La langue française

Pétrole

Définitions du mot « pétrole »

Trésor de la Langue Française informatisé

PÉTROLE, subst. masc.

A. − Huile minérale naturelle combustible, d'une odeur caractéristique, d'une densité variant de 0,8 à 0,95, formée d'hydrocarbures et utilisée surtout comme source d'énergie. Le pétrole proviendrait de la décomposition, à l'abri de l'air, et en présence d'eau, d'oganismes animaux (Chartrou, Pétroles natur. et artif., 1931, p.35).Les transports de pétrole Méditerranée-Rhin, avec le triple problème que posait le point de départ de l'oléoduc sur la côte, son éclatement terminal, et la localisation du raffinage (Colloque géogr. appl., 1962, p.101).
SYNT. Pétrole brut* (v. ce mot I B synt. c), gazéifié*; gisement, mine, nappe, puits, sources de pétrole; cracking, distillation, exploitation, extraction, importation, industrie, production du pétrole; pays producteur de pétrole; dérivé du pétrole; baril, tonneau de pétrole.
Pétrole conventionnel. ,,Pétrole faisant l'objet d'une prospection et d'une exploitation courantes`` (Ayache 1981).
P. méton.
P. ell. de industrie du pétrole. Les magnats (v. ce mot B) du pétrole. On continue ainsi, dans le pétrole ou la sidérurgie, à agiter la perspective de la nationalisation (Reynaud, Syndic. en Fr., 1963, p.190).
Pétrolier, compagnie pétrolière. Admettra-t-on, comme le font les contrats passés par les pétroles italiens, qu'une société locale devienne progressivement copropriétaire du gisement? (Univers écon. et soc., 1960, p.10-8).
[En parlant de dérivés du pétrole] CHIM. Brai, coke*, éther (v. ce mot II B 3) de pétrole. Deux millions de véhicules utilisant l'essence de pétrole roulaient en 1911, mais dès 1870, les huiles de pétrole étaient utilisées pour le graissage dans toutes les machines (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1966, p.351).
B. − P. méton.
1. Produit de distillation de cette huile. Pétrole rectifié; bidon de pétrole. Madame Gide y besogne, des heures durant, dans une odeur entêtante de pétrole, de cirage, de térébenthine (Martin du G., Notes Gide, 1951, p.1385).
À pétrole.Fourneau, lampe, réchaud à pétrole; chauffage, éclairage au pétrole. Qu'il y a loin en effet de ce système à celui d'une machine à vapeur ou à pétrole; point de bielles, point de soupapes, point de piston, pas de point mort, le mouvement circulaire est obtenu directement par des leviers invisibles que représente le champ tournant (Soulier, Gdes applic. électr., 1916, p.92).Le petit poêle à pétrole qui ronflait comme un tuyau d'orgue, pendant les nuits de travail, en hiver (Duhamel, Combats ombres, 1939, p.286).L'opinion en fut assez surprise, les voitures à pétrole n'ayant, jusqu'alors, guère été prises au sérieux, et la vapeur ayant conservé son traditionnel prestige (P. Rousseau, Hist. transp., 1961, p.492).
P. métaph. Ne pensons qu'à notre amour (...) lui seul existe! Il a une intrigue avec une femme mariée? (...) Oh! mais quel feu! c'est de la passion! c'est du vitriol! c'est du pétrole (Labiche, Le Plus heureux, 1870, III, 3, p.115).
Pétrole lampant*. Synon. vieilli de kérosène.
2. En empl. adj. inv. Nuance de couleur où entrent du bleu, du gris et du vert. Bleu, vert pétrole. Pantalon gabardine pure laine (...) coloris pétrole (Catal. Bon Marché, 1951, p.12).
C. − Pop., arg. ,,Eau-de-vie`` (Esn. Poilu 1919). Le tord-boyau est versé à la ronde (...). D'autres fois, c'est le vin blanc (...). Mais, que ce soit le pétrole ou le pivois savonné... (Richepin, Pavé, 1883, p.278).
Prononc. et Orth.: [petʀ ɔl]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist.1. Ca 1240 petteroile «huile minérale naturelle» (Chirurgie de Roger de Salerne, 296 vods Z. fr. Spr. Lit. t.86, p.250); xiiies. petrole (Livre des simples medecines, § 911, éd. P. Dorveaux, p.157); 2. a) 1866 lampe à pétrole (Amiel, Journal, p.394); b) 1903 pétrole lampant (Nouv. Lar. ill.); 3. 1951 couleur (Catal. Bon Marché, loc. cit.); 1962 bleu, vert pétrole (Rob.). Empr. au lat. médiév. petroleum (aussi petroleum oleum) «huile minérale» (xiiies. ds Nierm. et Blaise Lat. Med. Aev.), proprement «huile de pierre» (du lat. class. petra, v. pierre et oleum, v. huile). Fréq. abs. littér.: 435. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) néant, b) 158; xxes.: a) 678, b) 1357.
DÉR. 1.
Pétrolatum, subst. masc.,pétrochim. Solide mou, de densité voisine de 1, de couleur foncée, obtenu lors de l'extraction de la paraffine du pétrole brut par centrifugation, et correspondant à la vaseline. On laisse reposer vingt-quatre heures, puis on pompe le mélange huile-essence et le mélange paraffine-essence (pétrolatum) (...). Afin d'assurer l'écoulement du pétrolatum, on maintient à la périphérie du bol une couche d'eau chaude. Ces procédés de déparaffinage sont toujours accompagnés d'une perte d'essence qui ne doit pas dépasser 2 % (Chartrou, Pétroles natur. et artif., 1931, p.93). [petʀ ɔlatɔm]. 1reattest. 1931 id.; dér. sav. de pétrole, suff. lat. -atum (corresp. au suff. fr. -at* [II A]). Déjà att. en 1887 en angl. (v. NED).
2.
Pétroler, verbe trans.a) Enduire de pétrole. Enfin, tous les réservoirs momentanés d'eau (...) doivent être (...) ou vidés, ou pétrolés (Vincent, Rieuxds Nouv. Traité Méd.fasc. 5, 11924, p.220).b) Vx. Incendier au pétrole. Et pourquoi ne pillerait-on pas? Pourquoi ne pétrolerait-on pas? (Paris-Journal, sept. 1872ds Larch. 1872, p.194). [petʀ ɔle], (il) pétrole [petʀ ɔl]. 1resattest. a) 1871 «incendier au pétrole» (L'Avenir libéral, mardi 1eraoût I, 2 ds Dub. Pol., p.372: Paris a été pétrolé et bombardé), b) 1898 «enduire de pétrole» (DG); de pétrole, dés. -er.
BBG.Dub. Pol. 1962, p.372. _Pinchon (J.). Synt. prép. et adj. de relation. Cah. Lexicol. 1980, t.37, pp.91-100. _Quem. DDL t.5, 20.

Wiktionnaire

Nom commun

pétrole \pe.tʁɔl\ masculin

  1. (Désuet) Huile minérale servant à l’éclairage et au chauffage.
  2. (Chimie organique) Ensemble d’hydrocarbures qui sont à la base de l’économie mondiale du XXe siècle.
    • […], depuis la Seconde Guerre mondiale, les nations d'Europe occidentale ont laissé dépérir leur industrie charbonnière, tant il était facile de se procurer, en abondance et à bas prix, le pétrole du Proche et du Moyen-Orient. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.178)
    • Pour Perez Alfonso, illustre figure politique du Venezuela, vénéré par son pays comme l’un des pères-fondateurs de l’O.P.E.P., en 1960, le pétrole, c’était la mierda del diablo, la merde du diable! — (L'actualité, mars 1982)
  3. (Par extension) Produit à base de cette huile.
    • Le pétrole nicotineux est régénéré par contact avec de l’acide sulfurique concentré, produit se combinant avec la nicotine, pour donner un sulfate titrant environ 500 grammes de nicotine alcaloïde par litre de solution. — (Revue de pathologie végétale et d'entomologie agricole de France, vol. 24 à 26, 1937, p. 6)
  4. (Par extension) Secteur économique des hydrocarbures.
    • Les géants de l’acier ont détrôné les rois du pétrole en 2004. […]. Les dix hommes d'affaires qui se sont le plus enrichis l'an dernier détiennent tous des parts dans les sociétés métallurgiques. — (Pascal Airault, Russie : les magnats de l'acier roulent sur l'or, Jeuneafrique.com, 14 février 2005)
  5. (Cosmétologie) (Vieilli) Cosmétique pour les cheveux.
    • En 1885, Charles Hahn, pharmacien genevois, a eu l'idée d'utiliser le pétrole pour soigner les cheveux, idée inspirée par la pilosité des hommes employés dans les puits de pétrole de Pennsylvanie. C'est ainsi qu'apparait le "Pétrole pour les cheveux", conditionné dans un flacon carré, […]. — (Déjà Hier N°6: La revue des collectionnautes, édité par Francis Elzingre, 2014)
  6. (Familier) Bière noire très épaisse et forte en alcool.
    • C'est onctueux. Le doux pétrole s'écoule de façon harmonieuse et épouse chaque recoin de la bouche. — (Dégustation - Tzarine Imperial Stout de Mont Salève, happybeertime.com)

Nom commun

pétrole \pe.tʁɔl\ invariable

  1. Couleur bleu profond tirant sur le vert. #1D4851

Adjectif

pétrole \pe.tʁɔl\ invariable

  1. D’une couleur bleu profond tirant sur le vert. #1D4851Voir la note sur les accords grammaticaux des noms de couleurs employés comme noms ou adjectifs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PÉTROLE. n. m.
Huile minérale servant à l'éclairage et au chauffage. Le pétrole est un mélange de carbures d'hydrogène naturels, s'enflammant à des températures variées. Puits de pétrole. Une nappe de pétrole.

Littré (1872-1877)

PÉTROLE (pé-tro-l') s. m.
  • 1Huile minérale fournie par des sources naturelles qui se trouvent surtout dans l'empire des Birmans et en Pensylvanie ; c'est une sorte de bitume moins liquide que le naphte, et plus que le malthe. En Perse, depuis Mossul jusqu'à Bagdad, le peuple ne s'éclaire qu'avec du pétrole extrait de Kerkouk, Brongniart, Traité de minér. t. II, p. 84, dans POUGENS.
  • 2Huile de pétrole, ancien nom donné au pétrole.

HISTORIQUE

XVIe s. L'huile de petrolle, qui sort des rochers, Palissy, 148.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pétrole »

Bas-lat. petroleus, du lat. petra, pierre, et oleum, huile.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin médiéval petroleum, de petra (« pierre ») et oleum (« huile »), proprement « huile de pierre ». Référence nécessaire Le mot latin est issu du grec ancien πετρέλαιον petrélaion composé, comme le mot latin, des mots πέτρα pétra (« pierre ») et ἔλαιον élaion (« huile »). Référence nécessaire
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pétrole »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pétrole petrɔl

Citations contenant le mot « pétrole »

  • Il y a trop d’eau, trop de froid et pas assez de pétrole dans les pays froids et pas assez d’eau, trop de chaleur et plein de pétrole dans les pays chauds. A part ça, Dieu n’est pas alcoolique. De Claude Frisoni / Frisoni soit qui mal y pense
  • Le pétrole fait voyager loin mais rétrécit l’horizon De Gauz / Debout payé
  • Il semble que la foi du charbonnier soit un peu moins vive depuis la découverte du pétrole. De André Frossard / Les Pensées
  • On dit que l'argent n'a pas d'odeur : le pétrole est là pour le démentir. De Pierre Mac Orlan
  • Les Arabes ont fait faire un grand pas à la lutte anti-pollution en installant leurs puits de pétrole dans le désert. De Jean Delacour
  • Désert : endroit où l’on récolte du pétrole. De Jean-Charles / La foire aux cancres
  • Le pétrole me paraît très nettement être l'odeur la plus parfaite du désespoir humain, si le désespoir humain a une odeur. De Pierre Mac Orlan / Chansons pour accordéon
  • Du temps que les femmes ne votaient pas, on faisait la guerre pour elles. Maintenant qu'elles votent, on la fait pour le pétrole. Est-ce un progrès ? De Boris Vian
  • En France, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées ! Alors, j’ai troqué ma deux chevaux contre une deux boeufs ! De Raymond Devos / Ma deux boeufs
  • En terme de préhistoire, on parle de l'âge de pierre, de l'âge du fer, de l'âge du bronze. En survolant toute l'histoire de l'humanité, ne devrait-on pas parler de l'âge du bois, du charbon, du pétrole ou de l'atome ? De Roger Molinier / L'Écologie à la croisée des chemins
  • New York (awp/afp) - Les prix du pétrole ont reculé mardi, lestés par la prévision d'une nouvelle hausse des stocks de brut américains et par l'anticipation d'une hausse de la production des principaux pays exportateurs. , Le pétrole baisse, inquiétudes sur la demande | Zone bourse
  • La chute des cours du baril, provoquée par la baisse spectaculaire de la demande mondiale, a durablement fragilisé le modèle du pétrole de schiste américain. Le Monde.fr, Pétrole : la fin de l’âge d’or américain
  • Après un rebond spectaculaire des prix du pétrole depuis le creux majeur du printemps dernier, l’heure est désormais à la prudence. “Le volume de la dette à taux négatif dans le monde s’est accru de 35% ces trois derniers mois, à 15.000 milliards de dollars. L’Union Européenne revoit à la baisse le PIB de l’année 2020 (de -7,7% à -8,7%). Les 6 plus grandes banques américaines (US Bancorp, Wells Fargo JP Morgan, Goldman Sachs Morgan Stanley et Citigroup) provisionnent leurs bilans pour des anticipations de défauts de paiements à hauteur de 36 milliards de dollars. Toutes ces données envoient un message de prudence”, met en garde Alain Corbani, gérant responsable des matières premières chez Finance SA, pour qui il est difficile d’anticiper un retour rapide de la consommation de pétrole aux niveaux de l’avant pandémie. Capital.fr, Le pétrole risque une lourde rechute : le conseil Bourse du jour - Capital.fr
  • En Egypte, la société pétrolière italienne Eni a annoncé la découverte d’un important gisement de pétrole dans la concession Meleiha South West, située dans le désert occidental, à quelque 130 km au nord de l’oasis de Siwa. Le gisement est logé dans le puits SWM-A-6X et viendra renforcer l’offre du périmètre entré en production depuis l’année dernière, et qui offre un plateau de plus de 12 000 barils par jour.   Agence Ecofin, Egypte : nouvelle découverte importante de pétrole dans le désert occidental
  • PARIS (Reuters) - CGG, qui a publié mercredi ses résultats du deuxième trimestre 2020, a souffert de l'impact de la pandémie de COVID-19 et de la baisse des cours du pétrole qui ont conduit à une perte opérationnelle de 32 millions de dollars sur la période. Challenges, CGG souffre du coronavirus et de la baisse des cours du pétrole - Challenges
  • Les cours des deux principales références mondiales de pétrole brut avancent sensiblement mardi, propulsés par l'accord sur le plan de relance européen et les espoirs autour d'un vaccin contre le Covid-19, deux facteurs favorables à une reprise de la demande. Respectivement en hausse de 3,51% à 44,80 dollars et de 3,64% à 42,41 dollars peu avant 1h, les barils de Brent et de WTI évoluent ainsi à un plus haut depuis le 6 mars et la chute déclenchée par une courte mais intense guerre des prix entre la Russie et l'Arabie saoudite. BFM Bourse, Pétrole brent : Porté par le plan de relance européen, le pétrole grimpe à un plus haut depuis début mars - BFM Bourse
  • Les poids lourds du pétrole sont plus pessimistes sur les perspectives des prix de l'or noir, depuis l'éclatement de la crise du coronavirus et ils revoient sensiblement à la baisse la valeur de leurs actifs, à l'instar du géant anglo-néerlandais Royal Dutch Shell. Le géant pétrolier vient de massivement dévaluer la valeur des champs pétroliers en Amérique du Nord ou au Brésil à cause de l'impact du coronavirus sur la demande et des changements durables du marché, deux semaines après une mesure similaire prise par son rival BP. Des dizaines de milliards de dollars ont ainsi été virtuellement effacées de leurs comptes. Capital.fr, Les géants du pétrole craignent un déclin irréversible de la demande - Capital.fr
  • Face à la hausse de la demande de pétrole, les 23 pays de l'OPEP élargi ont décidé d'assouplir progressivement leurs quotas de production. La multiplication des cas de coronavirus aux Etats-Unis pourrait néanmoins fragiliser la reprise. Les Echos, Pétrole : l'Opep et la Russie assouplissent leurs quotas de production | Les Echos
  • L’Union européenne, dont les principaux fournisseurs voient décliner leur production, pourrait-elle manquer de pétrole d’ici à 2030 ? C’est l’analyse de risque qu’a lancé The Shift Project, le think tank présidé par Jean-Marc Jancovici et dirigé par Matthieu Auzanneau, sur la base des données de Rystad. usinenouvelle.com/, Va-t-on manquer de pétrole dans dix ans ? - L'Usine Matières premières

Images d'illustration du mot « pétrole »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pétrole »

Langue Traduction
Anglais oil
Espagnol petróleo
Italien olio
Allemand öl
Chinois
Arabe نفط
Portugais óleo
Russe масло
Japonais
Basque olioa
Corse oliu
Source : Google Translate API

Synonymes de « pétrole »

Source : synonymes de pétrole sur lebonsynonyme.fr

Pétrole

Retour au sommaire ➦

Partager