauvais !
      — (Georges Brassens, La Cane de Jeanne, in Le Vent, 1953)
    • Je ne présume pas des raisons qui firent garder à Monsieur de C. ce carré de papier. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, Gallimard, 1974 ; collection Folio, page 29)
    • Afin de ne pas présumer de la validité du questionnaire, il faut prouver son efficacité empiriquement au préalable. — (Sophie-Anne Wipfler, Le gaga: Langue d'autrefois? Une étude linguistique synchrone (Das gaga: Sprache von damals? Eine synchrone linguistische Analyse), thèse de doctorat de philosophie, Universität Mannheim, 4 novembre 2019, p. 88)
  2. (Absolument) Avoir une opinion exagérément haute.
    • En ceci donc et en toutes choses semblables la maxime de Solon est applicable à tous les âges, et il n’est jamais trop tard pour apprendre, même de ses ennemis, à être sage, vrai, modeste, et à moins présumer de soi. — (Jean-Jacques Rousseau, Les Rêveries du promeneur solitaire, « Quatrième promenade », 1782)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Présumer : définition du Littré (1872-1877)

PRÉSUMER (pré-zu-mé) v. a.
  • 1Juger d'après certaines probabilités. Ce que je sens en moi, je le présume en lui, Corneille, Nicom. III, 8. Quoi ! mon père trahi, les éléments forcés… Lui font-ils présumer mon audace épuisée ? Corneille, Médée, I, 4. Ce rhinocéros [pétrifié, trouvé en Sibérie], joint aux os d'éléphant qu'on rencontre souvent en Sibérie, fait présumer que ce monde est bien vieux, Voltaire, Lett. Constant de Rebecque, 29 sept. 1772. Ce n'est pas que je n'aie tout bas l'insolence de la croire bonne [une tragédie, les Lois de Minos] ; mais je n'oserais le présumer tout haut, Voltaire, Lett. Richelieu, 25 mai 1772.

    Absolument. Lorsque le juge présume, les jugements deviennent arbitraires ; lorsque la loi présume, elle donne au juge une règle fixe, Montesquieu, Espr. XXIX, 16.

    Présumer le bien de son prochain, interpréter ses actions d'une manière favorable.

    On dit dans un sens analogue : présumer bien de son prochain.

    En un sens opposé. Il n'est rien où d'abord son soupçon attaché Ne présume du crime et ne trouve un péché, Boileau, Sat. X.

  • 2 V. n. Avoir trop bonne opinion. Qui n'appréhende rien présume trop de soi, Corneille, Poly. II, 6. Voilà comme on parle dans l'Église, et les peuples ne présument pas au-dessus de ce qui leur est donné ; mais la réforme leur dit tout le contraire, Bossuet, Var. XV, 121. Tout éclairée qu'elle était, elle n'a point présumé de ses connaissances, et jamais ses lumières ne l'ont éblouie, Bossuet, Duch. d'Orl. Le Tellier osa présumer de son crédit jusqu'à proposer de faire déposer le cardinal de Noailles dans un concile national, Voltaire, Louis XIV, 37.

    Il se dit avec de et l'infinitif. Afin que je ne sais quels Scythes… Présument de nous égaler, Malherbe, VI, 8. Cessez de présumer, dans vos folles pensées, Mes vers, de voir en foule à vos rimes glacées Courir, l'argent en main, les lecteurs empressés, Boileau, Ép. X.

  • 3Tirer une présomption (vieilli en ce sens). Ce sont là de ces coups de grâce et de ces miracles dont nous ne pouvons présumer, mais qui sont toujours dans la main de Dieu, Bourdaloue, Pensées, t. III, p. 383.
  • 4Se présumer, v. réfl. Être présumé. Cela se présume d'après les circonstances.

REMARQUE

1. Présumer régit l'indicatif quand la phrase est affirmative : Je présume qu'il est malade ; et le subjonctif, quand elle est négative ou interrogative : Je ne présume pas qu'il soit malade ; présumez-vous qu'il soit parti ?

2. Pascal l'a construit avec l'infinitif d'une manière toute latine : Quoiqu'il soit à présumer telles résolutions ne passer pas le bout des lèvres, Prov. X.

HISTORIQUE

XIVe s. Si vous estiez delaissée, que diroient vos amis ? que presumeroit vostre cuer, quant il s'en appercevroit ? Ménagier, I, 6.

XVe s. Doitil presumer n'enquester Qui est Michaut ne Michelet, Coquillart, Droits nouveaux.

XVIe s. Celui qui presume d'avoir plus d'intelligence, est d'autant plus aveugle qu'il ne recognoist pas son aveuglement, Calvin, Instit. 199. Que les femmes, suivant la defense de saint Paul, ne presument d'enseigner, Calvin, ib. 968. Ne plus ne moins que nous presumons tousjours qu'il y ait quelque mal en la maison où nous voyons porter du lait d'asnesse, aussi…, Amyot, Démosth. 39. Chascun d'eux [des grands] de soy tant presume Qu'il pense estre aimé par devoir, Desportes, Amours d'Hippolyte, LXXXVIII, Chanson. Que l'homme qui presume de son sçavoir ne sçait pas encores que c'est que sçavoir, Montaigne, II, 152. Je ne presume les vices qu'aprez les avoir veus, Montaigne, IV, 75. Par ceste douce harmonie de langage, cestui-ci, qui par avanture presumoit desja assez de soy, vint à en presumer trop, Lanoue, 331.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PRÉSUMER. - HIST. Ajoutez : XIIe s. Quar combattoient entre soi… cremors [crainte], par ke il [le saint homme] ne presumeroit les choses nient useies ; dolors, ke il ne socourroit à la femme, li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 12.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « présumer »

Étymologie de présumer - Littré

Prov. et esp. presumir ; ital. presumere : du lat. præsumere, de præ, avant, et sumere, prendre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de présumer - Wiktionnaire

Du latin praesumĕre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « présumer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
présumer presyme play_arrow

Conjugaison du verbe « présumer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe présumer

Citations contenant le mot « présumer »

  • « Les services policiers n’ont pas aperçu Martin Carpentier. Par contre, des gens nous rapportent l’avoir vu. Ça nous permet d’orienter nos recherches. On peut présumer qu’il serait toujours dans le secteur. C’est pourquoi on concentre toujours nos opérations ici. Mais ça ne veut pas dire qu’une opération de dernière minute ne pourrait pas déplacer notre lieu de recherche », a fait savoir le sergent Ann Mathieu, du Service des communications de la SQ. Journal le soir, Des témoins auraient aperçu le présumé meurtrier | journal le soir
  • L’appelant d’une ordonnance de saisie spéciale du solde créditeur d’un compte bancaire peut prétendre à la mise à disposition des pièces de la procédure se rapportant à la saisie contestée, et la chambre de l’instruction est tenue de s’assurer, par des motifs propres, de l’existences d’indices laissant présumer la commission d’infractions sur la base desquelles la saisie a été ordonnée. , Saisies spéciales de sommes d’argent : accès au dossier et exigence d’indices - Enquête | Dalloz Actualité
  • Le début de mandat du nouveau maire Benoît Demagny et de son équipe n’est décidément pas un long fleuve tranquille. La municipalité a été alertée ces derniers jours par la direction générale des Finances publiques, d’anomalies conséquentes dans les comptes de la ville. Elles laissent présumer d’un potentiel détournement de fonds publics. Des faits qui auraient été commis sur une longue période, allant de 2012 à 2020, pour un montant lui aussi conséquent : 125 000 euros au total. Le détournement présumé aurait été commis au préjudice de la mairie pour 15 000 euros, et au préjudice du syndicat intercommunal à... La Voix du Nord, Saint-Pol : détournement présumé de 125 000 euros à la mairie, deux agents suspendus
  • Expliquer toute la nature est une tâche trop ardue pour un seul homme ou une seule époque. Il est plus sage de faire peu en étant sûr de soi et laisser le reste à ceux qui viendront après, que présumer de tout sans être sûr de rien. De Isaac Newton / De l'optique, 1704
  • Trois beaucoup et trois peu sont pernicieux à l'homme : beaucoup parler et peu savoir, beaucoup dépenser et peu avoir, beaucoup présumer et peu valoir. De Proverbe espagnol
  • Est vraiment sage celui qui, sans présumer d'avance qu'on cherche à le tromper ou qu'on se méfie de lui, est capable de déjouer au moment voulu les ruses. De Confucius
  • Le premier signe de l’ignorance, c’est de présumer que l’on sait. De Baltasar Gracian y Morales / L’Honnête homme

Traductions du mot « présumer »

Langue Traduction
Corse presumintà
Basque presume
Japonais 推定する
Russe предполагать
Portugais presumir
Arabe يفترض
Chinois 假设
Allemand vermuten
Italien presumere
Espagnol presumir
Anglais presume
Source : Google Translate API

Synonymes de « présumer »

Source : synonymes de présumer sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires