La langue française

Embêtement

Sommaire

  • Définitions du mot embêtement
  • Étymologie de « embêtement »
  • Phonétique de « embêtement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « embêtement »
  • Citations contenant le mot « embêtement »
  • Traductions du mot « embêtement »
  • Synonymes de « embêtement »
  • Antonymes de « embêtement »

Définitions du mot « embêtement »

Trésor de la Langue Française informatisé

EMBÊTEMENT, subst. masc.

Ce qui cause du souci, du désagrément. Avoir des embêtements. Synon. désagrément, ennui.Un ami qui vient vous apprendre un petit embêtement (Goncourt, Journal,1857, p. 346).Nous avons eu une foule d'embêtements (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1909, p. 161):
1. Je trouve très bien que les avocats, qui vivent dans les embêtements des autres, et en vivent, aient quelquefois des embêtements eux aussi. Montherlant, Demain il fera jour,1949, II, 3, p. 725.
P. méton.
État d'une personne qui a des ennuis. Synon. déplaisir, mécontentement.Le nouveau catéchisme prêché aux classes inférieures pour l'embêtement des classes supérieures (Goncourt, Journal,1879, p. 39).
État d'une personne qui s'ennuie profondément. J'ai connu l'embêtement radical des villes d'eaux (Flaub., Corresp.,1876, p. 341):
2. Je suis tellement figé dans la gélatine de l'embêtement que je t'écris sans envie, fatigué de retenir la plume dans ma main (...) Je suis vide de pensées − presque de sentiments − même de sensations. Valéry, Corresp.[avec G. Fourment], 1888, p. 59.
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃bεtmɑ ̃]. Durée de la voyelle radicale [ε/e] comme pour embêtant. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. Fin xviiies. « ce qui cause une contrariété » (Let. Com. St-Martin-du-Tertre, Part. Biens commun., p. 613 ds Brunot t. 10, p. 225, note 6); 1842, 21 mai « état de celui qui est contrarié, ennuyé » un état d'embêtement prodigieux (Flaub., Corresp., 104). Dér. du rad. de embêter*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 304. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 69, b) 730; xxes. : a) 961, b) 263.

Wiktionnaire

Nom commun

embêtement \ɑ̃.bɛt.mɑ̃\ masculin

  1. (Familier) Action d’embêter ou résultat de cette action.
    • Car l'embêtement pour Athalie, c'est que c'est toujours Eliacin, l'embêtant pour Hérode, c'est que c'est toujours la Sainte Famille qui échappe»,— écrivais-je en 1910. (André Gide, Retour de l’U.R.S.S. -1936)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMBÊTEMENT. n. m.
Action d'embêter ou Résultat de cette action. Il est très familier.

Littré (1872-1877)

EMBÊTEMENT (an-bê-te-man) s. m.
  • Terme très trivial. Action d'embêter.

    Chose qui ennuie, contrariété.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « embêtement »

Embêter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de embêter avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « embêtement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
embêtement ɑ̃bɛtœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « embêtement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « embêtement »

  • Quand je n’ai pas d’embêtements, je m’embête. De Tristan Bernard / Mon père Tristan Bernard
  • La patience du consolateur tient à ce qu’il a ses propres embêtements. De Daniel Pennac / La Petite Marchande de prose
  • Si on n'a pas la conviction qu'autrui est dans des embêtements sans nombre, on n'est pas soi-même très heureux. De Jean Giono
  • Ou on a des papiers en règle et on s'embête - ou on choisi l'amour et on a des embêtements... De Jean Anouilh / Le directeur de l'Opéra
  • Faut-il s’en indigner? Cela fait bien quinze ans que «pas d’souci» a remplacé «pas d’problème». Ce n’est pas tout à fait la même chose, mais je ne pense pas que ma caissière le sache (oui, «ma» caissière…) «Problème» insiste davantage sur l’aspect technique et objectif: j’ai vraiment oublié d’aller peser mes fruits, cette réalité extérieure s’impose et va gêner le bon fonctionnement de la boutique. Tandis que «souci» évoque davantage le ressenti, c’est un ennui intériorisé, un embêtement partagé pour ma caissière et pour moi. En l’occurrence, les nouvelles sont bonnes, puisqu’il n’y a pas de souci, ni pour elle ni pour moi, youpi, ma caissière me délivre de ma faute, me voilà sauvée par sa bienveillance, et c’est toute la solidarité humaine qui en sort gagnante. Le Temps, «Y a pas d’souci» égale: «Ne vous en faites pas» - Le Temps
  • Pour étoffer ses recherches, Nadia Chonville fait circuler un questionnaire sur les réseaux sociaux. Il s'agit de faire part de votre expérience à Fort-de-France, et particulièrement de votre opinion sur la question du harcèlement de rue (sifflets autres embêtements, jusqu'aux plus violents...) en tant que victime ou en tant que témoin occasionnel, homme comme femme. RCI, La question de la femme dans l'espace public foyalais | RCI
  • Il en appelle donc aux bons samaritains qui pourraient servir de taxi pour les petits goélands perdus. En échange, les bénévoles recevraient une formation au Chene ou au moins un abonnement au musée de l’Estran. Et pas question d’essayer d’adopter un goéland, « ça crée des embêtements, ne les gardez pas plus de deux à trois jours », conseille Fabrice Boucher. , Depuis Dieppe, les bébés goélands ont besoin d’un taxi pour le Chene | Les Informations Dieppoises
  • Quand Tristan Bernard nous dit : "Je n'ai jamais aimé apprendre l'Histoire, mais cet embêtement n'est rien à côté de l'obligation de la vivre", c’est notre consolateur de confinement, le camarade de chambrée que nous assigne la tempête. Nous voilà acteurs de l'Histoire tempétueuse. Arrimés à la bulle de liberté que nous laissent les restrictions, craignant que cela n’empire. En contemplant Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, porte-parole des autorités, lire les défaites inavouables. Jérôme Salomon ânonne gestes-barrières, héroïsme des soignants, guerre totale, lueurs d'espoir, replis stratégiques. Il détaille les annonces du comité central, rebaptisé conseil scientifique, dont Didier Raoult vient de démissionner. Clicanoo.re, [clicazot] Histoire d’un confiné | Clicanoo.re
  • « Il faut avoir le caractère, être prêt aux embêtements. Les gens sont devenus difficiles, plus aigris. » www.lejdc.fr, À Saint-Révérien, le maire Joël Save ne fera qu'un mandat : "Il faut être prêt aux embêtements" - Saint-Révérien (58420)

Traductions du mot « embêtement »

Langue Traduction
Anglais annoyance
Espagnol molestia
Italien fastidio
Allemand ärger
Chinois 烦恼
Arabe إزعاج
Portugais aborrecimento
Russe досада
Japonais 煩わしさ
Basque annoyance
Corse fastidiu
Source : Google Translate API

Synonymes de « embêtement »

Source : synonymes de embêtement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « embêtement »

Partager