La langue française

Varier

Sommaire

Définitions du mot varier

Trésor de la Langue Française informatisé

VARIER, verbe

A. − Empl. trans.
1. [Le compl. est au sing.]
a)
α) Introduire de la diversité dans les réalisations, dans la présentation ou les formes successives (d'une même chose). Synon. diversifier.Varier sa prononciation, son répertoire, son style; varier un thème; varier sa coiffure; varier son alimentation; varier à l'infini. Elle variait seulement la forme de sa phrase en disant: « si vous avez besoin de moi » ou « si vous avez besoin de quelqu'un » (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p. 577).
β) En partic.
[Le compl. désigne un sentiment, une sensation] Varier le bonheur. Une centaine de désœuvrés qui s'amusent à varier leur ennui (Jouy, Hermite, t. 1, 1811, p. 227).[Chéri] apprenait que les phases de la nuit varient sa saveur (Colette, Fin Chéri, 1926, p. 181).
Modifier (techniquement) un ou plusieurs éléments d'un tout. Synon. changer.Varier une allure, la direction d'un tir; varier un son; détails qui varient la route, l'aspect de l'horizon. Système coûteux et compliqué par une comptabilité que varie à tout moment la nature des partages (Balzac, Lys, 1836, p. 131).L'ascension des bateaux sur l'eau montante variait l'aspect du port (Hamp, Marée, 1908, p. 29).
PEINT. L'exécution se nuance [chez Frans Hals], il la varie. Même tonalité; les blancs plus légers; le détail des collerettes indiqué avec plus de caprice (Fromentin, Maîtres autrefois, 1876, p. 281).
MUS. Modifier un air en y ajoutant des ornements, des variations ou un développement, sans en changer le motif. Varier un refrain, le chant principal, la modulation. Il exprima sa mélancolie en variant un même air qu'il dit plusieurs fois à la manière du rossignol (Balzac, Enf. maudit, 1836, p. 421).La Chaconne qui termine cette sonate nous montre les procédés (...) [employés] pour varier un thème (La Laurencie, Éc. fr. violon, 1922, p. 190).
b) Empl. pronom.
à sens passif, vieilli. Être changé, modifié. L'expression de ce langage [conventionnel] est susceptible de se varier à l'infini (Vidocq, Voleurs, t. 1, 1836, p. xliii):
Souvent, un camarade pèse du bout du doigt sur l'une de ses joues [de Marseau] et se retire avec brusquerie, laissant une tache blanche, bientôt recouverte d'une belle coloration rouge, qui s'étend avec rapidité (...) se varie richement et se nuance depuis le bout du nez rose jusqu'aux oreilles lilas. Renard, Poil Carotte, 1894, p. 131.
[Avec un compl. prép. de] Le récit est soutenu d'un bout à l'autre et sans langueur; il se varie de discours qui sont tout à fait dans le caractère des personnages (Sainte-Beuve, Virgile, 1857, p. 335).
réfl. Présenter des changements successifs. Talma s'est beaucoup varié sur les dernières années, et a grandi dans des rôles modernes (Id., Portr. littér., t. 3, 1838, p. 272, note).
P. métaph. [La phrase de Bossuet] s'arrête ou se prolonge comme l'action, se varie avec toutes les incertitudes de la fortune, et se précipite avec les derniers mouvements qui la décident (Fontanes, Œuvres, t. 2, Litt. et crit., 1821, p. 264).
2.
a) [Le compl. est au plur.] Diversifier plusieurs choses de même nature les unes par rapport aux autres. Varier les aspects de qqc.; varier ses émotions; varier ses lectures, ses études. Le son monotone de cette pendule, dans le fond de ces montagnes où le bruit de la vie n'arrive plus (...). On se demande pourquoi du temps dans ce lieu; pourquoi la division des heures, quand nul intérêt ne les varie? (Staël, Allemagne, t. 3, 1810, p. 158).Tu me reprochais parfois de ne pas varier mes allées et venues dans ta maison, de ne pas varier mes gestes (Giraudoux, Ondine, 1939, iii, 6, p. 220).
Varier les plaisirs. Je fus en proie aux énervantes jouissances d'un amour fertile en plaisirs, et qui les variait avec le savoir que donne l'expérience (Balzac, Lys, 1836, p. 234).
− Dans le domaine artist.Trop de précipitation dans le débit conduit nécessairement à la monotonie, car la vivacité de la prononciation s'oppose à ce qu'on puisse varier les inflexions (Bussy, Art dram., 1866, p. 258).Pas deux frises, pas deux rosaces pareilles (...) la Renaissance (...) ne rompit point avec cette jolie habitude de varier les motifs (A. France, P. Nozière, 1899, p. 177).
MUS. Varier les thèmes; varier les modulations. La langue et les lèvres, en changeant de position, varient les sons [chantés] à l'infini (Melchissédec, Pour chanter, 1913, p. 112).
PEINT. [Le compl. désigne des couleurs] Varier des coloris à l'infini. Varier les tons: diversifier les couleurs (Hugues, Expr. atelier, s.d.).
Au part. passé. Ces gallinacés que l'on nomme « tétras » aux États-Unis. Bientôt on en vit quelques couples, au plumage varié de fauve et de brun, et à la queue brune (Verne, Île myst., 1874, p. 50).
Varier qqc. par qqc.Six jours entiers se passèrent, pendant lesquels Corinne ne quitta point Oswald (...). Elle trouvait l'art de varier les heures par la lecture, par la musique (Staël, Corinne, t. 2, 1807, p. 25).
Rare, littér. Qqn varie qqc. à qqn.Cent esclaves choisis lui variaient les heures: les uns sous ses regards faisaient germer les fleurs (...) les autres (...) donnaient au vent le froid et la senteur des eaux (Lamart., Chute, 1838, p. 989).
b) Empl. pronom. à sens passif, vieilli. Se différencier. Je crois que vos ouvrages se varient encore à la dixième lecture (Staël, Lettres div., 1794, p. 607).Toutes ces scènes sont bien faites, et, malgré l'uniformité du motif, elles se varient heureusement par le contraste des caractères (Mérimée, Ét. litt. russe, t. 2, 1870, pp. 42-43).
B. − Empl. intrans.
1. [Le suj. désigne une chose]
a) Présenter des différences, prendre des aspects divers, se réaliser sous diverses formes. Terme, dénomination qui varie; varier dans sa forme. À vrai dire, la conversation variait peu; toujours elle roulait sur l'homme (Huysmans, Marthe, 1876, p. 24).Des flocons très larges flottaient lentement dans l'air et (...) elle voyait bien que leur forme variait à l'infini (Roy, Bonheur occas., 1945, p. 99).
Rare. Varier de.Mais les panneaux peuvent être décorés de morceaux de placage assemblés de telle sorte que le fil, ayant des directions diverses, varie de tonalité, selon l'action de la lumière (Viaux, Meuble Fr., 1962, p. 17).
Varier avec, en fonction de, selon, suivant. L'invraisemblance n'est pas une notion scientifique; elle varie avec les individus (Langlois, Seignobos, Introd. ét. hist., 1898, p. 177). Les modalités de l'examen varient selon les académies (Encyclop. éduc., 1960, p. 166).
Varier de (...) à (...); varier entre (...) et (...).M. Gorse en dut penser de belles sur mon compte. Je devais être un singulier problème dans la famille Daru; la réponse devait varier entre c'est un fou et c'est un imbécile (Stendhal, H. Brulard, t. 1, 1836, p. 431).C'est pourquoi le contenu significatif des concepts varie de système linguistique à système linguistique et qu'il est malaisé de traduire terme à terme les concepts d'une langue dans une autre (Traité sociol., 1968, p. 269).
En partic.
Présenter des changements, des modifications au cours du temps. Varier à chaque instant; varier avec les siècles. Les paysans valenciens ont un costume d'une étrangeté caractéristique, qui ne doit pas avoir varié beaucoup depuis l'invasion des Arabes (Gautier, Tra los montes, 1843, p. 371).Le terme de christiania est connu même des profanes: si la technique du procédé et son enseignement ont bien varié depuis cinquante ans, le mot (...) est resté (Comment parlent les sportifsds Vie Lang.1953, p. 139).
LING., GRAMM. Varier en genre et/ou en nombre. Changer de forme selon l'accord en genre et en nombre. On a vu qu'un nombre limité de noms, appartenant à la classe des animés, peuvent varier en genre (J. Dubois et R. Lagane, La Nouv. gramm. du fr., 1973, p. 51).
MAR. [En parlant de l'aiguille aimantée de la boussole] S'écarter du nord. À telle hauteur, l'aiguille varie de tant de degrés (Ac.1835-1935).[En parlant du vent] Changer de lit (d'apr. Merrien 1958). [En parlant d'un compas, d'une aiguille aimantée] ,,S'écarter du nord ou s'en rapprocher`` (Littré). Synon. être affolé (v. affolé II B 2).
Faire varier (qqc.).Donner, affecter à quelque chose des valeurs différentes. Quand Bach fait varier les sept notes élémentaires et construit par exemple le Concerto brandebourgeois no5, il conçoit humainement l'univers (Giono, Poids du ciel, 1938, p. 206).
b) [Le suj. désigne une grandeur mesurable] Prendre différentes valeurs. Varier avec, suivant qqc.; varier en grandeur, en hauteur, en taille; son qui varie en intensité. L'amplitude de ces vibrations varie en raison inverse de la distance à l'excitateur; l'intensité varie donc en raison inverse du carré de cette distance (H. Poincaré, Théorie Maxwell, 1899, p. 56).La grandeur apparente d'un objet varie avec sa distance apparente (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception, 1945, p. 14).
En partic. Prendre différentes valeurs entre des limites bien spécifiées. Varier du simple au double; varier depuis les plus petites jusqu'aux plus grandes dimensions. La largeur des lits pour deux personnes varie entre 1 m 30 et 1 m 50 (Lar. mén.1926, p. 767).Le temps nécessaire varie de quelques secondes à deux heures (Cl. Duval, Verre, 1966, p. 85).
Faire varier (qqc.).Donner, affecter à une donnée des valeurs différentes. Faire varier des proportions; faire varier arithmétiquement des données. L'expérience consiste à faire varier la chute de potentiel et à mesurer l'intensité du courant de charge pour une valeur constante du champ H (MmeP. Curie, Isotopie, 1924, p. 93).On fait varier la température à pression constante (Niggli, Loi phases minér. et pétrogr., t. 1, 1938, p. 22).
2. [Le suj. désigne une pers.] Changer d'attitude, d'opinion. Synon. fluctuer, osciller.Varier dans ses déclarations; varier brusquement, considérablement, constamment, continuellement, infiniment, insensiblement, sans cesse, souvent; ses opinions n'ont pas varié. Monsieur Thuillier est sans aucune espèce de moyens! Il ne sait rien! monsieur Horace Blanchon est un homme capable, il obtiendra mille choses pour notre arrondissement, et Thuillier pas une! Aussi rien me fera-t-il varier (Balzac, Pts bourg., 1850, p. 97).Un greffier admirait qu'elle se rappelât très exactement, au bout de quinze jours, ce qu'elle avait répondu à l'interrogateur. C'est possible, bien qu'elle variât quelquefois dans ses dires (A. France, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 111).
Sans varier. Je craignais qu'on l'eût enlevée, ou assassinée peut-être. Mais comme j'essayais toujours d'interroger Mohammed (...) il répondait sans varier: « non, parti » (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Allouma, 1889, p. 1322).
En partic. Évoluer avec le temps. J'ai varié, je varierai encore. À tout moment, je sens en moi une profonde disposition à changer, qui se confond avec l'instinct de vivre (Green, Journal, 1939, p. 175).Auriez-vous tant varié en trois ou quatre mois (Arnoux, Roi, 1956, p. 232).
[Le suj. désigne un ensemble de pers.] Être d'avis différents. Synon. diverger.Les historiens varient sur ce point (Ac.1935).On varie sur le lieu de la naissance d'Homère (Ac.1835, 1935).
Prononc. et Orth.: [vaʀje], (il) varie [-ʀi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Verbe trans. 1. a) 1155 « changer, modifier, diversifier » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 7301); b) 1765 varier un air (Encyclop.); 2. 1674 « rendre les choses diverses de manière à surprendre, distraire » (Boileau, Art poét., I ds Littré); 1836 varier ses plaisirs (Balzac, Lys, p. 234); 1906 varier la sauce (G. Lanson, Voltaire, VII ds Rob. 1985). B. Verbe intrans. 1. ca 1190 avec pour suj. un nom de chose « présenter des changements successifs » (Marie de France, Purgatoire, éd. T. Atkinson Jenkins, 1625); 2. dernier quart xives. avec un nom de pers. « changer d'attitude, d'opinion » (Froissart, Chroniques, éd. G. Raynaud, t. 9, p. 231); 3. 1694 « en parlant de plusieurs personnes, être d'avis différent » (Ac.); 4. 1843 « (des choses) présenter des différences qualitatives ou quantitatives » (Gautier, Tra los montes, p. 140). C. Verbe pronom. 1. 2emoit. xives. « s'altérer, se corrompre » (Vie S. Evroult, I, 240 ds Gdf.); 2. 1548 « se modifier, se différencier » (Th. Sebillet, Art poétique françoys, éd. F. Gaiffe, 92). Empr. au lat.variare « varier, diversifier, nuancer », fig. « mettre de la variété dans le style », intrans. « être varié, différer ». Fréq. abs. littér.: 1 659. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 4 305, b) 1 786; xxes.: a) 1 635, b) 1 429.

Wiktionnaire

Verbe

varier \va.ʁje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Diversifier.
    • Dans la peinture, il faut varier les airs de tête et l’attitude des figures.
    • Varier les mets, les ornements.
    • Varier ses expressions.
    • Varier son style.
    • Varier ses plaisirs, ses occupations.
    • (Musique) Varier un air : le changer en y ajoutant des notes et des ornements qui en laissent subsister le motif, la mélodie.


varier intransitif

  1. Changer, se modifier, présenter des changements successifs.
    • L’effectif de la brigade n’avait pas varié : il s'était maintenu au chiffre de 6.000 hommes, grâce à l'apport régulier des dépôts. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.90)
    • Le temps varie continuellement.
    • Son caractère, son humeur varie à chaque instant.
    • Les témoins ont varié dans leurs dépositions.
    • Ses opinions n’ont pas varié.
  2. Être d’avis différent, rapporter diversement le même fait.
    • Les historiens varient sur ce point.
    • On varie sur le lieu de la naissance d’Homère.
  3. Avoir des formes, des qualités différentes, suivant les diverses circonstances.
    • Les mœurs varient selon les pays, les époques.
  4. (Marine) S’écarte du nord, en parlant de l’aiguille aimantée de la boussole, soit du côté de l’est, soit du côté de l’ouest.
    • À telle hauteur, l’aiguille varie de tant de degrés.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VARIER. v. tr.
Diversifier. Dans la peinture, il faut varier les airs de tête et l'attitude des figures. Varier les mets, les ornements. Varier ses expressions. Varier son style. Varier ses plaisirs, ses occupations. En termes de Musique, Varier un air, Le changer en y ajoutant des notes et des ornements qui en laissent subsister le motif, la mélodie.

VARIER s'emploie aussi comme verbe intransitif et signifie Changer, se modifier, présenter des changements successifs. Le temps varie continuellement. Son caractère, son humeur varie à chaque instant. Les témoins ont varié dans leurs dépositions. Ses opinions n'ont pas varié. Il se dit aussi de Plusieurs personnes qui sont d'un avis différent, qui rapportent diversement le même fait. Les historiens varient sur ce point. On varie sur le lieu de la naissance d'Homère. Il se dit encore de Plusieurs choses qui ont des formes, des qualités différentes, suivant les diverses circonstances. Les mœurs varient selon les pays, les époques. En termes de Marine, Il se dit de l'Aiguille aimantée, lorsqu'elle s'écarte du nord, soit du côté de l'est, soit du côté de l'ouest. À telle hauteur, l'aiguille varie de tant de degrés. Le participe passé

VARIÉ s'emploie adjectivement. Des lectures variées. Un style varié. Spectacle varié. Air varié pour la flûte, pour le violon, etc.

Littré (1872-1877)

VARIER (va-ri-é), je variais, nous variions, vous variiez ; que je varie, que nous variions, que vous variiez v. a.
  • 1Faire subir des changements successifs ou alternatifs. Sans cesse en écrivant variez vos discours, Boileau, Art p. I. Quel secret doit avoir eu la nature pour varier en tant de manières une chose aussi simple qu'un visage ? Fontenelle, Mond. 3e soir. Une société choisie, composée au gré de ma femme, y venait successivement varier mes loisirs, et jouir avec nous de cette opulence champêtre…, Marmontel, Mém. X. Tel, dans l'airain brillant où flotte une eau tremblante, Le soleil, variant sa lumière inconstante, Va, vient, monte, descend, et se relève encor, Delille, Én. VIII.

    Varier la phrase, exprimer la même pensée en d'autres termes. C'est une chose si nouvelle que de varier la phrase, qu'il a pris l'occasion que Voiture souhaitait pour écrire moins ennuyeusement à monsieur le Prince, Sévigné, 207. Faites-leur bien tous mes compliments, à chacun selon l'amitié qu'il a pour moi ; vous saurez varier les phrases, Sévigné, 566.

  • 2 Terme de musique. Varier un air, le changer, en y ajoutant des ornements qui laissent subsister le fond de la mélodie et le mouvement.

    Fig. À la fin, le courage le plus robuste se lasse de varier toujours le même thème, Th. Gautier, Feuilleton du Monit. univ. 4 juin 1868.

  • 3 V. n. Présenter des variations. Le temps varie continuellement. L'accusé varia dans ses réponses. J'avais donné pour fondement à l'Histoire des Variations, que varier dans l'exposition de la foi était une marque de fausseté et d'inconséquence dans la doctrine exposée, Bossuet, 1er avert. 3. Ce saint docteur [Vincent de Lérins] s'étonne qu'on puisse penser à varier dans la foi, Bossuet, ib. 5. Calvin ne laisse pas d'avoir varié non-seulement dans ses écrits particuliers, mais encore dans les actes publics qu'il a dressés au nom de tous les siens, ou qu'il leur a inspirés, Bossuet, Var. IX, 85. Après les mauvais succès des premiers commencements, Pierre Ier remporta quelques avantages assez considérables, et la fortune varia, ce qui honorait déjà assez ses armes, Fontenelle, Czar Pierre. Dieu varier ! Dieu changer ! cette idée me paraît un blasphème, Voltaire, Dial. 19.

    Il se dit aussi d'une chose qui diffère d'elle-même, ou de plusieurs choses qui ont des formes, des qualités différentes selon les circonstances. Les mœurs varient selon les pays.

  • 4Il se dit de plusieurs personnes qui sont d'un avis différent, qui rapportent diversement un même fait. Les auteurs varient beaucoup sur l'époque de l'établissement de Carthage, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. I, p. 233, dans POUGENS.
  • 5S'écarter du nord, ou s'en rapprocher, en parlant de l'aiguille aimantée.
  • 6Se varier, v. réfl. Se donner à soi-même des variations. Tous les temps ont leurs défauts et leurs vertus, c'est toujours l'homme ; mais la nature se varie dans l'homme ; et l'art, qui n'est qu'une imitation de la nature, se doit varier comme elle, Saint-Évremond, dans RICHELET.

HISTORIQUE

XIIIe s. Si cum variout la colurs, [ils] Aveient diverses luurs, Marie de France, Purgat. 1625. Cil qui veult raconter une estoire vielle et usée, il est bon de reborser [rebrousser] son droit cors [cours] et varier son ordre, en tel maniere que ele semble toute nouvele, Latini, Trésor, p. 483. Se tu de chou point me varies [tu ne me détournes pas de cela], Du Cange, variare.

XIVe s. Se les choses doivent estre traites [tirées] par incision, il convient varier l'oevre, si comme le propos le requiert, H. de Mondeville, f° 104, verso. Pour ce est la cure d'icelles [piqûres] aucun poi [peu] variée, H. de Mondeville, f° 86, verso. [Les philosophes s'exposaient à tout plutôt que]… on peüst parcevoir Que leur bon propos variassent, Ne que verité declinassent, Machaut, p. 94. Laquelle femme contre le propos et intention dudit exposant varia tant [contredit tant]…, Du Cange, variare.

XVe s. Et se je varicie au rendre Mes liçons, j'estoie batus, Froissart, Espinette amour. Quand il les sentit sur lui, si fut tout esbahi, et voulsist bien estre ailleurs ; ils l'environnerent de tous costés, et lui demanderent où il alloit ainsi… il commença à varier et ne repondit point bien à leur propos, Froissart, II, III, 119. Combien que pas ne se varie [pèche] Quant à Dieu cilz qui se marie, Deschamps, Poésies mss. f° 546.

XVIe s. Cestuy exemple me faict entre espoir et crainte varier, Rabelais, Pant. III, Prol. Qu'est-ce qu'un nom ? trois ou quatre traicts de plume si aysez à varier que…, Montaigne, I, 348. La fortune tourne et varie diversement, Amyot, Sert. 1. Et puis il varioit en ses pensemens, quand il consideroit la grande hardiesse de ce qu'il entreprenoit, Amyot, César, 42.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « varier »

Du latin variāre (« varier »), de varius (« divers »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Génev. varier, avoir des vertiges, défaillir : le cœur lui varie ; variement de cœur, défaillance ; prov. vairar, variar ; esp. variar ; it. variare ; du lat. variare, de varius, divers. Varius avait donné l'adjectif vaire. Les vaines vaires et diverses [de la terre], Latini, Trésor, p. 116.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « varier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
varier varje

Citations contenant le mot « varier »

  • Varier les points de vue, ça permet de varier les perspectives, mais aussi les styles. De Héléna Marienské / Evene.fr - Octobre 2006
  • Le moyen de ne pas varier, c'est de ne pas penser. De Ernest Renan / L'avenir de la science
  • Il faut varier les horizons, les univers et les avis. Ne laissez jamais vos opinions devenir des verites absolues. De Anonyme
  • On peut éprouver ses habitudes. On peut les varier, les nuancer, les envoyer paître, les perdre, les renouveler. De Suzanne Paradis / Emmanuelle en noir
  • « Chez nous, il faut compter en moyenne 55 000 € pour un véhicule aménagé et prêt à l’emploi. Après, pour les gens qui disposent déjà d’un fourgon, et qui souhaitent l’aménager, le tarif peut varier entre 15 000 et 25 000 €. Ce qui fait varier le prix, ce sont les options choisies, les matériaux… Depuis quatre ans, on fait uniquement un aménagement standardisé parce que, face à la demande, on avait du mal à répondre à du sur-mesure. Mais ça se fait chez certains de nos confrères ». Le Telegramme, Iroise fourgons aménagés : quatorze mois de délai pour un véhicule neuf - Brest - Le Télégramme
  • (Ces données sont susceptibles de varier encore légèrement). Investir, A Tokyo, le Nikkei finit en hausse de 2,24%, Actualité des marchés - Investir-Les Echos Bourse
  • De là à évaluer la qualité de nos services publics à l'aune de leur fonction économique dans la société, il n'y a qu'un pas qu'il convient d'étudier avant de le franchir. Il se trouve que l'évaluation (et la méthode pour ce faire) de la valeur d'une vie en termes économiques peut grandement varier en fonction de l'objectif que cette évaluation poursuit: obtenir ce chiffre n'a que peu d'intérêt intrinsèquement, car la réponse paraîtrait toujours absurde. Slate.fr, Une vie sauvée vaut 37 fois le coût du sauvetage par les pompiers | Slate.fr
  • "Nous avons en principe des règles d’inspection et d’entretien qui sont assez rigoureuses", affirme l'ingénieur. Il détaille un protocole impliquant un suivi annuel ainsi qu'une inspection plus détaillée tous les six ans pour l'ensemble des ponts sur le territoire. Mais selon lui, les situations peuvent grandement varier selon les maîtres d'ouvrage. Europe 1, Entretien des ponts en France : "La sécurité absolue n'existe pas"
  • Le photographe pourra varier les sujets : photos d’élevage, de cultures, de produits fermiers, de paysages agricoles, d’exploitants en plein travail. Toutes devront correspondre à l’un des axes dutriptyque suivant : nos paysages, nos produits ou nos pratiques. , Participez au concours photos : L’agriculture vue par les Ariégeois – Actualités en Ariège sur Azinat.com
  • (Ces données sont susceptibles de varier encore légèrement). FR, BOURSE-A Tokyo, le Nikkei finit en hausse de 2,24% - Reuters

Traductions du mot « varier »

Langue Traduction
Anglais vary
Espagnol variar
Italien variare
Allemand variieren
Chinois 变化
Arabe تختلف
Portugais variar
Russe варьировать
Japonais 変わる
Basque aldatu egiten dira
Corse varia
Source : Google Translate API

Synonymes de « varier »

Source : synonymes de varier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « varier »

Partager