La langue française

Pilule

Sommaire

  • Définitions du mot pilule
  • Étymologie de « pilule »
  • Phonétique de « pilule »
  • Citations contenant le mot « pilule »
  • Images d'illustration du mot « pilule »
  • Traductions du mot « pilule »
  • Synonymes de « pilule »

Définitions du mot pilule

Trésor de la Langue Française informatisé

PILULE, subst. fém.

A. − PHARMACOLOGIE
1. Médicament qui se présente sous forme de petite boule ou de petite pastille, destiné à être avalé. Il prescrivit un régime sévère, remit à la duchesse deux boîtes de pilules de noms fort différents, mais formées également de mie de pain et de coloquinte (Stendhal,Lamiel, 1842, p.61).Dimanche.Bronchite très forte. Je me guéris avec deux pilules (Michelet,Journal, 1851, p.167):
1. Non, ce n'est pas pour dire, mais la vieille thérapeutique qui se basait sur l'expérience valait mieux; elle savait au moins que les remèdes ingérés sous forme de pilules, de granules, de bols, étaient infidèles, et elle ne les prescrivait qu'à l'état liquide! Huysmans,Là-bas, t.1, 1891, p.159.
En pilule.De façon, sous forme concentrée. Les melons, du soleil en pilule (Barrès,Cahiers, t.2, 1898, p.77).
En partic. Pilule contraceptive ou simpl. pilule. Contraceptif oral. Prendre la pilule:
2. −Tu ne crois pas si bien dire. Elle fait à Marc le coup du gosse. −Elle est enceinte? −Oui, ma chère. À lui, le mari d'une gynécologue, elle a soutenu que sa santé lui interdisait la pilule, le diaphragme et, bien entendu, l'avortement. Fr. Dorin, Les Lits à une place, Paris, Flammarion, 1982 [1980], p.62.
2. Expr. fig.
Avaler la pilule (fam.). Recevoir une information, subir un affront, un déplaisir sans protestation. Si j'étais de vous, j'avalerais cette pilule, je subirais cette corvée le plus tôt possible (Flaub., Corresp., 1874, p.174).
Dorer, (redorer) la pilule à qqn. (fam.). Présenter (à nouveau) de façon séduisante une chose désagréable. Ah! dis-donc t'as bien mordu ça?... Il en rigolait au souvenir... J'ai rien répondu... Je voulais pas être responsable de lui redorer la pilule... Quand il reprenait plein optimisme il faisait plus que des conneries... Il a continué à me parler comme-ci comme-ça... (Céline,Mort à crédit, 1936, p.604).
Mettre, prendre, ramasser une/la pilule; quelle pilule! (pop.). Infliger, subir un cuisant échec. Vengez-nous, les gars!... On a pris la pilule! (Esn.Poilu1919, p.418).
B. − Boule de matières stercorales que fabriquent certains insectes. Fabre, lorsqu'il a décrit l'application que met le scarabée sacré à malaxer la pilule où il enfermera son oeuf (Paulhan,Fleurs Tarbes, 1941, p.160).
Prononc. et Orth.: [pilyl]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1314 pillules «médicament divisé en petites boulettes» (Chirurgie Henri de Mondeville, éd. A. Bos, 1816); b) 1934 la pilule «contraceptif oral» (M. Chachuat, Le Mouvement du «Birth control» dans les pays anglo-saxons, p.114 ds Quem. DDL t.13); 2. 1662 «chose désagréable dont il faut s'accommoder» (Molière, École des femmes, I, 4); 1668 dorer la pilule (à qqn) (Id., Amphitryon, III, 10); 1690 avaler la pilule «endurer avec patience une chose désagréable» (Fur.); 1932 «croire à un mensonge» (Lar. 20e). Empr. au lat. méd. pilula «petit corps rond, boulette», «pilule», «pelote». Fréq. abs. littér.: 171.
DÉR.
Pilulier, subst. masc.,pharmacol. a) Appareil servant à fabriquer des pilules. Tu considérais comme autant de sacrilèges les perfectionnements qu'ont subis tes bassines, tes alambics (...) et tes piluliers! (E. de La Bédollière,Français peints par eux-mêmes, t.3, Le Pharmacien, 1841, p.306).b) Récipient servant à la conservation des pilules. (Dict. xixeet xxes.). [pilylje]. 1resattest. 1694 «appareil servant à la confection des pilules» (E. Drot, Rec. de doc. tirés des anc. minutes de notaires déposées aux archives départementales de l'Yonne, 122 ds Quem. DDL t.13), 1812 «petite boîte servant à conserver les pilules» (Mozin-Biber); de pilule, suff. -ier*.
BBG.Saint-Gérand (J.-Ph.). Ét. d'un micro-syst. lexical... La Licorne, 1976, no1, pp.137-140, 146.

Wiktionnaire

Nom commun

pilule \pi.lyl\ féminin

  1. (Pharmacie) Forme pharmaceutique en forme de petite boule, qu’on avale ; comprimé.
    • C’était un plastron en flanelle rouge, l’un de ces talismans quasi hygiéniques qui, avec les pilules et les spécialités pharmaceutiques, remplacent, chez les peuples protestants de la chrétienté, les images et les reliques miraculeuses. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 102 de l’éd. de 1921)
  2. (Spécialement) (Sexualité) Produit, en forme de comprimé, qui est un des moyens de contraception pour la femme.
    • On pourrait multiplier les exemples d’amélioration qualitative du style de vie par la technologie, où le progrès réalisé est disproportionné à l'investissement économique nécessaire. La pilule supprime les frustrations et les aléas du coït interrompu. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 172)
    • Pino, tel une ombre, était de toutes les fêtes, de toutes les virées, de tous les bals en plein air préludant au troussement des filles moins farouches depuis l'invention de la pilule. — (Mireille Kuttel, La rizière: roman, L’Âge d’Homme, 1993, page 88)
    • Progressivement, certains médecins qui sont membres du planning familial commence à prescrire la pilule contraceptive. Lorsque le débat autour de la pilule émerge en France, il y a déjà des consommatrices de pilule. — (Le sexe comme objet - savoirs et sexualité - Épisode 3 : Le petit comprimé qui a changé la face du monde, une histoire scientifique de la pilule, France Culture, 2018 → lire en ligne)
  3. (Figuré) Idée difficile à accepter, action difficile à faire.
    • Son action depuis un an n’est qu’une suite de défaites successives, de silences coupables, de pilules amères. — (Sylvie Brunel, Sylvie Brunel : « Nicolas Hulot n’a pas cessé de se renier », Le Monde. Mis en ligne le 2 juillet 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PILULE. n. f.
Composition médicinale qu'on met en petites boules. Prendre des pilules. Pilules purgatives. Fig. et fam., Dorer la pilule, Employer des paroles flatteuses pour déterminer quelqu'un à faire une chose qui excite sa répugnance. On lui a si bien doré la pilule qu'il s'est résolu à faire ce qu'on voulait. Il signifie aussi Consoler d'une disgrâce, d'un refus, en l'accompagnant de promesses et de paroles bienveillantes. On lui a doré la pilule pour lui adoucir le refus de la faveur qu'il demandait. Il sait dorer la pilule. Fig. et fam., Avaler la pilule, Se déterminer à faire une chose pour laquelle on a beaucoup de répugnance; Se résigner à une solution pénible et désavantageuse. On lui a fait avaler la pilule. Il a été contraint d'avaler la pilule, une pilule bien amère.

Littré (1872-1877)

PILULE (pi-lu-l') s. f.
  • 1 Terme de pharmacie. Petite boule du poids de quelques centigrammes, qu'on façonne avec une pâte composée de substances diverses.

    Pilules gourmandes, pilules composées de substances propres à exciter l'appétit.

    Argenter, dorer des pilules, les revêtir d'une légère feuille d'argent, d'or, pour en masquer le goût.

  • 2 Fig. Chose désagréable, pénible à supporter. La pilule, à vrai dire, était assez amère, La Fontaine, Contr. Hortense : [Le voir] Toujours incommodé, toujours tremblant d'effroi, C'était, je vous l'avoue, un grand plaisir pour moi. - Harpagesme, à part : Quelle pilule ! La Fontaine, Florentin, I, 8. Horace : Le connaissez-vous point ? - Arnolphe, à part : La fâcheuse pilule ! Molière, Éc. des f. I, 6.

    Avaler la pilule, endurer avec patience un déplaisir, un affront, et aussi se déterminer à faire quelque chose qui répugne. Ma sœur, tout doucement avalez la pilule, Regnard, le Joueur, II, 10. Vendôme apprit qu'il ne serait plus payé comme général d'armée ; le camouflet fut violent, mais il avala la pilule de bonne grâce, Saint-Simon, 216, 163. Ajoutons à cela, que je comptais bien de lui parler avec adresse, et de lui faire avaler la pilule tout doucement, Lesage, Gil Blas, VII, 4.

    Dorer la pilule, donner un tour agréable à ce qui est, de soi, déplaisant, pénible. Le seigneur Jupiter sait dorer la pilule, Molière, Amph. III, 11. Ce diseur de beaux mots sait dorer la pilule, Th. Corneille, D. Cés. d'Avalos, I, 1. Le roi dora la pilule au duc de Chaulnes au mieux qu'il put en lui retirant le gouvernement de Bretagne, Saint-Simon, 27, 57.

SYNONYME

PILULE, BOL. La pilule diffère du bol par son volume qui est plus petit, et par sa consistance qui est plus considérable ; les pilules sont du poids de 5 à 20 centigrammes ; les bols peuvent peser jusqu'à 60 centigrammes et même plus.

HISTORIQUE

XVIe s. Pilules aurées, Paré, XX, 25. L'empastement des chapons se fait sans boire, d'autant que les pilules ou pelotes portent le breuvage…, De Serres, 362. Contournant la teste comme un singe qui avale pilules, Rabelais, IV, Prol. de l'auteur. Son voisin estoit une pilule ensucrée et un cuyvre doré, Bouchet, Serées, liv. II, p. 101, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PILULE, (Pharmacie.) les pilules sont une forme de médicament réduites à la grosseur & à la consistance d’un pois ; on s’en sert pour épargner au malade le goût désagréable d’un liquide impregné des drogues, & pour empêcher leur impression sur l’organe du goût. C’est la répugnance des malades contre les différentes especes de drogues, qui a donné origine aux pilules. On leur a donné le nom de pilule à cause de leur ressemblance avec les petites bales qu’on nomme en latin pilæ.

Les pilules ne doivent pas excéder la dose de six grains ; les drogues réduites en poudre demandent le double de leur poids de sirop, pour pouvoir être réduites en pilules à l’aide d’une liqueur ou excipient qui augmente leur consistance.

Nous allons donner un exemple de pilules pour servir de modele.

Pilules d’agaric. Prenez de trochisques d’agaric une once, species de hiera demi-once, myrrhe six gros, sirop de neprun autant qu’il en faut pour faire une masse de pilules.

Quoique les pilules soient fort en usage & du goût de bien de gens, cependant on ne doit point trop les conseiller ; & si les personnes peuvent prendre sur elles de vaincre la répugnance qu’elle pourroient avoir pour les drogues, il vaudroit beaucoup mieux qu’elles prissent les remedes délayés dans un véhicule suffisant ; la pilule est d’elle-même difficile à dissoudre ; d’ailleurs elle est échauffante : ainsi l’on ne doit employer les pilules que dans les cas où on veut s’épargner le désagrement de sentir, ou une odeur, ou une amertume incommode.

La plûpart des charlatans & des ignorans ont coutume d’envelopper leurs médicamens dans des conserves, & de se servir de pilules ; & comme les drogues dont ils se servent, sont des plus acres & des plus vives, ce manege devient funeste pour les malades qui ont le malheur d’user de ces sortes de remedes.

Si cependant l’on est obligé d’employer des pilules, on doit avoir soin de les diviser, au moyen d’une suffisante quantité de boisson, & de fixer au juste la dose de chaque ingrédient qui en fait la base & l’efficacité.

Les compositions ou préparations mercurielles doivent toutes se donner en pilules. On les doit faire très-petites, pour donner plus de facilité de les avaler.

Pilules de Belloste, Voyez Mercure, (Mat. méd.)

Pilules mercurielles, Voyez Mercure, (Mat. méd.)

Pilules perpétuelles, (Pharm.) on donne ce nom à des pilules faites de régule d’antimoine, qui ont la vertu de purger & de faire vomir, nonobstant qu’elles aient été employées une infinité de fois de suite, de façon qu’une seule peut servir à purger une armée entiere. On peut les faire infuser dans le vin, & ce vin devient émétique ; on fait aussi avec le régule des gobelets ou tasses qui produisent le même effet.

Mais ces sortes de remedes ne conviennent point à tous les tempéramens, & il est rare qu’on les ordonne aux gens délicats ; pour peu que l’on soit attentif à la conservation de ses malades, on se gardera de leur permettre de tels remedes.

Au cas qu’ils eussent beaucoup tourmenté le malade, on employera les mêmes précautions que dans l’usage des antimoniaux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pilule »

(Siècle à préciser) Du latin pilula (« boulette ») diminutif de pila (« balle, boule »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, pell ; prov. pillula ; du lat. pilula, diminutif de pila, balle à jouer (comparez PELOTE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pilule »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pilule pilyl

Citations contenant le mot « pilule »

  • Le cabri fait des crottes en forme de pilules, ce n’est pas pour autant qu’il est pharmacien. De Proverbe guadeloupéen
  • Ce n’est pas parce que le cabri fait des crottes comme des pilules qu’il est pharmacien. De Proverbe créole
  • La prise de la pilule s’accompagne-t-elle nécessairement d’une peau grasse et acnéique ? Non, pas forcément. , Magazine Santé | La pilule provoque-t-elle des problèmes de peau ?
  • La première proposition de loi, déposée par le PS, vise à permettre au pharmacien d’appliquer le tiers payant dans le cadre de la délivrance de la pilule du lendemain. Les femmes ne devront dès lors plus avancer le montant d’une contraception d’urgence. Le Soir, Pilule du lendemain, remboursement: ce qui change dans l’accès à la contraception - Le Soir
  • Ce diseur de beaux mots sait dorer la pilule. Thomas Corneille, Don César d'Avalos
  • Le Seigneur Jupiter sait dorer la pilule. Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, Amphitryon, III, 10, Sosie
  • Il faut avaler la pilule sans la mâcher. De Proverbe latin médiéval
  • L'hostie est une pilule pour la foi. De Léo Campion / Lexique encyclopédique
  • Sans la pilule ça serait encore un gros péché de tringler hors des liens conjugaux. De Alphonse Boudard / Les combattants du petit bonheur
  • Le mépris est une pilule qu'on peut avaler mais qu'on ne peut mâcher. De Molière
  • Les peuples ne se guérissent pas avec des remèdes amers, et il est prudent de leur dorer la pilule. De Baltasar Gracian y Morales
  • Jouer au golf, c'est comme chercher une pilule de quinine dans un pré à vaches. De Winston Churchill / So Golf
  • Plus que la pilule, ce qui a libéré les femmes c’est de ne plus avoir à dépendre financièrement des hommes. De Jane Bryant Quinn
  • La science de gouverner est toute dans l'art de dorer les pilules. De Adolphe Thiers
  • Angoisse métaphysique : ou l’apaiser avec un Dieu, ou la noyer dans le plaisir, ou la guérir par des pilules. De Edmond Rostand / Carnets
  • De plus en plus de Françaises délaissent la pilule pour des contraceptions avec moins d’effets indésirables. Beaucoup trouvent des avantages à arrêter les hormones, mais parfois apparaissent des symptômes désagréables. Outre-Atlantique, cela s’appelle le « syndrome post-pilule ». En France, le sujet reste méconnu et les femmes cherchent, seules, des remèdes. Tour d’horizon des bénéfices et désagréments les plus courants de ce changement. , J’arrête la pilule, à quoi dois-je m’attendre ?
  • De plus en plus de Françaises délaissent la pilule pour des contraceptions avec moins d’effets indésirables. Beaucoup trouvent des avantages à arrêter les hormones, mais parfois apparaissent des symptômes désagréables. Outre-Atlantique, cela s’appelle le « syndrome post-pilule ». En France, le sujet reste méconnu et les femmes cherchent, seules, des remèdes. Tour d’horizon des bénéfices et désagréments les plus courants de ce changement (partie III). , Arrêt de la pilule : désagréments et avantages
  • Une jeune Québécoise de 19 ans se trouve dans le coma depuis deux mois. Lydia Saint-Pierre a eu une thrombose à cause de sa pilule contraceptive. « Un médecin nous a dit qu’elle resterait légume, mais d’autres disent qu’un jeune cerveau peut revenir à 100 % », explique tristement son père qui ne comprend pas pourquoi cette pilule a pu être prescrite à sa fille. Il déplore qu’elle soit distribuée « comme des bonbons ». , Dans le coma à 19 ans, à cause de sa pilule contraceptive | Gènéthique
  • De plus en plus de Françaises délaissent la pilule pour des contraceptions avec moins d’effets indésirables. Beaucoup trouvent des avantages à arrêter les hormones, mais parfois apparaissent des symptômes désagréables. Outre-Atlantique, cela s’appelle le « syndrome post-pilule ». En France, le sujet reste méconnu et les femmes cherchent, seules, des remèdes. Tour d’horizon des bénéfices et désagréments les plus courants de ce changement. (partie IV) , Alternative Santé - Préparer l’après-pilule - Alternative Santé
  • De plus en plus de Françaises délaissent la pilule pour des contraceptions avec moins d’effets indésirables. Beaucoup trouvent des avantages à arrêter les hormones, mais parfois apparaissent des symptômes désagréables. Outre-Atlantique, cela s’appelle le « syndrome post-pilule ». En France, le sujet reste méconnu et les femmes cherchent, seules, des remèdes. Tour d’horizon des bénéfices et désagréments les plus courants de ce changement. (partie V) , Réguler les effets post-pilule - Alternative Santé
  • De plus en plus de Françaises délaissent la pilule pour des contraceptions avec moins d’effets indésirables. Beaucoup trouvent des avantages à arrêter les hormones, mais parfois apparaissent des symptômes désagréables. Outre-Atlantique, cela s’appelle le « syndrome post-pilule ». En France, le sujet reste méconnu et les femmes cherchent, seules, des remèdes. Tour d’horizon des bénéfices et désagréments les plus courants de ce changement (partie II). , Alternative Santé - Le syndrome post-pilule - Alternative Santé
  • La pilule bleue? Tout le monde la connaît. C’est le Viagra, bien entendu. Remède phare prisé des anciens contre les nouilles ramollos, le citrate de sildénafil a assuré les beaux jours des laboratoires pharmaceutiques Pfizer, qui le commercialisent depuis plus de vingt ans. Le Temps, Viagra, la pilule béton - Le Temps
  • Le tranquillisant commercialisé par Roche dès 1963 est une pilule pionnière à bien des égards. Jamais auparavant un médicament n’avait été aussi bien vendu dans le monde, n’avait suscité autant de controverses et inspiré à ce point les artistes Le Temps, Le Valium, première pilule du bonheur - Le Temps
  • Découverte fondamentale du XXe siècle, la pilule contraceptive permet à la femme de se réapproprier son corps et de redéfinir son rôle au sein de la société. Radio-Canada, Les pilules contraceptives et leur impact sur la santé mentale | Le matin du Nord

Images d'illustration du mot « pilule »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pilule »

Langue Traduction
Anglais pill
Espagnol píldora
Italien pillola
Allemand pille
Chinois
Arabe حبوب منع الحمل
Portugais comprimido
Russe пилюля
Japonais ピル
Basque pilula
Corse pilula
Source : Google Translate API

Synonymes de « pilule »

Source : synonymes de pilule sur lebonsynonyme.fr
Partager