Amande : définition de amande


Amande : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

AMANDE, subst. fém.

I.− BOT. Fruit de l'amandier, enfermé dans une coque à écale de couleur verte, de parure oblongue, de saveur douce ou amère (dans les formes sauvages). Eau d'amande amère, émulsion d'amande, essence d'amande, huile d'amande, lait d'amande, sirop d'amande; gâteau aux amandes, pâte d'amande, amandes douces, amandes amères, amandes effilées :
1. ... enfin nous partageâmes une assiette d'amandes amères, dont j'avais entendu vanter la propriété pour modérer les fumées du vin. Ainsi armés au physique et au moral, nous nous rendîmes chez Little, où nous trouvâmes les Jamaïcains, et bientôt après le dîner fut servi. J.-A. Brillat-Savarin, Physiologie du goût,1825, p. 321.
2. Petits diablotins de blanc-manger aux avelines. Pilez bien parfaitement six onces d'amandes d'avelines émondées; délayez-les avec trois verres de crème que vous aurez fait bouillir. Vous passez le tout à la serviette avec pression, pour en extraire autant que possible le lait d'amandes, que vous versez peu à peu dans deux grandes cuillerées de farine de crème de riz que vous délayez sans grumeleaux. Les Grandes heures de la cuisine française, Carême, 1833, p. 151.
3. « Nota. La maison A. Popinot tient également des huiles de la droguerie, comme néroli, huile d'aspic, huile d'amande douce, huile de cacao, huile de café, de ricin et autres. » H. de Balzac, César Birotteau,1837, p. 182.
P. ext. Toute graine contenue dans un noyau; ,,on donne le nom d'amande à la semence de tous les arbres à noyaux renfermée dans une écorce dure`` (Dumas1873) :
4. L'ovaire qui occupe absolument le milieu de la fleur du prunier est rond; il se change en un drupe charnu renfermant un noyau oblong ... dans lequel se trouve une amande. J.-J. Baudrillart, Nouveau manuel forestier,trad. de Burgsdorf, 1808.
5. On soupa convenablement. La chair du cabiai fut déclarée excellente. Les sargasses et les amandes de pin pignon complétèrent ce repas, pendant lequel l'ingénieur parla peu. Il était préoccupé des projets du lendemain. J. Verne, L'Île mystérieuse,1874, p. 83.
II.− P. anal. Tout ce qui dans la nature ou chez l'être humain rappelle la forme ou la couleur de l'amande.
A.− P. anal., gén. avec la forme de l'amande.
1. Emplois techn.
a) AGRIC. Amandes de terre. ,,On appelle ainsi les tubercules du cyperus, plante qui croît dans les endroits humides des pays chauds et tempérés. Ces tubercules sont en forme de petites amandes, brunes extérieurement, et dont la chair intérieure est très blanche. Elles sont très féculentes. On les consomme crues, comme les noisettes ou on les fait cuire comme les châtaignes. On en fait aussi une sorte de farine.`` (Mont. 1967).
b) ARCHIT. Amande mystique. ,,Auréole elliptique enveloppant les représentations de figures divines dans les tableaux des peintres primitifs ou dans les verrières de l'art gothique.`` (J. Adeline, Lexique des termes d'art, 1884).
c) GÉOL. et GÉOMORPHOLOGIE :
6. Il y aussi en Belgique des marbres carbonifères formés de parties noires et blanches et désignés sous le nom de petit granit. Près de Boulogne-sur-Mer, on exploite, de la même époque, une belle variété grise ou rose dite Napoléon. Dans les Pyrénées, les marbres griottes (rouges) et campans (verts), formés d'amandes calcaires entourées de feuillets de schistes, sont très appréciés. M. Boule, Conférences de géologie,1907, p. 98.
7. Les matériaux proprement volcaniques répétés sont : des blocs, (...) des bombes (...) ou lambeaux (...) de lave visqueuse, qui, animés d'un mouvement de rotation, prennent des formes en amande (...) en fuseau (...) dont la surface est parfois fendillée, craquelée (...) en croûte de pain... Baulig1956.
d) MÉDECINE :
8. Cette forme est dite cancer massif ou encore cancer en amande en raison de sa localisation centrale. Roussy ds(F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouveau traité de médecine,fasc. 5, 1920-1924, p. 229).
e) TECHNOLOGIE
En termes de fabrique d'armes. ,,Partie ovale qui occupe le milieu de la garde d'épée.`` (Chesn. 1857).
Terme de joaill. ,,Morceau de cristal taillé en amande.`` (Chesn. 1857)
Techn. paléolithique :
9. J. Boucher de Perthe qualifie l'une des catégories de ses « haches diluviennes » de « haches amandes ». Par la suite, le mot est fréquemment employé pour désigner certains objets bifacés du paléolithique inférieur. G. de Mortillet estime que d'une manière générale : « l'instrument chelléen affecte la forme d'une amande. Il est élargi et arrondi en bas; il se rétrécit généralement à partir du tiers inférieur, en allant vers le sommet qui se termine en pointe ». (...) O. Hauser distingue les amandes parmi les sept classes dans lesquelles il range les objets de la couche supérieure de la Micoque, il en cite des variétés : « amandes à bord continu, amandes à talon et méplat » ... Bréz.Pierre1968.
2. Lang. cour. [Gén. sous la forme en amande, en parlant d'un attribut de la pers. (yeux, ongles, etc.)] :
10. ... c'était dans ce temps-là une belle fille avec de grands yeux noirs fendus en amande, des lèvres rouges, épaisses comme des cerises, des cheveux superbes, une taille de reine avec tous ses accessoires, et qui portait avec elle un entrain d'amour, de joie et de bombance que je ne puis vous dire... F. Soulié, Les Mémoires du diable,t. 2, 1837, p. 130.
11. Mais tout en cousant, elle se piquait les doigts, qu'elle portait ensuite à sa bouche pour les sucer. Charles fut surpris de la blancheur de ses ongles. Ils étaient brillants, fins du bout, plus nettoyés que les ivoires de Dieppe, et taillés en amande. G. Flaubert, Madame Bovary,t. 1, 1857, p. 15.
Arg. Amandes de pain d'épice. ,,Dents noires et rares. Argot des faubouriens. L'expression a été employée par le duc de Gramont-Caderousse qui, le soir de la 1rereprésentation du Cotillon, au Vaudeville, avait cassé trois dents à un quidam.`` (A. Delvau, Dict. de la langue verte, 1867, p. 11).
Rem. Attesté ds France 1907.
B.− P. anal. avec la couleur, emploi adjectivé :
12. ... première vue des côtes de France. Elles sont d'un bleu sourd entre une mer vert amande et un ciel d'un gris de fumée. J. Green, Journal,1943-1946, p. 228.
III.− Au fig.
A.− [Par réf. à la place de l'amande dans le noyau] Ce qui chez l'homme est le meilleur, l'essentiel, caché sous les apparences :
13. Notre chair n'est que notre pulpe; nos os, nos membranes, nos nerfs, ne sont que la charpente du noyau où nous sommes enfermés, comme en un étui. C'est par exfoliations que l'enveloppe corporelle se dissipe; mais l'amande qu'elle contient, l'être invisible qu'elle enserre, demeure indestructible. J. Joubert, Pensées,t. 1, 1824, p. 102.
14. Quelques images me demeurent qui me permettent d'anéantir cette fausse et funeste opulence sous laquelle notre esprit finissait par succomber. Cette foule de notions qui m'avaient intéressé ne sont à bien voir que les efforts, les tâtonnements de mon esprit cherchant l'amande, le fruit, l'essentiel. M. Barrès, Mes cahiers,t. 8, juill. 1910- févr. 1911, pp. 205-206.
B.− Par métaph. [En parlant d'un inanimé concret] :
15. Dans les traîtres filets de l'herbe les routes perdent leur reflet. Ne peux-tu donc prendre les vagues dont les barques sont les amandes dans ta paume chaude et câline ou dans les boucles de ta tête? P. Éluard, Capitale de la douleur,1926, p. 101.
Prononc. − 1. Forme phon. : [amɑ ̃:d]. 2. Homon. : amende, (il) amende.
Étymol. ET HIST. − 1. Fin xiies. bot. alemande « fruit de l'amandier » (G. de Berneville, Vie de St Gilles, éd. Paris et Bos, 1926 ds T.-L.), forme encore attestée fin xives. ds Gdf.; av. 1266 amandie « id. » (Assises de Jérusalem, II, 180 ds Littré), forme isolée; 1268-1271 amande (E. Boileau, Livre des métiers, éd. Depping, 159 ds T.-L. : faire huile de olives, de amandes); 2. 1393 « graine contenue dans un noyau de fruit » (Ménagier, éd. Soc. bibliophiles fr., II, 51, ibid. : l'amande d'un noyau de cerise). Du b. lat. amandula (altération du lat. amygdala « fruit de l'amandier » et « amandier, arbre » dep. Colum., TLL s.v., forme class. à laquelle remontent le prov. amella et le cat. amenla), attesté ds Götz, CGL t. 3, 1892, 578, 1. 2 et au vies. par Plinius Valerianus et Oribase ds TLL s.v., 2029, 43, 44. Au même type remontent aussi les formes ital. du nord : Abbruzzes manele, malle, Lombardie armandola, Imola amandel, ital. mandola (REW3, s.v. amygdala), de même que a. lyonn. amandole, amandre, a. dauph. (a) mandole (FEW, ibid.), d'où on peut conclure que le mot est parvenu d'Italie du nord en France du nord par cette dernière région intermédiaire spéc. par le marché lyonn., voir Aebischer, Les formes vulg. du lat. amygdala > amande et leur répartition dans les lang. rom. ds Estudios a Menendez Pidal, 1-17. Enfin, les formes du sud de l'Italie (sicilien, napolitain), le logoudurien et l'a. prov. amendola, le prov. amenlo remontent au type amyndăla, attesté ds Not. Tir., 105, 27 ds TLL s.v., 2029, 72 (REW3).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 265. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 274, b) 611; xxes. : a) 268, b) 404.
BBG. − Ac. Gastr. 1962. − Aebischer (P.). Les Formes vulgaires du lat. amygdala « amande » et leur répartition dans les langues romanes. In : [Mélanges Menendez Pidal (R.)]. Madrid, 1950, t. 1, pp. 1-17. − Alex. 1768. − Bach.-Dez. 1882. − Baulig 1956. − Bél. 1957. − Bible 1912. − Boiss.8. − Bouillet 1859. − Bréz. Pierre 1968. − Canada 1930. − Chesn. 1857. − Comm. t. 1 1837. − Daire 1759. − Dumas 1965 [1873]. − Duval 1959. − Fér. 1768. − France 1907. − Grand. 1962. − Knauer (K.). Studien zur Geschichte der Farbenbestimmung im Französischen von den Anfängen bis gegen Ende des 18. Jahrhunderts. Archivum romanicum. 1933, t. 17, § 27, 33. − Lar. comm. 1930. − Lar. mén. 1926. − Lasnet 1970. − Littré-Robin 1865. − Mont. 1967. − Mots rares 1965. − Nysten 1814-20. − Prév. 1755. − Privat-Foc. 1870. − Sommer Suppl. 1882.

Amande : définition du Wiktionnaire

Nom commun

amande \a.mɑ̃d\ féminin

  1. Fruit de l’amandier enfermé dans une coque de goût plus ou moins amer, de forme oblongue, recouverte d’une écale verte.
    • Comme la noix, le fruit de l’amandier est une drupe dont on ne mange pas la partie charnue mais la graine du noyau. L’amande est oblongue, un peu aplatie, enflée à la base, pointue au sommet et longue de 3 à 4 centimètres. — (Rondeau Anne-Sophie, L'amandier, 96 p., page 28, 1997, Actes Sud, Le nom de l'arbre)
    • La coque d’une amande.
    • Un gâteau d’amandes.
    • Biscuit d’amandes amères.
    • L’ amande est composée principalement d’eau, d’huile dans des proportions importantes, variables selon les variétés (37 à 60 %), de beaucoup de protéines (15 à 35 %) et de sucres (7 à 20 %). — (Rondeau Anne-Sophie, L'amandier, 96 p., page 30, 1997, Actes Sud, Le nom de l'arbre)
  2. Noyau de certains fruits comme les drupes.
    • L’amande de l’abricot.
  3. Toute graine contenue dans un noyau.
    • La noix verte du cocotier donne une eau rafraîchissante, […] de l’amande râpée on extrait par compression un lait crémeux qui entre dans la préparation des aliments. — (Alain Gerbault, À la poursuite du Soleil; t.1, de New-York à Tahiti, 1929)
    • Les amandes d’abricots sont amères, sauf dans certains pays.
  4. (Par analogie) Tout ce qui rappelle le fruit de l’amandier par nature ou par sa forme ou par sa couleur.
    • Des yeux en amande.
    1. Partie ovale qui occupe le milieu de la garde d’épée.
  5. Coquillage bivalve comestible, du genre Glycymeris.
    • Les autres coquillages sont des comestibles de bonne qualité : huître, picholine ou pétoncle, telline, coque, amande, vernissée, murex… — (Martial Monteil, ‎Pierre Abauzit, Fouilles de la Z.A.C. des Halles à Nîmes (Gard), 1993, page 265)
    • Les amandes possèdent une coquille équilatérale et quasi-ronde. — (site www.poisson-livreur.fr)
    • Laisser quelques heures les amandes et les coques dans de l'eau salée, et changer l'eau plusieurs fois, pour retirer le sable. — (site cuisine.notrefamille.com)

Adjectif

amande \a.mɑ̃d\ masculin et féminin identiques

  1. D’un vert doux tirant légèrement sur le jaune. #82C46C
    • Vert amande.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Amande : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMANDE. n. f.
Fruit de l'amandier, d'une saveur douce ou amère, d'une forme oblongue, et enfermé dans une coque recouverte d'une écale verte. Amande douce. Amande amère. La coque d'une amande. Huile d'amande douce ou d'amandes douces. Du lait d'amande. Pâte d'amandes. Un gâteau d'amandes. Biscuit d'amandes amères. Amandes lissées, Dragées faites d'amandes couvertes de sucre. Amandes à la praline, amandes pralinées, ou Pralines, Amandes cuites dans du sucre brûlant. Par analogie, Des yeux en amande, En forme d'amande. Il se dit aussi de Toute graine contenue dans un noyau. Casser un noyau de pêche pour en avoir l'amande. Les amandes d'abricots sont amères.

Amande : définition du Littré (1872-1877)

AMANDE (a-man-d') s. f.
  • 1Fruit de l'amandier.

    Amandes à la praline, amandes pralinées, ou simplement pralines, amandes cuites dans du sucre brûlant.

    Amandes lissées, dragées faites d'amandes couvertes de sucre.

    Huile d'amande douce ou d'amandes douces.

    En amande, en forme d'amande. Les Arabes ont les yeux grands et coupés en amande, Chateaubriand, Itin. II, 192.

  • 2Toute graine contenue dans un noyau. L'amande du noyau de l'abricot.

    En termes de botanique, ce qui est contenu dans l'épisperme.

  • 3Dans la fabrication des armes, partie ovale et occupant le milieu de la branche ou garde de l'épée.

REMARQUE

Amandre, prononciation de quelques personnes, est un provincialisme qu'il faut éviter.

HISTORIQUE

XIIIe s. Amandie, Ass. de Jérus. II, 180. Quiconques est huiliers à Paris, il puet faire huile de olives, de amandes, de nois, de chenevis et de pavoz, Liv. des Mét. 159.

XVIe s. Ces glandules sont de grandeur et figure d'une amende, et pour ceste cause sont dites amydales, Paré, VI, 6. Huile d'amendes douces, Paré, VI, 8. Huile d'amendes tant douces qu'ameres, Paré, XXV, 24.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Amande : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

AMANDE, s. f. semence renfermée dans une écorce dure & ligneuse. Le composé de ces deux parties est appellé noyau. Voyez Noyau (I)

Les amandes sont douces ou ameres. Les amandes douces passent pour être nourrissantes, mais elles sont de difficile digestion, lorqu’on en mange trop. On en fait avec le sucre différentes sortes de préparations, comme des massepains, des macarons : on en tire l’orgeat, & une huile fort en usage en Medecine. Elle est excellente dans les maladies des poumons, la toux, les aigreurs d’estomac, l’asthme & la pleurésie. Sa qualité adoucissante & émolliente la rendent d’un usage admirable dans la pierre de la vessie, dans la gravelle, dans toutes les maladies des reins, & de la vessie. Elle corrige les sels acres & irritans qui se trouvent dans l’estomac & les intestins ; elle est bonne pour la colique & la constipation. On en donne aux femmes enceintes quelque tems avant qu’elles accouchent. Elle abbat les tranchées des enfans qu’elle purge, si on la mêle avec quelque sirop convenable.

L’amande douce contient beaucoup d’huile, peu de sel & de phlegme.

L’amande amere contient beaucoup d’huile, plus de sel que l’amande douce, peu de phlegme ; c’est pourquoi l’huile d’amandes ameres se conserve plus long-tems, sans se rancir, que l’huile d’amandes douces. On employe les amandes ameres extérieurement, pour nettoyer & embellir la peau ; l’huile qu’on en tire est bonne pour la surdité, elle entre souvent dans les linimens anodyns. L’huile d’amandes ameres employée extérieurement est bonne pour les duretés des nerfs, pour effacer les taches de la peau, & pour dissiper la dureté du ventre des enfans. Selon quelques-uns, l’esprit de vin tartarisé empêche les huiles d’amandes douces & d’amandes ameres de devenir rances.

Les amandes douces procurent le sommeil & augmentent la secrétion de la semence ; les unes & les autres conviennent en tout tems, à tout âge & à toutes sortes de tempéramens, pourvû qu’on en use modérément.

On exprime des amandes douces pilées & délayées dans l’eau, un lait que l’on fait boire aux gens maigres ou hectiques, aux pleurétiques, & qui leur fait un bien évident, parce que ce lait contient beaucoup de parties huileuses balsamiques, propres à nourrir & rétablir les parties solides, à modérer le mouvement impétueux des humeurs & à adoucir leur acreté.

La différence du goût entre les amandes douces & les ameres, vient de ce que dans les douces il se trouve moins de sel, & que ce sel est parfaitement lié & retenu par des parties rameuses, de sorte qu’il ne peut faire qu’une impression très-légere sur la langue. Les ameres au contraire contiennent plus de sel acre, qui n’étant qu’à demi embarrassé par des parties huileuses, excite une sensation plus forte & plus desagreable.

L’huile d’amandes douces tirée sans feu est la meilleure ; elle soulage dans les douleurs, les spasmes & les convulsions. (N)

* Pour faire l’huile d’amandes douces, choisissez-les ; jettez-les dans l’eau chaude ; ôtez-en la peau ; essuyez avec un linge. Pilez dans un mortier ; mettez la pâte dans un sac de canevas, & le sac sous une presse, & vous aurez de l’huile sans feu.

Vous aurez de la même maniere l’huile d’amandes ameres ; vous observerez seulement de mettre la pâte chaude dans le sachet de canevas.

Vous confirez les amandes vertes, comme les abricots. Voyez Abricot. C’est encore la même méthode qu’il faut suivre pour les mettre en compote.

Si vous prenez pour deux livres d’amandes, une livre ou cinq quarterons de sucre ; que vous le fassiez cuire à la plume ; que vous y jettiez vos amandes ; que vous remuiez bien, pour les empêcher de prendre au fond ; que vous continuiez jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sucre ; que vous les mettiez ensuite sur un petit feu ; que vous les y teniez jusqu’à ce qu’elles petent ; que vous les remettiez dans la poësle, & les y teniez couvertes jusqu’à ce qu’elles soient essuyées ; vous aurez des amandes à la praline grises.

Si quand vos amandes ont pris sucre, vous les laissez égouter dans un poëslon, & qu’à cette égouture vous ajoûtiez un peu d’eau, de cochenille, d’alun & de crême de tartre ; que vous fassiez bien cuire le tout, & que vous y jettiez vos amandes, vous les aurez pralines rouges.

Si vous vous contentez de les faire cuire dans du sucre préparé & cassé, vous les aurez blanches.

Prenez du sucre en poudre, du blanc d’œuf, de la fleur d’orange, faites-en une glace ; roulez-y vos amandes pelées ; faites-leur prendre cette glace ; dressez-les sur un papier ; mettez-les sur ce papier sécher à petit feu dans un four, & vous aurez des amandes glacées.

Si après avoir échaudé & pelé vos amandes, vous les jettez dans du blanc d’œuf, & de-là dans du sucre en poudre ; si vous les glacez ensuite, recommençant de les remettre dans le blanc d’œuf, de-là dans le sucre en poudre, & de les glacer jusqu’à ce qu’elles soient assez grosses ; vous aurez des amandes soufflées.

Amande (Commerce.) fruit très-dur & extrêmement amer qui sert de basse monnoie aux indes orientales, principalement où les cauris des Maldives n’ont point cours. Voyez Cauris.

Ces amandes croissent & sont très-communes dans la Caramanie deserte ; on les envoie premierement à Ormus, île du golfe Persique, & d’Ormus elles passent dans une grande partie des Indes. La valeur de ces amandes va assez communément jusqu’à quarante-cinq à cinquante pour un pacha, petite monnoie de cuivre d’une valeur variable, de six à sept deniers de France.

Amande, en terme de fourbisseur, est cette partie de la branche d’une garde d’épée qui en occupe le milieu, de figure un peu ovale comme la poignée, & enrichie de divers ornemens. Voyez la fig. 9. Pl. du Damasquineur, qui représente une garde d’épée : on donne le nom d’amande à l’endroit n de la branche qui est en ventre ou renflement oval.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « amande »

Étymologie de amande - Littré

Génev. amandre ; bourguign. aimandre ; provenç. amandola, amella, amenta ; ital. mandorla, mandola ; espagn. almendra ; portug. amendoa ; catal. ametlla ; de amygdala, de ἀμυγδάλη, amande.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de amande - Wiktionnaire

Du latin amygdala, lui-même importé du grec ancien ἀμυγδάλη, amygdálê (« amande »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « amande »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amande amɑ̃d play_arrow

Citations contenant le mot « amande »

  • VRAI Des recherches révèlent que la consommation d’amandes comme en-cas pourrait réduire le risque de maladies cardiovasculaires d’environ 30 %. Une étude1 américaine montre aussi que la consommation d’amandes en lieu et place de l’en-cas habituel permet un abaissement du taux de « mauvais cholestérol » (LDL). Actualités Santé, Entre mythe et réalité, notre VRAIX-FAUX sur les amandes...
  • Dans son exploitation familiale de la plaine de Borgo, à quelques encablures du lycée agricole, il est l'une des dernières pousses de la filière des amandes de Corse. Corse Matin, Le paradoxe de l'amande corse | Corse Matin
  • Toutes ces études ont permis de mettre en avant les bienfaits des amandes sur notre orgasnisme. Et le petit fruit sec est vraiment efficace dans de nombreux domaines. De la gestion du poids,  à la santé cardiaque, en passant par la satiété et même la beauté, l’amande est un véritable atout santé! Le Docteur Laurence Plumey, Médecin nutritionniste à l’Hôpital Necker et à l’Hôpital Antoine, nous en dit d’avantage… Actualités Santé, UNE POIGNÉE D’AMANDES PAR JOUR AMÉLIORE VOTRE SANTÉ !
  • Vous avez envie de reproduire la recette de la galette des rois à l'amande de Cyril Lignac ? Voici toutes les étapes et la liste des ingrédients indispensables pour réaliser cette recette. Femme Actuelle, "Tous en cuisine" : la recette de la galette des rois à l'amande de Cyril Lignac : Femme Actuelle Le MAG
  • Consommer des amandes françaises est la meilleure solution pour l’environnement car les lois françaises empêchent l’utilisation des pesticides comme le glyphosate, la proximité de production réduit les émissions de CO² et fait vivre l’agriculture française en plus d'offrir une meilleure prestation gustative ! La production n’est pas suffisante pour satisfaire tout les français mais nous ne devrions pas la laisser s’éteindre. SUN, Agri Cultio - Les amandes | SUN
  • Dans un cul-de-poule, mélangez le sucre glace, la poudre d’amandes et la poudre à crème. Dans la cuve d’un batteur muni d’une feuille, mettez le beurre en pommade. Incorporez le premier mélange, puis ajoutez l’oeuf petit à petit.Finissez en versant le lait d’amande. Réservez au frais.  , Comment faire la galette des rois à la crème d'amande de Cyril Lignac ? - Elle à Table
  • 50 gr de poudre d’amandes La Voix du Nord, La recette des Sublimeurs: clémentines rôties au miel, crumble cacao à la fleur de sel, amande grillée et écume de lait d’amande
  • Janvier est là, et il ramène avec lui la fête la plus gourmande du mois : l’Epiphanie. Une joyeuseté du calendrier fêtée le 6 janvier, pendant laquelle les calories ne comptent pas. Ou alors si, en négatif (l’important c’est d’y croire) ! Et qui dit galette des rois, dit frangipane… mais aussi crème d’amande… Sans y perdre son latin – ce serait dommage – voici les différences à retenir entre ces deux crèmes pour ne plus jamais se tromper. , Quelle est la différence entre frangipane et crème d’amande dans la galette des rois ? - Elle à Table
  • La fortune envoie des amandes aux gens qui n’ont plus de dents. De Proverbe espagnol
  • Les baisers sont comme des amandes. De Proverbe maltais
  • Chocolat : le mélange de l’amande du cacao grillée avec le sucre et la cannelle ; car avec du cacao tout seul, on ne fait que de la pâte de cacao et non du chocolat. De Anthelme Brillat-Savarin / Physiologie du goût
  • Qui se casse les dents sur le noyau mange rarement l'amande. De Georg Christoph Lichtenberg / Aphorismes
  • Il faut casser le noyau pour avoir l'amande. De Plaute / Curculio

Traductions du mot « amande »

Langue Traduction
Corse amandula
Basque almendra
Japonais アーモンド
Russe миндаль
Portugais amêndoa
Arabe اللوز
Chinois 杏仁
Allemand mandel
Italien mandorla
Espagnol almendra
Anglais almond
Source : Google Translate API

Synonymes de « amande »

Source : synonymes de amande sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires