La langue française

Poltron

Définitions du mot « poltron »

Trésor de la Langue Française informatisé

POLTRON, -ONNE, adj.

[Avec une valeur dépréc.] Qui est excessivement peureux. Synon. couard, lâche, peureux; froussard (fam.); trouillard (pop.).De sa personne, il était poltron. Il avait peur au feu. Il se cachait pendant la canonnade à Brienne (Hugo, Rhin,1842, p. 391).Elle reprit : − Bien sûr que c'est lui qui a commencé! Il n'y a pas de quoi vous vanter. Sans lui, vous vous laissiez insulter, vous nous laissiez insulter, poltrons! froussards! (Rolland, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 621).V. décerner ex. de Clemenceau.
[P. méton. du déterminé] Rare. À certains regards poltrons, ils se confessaient cette angoisse (Zola, Faute Abbé Mouret,1875, p. 1384).Leur tapage furieux cache une mentalité poltronne (J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 137).
Empl. subst. Personne ne croyait plus en Tartarin. Les naïfs, les poltrons, des gens comme Bézuquet, qu'une puce aurait mis en fuite (A. Daudet, Tartarin de T.,1872, p. 39).On m'a insultée devant toi, et tu as laissé dire, et tu ne te bats point! Il ne te manquait plus que d'être un poltron! (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Hérit., 1884, p. 506).V. femmelette ex. de Musset.
Prononc. et Orth. : [pɔltʀ ɔ ̃], fém. [-ɔn]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1509 subst. poultron « lâche » (J. Marot, Voy. de Venise, éd. G. Trisolini, p. 113, 2601); 1558 adj. (doc. 14 avr. ds Négociations de la France dans le Levant, éd. E. Charrière, t. 2, p. 458, note); 2. 1618 fauconn. ici p. métaph. (N. Deslauriers, Les Fantaisies de Bruscambille, p. 184); 1765 pêche (crabe) poltron (Encyclop. t. 12, p. 223b). Empr. à l'ital. poltrone « vil, peureux » (dep. 1ertiers xvies., Fr. Berni ds Tomm.-Bell.), aussi « paresseux, oisif » (dep. 2emoit. xiiies., Jacopone Da Todi, ibid.; à l'orig. dans ce sens du fr. po(i)ltron « paresseux, coquin », att. de 1552, Rabelais, Quart Livre, chap. 59, éd. R. Marichal, p. 238, à 1700, Pomey d'apr. FEW t. 9, p. 531b), dér. de poltro « poulain non dompté », du lat. vulg. *pulliter, -tri (cf. lat. médiév. poletrum ds la Loi Salique, LXIII, § 5, éd. K. A. Eckhardt, p. 178), dér. du lat. pullus « petit d'un animal ». V. FEW, loc. cit., p. 532b et H. Estienne, Deux dialogues du nouv. lang. françois italianizé, éd. P.-M. Smith, p. 108, note 184. Fréq. abs. littér. : 202. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 279, b) 611; xxes. : a) 226, b) 157. Bbg. Hope 1971, p. 217.

Wiktionnaire

Adjectif

poltron masculin

  1. (Péjoratif) Qui manque de courage ; qui agit avec lâcheté.
    • Il est vrai que Toine Balou est bête comme une oie, poltron comme la lune, et que ce n’est mie sa faute si les bergers passent généralement pour sorciers. — (Charles Deulin, Les Muscades de la Guerliche)
    • Visiblement, en dépit de ses constantes fanfaronnades, le docteur était, à tout le moins, aussi poltron que ses compatriotes de Werst. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 38-52)
    • On parla de brigands; les plus poltrons coururent s'enfermer et les plus riches s'empressèrent d'aller vérifier la cachette de leur argent.— (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  2. (Fauconnerie) Qu’on ne peut parvenir à dresser.
    • oiseau poltron.

Nom commun

poltron \pɔl.tʁɔ̃\ masculin (pour une femme on dit : poltronne)

  1. (Péjoratif) Personne poltronne.
    • Et mal m’en a pris, les coquins qui m’accompagnaient m’ont abandonné comme des poltrons au plus fort de l’orage pour se cacher je ne sais où ; …. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

POLTRON, ONNE. adj.
Qui manque de courage, qui est lâche, pusillanime, C'est l'homme du monde le plus poltron. Je suis un peu poltronne. Il s'emploie aussi comme nom. C'est un grand poltron. Il s'est conduit comme un poltron. Seriez-vous une poltronne? En termes de Fauconnerie, Oiseau poltron, Celui auquel on a coupé les ongles des doigts de derrière, ou Celui qu'on ne peut parvenir à dresser.

Littré (1872-1877)

POLTRON (pol-tron, tro-n') adj.
  • 1Qui est sans courage. Je renonce à la prudence, si elle est si poltronne et si scrupuleuse, Guez de Balzac, Liv. VI, lett. 3. Il n'est, je le vois bien si poltron sur la terre Qui ne puisse trouver un plus poltron que soi, La Fontaine, Fabl. II, 14. Nous voulons vivre dans l'idée des autres d'une vie imaginaire… nous serions volontiers poltrons pour acquérir la réputation d'être vaillants, Pascal, Pens. II, 1, éd. HAVET. Il est poltron comme un lézard, Voltaire, Lett. Richelieu, 22 janv. 1768. Me voilà poltron comme un lièvre, Picard, Coméd. ambulants, I, 6.

    Substantivement. Ne faites pas la poltronne. Il n'y a guère de poltrons qui connaissent toute leur peur, La Rochefoucauld, Max. 370. Le czar, dites-vous, n'avait pas la valeur de Charles XII ; cela est vrai ; mais enfin ce czar, né avec peu de valeur… a vaincu en personne le plus brave homme de la terre ; j'aime un poltron qui gagne des batailles, Voltaire, Lett. pr. roy. de Pr. janvier 1738. Un poltron ne laisse pas de fuir, quoique sûr d'être tué en fuyant, Rousseau, Réponse au roi de Pologne.

    Poltron révolté, se dit d'une personne faible qui, poussée à bout, montre de l'énergie, et, par suite, d'un homme qui change du tout au tout. On dit que les Sirven ont été déclarés innocents au parlement de Toulouse ; on ajoute que la tragédie des Guèbres a été ou doit être représentée sur le théâtre de cette ville ; c'est ici le cas des poltrons révoltés, D'Alembert, Lett. à Voltaire, 22 févr. 1770.

  • 2 Terme de fauconnerie. Oiseau poltron, un oiseau de proie, auquel on a coupé les ongles des pouces, c'est-à-dire les doigts de derrière où consiste sa force, pour l'empêcher de voler le gros gibier ; ou celui qu'on ne peut parvenir à dresser.
  • 3 S. m. Terme de pêche. Crabe prêt à quitter son test ; on en fait des appâts.

HISTORIQUE

XIVe s. E no son civaler, anci son un poltron, Dans un ms. français mais écrit en Italie au commencement du XIVe s. Bibl. des chartes, 4e série t. III, p. 413.

XVIe s. Bref il est si poltron [paresseux], pour bien le deviser, Que…, Du Bellay, J. VI, 18, verso. J'ay ainsi l'ame poltronne, que je ne mesure pas la bonne fortune selon sa haulteur, Montaigne, IV, 28. Affin que le soldat ne devint poultron, et pour le tenir toujours en devoir et cervelle, il faisoit donner souvent des allarmes, Carloix, IX, 7. Les cruels, aspres et malicieux sont lasches et poultrons, Charron, Sagesse, I, 31. Jamais poltron ne feit beau fait, Leroux de Lincy, Prov. t. I, p. 321.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « poltron »

(1509) De l’italien poltrone ; poultron (« lâche » — (J. Marot, Voy. de Venise)) ; l’italien poltrone dérive de poltro[1] (« poulain ») lui-même du latin pullus (« petit d’un animal ») → voir poule et poule mouillée en français pour le sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espagn. poltron ; portug. poltrão, poltron, poltrona, grand fauteuil ; ital. poltrone ; napol. potrone. On a donné trois étymologies de ce mot. 1° Pollex truncus, pouce coupé, à cause que les hommes qui voulaient échapper au service militaire, sous les empereurs romains, se coupaient un pouce. Mais le mot français, qui ne commence à être usité que dans le XVIe siècle, est d'origine italienne ; et l'italien poltrone ne peut, d'après la forme, venir de pollex truncus. À la vérité, on a fait valoir que le faucon poltron est en effet un oiseau à qui on a coupé les ongles des doigts de derrière ; mais il est possible que l'oiseau, devenu lâche après cette mutilation, ait été dès lors dit poltron, à cause de sa lâcheté, non à cause de sa mutilation. Et dans tous les cas, cela ne suffit pas pour qu'on puisse passer par-dessus la forme du mot, qui ne permet pas une telle dérivation. 2° Ménage et à sa suite Génin ont pris pour radical l'italien poltruccio, poltracchio, poledro, puledro, poltro, anc. fr. poutre, jeune jument, qui vient du latin pullus (voy. POULAIN), disant qu'un animal jeune et délicat a servi de type à la mollesse, à la paresse, à la poltronnerie. 3° La dernière étymologie est l'all. Polster, lit, anc. haut-all. polstar et bolstar. à la vérité, l'ital. classique n'a pas poltro dans le sens de lit ; mais le milanais a polter, le romagnol pultar, avec ce sens. Diez fait remarquer que la disparition de l's, qui n'est pas usuelle en italien, ne doit pas surprendre dans le groupe des consonnes l s t r, et que boldrone, qui signifie couverture de lit, annonçant une permutation du p et du b, indique une origine germanique, vu qu'en allemand ces lettres permutent facilement. Cette dernière étymologie paraît la vraie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « poltron »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
poltron pɔltrɔ̃

Citations contenant le mot « poltron »

  • Les superstitieux sont dans la société ce que les poltrons sont dans une armée : ils ont, et donnent des terreurs paniques. De Voltaire / Lettres philosophiques
  • Les héros ont leur accès de crainte, les poltrons des instants de bravoure, et les femmes vertueuses leurs instants de faiblesse. De Stendhal / Journal - 10 décembre 1801
  • La conscience est une poltronne qui, quand elle n'a pas eu assez de force pour prévenir une faute, a rarement assez de justice pour punir le coupable en l'accusant. De Oliver Goldsmith / Le Vicaire de Wakefield
  • Il n'est, je le vois bien, si poltron sur la terre, Qui ne puisse trouver un plus poltron que soi. De Jean de La Fontaine / Le Lièvre et les Grenouilles
  • L'homme courageux n'abrège point sa vie en affrontant les dangers. Le poltron ne la conserve point en multipliant les précautions. De Abü al-'Alä Al-Ma'Arrï
  • Rien n'est plus poltron que la richesse. Aristophane, Ploutos, 203 (traduction H. Van Daële)
  • C'est une grande chose que l'instinct ; j'ai été poltron par instinct. William Shakespeare, Henry IV, II, 4, Falstaff
  • Epée de poltron n'a pas de pointe. De Proverbe français
  • Le poltron se dit prudent et l'avare économe. De Publius Syrus / Sentences
  • La haine, c'est la vengeance du poltron. De George Bernard Shaw / Major Barbara
  • L'impossible est le refuge des poltrons. De Napoléon Bonaparte
  • « Adama Diouf et Wouly ont tout le temps exprimé leur souhait de se frotter. Et à chaque fois qu’ils s’entretiennent avec la presse, ils se défiaient en se traitant de poltron. Et ce combat longtemps réclamé par les amateurs vient d’être ficelé par la nouvelle structure Rent DKR représentée par Jumbo. Et leurs managers se sont donné rendez-vous dans nos locaux pour parapher les contrats. Un duel qui fera plaisir aux amateurs », selon la même source. wiwsport, Le combat Wouly vs Adama Diouf ficelé ! - Lamb
  • Lorsque quelqu’un fait preuve de lâcheté face à un danger, on le traite parfois de «poltron». Un terme qui tire son origine d’une pratique de l’Antiquité. CNEWS, Quelle est l’origine du terme «poltron» ? | CNEWS
  • Comme ils s’y étaient engagés dimanche dernier lors de leur arrivée sur le site de Courbiac, les gens du voyage ont tenu parole et ont, dès poltron minet, levé le camp et repris leur route. L’un d’entre eux nous confiait que la peur du coronavirus les poussait à repartir vers leur base habituelle en lieu et place de la destination initiale prévue. Le site ne semblait pas avoir trop souffert de la présence des installations et il faut louer les services municipaux qui ont mis des bennes à déchets à disposition des occupants éphémères du lieu. ladepeche.fr, Villeneuve-sur-Lot. Les gens du voyage ont fait place nette - ladepeche.fr
  • Parmi les raisons de s’approcher des maisons habitées, la présence de poubelles, de compost, de mangeoires d’oiseaux ou de nourriture pour chat pourrait pousser l’animal généralement poltron à faire preuve d’un peu d’audace. Le Soleil de Châteauguay, L'opossum de Virginie s'installe en Montérégie - Le Soleil de Châteauguay
  • Monsieur Argan est connu dans le monde entier pour être « le malade imaginaire » moqué par Molière. À une certaine époque, il connaissait tous les maux. Sa vocation, c’était la maladie. Malgré cela, Monsieur Argan avait la mine florissante. Il avait appétit, aimait boire un bon coup de vin, dormait bien la nuit et faisait une petite sieste après le repas. En bon bourgeois égoïste et poltron, il aurait pu jouir pleinement de la vie s’il n’avait été la dupe des médecins charlatans et cupides qui l’entouraient. Concertlive.fr actualité concerts et festivals, LA RECHUTE à VILLAGE-NEUF à partir du 2021-04-17 – Concertlive.fr actualité concerts et festivals
  • – Tout de même, Dany, faut-il vous rappeler à l’ordre de l’étiquette? Vous vous adressez à notre roi! Le traiter ainsi de poltron est un outrage! Chroniques politiques de la vie de Château, façon marquise de Sévigné, Macron, poltron? | Chroniques politiques de la vie de Château, façon marquise de Sévigné
  • Quand le Vice-président lui avait écrit pour lui signifier son mécontentement et lui annoncer qu’il avait démissionné, le Président en avait parlé avec Amadou Gon en riant. Il lui a dit que Duncan était un poltron, un velléitaire qui n’oserait jamais passer à l’acte, qu’il l’intimiderait suffisamment pour que ce dernier se tienne tranquille, apeuré, jusqu’à la fin de son mandat. Amadou Gon savait l’état d’esprit du Vice-président et n’a pas été surpris. Donc quand le Président Ouattara veut faire croire qu’Amadou Gon a été tellement affecté par les propos de Duncan qu’il en a fait un arrêt cardiaque, ce n’est que pur mensonge. YECLO.com, Démission de Duncan : info ou intox ? - YECLO.com

Traductions du mot « poltron »

Langue Traduction
Anglais coward
Espagnol cobarde
Italien codardo
Allemand feigling
Chinois 懦夫
Arabe جبان
Portugais covarde
Russe трус
Japonais 腰抜け
Basque koldar
Corse coward
Source : Google Translate API

Synonymes de « poltron »

Source : synonymes de poltron sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « poltron »

Poltron

Retour au sommaire ➦

Partager