La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « infatuation »

Infatuation

Variantes Singulier Pluriel
Féminin infatuation infatuations

Définitions de « infatuation »

Trésor de la Langue Française informatisé

INFATUATION, subst. fém.

Satisfaction excessive, admiration ridicule qu'une personne éprouve pour ce qu'elle croit être, pour la valeur qu'elle attribue à ce qu'elle fait. Feydeau, toujours l'enfant dont le premier article vient d'être imprimé; une infatuation, une admiration de soi, une satisfaction et un renflement de si bonne foi et si naïvement insolente qu'elle désarme (Goncourt, Journal,1857, p. 333).Quelle que soit mon admiration pour Péguy, cette infatuation qu'il a pour ce qu'il écrit finit par devenir exaspérante à mes yeux (Green, Journal,1949, p. 237).
P. ext. Excessive prétention. Mais le procès Zola a eu, en outre, l'inestimable avantage de (...) dénoncer la redoutable infatuation des pouvoirs militaires, qui prétendent, au nom des défaites passées, s'arroger sur la société civile une suprématie d'incapacité dont les effets ne furent que trop manifestes il y a vingt-huit ans passés (Clemenceau, Iniquité,1899, p. 272).
Prononc. et Orth. : [ε ̃fatɥasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1622 « prévention sotte en faveur de quelqu'un » (Garasse, Recherches des recherches, 885 ds Delb., Notes mss); 2. 1836 « fatuité, suffisance » (Quinet, All. et Ital., p. 129). Dér. de infatuer*; suff. -(a)tion*. Fréq. abs. littér. : 57.

Wiktionnaire

Nom commun - français

infatuation \ɛ̃.fa.tɥa.sjɔ̃\ féminin

  1. Autosatisfaction excessive et ridicule.
    • Quelqu'un qui a souvent rencontré Balzac me disait : « Quand on parlait femmes, il se gonflait d'orgueil et faisait la roue, comme un dindon... Mais il ne racontait jamais rien. » Malgré son infatuation, parfois comique, Balzac était infiniment discret. — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • Cette double infatuation, si assurée de sa victoire, si bien dessinée sur un fond de misère commune, c'était plus que je n'en pouvais supporter. — (Alain, Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937)
    • Empoisonner le pauvre père Hervouët avec des tisanes bien amères, bon, ce n’était pas difficile. À bourreau ingénu, victime stupide. Mais vouloir sans génie imiter une écriture, mais se fier à une cire, rare et spéciale, quelles petites ruses, grand Dieu, quelle infatuation ! — (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, p. 133.)
    • Enchaînant les conquêtes avec une terrifiante absence d’empathie, Hal atteint le summum de l’infatuation lorsqu’on le voit, dans la demeure de ses riches parents, se la donnant tous les trois plans de caméra avec son visage puant de fierté et ses lignes de dialogue que Narcisse lui-même, racontant bourré devant ses potes du pub local combien sa vie est parfaite, n’aurait pas renié. — (Wallflowers (pseudonyme), Chronique de Mad Foxes sur Nanarland.com)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INFATUATION. n. f.
Satisfaction excessive et ridicule que l'on a de soi, des mérites que l'on s'attribue, des avantages que l'on possède. On ne peut le guérir de son infatuation. Il est dans une grande infatuation de sa noblesse, de son opulence, de son mérite.

Littré (1872-1877)

INFATUATION (in-fa-tu-a-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
  • Prévention sotte en faveur de quelqu'un ou de quelque chose. Moi, immobile, je considérais le changement si subit qu'opère un excès de colère et un comble d'infatuation, Saint-Simon, 56, 194. Dubois n'oublia rien pour confirmer Canillac dans son infatuation pour Stairs, Saint-Simon, 437, 78.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « infatuation »

(Date à préciser) Du latin infatuatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Infatuer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « infatuation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
infatuation ɛ̃fatµasjɔ̃

Fréquence d'apparition du mot « infatuation » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « infatuation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « infatuation »

Langue Traduction
Anglais infatuation
Espagnol obsesión
Italien infatuazione
Allemand verliebtheit
Chinois 痴情
Arabe الافتتان
Portugais paixão
Russe безрассудная страсть
Japonais 夢中
Basque infatuation
Corse infatuazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « infatuation »

Source : synonymes de infatuation sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « infatuation »

Combien de points fait le mot infatuation au Scrabble ?

Nombre de points du mot infatuation au scrabble : 14 points

Infatuation

Retour au sommaire ➦