La langue française

Outragé

Définitions du mot « outragé »

Trésor de la Langue Française informatisé

OUTRAGÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de outrager*.
II. − Adjectif
A. −
1. Qui a subi un outrage (v. ce mot A 1). Époux/se, femme, mari, mère outragé(e); homme d'honneur outragé. À ces mots la duchesse se releva de toute sa hauteur (...) la femme outragée parut clairement, et la femme outragée s'adressant à un être qu'elle sait de mauvaise foi (Stendhal,Chartreuse, 1839, p.233).Un admirable tableau (...) où se liraient toute la révolte contenue, toutes les susceptibilités rageuses d'une amie outragée dans les délicatesses, dans la pudeur de la femme (Proust,Temps retr., 1922, p.715):
. Certes, les quelques heures pendant lesquelles il avait cru au sacrifice de sa fille avaient été douloureuses, mais à aucun moment son désespoir de père outragé n'avait su trouver une expression un peu noble. Aymé,Boeuf cland., 1939, p.146.
Empl. subst. C'était un monde de victimes et d'outragés qui se dévoraient entre eux (Sand,Valentine, 1832, p.101).Quand la vengeance touche à l'honneur, l'outragé ne se tient pas pour satisfait tant que celui qui a outragé ne sait pas pourquoi il est châtié (Camus,Dév. croix, 1953, 3ejournée, p.577).
2. En partic., vieilli. Femme outragée. Femme qui a subi des violences sexuelles. Synon. violée, violentée.J'appris que la femme outragée était une jeune fille (Maupass.,Contes et nouv., t.1, Morin, 1882, p.847).Les faits de violence et de pillage étaient rares. Dans tout Sedan, on ne citait que deux femmes outragées (Zola,Débâcle, 1892, p.547).
[P.méton.] Celle qu'on assassine une nuit dans un lit d'hôtel, dont on retrouve le corps outragé et sanglant (Colette,Cl. s'en va, 1903, p.319).
Empl. subst. Faire l'outragée. Ne s'était-elle pas amusée à me mettre au défi de passer une nuit à côté d'une femme sans la toucher, s'offrant généreusement elle-même pour cette expérience? (...) Je l'aurais prise, qu'elle eût fait l'outragée, cette demoiselle (Léautaud,Amours, 1906, p.264).
B. −
1. [Correspond à outrage B 1; en parlant d'un sentiment] Qui n'a pas été respecté; qui a subi une atteinte grave. Amour, honneur, pudeur, vertu outragé(e). Les réclamations de l'humanité opprimée, de la raison outragée, avaient été étouffées dans le sang et dans les flammes (Condorcet,Esq. tabl. hist., 1794, p.123).La République reste l'idéal des sociétés, et la liberté outragée reparaît bientôt, comme le soleil après l'éclipse (Proudhon,Confess. révol., 1849, p.65).
2. P.méton. Qui exprime l'outrage subi, ressenti. Il devina sans doute notre présence, car il se tourna vers nous d'un air outragé (Colette,Mais. Cl., 1922, p.260).Je lui demandai ce que c'était qu'un défaitiste. «Un mauvais Français qui croit à la défaite de la France», me répondit-il (...). En tous cas l'accent outragé de mon père, le visage scandalisé de ma mère, me confirmèrent qu'il ne faut pas se hâter de formuler à voix haute toutes les paroles inquiètes qu'on se chuchote tout bas (Beauvoir,Mém. j. fille, 1958, p.66).
Prononc.: [utʀaʒe]. Fréq. abs. littér.: 308. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 672, b) 388; xxes.: a) 494, b) 229.

Wiktionnaire

Forme de verbe

outragé \u.tʁa.ʒe\

  1. Participe passé masculin singulier de outrager.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OUTRAGER. v. tr.
Faire subir un outrage. Il m'a cruellement outragé. Il a été outragé dans son honneur. Par extension, Outrager la pudeur. Outrager le bon sens, la raison.

Littré (1872-1877)

OUTRAGÉ (ou-tra-jé, jée) part. passé d'outrager
  • 1Qui a subi un outrage. N'importe, elle se sent comme vous outragée, Racine, Brit. I, 4. Les théologiens commencent trop souvent par dire que Dieu est outragé, quand on n'est pas de leur avis, Voltaire, Dict. phil. Locke. Les auteurs outragés par une satire ingénieuse n'en sentent que trop toute la malice ; mais plus ils la sentent, moins ils se pressent de la faire sentir aux autres, D'Alembert, Éloges, Trublet.

    Substantivement. Distinguons principalement dans tout procès, dans toute contention, dans toute querelle, l'agresseur de l'outragé, Voltaire, l'Homme aux 40 écus, Des proportions.

  • 2Qui a subi une atteinte odieuse. La gloire du Seigneur, si publiquement outragée par les scandales et la licence des pécheurs, Massillon, Profess. relig. Serm. 4. Parlez-lui, mais songez Que les lois, les autels, l'honneur, sont outragés, Voltaire, Tancr. II, 5. Je reçus une lettre de milady, où tout ce que l'amour outragé peut inspirer était exprimé, Duclos, Œuv. t. VIII, p. 89.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « outragé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
outragé utraʒe

Citations contenant le mot « outragé »

  • Même si on est outragé, on ne peut haïr ses enfants. De Sophocle / Electre
  • D'après sa version, il va « calmement demander des explications ». Selon la maire, il vocifère, insulte et la menace, elle et sa secrétaire de mairie, « pendant trente minutes ». Mais le parquet a donc classé sans suite cet épisode. En revanche, le compagnon est poursuivi pour avoir, ce jour-là, outragé l’un des gendarmes appelés par la maire. « C’est faux, affirme-t-il. J’étais énervé mais je ne l’ai pas insulté. » , Côte-d'Or - Justice . Outrage à la maire de Bagnot : l'auteur condamné
  • Du bout des lèvres Thierry émet des regrets. Après délibéré, le prévenu écope de 105 heures de TIG à effectuer dans les 18 mois. À défaut d’exécution, il encourt une peine de 2 mois de prison. Il devra régler 100 € pour le déplacement sans document justificatif et 500 € au policier outragé. ladepeche.fr, Saint-Gaudens. Outrage, rébellion, menaces après contrôle Covid sans justificatif - ladepeche.fr

Traductions du mot « outragé »

Langue Traduction
Anglais outraged
Espagnol indignado
Italien indignato
Allemand empört
Chinois 愤怒
Arabe غاضب
Portugais indignado
Russe возмущенный
Japonais 憤慨した
Basque haserre
Corse indignatu
Source : Google Translate API

Antonymes de « outragé »

Outragé

Retour au sommaire ➦

Partager