La langue française

Noyau

Sommaire

  • Définitions du mot noyau
  • Étymologie de « noyau »
  • Phonétique de « noyau »
  • Citations contenant le mot « noyau »
  • Images d'illustration du mot « noyau »
  • Traductions du mot « noyau »
  • Synonymes de « noyau »

Définitions du mot « noyau »

Trésor de la Langue Française informatisé

NOYAU, subst. masc.

I. − BOT. Matière dure et ligneuse de l'endocarpe, se trouvant au milieu de certains fruits, qui enveloppe l'amande ou les amandes. Il y a huit espèces de péricarpes. 1oLe fruit à pépins (...) 2oLe fruit à noyau (cerises, prunes...) (Baudrillart,Nouv. manuel forest., t.1, 1808, p.62):
1. On sait d'autre part qu'une bouture de pêcher sortie d'un noyau enfoui, se pique; qu'un petit châtaignier trouvé s'écussonne, −à moins, et c'est mieux, qu'on ne ramasse dans une futaie des châtaignes de plein vent, petites et drues, et qu'on ne les sème en sillons fumés... Pesquidoux,Livre raison, 1925, p.156.
Crème, eau, liqueur de noyau(x) et p.ell. noyau. Liqueur à base d'amandes de noyaux (généralement d'abricots). Noyau de Poissy. La femme de charge prit un petit verre d'eau de noyaux (Jouy,Hermite, t. 4, 1813, p.12).Ayant versé un peu de liqueur rouge dans un petit verre, elle me l'offrit. −C'est du noyau, me dit-elle, cela vous fera du bien, mon mignon (A. France,Vie fleur, 1922, p.305).
(Fauteuil, matelas) rembourré avec des noyaux de pêches. (Fauteuil, matelas) tout à fait inconfortable. De mauvais dîners et des lits rembourrés de noyaux de pêche (Stendhal,Journal, 1811, p.234).
Proverbe. Il faut casser le noyau pour en avoir l'amande. ,,Il faut prendre de la peine avant de retirer de l'utilité, du profit de quelque chose`` (Ac.).
II. − P. anal. Partie compacte se trouvant au centre d'un élément naturel ou artificiel:
2. L'Antiquité nous avait montré dans l'ensemble urbain de Syracuse (...), de Corinthe, d'Athènes (...), des exemples d'agrégats successifs. Ainsi dans nos villes modernes. Le noyau reste plus ou moins distinct: à Paris, la cité; à Londres, le quartier de la Tour (...). Autour de ce noyau se sont agglutinés des éléments nouveaux (...) de puissantes abbayes comme Saint-Germain-des-Prés à Paris, Westminster à Londres. Vidal de La Bl.,Princ. géogr. hum., 1921, p.294.
Au fig. Partie, élément central autour duquel tout gravite. Autour de ce drame féminin, qui est le noyau de la pièce, la comédie de l'amour se joue entre les autres personnages épisodiques (A. Daudet,Crit. dram., 1897, p.26).Sa riche activité rayonne autour d'un noyau en somme très restreint d'images. Quelques images nettes et précises (Barrès,Cahiers, t. 4, 1906, p.139).
A. − ASTRONOMIE
1. Partie de matière concentrée située dans la tête d'une comète. C'est en 1682 qu'Edmund Halley observa une comète (...). Cet objet, dont le noyau fait quelques kilomètres de diamètre seulement, a fait sensation lors de son dernier passage, en 1910 (Le Monde,3 déc. 1982, p.10, col. 2).
2. Partie lumineuse d'une tache du soleil. (Ds Littré, Lar. Lang. fr. et Lexis 1975).
B. − ARCHIT. Pièce maîtresse, armature intérieure, le plus souvent recouverte d'un revêtement, sur laquelle s'appuie l'ouvrage. Dans le Nord, [l'architecture romane employa] des matériaux de moyenne grandeur, enveloppant des massifs de blocages formant le noyau des murs et des piles épaisses (Lenoir,Archit. monast., 1856, p.180).
Noyau de voûte ou voûte sur le noyau. ,,Pilier central sur lequel repose une voûte annulaire`` (Chabat t.2 1876).
Noyau d'un escalier. Colonne de pierre ou de bois sur laquelle prend appui chacune des marches d'un escalier à vis. À l'un des angles de cette pièce (...) j'avais installé le noyau d'un escalier de tourelle, sorte de vrille en chêne sculpté (Montesquiou,Mém., t.2, 1921, p.111).Les escaliers dits escargots à noyau plein ne sont pas susceptibles [d'application] des prix de série et seront traités de gré à gré (Robinot,Vérif., métré et prat. trav. bât., t.2, 1928, p.61).
C. − ÉLECTR. Pièce magnétique autour de laquelle est enroulé un bobinage. L'appel magnétique se compose essentiellement d'une bobine de fil enroulée sur un noyau en fer doux (...). Ce noyau peut tourner entre les pôles d'un aimant permanent (A.Leclerc,Télégr. et téléph., 1924, p.158).
D. − GÉOLOGIE
1. Partie centrale du globe terrestre. Il a vu (...) que le noyau de la terre est d'une densité moyenne (Marat,Pamphlets, Charlatans mod., 1791, p.290).Lemstrom admet que le globe terrestre est constitué par un noyau central entouré d'une croûte ou écorce solide (Tscheuschner,Prévis. temps, 1919, p.7).
2. Partie centrale très dure d'un caillou, d'un cristal. On classe le cristal brisé par son dernier noyau (Michelet,Introd. Hist. univ., 1831, p.414).
E. − FOND. Pièce de matière réfractaire introduite dans le moule, pour obtenir les parties creuses. On coule le canon [en fonte], la culasse en haut. La fonte liquide, amenée dans le bas par un siphon, remonte en tournoyant autour du noyau (Ledieu, Cadiat,Nouv. matér. nav., 1890, p.97).
F. − LING. Phrase(-)noyau ou, p.ell., noyau. Unité linguistique minimale de la phrase de base. Les phrases qui n'ont pas subi de transformations facultatives sont dites phrases-noyaux (Dict. encyclop. des sc. du lang., Paris, Éd. du Seuil, 1972, p.312).
G. − MÉDECINE
1. Petit amas d'éléments nouveaux. Synon. nodule.Dans quelques cas de péripneumonie très ancienne, on ne trouve plus que des noyaux indurés, formés d'un tissu blanc jaunâtre, de consistance fibreuse (Nocard, Leclainche,Mal. microb. animaux, 1896, p.240).
2. ANAT. Nodule de substance grise. La substance grise comporte une couche corticale et des formations profondes appelées noyaux gris centraux. La substance blanche recouverte par la couche corticale entoure elle-même les noyaux gris centraux (Quillet Méd.1965, p.320).
3. BIOL. Corps sphérique ou ovoïde observé dans presque toutes les cellules dont il est un des éléments essentiels. Les amibes, où la cellule apparaît sous sa forme la plus simple avec son noyau et le cytoplasme assurant par ses déformations la mobilité de la cellule (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p.413):
3. ... une cellule neuve, gonflée de vie −l'oeuf fécondé −, (...) sera le point de départ du nouvel individu. Le noyau de l'oeuf se constitue par la fusion du noyau ovulaire avec le noyau spermatique. J. Rostand,La Vie et ses probl., 1939, p.28.
H. − MÉTÉOR. Noyaux de condensation. Fines particules en suspension dans l'air ayant la propriété d'activer la condensation de la vapeur d'eau. Lorsqu'une condensation se produit dans l'atmosphère, le nombre des gouttelettes formées par unité de volume dépend du nombre des noyaux de condensation (Maurain,Météor., 1950, p.130).
I. − PHYS. Partie centrale de l'atome, où siège pratiquement toute la masse, constituée de protons et de neutrons. Noyau d'hydrogène. En six ans, une découverte de science pure, la fission du noyau de l'atome d'uranium, était passée du laboratoire aux chancelleries du monde entier pour devenir le facteur politique le plus important de l'heure (Goldschmidt,Avent. atom., 1962, p.10).
III. − P. anal. Petit groupe d'individus. Des voitures de pompiers stationnaient encore le long du trottoir (...). Des noyaux de curieux se tenaient ça et là (Queneau,Pierrot, 1942, p.138):
4. Pour faire partie du «petit noyau», du «petit groupe», du «petit clan» des Verdurin, une condition était suffisante mais elle était nécessaire: il fallait adhérer tacitement à un credo... Proust,Swann, 1913, p.188.
A. − Petit groupe d'individus à l'origine d'une communauté plus large. Quoique le nom [de la France] en soit peut-être une fusion entre ce premier noyau de colons militaires, d'où l'Île-de-France fut appelée, et les autres tribus franques (Toulet,Notes art, 1920, p.103).Le commandant Naulin et l'interprète de réserve Tardieu forment le noyau d'un état-major qui se constituera peu à peu dans les journées suivantes (Foch,Mém., t.1, 1929, p.82).
B. − Petit groupe d'individus partageant des idées (très) minoritaires au sein d'une collectivité neutre ou hostile, et tentant éventuellement de les propager. Ce petit noyau de libres penseurs, alors chargés, en quelque sorte, des destinées intellectuelles de notre espèce (Comte,Philos. posit., t. 5, 1839-42, p.200).Des chasseurs, des trappeurs, des coureurs de bois, tous de nationalité américaine, avaient pénétré, par infiltration, jusqu'au coeur du pays. Ils formaient un petit noyau très remuant qui voulait rattacher la Californie à l'Union (Cendrars,Or, 1925, p. 97).
C. − Noyau de résistance. Petit groupe isolé d'individus armés qui harcèlent l'ennemi. À mesure que déclinaient la pompe et les oeuvres de Vichy, se formaient, de-ci, de-là, dans la métropole, des noyaux de résistance (De Gaulle,Mém. guerre, 1954, p.227).
Prononc. et Orth.: [nwajo]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. 1. Début xiiies. «partie centrale d'un fruit» (Sermons poit., 172 ds T.-L.); 1277 le noiel laissiez por l'escrasche «laisser le noyau pour la coque» (Rutebeuf, La Nouvelle complainte d'outre-mer, 122 ds OEuvres complètes, éd. E. Faral et J. Bastin, I, 501); 2. 1721 eau de noyau (Trév.); 1922 noyau (France, loc. cit.). II. 1. 1475 archit. «axe central d'un escalier tournant sur lequel porte l'extrémité des marches» (Une Succession en Anjou, 27 ds IGLF); 2. a) 1660 «partie pleine mise à l'intérieur d'un moule et qui, à la fonte, produit un vide correspondant» (Oudin Esp.-Fr.); b) 1690 «partie intérieure d'une construction, ici d'une colonne» (Fur.); 3. a) 1749 noyau ... de la comete (Buffon, Epoques, éd. Lacépède, p.256 ds Brunot t. 6, p.1170, note 1); b)1765 «partie lumineuse des taches du soleil» (Encyclop. t.11); 4. 1791 «partie centrale du globe terrestre» (Marat, loc. cit.); 5. a) 1855 «partie de la cellule» (Littré-Robin); b) 1847 anat. pathol. noyau d'induration (Raspail, Rev. élém. de méd. et de pharm., t.1, p.26); 6.1926 «partie centrale de l'atome» noyau de l'atome (Friedel, Cristallogr., p.354); 7. 1950 noyaux de condensation (Maurain, op. cit., p.122); 8. 1966 gramm. (Coyaud, Introd. ét. lang. docum., p.73). III. 1. Av. 1781 «élément ou groupe d'éléments qui donne vie à un ensemble» (Turgot ds Lar. 19e); 2. a) 1794 «petit groupe de personnes qui a donné naissance à un groupe plus vaste» (cité ds Brunot t.9, p. 819); b) 1844 «petit groupe de personnes qui exerce une activité opposée aux buts d'une collectivité» (Michelet, Journal, p.55: les petits noyaux qui feraient obstacle à la grande réunion). D'un lat. de basse époque nucalis «de la grosseur d'une noix, semblable à une noix» (dér. de nux «noix», v. ce mot), pris ensuite substantivement au sens de «noyau» en lat. pop., cf. aussi l'a. prov. nogalh, nogaill (Rayn. s.v. notz) avec changement de suff., v. Romania t.33, pp.268-269. Fréq abs. littér.: 606. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 433, b)396; xxes.: a) 685, b) 1582.
DÉR. 1.
Noyautage, subst. masc.Action de noyauter (v. ce mot a); résultat de cette action. À les entendre, il s'agirait d'un nouveau plan de campagne, d'un «noyautage», d'un complot réactionnaire tramé dans les ténèbres (Mauriac,Journal 1, 1934, p.50).Les uns n'ont vu que le péril allemand, le plus immédiat; les autres ont vu aussi le péril anglo-saxon d'asservissement économique, ou le péril russe de noyautage politique (Abellio,Pacifiques, 1946, p.383). [nwajota:z], [-ɔ-]. 1resattest. a)1920 pol. (Congrès de Tours, éd. J. B. Marcellesi, p.201 qui note : ,,devait exister sans doute dès avant l'unification de 1905``), cf. 1926 (Bourget, Actes suivent, p.55), b) 1932 (Lar. 20e), de noyau, suff. -age*.
2.
Noyauter, verbe.a) Emploi trans. Qqn noyaute qqc. [Le compl. d'obj. désigne une collectivité] Introduire clandestinement des éléments isolés dans le but de désorganiser, d'infléchir l'action et éventuellement de prendre le contrôle de. Noyauter une administration, un groupement, un organisme, un parti politique. À coups de grèves de débardeurs, les Arabes de Jaffa pouvaient ruiner Tel Aviv (...) ils [les Juifs] ont avancé de l'argent au syndicat du port et l'ont peu à peu noyauté (Morand,Route Indes, 1936, p.303).Les communistes ont noyauté toutes les administrations. On nous prépare les Soviets. On regrettera les Allemands (Vailland,Drôle de jeu, 1945, p.39).b) Emploi intrans., fond. Qqn noyaute. Fabriquer un noyau de moule. (Dict. xxes.). [nwajote], [-ɔ-], (il) noyaute [-jo:t], [-ɔt]. 1resattest. a) 1920 pol. (Congrès de Tours, éd. J. B. Marcellesi, p.201), b) 1932 fond. (Lar. 20e); de noyau*, dés. -er. Fréq. abs. littér.: 16.
3.
Noyauteur, -euse, subst.,fond. a) Ouvrier, ouvrière qui fabrique et installe des noyaux de moule. Anna Motril, noyauteuse chômeuse tombée assez bas, a été arrêtée; elle refuse de donner le fugitif (Arnoux,Paris, 1939, p.301).b) Emploi subst. fém. Machine qui fabrique les noyaux de moule. (Ds Rob. Suppl. 1970, Lar. Lang. fr., Lexis 1975). _ [nwajotoe:ʀ], [-ɔ-], fém. [-ø:z]. 1reattest. 1932 fond. subst. masc. (Lar. 20e), id. subst. fém. (ibid.); de noyauter, suff. -eur2*.
BBG. −Archit. 1972, pp.37-38. _ Dossiers de mots... Néol. Marche. 1979, no13, p.22. _ Sculpt. 1978, p. 625. _ Quem. DDL t.21.

Wiktionnaire

Nom commun

noyau \nwa.jo\ masculin

  1. Partie centrale, dure, d’une drupe et qui contient une amande. On oppose le noyau au pépin de la baie.
    • On trouve également de l’huile grasse dans les noyaux et dans les pépins ; elle est presque partout combinée avec le mucilage qu'elle entraîne en partie au moment de l’extraction. — (J. Fritsch, Fabrication et raffinage des huiles végétales, manuel à l'usage des fabricants, raffineurs, courtiers et négociants en huiles, Paris : chez H. Desforges, 1905, p. 2)
  2. (Par ellipse) Eau de noyau ; liqueur dans la préparation de laquelle entrent des noyaux.
    • Noyau de Poissy.
  3. (Figuré) Partie centrale située au milieu d’un autre objet, centre, cœur, ossature.
    • Trois mois après le malade pissa un calcul d’acide urique qu'on jugea le noyau d'une pierre plus volumineuse qui avait été usée et dissoute. — (Dr Petit, Traitement médical des calculs urinaires par les eaux de Vichy, dans Revue Médicale française & étrangère, juin 1838, en collection dans l’Encyclographie des sciences médicales, Bruxelles, 1838, p.107)
    1. (Minéralogie) Substance moulée et durcie dans l’intérieur d’une coquille pétrifiée.
    2. (Minéralogie) Partie la plus dure qui se trouve au centre de certains cailloux.
    3. (Minéralogie) Partie centrale d’un cristal, dont la forme diffère souvent beaucoup de celle du cristal lui-même.
    4. (Architecture) Partie plus ou moins brute et massive qui est enveloppée d’un revêtement.
      Ce piédestal de marbre a un noyau de maçonnerie.
      Le noyau de cette colonne de stuc, de plâtre, est de bois.
    5. (Biologie) Organite présent dans la majorité des cellules eucaryotes, et contenant, pour la plupart, le matériel génétique de la cellule.
      Le noyau d’une cellule.
    6. (Chimie) Partie centrale d’un atome, composée de nucléons (protons et neutrons) autour desquels évoluent des électrons.
      Le noyau de l’atome d’uranium est fissible.
    7. (Chimie) Partie centrale d'une molécule aromatique.
      • 2° il est impossible d’admettre que le cycle indol soit rompu entre l’azote et le noyau benzène. Tous les essais effectués jusqu'à présent n'ont réussi qu'à briser l’indol entre l'azote et le carbone 1 […]. — (Pharmacodynamie biochimique, Masson, 1961, page 1054)
    8. (Informatique) Partie centrale d’un système d’exploitation → voir noyau de système d’exploitation
      • OpenWrt, une distribution légère basée sur un noyau Linux, historiquement développée pour remplacer le firmware des routeurs WRT54G fabriqués par Linksys, a été sélectionné pour fournir le programme de base d’OverTheBox. — (Hugo Bonnaffé, Under The Box : découvrez les dessous d’OverTheBox, blog OVH → lire en ligne)
    9. (Astronomie) Partie centrale la plus dense d’un corps céleste.
      Le noyau terrestre est une masse compacte de fer presque pur.
    10. (Électricité) Partie magnétique d'un électroaimant.
      • Les électro-aimants inducteurs N, S, N, S, etc., sont pourvus d'un enroulement de fil unique, dont le sens alterne de l'un à l'autre; les noyaux de ces electros sont en fer doux ou en fonte; […]. — (H. Pécheux, Traité théorique et pratique d'électricité, avec notes additionnelles de J. Blondin et E. Néculcéa, Éditions Delagrave , 1901, page 399)
  4. (Métallurgie) Masse de terre à potier, de plâtre, de brique, ou d’autre matière, qui remplit l’intérieur d’un moule et qui est destinée à soutenir la cire que doit remplacer le métal en fusion.
    • Le noyau d’une statue, d’une cloche, d’un canon, d’un mortier, etc.
  5. (Figuré) Origine, fonds ou commencement d’une société politique ou civile, d’une compagnie littéraire ou scientifique, d’un corps militaire ou d’un groupement d’hommes.
    • […] ; les utopies sociales furent faites en vue de maintenir un noyau de guerriers homériques dans les cités, etc. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. V, La grève générale politique, 1908, p. 233)
    • Avant l'arrivée des Magyars, les Slaves méridionaux occupaient toute la plaine danubienne et le noyau de leur puissance était situé entre le Rab, le Danube et la Drave. — (Ernest Denis, La Question d'Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, p.96)
    • Le Glaoui avait amené cinq cents cavaliers, les Rehamma autant et le Goundafi deux cents. Ces douze cents fusils formèrent le noyau de l’armée hafidiste. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 162)
    • Le noyau d’une kabila est constitué par des bonda reliées entre elles : leur relation se fonde sur la parenté et un lien qui s’est affermi au fil du temps. — (Jan Jansen, Épopée, histoire, société : le cas de Soundjata: Mali et Guinée, Karthala, 2001, page 73)
  6. (Algèbre linéaire) Sous-ensemble de l’ensemble de définition d’une application linéaire dont les éléments ont pour image l’élément neutre.
    • Le noyau est trivial si et seulement si l’homomorphisme est injectif.
  7. (Théorie des graphes) Sous-graphe à la fois stable et absorbant.
  8. (Architecture) Pilier central d’appui d’une voûte ou d’un escalier sans jour.
    • Un escalier en colimaçon a un noyau cylindrique.
  9. (Grammaire) Élément central d’un syntagme.
  10. (Économie) Dans le vocabulaire du commerce international, liste irréductible de produits contingentés.
  11. (Économie) En théorie économique, espace limité d’un ensemble où s’appliquent intégralement et sûrement certaines propriétés.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NOYAU. n. m.
Substance dure et ligneuse qui se trouve au milieu de certains fruits, comme la prune, l'abricot, la pêche, etc., et qui contient une amande. Casser un noyau pour en avoir l'amande. Il y a des fruits à pépins et des fruits à noyau. Prov. et fig., Il faut casser le noyau pour en avoir l'amande, Il faut prendre de la peine avant de retirer de l'utilité, du profit de quelque chose. Eau de noyau ou elliptiquement Noyau, Liqueur dans la préparation de laquelle entrent des noyaux. Noyau de Poissy.

NOYAU se dit, par analogie, de la Partie dure, compacte qui forme le centre, l'ossature de certaines choses. Il se dit, en termes de Minéralogie, de la Substance qui s'est moulée et durcie dans l'intérieur d'une coquille pétrifiée. Il se dit encore de la Partie la plus dure qui se trouve au centre de certains cailloux. Il se dit de la Partie centrale d'un cristal, dont la forme diffère souvent beaucoup de celle du cristal lui-même. Il se dit, en termes d'Architecture, de Toute partie plus ou moins brute et massive qui est enveloppée d'un revêtement. Ce piédestal de marbre a un noyau de maçonnerie. Le noyau de cette colonne de stuc, de plâtre, est de bois. Noyau de ciment armé. Noyau d'escalier, La partie d'un escalier à vis qui est au centre et sur laquelle porte l'extrémité des marches. Il désigne, en termes de Fonderie, la Masse de terre à potier, de plâtre, de brique, ou d'autre matière, qui remplit l'intérieur d'un moule et qui est destinée à soutenir la cire que doit remplacer le métal en fusion. Le noyau d'une statue, d'une cloche, d'un canon, d'un mortier, etc. En termes de Biologie, Le noyau d'une cellule. En termes de Chimie, Le noyau d'un atome. En termes d'Astronomie, Le noyau d'une comète, La partie la plus dense et la plus lumineuse de la comète.

NOYAU désigne au figuré l'Origine, le fonds, le commencement d'une société politique ou civile, d'une compagnie littéraire ou scientifique, d'un corps militaire ou d'un groupement d'hommes. Dix magistrats désignés par le sort ont formé le noyau de cette compagnie. Quelques hommes s'étant réunis, ce noyau grossit insensiblement et devint un groupe considérable. Le noyau d'une colonie.

Littré (1872-1877)

NOYAU (no-iô ; plusieurs prononcent noi-iô) s. m.
  • 1Partie dure et solide, tantôt unique, tantôt multiple, que certains fruits renferment, et qui contient la semence ou l'amande. Casser le noyau pour en avoir l'amande. Je fus surpris à mon arrivée en Grèce, de voir fumer et émonder les arbres ; mais ma surprise fut extrême, lorsque je vis des fruits dont on avait trouvé le secret de diminuer le noyau, pour augmenter le volume de la chair, Barthélemy, Anach. ch. 59. On obtient aussi des fruits sans noyaux en privant un arbre d'une partie de sa moelle, Genlis, Maison rust. t. II, p. 369, dans POUGENS.

    Fruits à noyau, fruits qui ont un noyau comme la pêche, la prune, etc. par opposition à fruits à pepin.

    Eau de noyau, liqueur dans la préparation de laquelle entrent des noyaux de pêches.

    Les noyaux, se dit d'un jeu pour lequel on se sert de huit noyaux noirs d'un côté et blancs de l'autre, que l'on jette en l'air. Jouer aux noyaux. Le jeu des noyaux.

  • 2 Fig. et populairement, au plur. des noyaux, des espèces monnayées. Il a amassé bien des noyaux. Je vas chez M. Evrard pour toucher mes noyaux, Comte de Caylus, Hist. de M. Guillaume, Œuvr. t. X, p. 64, dans POUGENS.
  • 3 Fig. Premier et petit groupe d'une compagnie, d'un établissement, d'un rassemblement, etc. Le noyau d'une colonie. Le noyau d'un rassemblement.
  • 4 Terme d'anatomie. Partie qui entre dans la structure des éléments anatomiques ayant forme de cellule. Le noyau d'une cellule.
  • 5Masses pierreuses, solides et moulées dans le creux des coquilles pétrifiées.
  • 6La partie la plus dure qui se trouve au centre de certains cailloux.

    Se dit aussi d'une montagne ou de tout autre corps considérable. Le noyau d'une montagne est composé de différents lits de pierres, dont les supérieurs sont de pierre tendre, Buffon, Hist. nat. Preuv. théor. terr. Œuvr. t. II, p. 373. Le bonhomme [Maupertuis] proposait sérieusement… de creuser un trou jusqu'au noyau de la terre, Voltaire, Maupertuis.

  • 7La partie centrale d'un cristal qui diffère souvent beaucoup du cristal lui-même. Cet octaèdre, retiré si aisément du cube de chaux fluatée, et qui est divisible parallèlement à ses propres faces, se nomme le noyau ou la forme primitive de la chaux fluatée, Brongniart, Traité de min. t. I, p. 13, dans POUGENS.
  • 8 Terme de chimie. Théorie des noyaux, nom donné à la théorie des radicaux fondamentaux, dans les composés organiques, soit que le noyau résiste aux réactifs et reste seul, soit que, perdant du carbone ou un autre élément constituant, il se transforme en un autre noyau.
  • 9 Terme d'astronomie. Partie qui paraît la plus dense, dans une comète. Elles [les comètes] présentent aux yeux des observateurs un noyau vif et solide, qui réfléchit fortement la lumière du soleil à travers l'atmosphère immense de la comète, Buffon, Hist. nat. Preuv. théor. ter. Œuvr. t. I. p. 199. Au milieu de la nébulosité de la chevelure, qui est le caractère distinctif des comètes, Jean-Baptiste Cysatus remarqua un espace plus lumineux et d'une clarté plus dense et plus serrée ; c'est proprement le disque et le corps de la comète ; il l'appela le noyau, Bailly, Hist. astron. mod. t. II, p. 121.

    Partie lumineuse au milieu des taches du soleil.

  • 10 Terme de fonderie. La masse de terre à potier, ou autre matière, remplissant l'intérieur d'un moule et destinée à soutenir la cire que doit remplacer le métal en fusion. Le noyau d'une statue, d'une cloche, d'un canon.

    Terme de fontainier. Cylindre que l'on place au centre du moule dans lequel on coule les tuyaux de plomb.

    Terme de plombier. Masse de terre composée que l'on met dans un châssis, pour mouler le creux d'un mascaron ou d'une autre figure en plomb.

    La partie intérieure d'une médaille fourrée. J'ai cité les deux médaillons de plomb du cabinet de Vienne qu'il croit avoir été les noyaux de deux semblables médailles [fourrées], et qui auraient perdu les feuilles de métal précieux dont les faussaires les avaient revêtues, Mongez, Instit. Mém. acad. inscript. t. IX, p. 248.

  • 11 Terme de sculpture. Ébauche grossière d'une figure de plâtre, de stuc, etc.
  • 12 Terme d'architecture. Toute partie plus ou moins brute et massive, qui est enveloppée d'un revêtement.

    Toute saillie brute sur laquelle des moulures lisses doivent être poussées au calibre.

    Massif de pierre dont l'usage principal est de soutenir l'espèce de voûte rampante formée par les marches d'un escalier.

    Noyau d'escalier, pièce de bois où toutes les marches sont emmortaisées et tournent autour en lignes spirales. Noyau de fond, celui qui, du rez-de-chaussée, monte au dernier étage. Noyau suspendu, celui qui est coupé au-dessous des paliers et rampes de chaque étage. Noyau à corde, celui qui est taillé d'une grosse moulure en forme de corde pour conduire la main.

  • 13Partie d'un tuyau d'orgue, où l'on place l'anche.
  • 14 Terme de gravure. Sorte de bouterolle concave.
  • 15Noyau d'olive, volute rustique, sorte de coquille.

    PROVERBE

    Il faut casser le noyau pour en avoir l'amande, c'est-à-dire il faut prendre de la peine avant de retirer de l'utilité de quelque chose.

HISTORIQUE

XIIe s. E ço iert [c'était] li nualz de tuz les malz que te sunt avenu dès l'ure [heure] que fus bacheler jusqu'à cest jur, Rois, p. 191. Par devers nous est li noiaus [le gros, le fort de l'armée ennemie] tournés, Roncisv. 81.

XIIIe s. Vos despandeiz [dépensez] et sens raison Vostre tens et vostre saison, Et le vostre et l'autrui en tasche ; Le noiel laissiez por l'escraffe, Et paradix pour vainne gloire, Rutebeuf, 114.

XIVe s. Le noyau du beuf est la piece après le col et les espaules, Ménagier, II, 5.

XVIe s. Arbres à pepin, à noiau et à fruit, De Serres, 631.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

NOYAU, OSSICULE, ossiculum, c’est la partie dure des fruits qui contient un corps mou & bon à manger, auquel on a donné le nom d’amande ; comme dans l’amandier, l’abricotier, le pêcher, &c. Tournefort, Inst. rei herb.

Noyau, s. m. (Astron.) nom que quelques astronomes donnent au milieu des taches du soleil & des têtes des cometes, qui paroît plus clair que les autres parties de ces astres. Hevelius dans sa cometographie, liv. VII. remarque à l’égard des noyaux des taches du soleil, qu’ils croissent & décroissent ; qu’ils occupent presque toujours le milieu des taches, & que ces taches étant prêtes à disparoître, ces noyaux crevent par éclats. Cet astronome a encore observé que dans une tache il y a souvent plusieurs noyaux qui se concentrent quelquefois en un seul. Les noyaux, dans la tête d’un comete, diminuent de même, & se dissipent par éclat ; ils se changent à la fin en une matiere semblable au reste. (D. J.)

Noyau, (Hist. nat. Minéral.) nucleus, ou metrolitus ; c’est ainsi que les Naturalistes nomment la substance, qui après avoir été moulée dans l’intérieur d’une coquille dont elle a pris la forme, s’est enfin durcie, & a pris la consistence d’une pierre. Ces noyaux sont de différente nature, suivant les différens sucs lapidifiques, & les différentes terres qui sont venues remplir la capacité de ces coquilles. Il y en a de calcaires, de silicées, de grais, &c. Ces noyaux ont aussi pris différentes formes, suivant les coquilles dans lesquelles ils se sont moulés.

L’on nomme aussi noyaux les pierres, soit mobiles, soit adhérentes, qui se trouvent dans les cavités des étites ou pierres d’aigle.

Enfin on appelle noyau, la partie la plus dure qui se trouve au centre de certains cailloux. (—)

Noyau, en terme d’Artillerie, est une espece de barre de fer longue & cylindrique, qui après avoir été revêtue d’un fil d’archal tourné en spiral, & recouvert d’une pâte de cendre que l’on fait bien secher, se place au milieu du moule d’une piece de canon pour en former l’ame. Quand le métal a été coulé dans le moule, & que la piece est fondue, on retire le noyau, & l’on alleze ensuite la piece pour égaliser l’intérieur du canon, & lui donner par-tout la même épaisseur & le même calibre.

On couvre le noyau d’une pâte de cendre, afin d’empêcher que le métal ne s’y attache, & qu’on puisse le retirer aisément du milieu de la piece lorsqu’elle est fondue.

Pour que le noyau soit placé exactement au milieu du moule, & que sa position ne puisse pas changer, on le soutient du côté de la culasse par des barreaux d’acier passés en croix, c’est ce qu’on appelle le chapelet, & du côté de la bouche de la piece, par une meule faite de plâtre & de tuiles, dans laquelle est passé le bout du noyau.

Lorsque les pieces sont coulées massives elles n’ont point de noyau. On les fore après qu’elles sont fondues. Cette derniere méthode est plus avantageuse que l’ancienne, pour éviter les soufflures & les chambres. Voyez Canon.

On appelle encore noyau dans l’Artillerie, un globe ou une boule de terre sur laquelle se moule la chape des bombes, des grenades & des boulets creux. Entre cette chape & ce noyau se coule le métal ; & quand il est coulé on casse le noyau, & l’on en fait sortir la terre. Aux boulets on ne fait des noyaux que pour faire les coquilles qui sont ou de fer, ou de sable. Ces noyaux sont de la grosseur qu’on veut donner aux boulets. Voyez Bombe, Grenade, Boulet, &c. (Q)

Noyau est aussi, dans l’Artillerie, une espece de moule qu’on fait pour les bombes, grenades & boulets creux.

La grosseur du noyau répond au vuide qu’on veut donner à la bombe ou à la grenade. C’est une boule de terre égale au vuide. On y ajoute dessus une couche d’une autre terre plus douce, de l’épaisseur qu’on veut donner au métal de la bombe ou de la grenade. Dessus cette terre on fait la chape d’une autre terre encore plus forte, après quoi on ôte celle qui occupe l’espace que le métal doit remplir, & l’on rejoint la chape sur le noyau ; on coule ensuite la bombe ou la grenade. Voyez Bombe. (Q)

Noyau, s. m. (Archit.) c’est la maçonnerie qui sert de grossiere ébauche pour former une figure de plâtre ou de stuc. On la nomme aussi ame. Selon M. Félibien, les anciens faisoient les noyaux des figures avec de la terre à potier, composée de bourre & de fiente de cheval, bien battues ensemble. Cela se pratique encore aujourd’hui, principalement pour les figures de bronze, parce que la terre résiste mieux à la force & à la violence de ce métal fondu, que toute autre matiere. Mais pour les figures moyennes, & pour celles qu’on a à jetter en or ou en argent, on se sert de plâtre bien battu, avec lequel on mêle de la brique pilée & bien sassée qu’on employe ainsi. On prend les premieres assises du moule remplies des épaisseurs de cire qu’on assemble de bas en haut sur une grille de fer plus large de trois ou quatre pouces que la base de la figure. Cet assemblage se fait autour de la barre qui doit soutenir le noyau. On serre ensuite fortement ces épaisseurs de cire avec des cordes, de peur que les pieces ne se détachent, & on verse du plâtre détrempé bien clair & mêlé avec de la brique battue & sassée, sitôt qu’on a disposé la premiere assise du creux. Cette premiere assise étant remplie, on éleve la seconde que l’on remplit de même ; c’est ainsi qu’on continue d’assise en assise à élever toutes les pieces du moule, & à former le noyau. Quand le creux est rempli, on défait toutes les parties du moule, en commençant par le haut, & alors on voit la figure de cire toute entiere qui couvre le noyau qui est dedans. Voyez les principes d’Architect. de Félibien, &c. liv. II. ch. v.

Noyau est aussi le nom de toute saillie brute, & particulierement de celle de brique, dont les moulures lisses doivent être trainées au calibre, & les ornemens postiches scellés. Les Italiens appellent ossatura l’un & l’autre des noyaux qui ont fait le sujet de cet article.

Noyau de bois. Piece de bois, qui, posée à plomb, reçoit dans des mortoises le tenon des marches d’un escalier de bois, & dans laquelle sont assemblés les limons & appuis des escaliers à deux ou à quatre noyaux. Voyez ci-après noyaux d’escalier.

On appelle noyau de fond celui qui porte depuis le rez-de-chaussée jusqu’au dernier étage ; noyau suspendu, celui qui est coupé au-dessous des paliers & rampes de chaque étage ; & noyau à corde, celui qui est taillé d’une grosse moulure en maniere de corde pour conduire la main. C’est de cette derniere façon qu’on les faisoit autrefois.

Noyau d’escalier. C’est un cylindre de pierre qui porte de fond, & qui est formé par le bout des marches gironnées d’un escalier à vis. On appelle noyau creux celui qui étant d’un diametre suffisant, a un puisard dans le milieu, & qui retient par encastrement les colets des marches. Tel est le noyau des escaliers de l’église de S. Louis des invalides à Paris. On donne encore le nom de noyau creux à un noyau fait en maniere de mur circulaire, & percé d’arcades & de croisées pour donner du jour. Ce noyau est pratiqué aux escaliers en limace de l’église de S. Pierre de Rome, & à l’escalier du château de Chambor.

Il y a encore de ces noyaux qui sont quarrés, & qui servent aux escaliers en arc de cloître, à lunettes & à repos. Tel est le noyau du bout de l’aîle du château de Versailles, appellée l’aile des princes, située du côté de l’orangerie. Vitruve appelle aussi noyau de plancher, une couche de mortier de six doigts d’épaisseur, faite de chaux avec deux fois autant de ciment, qu’on met sur un plancher, avant que d’y mettre le pavé. Vitruve, liv. II. chap. j. (D. J.)

Noyau, terme de Fonderie. Le noyau que quelques-uns appellent l’ame d’une figure, est un corps solide dont on remplit l’espace renfermé par les cires. La maniere dont-il est composé doit avoir quatre qualités essentielles. Premierement, il faut qu’étant renfermée dans les cires, elle ne puisse s’étendre ni se comprimer. En second lieu, il faut qu’elle puisse résister à la violence du feu lorsqu’on en fait le récuit sans se fendre ni se tourmenter. Il faut en troisieme lieu qu’elle ait une qualité que les ouvriers appellent bouf, qui est, pour ainsi dire, une molle résistance, afin que le métal remplissant l’espace qu’occupoient les cires, le noyau ait assez de force pour résister à sa violence, & n’en ait pas trop en même tems pour s’opposer au métal qui travaille à mesure qu’il se refroidit dans le moule ; ce qui feroit gercer le métal dans plusieurs endroits. La quatrieme qualité que doit avoir le noyau est, qu’il soit d’une matiere agréable au métal, & qu’il le reçoive volontiers lorsqu’il coule, sans le recracher, & y faire des soufflures ; ce qui pourroit arriver s’il y avoit trop de plâtre dans sa composition.

On forme ordinairement le noyau d’une matiere composée de deux tiers de plâtre & d’un tiers de brique bien battus & sassés, que l’on gâche ensemble, & que l’on coule dans les assises du moule, après que l’armature est faite, continuant ainsi jusqu’au haut de la figure. La brique qu’on mêle avec le plâtre l’empêche de pousser, & fait qu’il résiste à la violence du feu & du métal. Voyez Fonderie & les fig. Pl. de la Fonderie des fig. équestres.

Noyau, en terme de graveur en pierres fines ; c’est la partie de la pierre qui est entrée dans la charniere, sorte de bouterolle concave, représentée, figure, Pl. de la Gravure.

On détache ensuite le noyau, & la pierre se trouve par ce moyen, creusée, ou champlevée ; on grave ensuite ce que l’on veut dans le fond du creux que le noyau a fait, ce qui donne plus de relief aux empreintes, si la pierre est destinée à faire un cachet.

Noyaux ou Noix ; on appelle ainsi dans les orgues des morceaux de plomb représentés, fig. 53. A Pl. d’orgue, percés d’un trou que l’on soude, au bas des tuyaux des jeux d’anches, comme il est représenté en C, fig. 44. Ces noyaux, qui ont un talon a, sont formés dans un moule d’une grandeur proportionnée à celle du tuyau, & servent après qu’ils y ont été soudés, à tenir l’anche & la languette au moyen d’un petit coin de bois, dont on remplit le reste du trou. Ils ont aussi un autre petit trou par lequel passe la rosette, qui va appuyer sur la languette de l’anche. Voyez la fig. 44 & l’article Trompette, & Orgue, où la facture des jeux d’anches est expliquée.

Noyau, c’est le nom que les Potiers d’étain donnent aux pieces de leurs moules, que les chappes qui composent ces mêmes moules enveloppent. Aux moules de vaisselle le noyau est convexe, & c’est ce qui forme le dedans, qui est creux ; à ceux de poterie, les noyaux sont enveloppés de chappes. Ils ont un cran, qu’on appelle portée, qui tient les chappes en respect. Voyez Chappe, & les figures du Potier d’étain.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « noyau »

Du latin nucalis, dérivé de nux (« noix »), apparenté à nucleus (« amande »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, nyau ; provenç. nogalh, nogaill ; du lat. nucalis, amande, datte, dérivé de nux, nucis, noix. Il y avait aussi, dans l'ancienne langue, un noiel, noiau tout différent, qui signifiait un nœud, et venait du latin nodellus, diminutif de nodus, nœud.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « noyau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
noyau nwajo

Citations contenant le mot « noyau »

  • La famille est le noyau de la civilisation. De Will Durant
  • On contient sa mort comme le fruit son noyau. De Rainer Maria Rilke
  • Il faut casser le noyau pour avoir l'amande. De Plaute / Curculio
  • Quand tu as bien sucé la cerise, ne regrette pas le noyau. De Proverbe provençal
  • Qui se casse les dents sur le noyau mange rarement l'amande. De Georg Christoph Lichtenberg / Aphorismes
  • Les bonbons devraient avoir un noyau pour que l’on puisse les sucer plus longtemps. De Ylipe / Textes sans paroles
  • Si tu brises le noyau de l'atome, tu y trouveras enclos un soleil. De Sayyed Ahmad Hatef Isfahani / Ode sur l'unité divine
  • La parole est un fruit dont l’écorce s’appelle bavardage, la chair éloquence, et le noyau bon sens. De Tierno Bokar
  • La vie n'est qu'un grand tourbillon avec au centre un noyau de silence. De Anonyme
  • Ceux qui savent se contenter de ce qui leur échoit constituent le noyau des peuples heureux et sont sans histoire. De Pauline Cadieux / Flora
  • Auront-ils une part du royaume, eux qui ne seraient pas capables de donner aux hommes même le creux d'un noyau de datte ? De Le Coran
  • Ce matin, j'ai fait l'ouverture de la pêche. Rien de neuf... Il y a toujours un noyau à l'intérieur. De Patrick Sébastien / Carnet de notes
  • Le coeur d'une femme est un noyau de pêche. On la mord à pleine bouche, et, tout à coup, on se casse les dents. De Jules Renard / Journal
  • Réalité. Le songe d'un philosophe fou. Ce qui resterait dans la coupe si l'on devenait pur esprit. Le noyau d'un vide. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • D'être sans noyau c'est un progrès pour la prune, mais du point de vue de ceux qui la mangent. De Paul-Jean Toulet / Les Trois Impostures
  • Une étrange planète a été découverte dans un « désert des Neptunes chauds » : TOI-849b, non seulement ne devrait pas se trouver là, elle est trop grande et trop dense, mais en plus, elle n’a pas d’atmosphère… Si bien que son noyau est à nu. Une occasion unique d’en observer un directement ! Techniques de l'Ingénieur, Par Neptune, le noyau d’une planète se montre à nu ! | Techniques de l'Ingénieur
  • Des chercheurs des universités de Berne et de Warwick ont découvert et étudié pour la première fois le noyau dégagé d'une exoplanète géante. L'astre nouvellement identifié, TOI 849 b, fournit ainsi l'occasion inespérée d'observer l'intérieur d'une planète et d'apprendre quelque chose sur sa composition. Futura, Des astronomes ont découvert le premier noyau d'une planète mis à nu
  • Le marché Foreuse humide de noyau de l’industrie de la construction a connu une transformation rapide de l’entreprise par de bonnes relations avec les clients, une croissance concurrentielle et des progrès technologiques sur le marché mondial. Il fournit également des données complètes sur le marché Foreuse humide de noyau de l’industrie de la construction , qui élabore la dynamique du marché telles que les tendances de l’industrie, les idées clés, les opportunités de croissance, le développement des affaires, les moteurs et les défis commerciaux sur le marché Foreuse humide de noyau de l’industrie de la construction. Le marché Foreuse humide de noyau de l’industrie de la construction est segmenté en types de produits, applications d’utilisation finale, principaux acteurs du marché et régions géographiques. Cette étude de recherche se concentre également sur les tendances de la chaîne d’approvisionnement, les innovations technologiques, les développements clés et les stratégies futures des fabricants clés de l’industrie Foreuse humide de noyau de l’industrie de la construction. boursomaniac, Globale Foreuse humide de noyau de l'industrie de la construction Marché Taux De Croissance, Marge Brute, Situation Et Tendances Concurrentielles, Prévisions Jusqu'en 2029 - boursomaniac
  • Le noyau de Linux qui sert de fondation à toutes les distributions GNU/Linux est constamment mis à jour. D’un côté, il faut bien se tenir au goût du jour dans un environnement en constantes évolutions, mais de l’autre, il faut aussi corriger de vieux bugs qui traînent. Et ses développeurs n’ont pas peur de remonter dans le temps pour améliorer le noyau sur des machines vraiment anciennes. MacGeneration, Le noyau de Linux n’abandonne pas les très vieux Mac | MacGeneration

Images d'illustration du mot « noyau »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « noyau »

Langue Traduction
Anglais core
Espagnol núcleo
Italien nucleo
Allemand ader
Chinois 核心
Arabe النواة
Portugais testemunho
Russe ядро
Japonais
Basque core
Corse core
Source : Google Translate API

Synonymes de « noyau »

Source : synonymes de noyau sur lebonsynonyme.fr
Partager