La langue française

Grappe

Sommaire

Définitions du mot grappe

Trésor de la Langue Française informatisé

GRAPPE1, subst. fém.

A. − [P. réf. à la forme d'un crochet (infra B et étymol.), d'un ensemble de crochets]
1. Inflorescence composée d'un axe principal, généralement pendant, autour duquel sont disposés à des niveaux différents des axes secondaires simples ou ramifiés, porteurs de fleurs; fruit composé qui en résulte. Grappe de lilas, de raisin; grappes de fleurs, de fruits. Les marronniers allaient fleurir, leurs grappes rosées se dressaient comme des candélabres (Sand, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 132) :
1. Une abeille vint gauchement s'accrocher à une grappe de glycine, lourde de pluie, et fit basculer sur elle une cataracte d'eau. Rolland, J.-Chr., Matin, 1904, p. 198.
SYNT. Grappes jaunes, rouges, pendantes; belles, longues, lourdes grappes.
Emploi abs. Synon. de grappe de raisin.Grappes dorées :
2. Et j'évoque en hiver les trois autres saisons, Quand je contemple au crépuscule l'horizon. La feuille avec la fleur et le fruit y figurent : Le bourgeon vert, la rose et l'or des grappes mûres. Jammes, Géorgiques, Chant 7, 1912, p. 80.
Vin de grappe. Synon. de vin de goutte.Cf. goutte B 3.
Expr. fig. [Le suj. désigne une pers.] Mordre à la grappe. Saisir avec empressement, sans discernement une proposition, une promesse. Dès qu'on lui eut parlé de cette affaire, il mordit à la grappe (Ac. 1835, 1878). Vx. Prendre plaisir à quelque chose. Quand cet homme parle de telle chose, il semble qu'il morde à la grappe (Ac. 1835, 1878).
À grappes. [Fleurs] qui pendent de l'ébénier ou du merisier à grappes (Jouy, Hermite, t. 5, 1814, p. 255).
2. P. anal. Grappe de cheveux; grappe d'hommes. Pour les polypes des coraux (...) il se manifeste, dans certaines saisons, de petites grappes d'œufs (Cuvier, Anat. comp., t. 5, 1805, p. 200).Et l'ombre jette sur l'eau un voile plombé où le croissant de la lune laisse tomber une grappe de faucilles d'argent (Goncourt, Ch. Demailly,1860, p. 294).
En grappe(s) :
3. Une ruche nouvelle à ces peuples nouveaux Est ouverte : et l'essaim, conduit dans les rameaux Qu'un olivier voisin présente à son passage, Pend en grappe bruyante à son amer feuillage. Chénier, Bucoliques,1794, p. 103.
Par grappe(s). Les gamins ont grimpé aux arbres et s'y tiennent par grappes (Taine, Notes Anglet.,1872, p. 237).
Spécialement
a) ARTILL. Grappe (de raisin). Dispositif formé d'un ensemble de balles contenues dans un sac en toile et qu'on utilisait autrefois pour tirer à mitraille. Les canons reçurent une double charge de grappes de raisin et de mitraille (Baudel., Avent. Pym,1858, p. 226).
b) CIRQUE. Grappe humaine. Exercice dans lequel les acrobates sont enlacés par les pieds et par les mains et suspendus à l'échelle de corde ou au trapèze. Passepartout (...) devait prêter l'appui de ses solides épaules dans le grand exercice de la « grappe humaine » (Verne, Tour monde,1873, p. 132).
c) FOND. Ensemble de pièces attenantes à un même jet de coulée (cf. Bader-Th. 1962).
d) PHYSIOL. Grappe neuromyonique (s.v. neuro-). Ensemble de fibres musculaires reliées à une fibre nerveuse motrice. Ce que Lapicque a appelé une « grappe neuromyonique » (Piéron, Sensation,1945, p. 367).
3. Au fig. Ensemble de choses qui s'additionnent, se succèdent. Misère en grappe des quartiers pauvres (Goncourt, MmeGervaisais,1869, p. 93).Chaque objet que mes yeux heurtent suffit à évoquer une grappe de souvenirs mauvais (Kahn, Conte or et sil.,1898, p. 354).
Grappe d'innovation(s) [Selon la théorie de J. Schumpeter] Ensemble d'innovations techniques complémentaires qui se succèdent. Cf. Perroux, Écon. xxes., 1964, p. 488.
STAT. Élément d'un échantillon constitué par un groupe et non par un individu. Le sondage par grappes permet de tirer des échantillons de certaines unités sans dresser, ni même posséder la liste (ou le fichier) de ces unités, lorsqu'on possède la liste de certains groupes (ou grappes) de ces mêmes unités (G.-R. Chevry, Pratique des enquêtes stat., Paris, P.U.F., 1962, p. 187).
B. − Crochet, crampon.
1. ARMUR. Collier métallique à pointes de diamant situé en arrière de la rondelle d'une lance de joute et destiné à amortir le choc (cf. Leloir 1961).
2. Crampon à glace fixé au sabot du cheval (cf. Mots rares 1965).
Rem. 1. Chez les Goncourt des grappes de signifie « beaucoup de » avec une idée d'agglomération, de succession. Gavarni eut à payer avec « des grappes de frais » (Goncourt, Journal, 1855, p. 208). 2. On relève l'arch. région. (Morvan, Anjou et surtout Québec) de grippe et de grappe « en grappillant de-ci, de-là (cf. grappiller B 2), avec difficulté, peine et misère ». Il avait réalisé une centaine de dollars, de grippe et de grappe (Roy, Bonheur occas., 1945, p. 195).
REM. 1.
Grappeler, verbe trans.,,Garnir de grappes, arranger en forme de grappe`` (Dict. xixeet xxes.). Part. passé employé comme adj.Et des oiseaux goulus piquent les grains pourprés Des muscats grappelés et des grenades mûres (Régnier, Prem. poèmes, Épis., 1888, p. 169).
2.
Grapperie, subst. fém.Ensemble de grappes de raisin; production de ces fruits; serre aménagée pour la culture de ces fruits. Des vignerons, horticulteurs en raisins, outillés pour faire de la grapperie, non du vin (Hamp, Champagne,1909, p. 132).
3.
Grappier, -ière, adj.Relatif à la grappe, qui en porte la promesse. Yeux grappiers (cf. Fén. 1970).
4.
Grappu, -ue, adj.Qui porte des grappes en abondance. Vigne grappue (Littré).
Prononc. et Orth. : [gʀap]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1121-34 « grappe de raisin » (Ph. de Thaon, Bestiaire, 1747 ds T.-L.); 2. 1558 « assemblage serré de petits objets » (G. Rondelet, Histoire entiere des poissons, trad. L. Joubert, 2de partie, chap. 23, p. 90). B. 1. 1213 « crochet » (Faits des Romains, éd. L.-F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, t. 1, p. 421, 16); 2. 1385 « collier métallique à pointes de diamant situé en arrière d'une lance de joute et destiné à amortir le choc » (Comptes de l'écurie du roi, fo60 vods Gay); 3. 1625 « crampon à glace qu'on fixe au fer à cheval ou aux chaussures » (J. Stoer, Le Grand dictionnaire françois-latin d'apr. FEW t. 16, p. 357b). Du germ. *krappa « crochet », cf. le m. néerl. crappe, frq. krappa fém., krappo masc. (FEW t. 16, p. 366), m. h. all. krapfe « id. » et, en a. fr., crape « agrafe » (xiiies., Garin de Monglane, éd. E. Schuppe, 797). La grappe de raisin a été ainsi dénommée en raison de sa forme; v. grappin. Au sens A 2, trad. du lat. class. uva maris, de même sens (Pline, Hist. naturelle, éd. E. de Saint-Denis, IX, 3; XXXII, 138). Fréq. abs. littér. : 801. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 777, b) 1 119; xxes. : a) 1 717, b) 1 110.
DÉR.
Grappillon, subst. masc.Petite grappe. Cordons de vignes dont les pampres vrillés et les grappillons entraient par les fenêtres (Balzac, Curé vill.,1839, p. 90).Autres synon. : grappelette, subst. fém. Le groseillier de la Californie étale ses longues grappelettes roses, à moitié fleuries (E. de Goncourt, Mais. artiste, t. 2, 1881, p. 377); grappille, subst. fém. Pierre se leva en achevant une grappille de raisin (Chardonne, Chant Bienh.,1927, p. 56).[gʀapijɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. 1reattest. 1583 (J.-E. du Monin, L'Uranologie, 125 b ds Fr. mod., t. 6, 1938, p. 62); de grappe1, suff. -illon*.
BBG. Quem. DDL t. 6, 13. - Roques (M.). Romania. 1948, t. 70, p. 253.

GRAPPE2, subst. fém.

Grappe (de Hollande) ou en appos. garance grappe. Garance en poudre utilisée pour la teinture (cf. Doin, Dict. teint., 1828).
Prononc. et Orth. Cf. grappe1. Étymol. et Hist. xiiies. [ms.] crape (Physique des mois, éd. F. E. Schneegans ds Mél. M. Wilmotte, 1910, p. 636); 1741 garance grappe (Savary, s.v. garance). Empr. au m. néerl.crappe, crap « garance ».

GRAPPE3, subst. fém.

PATHOL. ANIMALE. [Gén. au plur.] Excroissance cutanée molle qui apparaît, généralement en nombre, sur la partie inférieure de la jambe et sur le pied de certains équidés; dermatose correspondante. Ce mulet, ce cheval a des grappes aux jambes (Ac. 1835, 1878).
Prononc. : [gʀap]. Étymol. et Hist. Ca 1393 crape (Ménagier, éd. J. Pichon, t. 2, p. 75), forme isolée; 1549 grappes (Est.). Prob. issu du m. fr. escraper « racler, ratisser » (1460 ds Gdf.; cf. escrapoir « racloir » dès 1375, ibid.), dans lequel es- a été pris pour le suff. privatif, crape, grappe prenant le sens de « saleté, crasse » (xves., ibid.). Escraper remonte à l'a. b. frq. *skrapôn, *skrappôn « racler », cf. le m. néerl. schrapen, schrappen « id. ». Le passage de cr- à gr-, dans crape, est dû prob. à l'infl. de grappe1*, auquel la plupart des dict. gén. font, par étymol. pop., remonter grappe3.

Wiktionnaire

Nom commun 1

grappe \ɡʁap\ féminin

  1. (Botanique) Assemblage de fleurs (inflorescence), de fruits ou de grains, portés sur une même tige, chaque élément étant pédicellé.
    • Dans une grappe de fleurs, les fleurs sont toujours à l’aisselle d’une bractée, contrairement à une cyme hélicoïde .
    • Des coteaux d’Arbois, de Poligny et de Salins, descendait, chaque automne, avec les cuves pleines, le beau vin couleur peau d’oignon, jailli des grappes de poulsard, […]. — (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Les cytises portent leurs fleurs en grappe.
    • Cette espèce d’arbre porte son fruit par grappes.
  2. (Absolument) La grappe de raisin.
    • Les raisins vendangés vont d'abord subir l’égrappage (ou éraflage) qui consiste à égrener les grappes, de façon aujourd'hui mécanique, afin d'éliminer la rafle qui contient des tannins astringents et râpeux souvent indésirables. — (Martine Camilleri, Vin sur 20, Ellébore, 2005, page 158)
    • L’éthéphon un analogue de l’éthylène, est utilisé pour l’éclaircissage chimique des fleurs ou des très jeunes fruits. Ce produit peut provoquer la nécrose partielle ou totale de l’inflorescence ou de la très jeune grappe. — (Alain Deloire, Le Raisin, fiche n° 5 : Les hormones du raisin, Observatoire viticole/SupAgro Montpellier, màj le 5/12/2007)
    • Vin de grappe, vin qui coule naturellement du raisin sans qu’on le presse.
  3. (Par extension) Rafle de la grappe.
    • L’égrappage donne un vin moins spiritueux, et en général plus difficile à garder. La fermentation a plus de force et de régularité quand on n'a pas égrappé : la grappe devient donc un ferment utile. — (Charles-Louis Cadet de Gassicourt, Dictionnaire de Chimie, volume 4, 1803, page 57)
  4. Groupe de personnes.
    • […] ; des grappes de consommateurs pleins de quiétude, goûtaient aux tables des terrasses toute l’exquisité de l’heure apéritive. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pages 10-11)
    • Les « hittistes », littéralement « adossés au mur » vont par grappes d’adolescents désœuvrés, agglutinés tout au long de l'année. Il font partie du paysage humain des cités d’aujourd'hui […]. — (Djamila Saadi-Mokrane, « Petit lexique du dragueur algérois », dans La virilité en islam, sous la direction de Nadia Tazi & Fethi Benslama, Éditions de l'Aube & Intersignes, 1998, réédition de poche : Éditions de l'Aube, 2004, page 261)
    • Comme samedi dernier, ils sont donc arrivés à l’aube par petites grappes, se reconnaissant grâce à leurs gilets. — (Aline Leclerc, « Gilets jaunes » : et les Champs-Elysées se couvrirent de gaz lacrymogènes…, Le Monde. Mis en ligne le 24 novembre 2018)
  5. (Médecine vétérinaire) Petites excroissances molles, et ordinairement rouges, qui viennent aux pieds des chevaux, des ânes, des mulets, et dont l’assemblage forme une espèce de grappe.
  6. (Informatique) Ensemble d’appareils de même type (terminaux, ordinateurs, etc.) rattachés à une même unité de contrôle.
  7. (Médecine) (Statistiques) Regroupement significatif de cas ayant au moins une caractéristique commune.

Nom commun 2

grappe \ɡʁap\ féminin

  1. Nom donnée à la poudre de garance utilisée en teinturerie.

Adjectif

grappe \ɡʁap\

  1. Qualifie la garance en poudre.
    • De la garance grappe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRAPPE. n. f.
Assemblage de grains de fleurs ou de fruits portés sur une même tige. Grappe de raisin. La vigne est fort avancée, on voit déjà des grappes. La vigne a coulé, il y a beaucoup de grappes, mais peu de grains. Grappe de groseille. Grappe de lierre. Les cytises portent leurs fleurs en grappe, ont les fleurs disposées en grappe. Cette espèce d'arbre porte son fruit par grappes. Par extension, on dit Une grappe d'hommes. Vin de grappe, Vin qui coule naturellement du raisin sans qu'on le presse. Fig. et fam., Mordre à la grappe. Voyez MORDRE. En termes d'Art vétérinaire, il se dit de Petites excroissances molles, et ordinairement rouges, qui viennent aux pieds des chevaux, des ânes, des mulets, et dont l'assemblage forme une espèce de grappe.

Littré (1872-1877)

GRAPPE (gra-p') s. f.
  • 1Assemblage de fruits ou de fleurs disposés par étage et soutenus sur un axe commun. Grappe de raisin. Grappe de groseilles. Ils coupèrent une branche de vigne avec sa grappe, que deux hommes portèrent sur un levier, Sacy, Bible, Nombres, XIII, 24. La vigne offrait partout des grappes toujours pleines, Boileau, Ép. III.

    Vin de grappe, celui qu'on recueille sans le fouler.

    Fig. et familièrement. Mordre à la grappe, commencer à goûter une idée, saisir plus ou moins avidement une proposition. Pour vous faire mordre à la grappe, Écoutez ce que de bon cœur Je prétends donner au vainqueur, Scarron, Virg. V. J'ai parlé au prince, il a mordu à la grappe [il s'agit de la proposition faite d'une maîtresse], Lesage, Gil Blas, VIII, 11.

    Familièrement. Quand il parle de cela, il semble qu'il morde à la grappe, il se délecte à parler de cela (locution qui vieillit).

    Terme de botanique. Mode d'inflorescence indéfinie, dans lequel l'axe primaire ou pédoncule porte des pédicelles simples terminés chacun par une fleur. Grappe simple, celle qui porte des fleurs dont les pédoncules ne sont point divisés.

  • 2 Par extension, il se dit de choses disposées comme une grappe de raisin. Catesby dit avoir trouvé des grappes d'œufs dans plusieurs femelles [des courlis], Buffon, Ois. t. XV, p. 63.
  • 3 Terme de peinture. Grappe de raisin, terme employé par le Titien, et devenu technique, pour exprimer la dégradation des lumières, des ombres, des reflets dans une grappe de raisin exposée à la lumière. Connaître, étudier la grappe de raisin.
  • 4 Terme de vétérinaire. Excroissances charnues, comparées à des grappes de raisin, qui se développent autour du paturon du cheval, de l'âne et du mulet.
  • 5 Terme d'artillerie. Grappe de raisin, sachet de balles ou de biscaïens qu'on tire comme mitraille.
  • 6 Terme de zoologie. Grappe marine, une holothurie.

    Nom que les pêcheurs donnent aux œufs de seiche.

  • 7 Terme de mer. Grappe de raisin, goëmon grumeleux qu'on voit flottant à la surface de la mer, sous la zone torride.
  • 8 Au plur. Grappes, nom donné par les ouvriers au sable et aux petites pierres qui sont mêlées à la mine.
  • 9 Adj. Garance grappe, garance en poudre que l'on vend dans le commerce pour l'employer à la teinture. On dit aussi grappe de Hollande, parce que la Zélande, qui en est une province, fournit une garance grappe fort recherchée.

HISTORIQUE

XIIe s. E le sanc de grape [il] beust très cler, Liber psalm. p. 244. Et vin qui fu de boene grape, le Chev. au lyon, V. 1047.

XIIIe s. Les vingnes quant les crapes sont copées, Beaumanoir, XIII, 16. Mais qui veult grape à droit espraindre, La bonté du vin en est graindre [plus grande], Et plus vertueuse et plus vive, J. de Meung, Tr. 427.

XVIe s. Les grapes malandres et vifves roignes [du cheval] sont gueries dans peu de temps par ces remedes, De Serres, 982. Toute grappe de raisin ne vient au pressoir faire vin, Génin, Récréat. t. II, p. 251.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. GRAPPE. Ajoutez : - REM. En artillerie, la grappe de raisin était un dispositif employé autrefois pour lancer des balles à l'aide des canons ; les balles étaient réunies autour d'un axe en fer, entre deux plateaux en bois, et maintenues par une toile et du fil de fer.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GRAPPE, s. f. (Hist. nat.) on donne ce nom au fruit, & quelquefois à la semence de plusieurs plantes, lorsque ce fruit ou cette semence a ses grains distribués sur un soûtien branchu, comme on le voit au fruit de la vigne.

Grappe de Mer, zoophyte, c’est un corps oblong qui a une sorte de pédicule, & qui ressemble par sa forme extérieure à une grappe de raisin en fleur. Les parties du dedans sont peu distinctes ; on y reconnoît seulement plusieurs petites glandes, dont Rondelet a donné la figure avec celle du zoophyte entier. Hist. des insectes & zoophytes, pag. 90. (I)

Grappe, (Manége & Maréch.) maladie cutanée, que quelques auteurs ont confondue avec celle que nous nommons arêtes ou queues de rat, & que d’autres ont imaginé avec raison être la même que celle que nous connoissons sous la dénomination de peignes. Voyez Peignes, Eau, Maladie. (e)

Grappe de Raisin, (Peinture.) C’est au célebre Titien que l’art de la Peinture doit le principe caché sous l’emblème de la grappe de raisin. Ce savant peintre, le premier coloriste peut-être qui ait existé, en refléchissant sur l’accord du clair obscur & de la couleur, avoit observé cette harmonie, qui est le but où doivent tendre principalement ceux qui s’occupent à imiter la nature. Il avoit remarqué que la dégradation des couleurs & les différens effets de la lumiere & de l’ombre produisent dans un petit espace, à l’égard des grains qui composent une grappe de raisin, ce qu’ils produisent dans un plus vaste champ sur les corps qui sont offerts continuellement à nos yeux. Il se servoit de cet objet de comparaison pour développer ses idées, & pour rendre plus frappantes les instructions qu’il donnoit à ses éleves. Dans ces instructions il faisoit vraissemblablement remarquer aux jeunes artistes que chaque grain en particulier est l’objet d’une dégradation de couleur, d’une diminution de lumiere, & d’une progression d’ombre extrèmement combinées, à cause de la forme ronde du grain de raisin qui ne permet pas que la lumiere frappe également deux points de cette surface. Il observoit ensuite que cette combinaison si variée dans chaque grain est tellement subordonnée à une combinaison générale, qu’il en résulte, a l’égard de toute la grappe regardée comme un seul corps, un effet semblable à celui que produit un grain lorsqu’il est examiné en particulier. De ces observations tirées de l’exemple d’une grappe de raisin, il entroit sans doute dans des détails sur l’accord & l’union des grouppes, & sur l’harmonie du coloris & du clair obscur, qu’il seroit bien à souhaiter qu’il nous eût transmis. Nous en trouvons, il est vrai, l’application dans ses ouvrages ; mais il faut avoir déjà fait un chemin considérable dans l’art de la Peinture par le raisonnement & par l’observation, pour être en état d’entendre ces leçons pratiques, & de lire dans les tableaux des grands maîtres. Rien n’est aussi commun & aussi juste que le conseil qu’on donne aux artistes qui commencent leur carriere, lorsqu’on leur dit : voyez les ouvrages des Titiens, des Raphaëls, des Wandik. Ils obéissent sans doute ; mais s’il en est beaucoup qui regardent, il en est fort peu qui ayent l’avantage de voir. Article de M. Watelet.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « grappe »

Picard et champ. crape ; provenç. grapa, crochet ; espagn. grapo, crochet ; ital. grappo, crochet ; bas-lat. grapa, grappa, dans les Addenda de Quicherat ; de l'anc. haut-allem. chrapfo, crochet, allem. mod. Krappen ; comp. le kimry crap. La grappe a été ainsi dite parce qu'elle a quelque chose de crochu, d'accroché.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun 1) (XIIe siècle) De l'ancien français grape, crape « agrafe », de l'ancien bas vieux-francique *krappa « crochet » (→ voir grappin), que l'on retrouve en moyen néerlandais crappe « crochet, agrafe, poignée de porte », néerlandais régional (Hollande) krap « fermoir de livre, manivelle », francique lorrain Kràppe « grappe » et allemand Krapfen « fritot, beignet ». La grappe de raisin a été ainsi dénommée en raison de sa forme.
(Nom commun 2) : Du néerlandais crap (« garance »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « grappe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
grappe grap

Citations contenant le mot « grappe »

  • Les invités, c'est comme les raisins, ça vient et ça part en grappes. De Régis Tremblay / Le voyeur fidèle
  • Une grappe de raisin qui en voit une autre mûrit. De Proverbe byzantin
  • Cueillez la grappe pendant qu’elle pend, on ne fait pas toujours vendange. De Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux / Télémaque travesti
  • Nous ne demandons pas que la grappe écrasée Soit jamais replacée au fronton de la treille. Charles Péguy, La Tapisserie de Notre-Dame, les Quatre Prières dans la cathédrale de Chartres , Gallimard
  • Le poème est une grappe d'images. De Gaston Bachelard
  • Le soleil, avec toutes ces planètes qui gravitent sous sa gouverne, prend encore le temps de mûrir une grappe de raisin, comme s’il n’y avait rien de plus important. De Galilée
  • Pour comprendre le cadre concurrentiel du Downlights en grappe rapport de marché, les profils des principaux acteurs en termes de divers attributs sont présentés. Il se concentre sur l’aperçu des produits, le portefeuille de l’entreprise, l’aperçu financier, les activités de développement récentes sur le marché Downlights en grappe, l’analyse SWOT et l’aperçu stratégique. Les Downlights en grappe acteurs du marché se concentrent sur les innovations produits et étendent leur empreinte géographique en créant de nouvelles usines de fabrication. Bien que les évolutions technologiques aient donné un coup de fouet à l’activité qui suscite de nouvelles ouvertures et accueille de nouveaux acteurs sous forme de start-ups. INFO DU CONTINENT, Downlights en grappe Rapport Market 2020 pour partager les principaux aspects de l'industrie avec des analyses détaillées - INFO DU CONTINENT
  • Marché mondial Munitions en grappe qui permet au consommateur d’évaluer la demande à long terme et d’estimer des implémentations particulières. La croissance croissante qui est vraiment attendue en fonction de l’analyse donne des informations complètes sur le marché mondial Munitions en grappe. Les moteurs et les contraintes se préparent après toute la prise de conscience de la croissance de l’industrie mondiale Munitions en grappe. boursomaniac, Global Munitions en grappe Marché Perspectives axées sur les principales tendances et opportunités jusqu'en 2029 - boursomaniac
  • Le nombre croissant de cas de coronavirus a impacté de nombreuses vies, a fait de nombreuses victimes et a touché la structure économique au niveau mondial. Lustres en grappe a analysé et publié le dernier rapport sur le marché Lustres en grappe mondial. Des modifications du marché ont affecté la plateforme mondiale. Comme le marché Lustres en grappe, de nombreux marchés font également face à des situations similaires. Ainsi, de nombreuses entreprises ont été ruinées du fait de l’augmentation généralisée du nombre de cas à travers le monde.se connecter à la vente dexperts [email protected] or call us on +1-312-376-8303. Instant Interview, marché Lustres en grappe mondial 2020 tenant compte de l’analyse de l’épidémie de COVID-19 par acteurs clefs James R. Moder, Kichler Lighting, DE MAJO Iiluminazione, Wilkinson, Kenroy Home – Instant Interview

Images d'illustration du mot « grappe »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « grappe »

Traductions du mot « grappe »

Langue Traduction
Anglais cluster
Espagnol racimo
Italien grappolo
Allemand cluster
Chinois
Arabe العنقودية
Portugais grupo
Russe кластер
Japonais 集まる
Basque cluster
Corse cluster
Source : Google Translate API

Synonymes de « grappe »

Source : synonymes de grappe sur lebonsynonyme.fr
Partager