La langue française

Difficilement

Sommaire

  • Définitions du mot difficilement
  • Étymologie de « difficilement »
  • Phonétique de « difficilement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « difficilement »
  • Citations contenant le mot « difficilement »
  • Traductions du mot « difficilement »
  • Synonymes de « difficilement »
  • Antonymes de « difficilement »

Définitions du mot difficilement

Trésor de la Langue Française informatisé

DIFFICILEMENT, adv.

D'une manière difficile.
A.− [Se rapportant à des verbes]
1. [En parlant d'activités phys., physiol.] Digérer, entendre, respirer difficilement. Le marquis avait la goutte et marchait difficilement (Sandeau, Sacs,1851, p. 7).
2. [En parlant d'une action quelconque] Accorder, payer, remplacer, travailler difficilement; arriver, parvenir difficilement à. Fam. joindre difficilement les deux bouts. Avoir des difficultés d'argent. Les automobiles, devenues plus nombreuses circulaient difficilement dans les rues envahies (Camus, Peste,1947, p. 1461):
1. Il faudrait que chacune de mes phrases contribue à me mettre à part et qu'elle représente une victoire facilement ou difficilement remportée sur tout ce qui aspire à me dissoudre. J. Bousquet, Traduit du silence,1935-36, p. 126.
3. [En parlant d'une opération intellectuelle] Admettre, comprendre, concevoir, croire, imaginer, renoncer, retenir difficilement. Le sentiment que l'homme supporte le plus difficilement est la pitié, surtout quand il la mérite (Balzac, Peau chagr.,1831, p. 287):
2. ... il [Jean-François] répond avec justesse quand on l'interroge sur les choses qu'il a lentement apprises et difficilement retenues. Nodier, Jean-François les bas-bleus,1844, p. 10.
B.− [Se rapportant à des adj. notamment terminés en -able, -ible] (Lieu) difficilement abordable, accessible. Nous ne soumettons pas à notre analyse une matière aussi difficilement saisissable (Bremond, Poésie pure,1926, p. 74).
SYNT. Difficilement lisible, maniable; difficilement analysable, conciliable, explicable, supportable.
Prononc. et Orth. : [difisilmɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1454-58 (Chastellain, Chroniques, éd. Kervyn de Lettenhove, III, 274 : Tout est possible... mais trop difficilement creroye que ainsi en fust). Dér. de difficile*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 987. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 300, b) 1 079; xxes. : a) 1 243, b) 1 761. Bbg. Quem. 2es. t. 1 1970.

Wiktionnaire

Adverbe

difficilement \di.fi.sil.mɑ̃\

  1. Avec difficulté, avec peine. D’une manière difficile.
    • Tout va bien ; c’est moi qui vous le dis, moi qui espère si difficilement. — (Marquise de Maintenon, Lett. d’Aubigné, 16 oct. 1672.)
    • […] ; ceux-là, devant l’extension du machinisme, trouveront de plus en plus difficilement à affermer des champs où leur force de travail puisse s’employer. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (pouvoir difficilement ; difficilement …-able) Presque pas. Guère. Note : Signifie plutôt l’impossibilité que la possibilité.
    • Quand le pouvoir royal, appuyé sur l’aristocratie, gouvernait paisiblement les peuples de l’Europe, la société, au milieu de ses misères, jouissait de plusieurs genres de bonheur, qu’on peut difficilement conce­voir et apprécier de nos jours. — (Alexis de Tocqueville, De la démocratie en Amérique, 1848)
    • Mais ceci plaît à maint écrivain, qui s’efforce à dessein d’écrire d’une façon difficilement compréhensible et obscure, […] — (Arthur Schopenhauer, Écrivains et Style, traduit par Auguste Dietrich, 1905)
    • On peut difficilement dire quoi que ce soit de sensé quand on la méprise. — (Archives de philosophie, vol. 49, p. 326, 1986)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DIFFICILEMENT. adv.
D'une manière difficile. Vous ne passerez par ce chemin que difficilement. Il entend, il parle difficilement. Il écrit difficilement. Il marche difficilement. On change difficilement de caractère, d'opinions, d'habitude.

Littré (1872-1877)

DIFFICILEMENT (di-fi-si-le-man) adv.
  • Avec difficulté, avec peine. Tout va bien ; c'est moi qui vous le dis, moi qui espère si difficilement, Maintenon, Lett. d'Aubigné, 16 oct. 1672.

REMARQUE

Quelquefois on le met au commencement de la phrase, mais alors on place d'ordinaire le pronom, sujet du verbe, après son verbe : Difficilement trouvera-t-on des gens qui veuillent.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DIFFICILEMENT. Ajoutez : - HIST. XVIe s. Et si certes le juste difficilement sera delivré, l'infidele et le pecheur où compareront ilz ? Pierre, IV, 18, Nouv. Testam. éd. Lefebvre d'Étaples, Paris, 1525.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « difficilement »

Difficile, et le suffixe ment ; provenç. dificilment ; espagn. dificilmente ; ital. difficilmente.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé de difficile avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « difficilement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
difficilement difisilmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « difficilement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « difficilement »

  • Celui qui ne s’occupe pas de son estomac, s’occupera difficilement d’autre chose. De Samuel Johnson
  • L'âme d'un homme est un domaine secret et difficilement accessible. De Georges Duhamel / Chronique des Pasquier
  • L’argent achète difficilement une sage descendance. De Proverbe chinois
  • Un sac vide tient difficilement debout. De Benjamin Franklin / Maximes pour l'almanach du pauvre Richard
  • On se marie facilement, on se sépare difficilement. De Proverbe roumain
  • Il y a des fiertés authentiques qui meurent difficilement. De Yves Thériault / Aaron
  • Les blessures que l'homme se fait à lui-même guérissent difficilement. De William Shakespeare
  • On se fait rarement rire seul parce qu'on se surprend difficilement soi-même. De Paul Valéry / Psychologie
  • Si un autre Messie naissait, il pourrait difficilement faire autant de bien que les imprimeries. De Georg Christoph Lichtenberg
  • Les habitudes de la jeunesse sont celles qu'on perd le plus difficilement. De Patrick Besson / Nostalgie de la princesse
  • Nous comprendrons toujours assez difficilement qu'il soit nécessaire de mourir pour devenir immortel. De Maurice Maeterlinck / Devant Dieu
  • L'intelligence sans humour est difficilement de la vraie intelligence. De Etienne Chatiliez / Ciné Live - Décembre 2001
  • Si l'homme transforme avec peine ses manières de vivre, il change difficilement encore ses façons de penser. De Gustave Le Bon
  • On ne prête qu'aux riches, et on a bien raison, parce que les autres remboursent difficilement. De Tristan Bernard
  • Le surgelé est une invention remarquable, mais qui remplace difficilement une épouse charmante qui vous accueille dans une étreinte vorace. De Groucho Marx

Traductions du mot « difficilement »

Langue Traduction
Anglais hardly
Espagnol apenas
Italien quasi
Allemand kaum
Chinois 几乎不
Arabe بالكاد
Portugais dificilmente
Russe едва
Japonais ほとんどない
Basque apenas
Corse appena
Source : Google Translate API

Synonymes de « difficilement »

Source : synonymes de difficilement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « difficilement »

Partager