Natif : définition de natif


Natif : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

NATIF, -IVE, adj.

A. − [En parlant d'une pers.]
1. Natif (de) + compl. de lieu.Qui est originaire de tel endroit (lieu de résidence de la famille pendant un certain temps). Moi, Eudore, fils de Lasthénès, natif de Mégalopolis en Arcadie, et chrétien, salut! (Chateaubr.,Martyrs,t.3, 1810, p.19).He'lem-Bey, c'est un fakir célèbre, natif de Rueil et prénommé Victor (Queneau,Pierrot,1942, p.37).
a) Loc. pléonastique, pop., vieilli ou p. plaisant. (Être) né natif (de). Ce matelot, que vous avez pris pour un Danois, [nous dit le Concierge de la prison] est né natif de Dunkerque (Vidocq,Mém.,t.2, 1828-29, p.187).L'avoué nous donne des renseignements sur le pays, dont il est né natif, comme on dit chez nous (Sand,Prom. autour vill.,1860, p.112).
b) Emploi subst. Synon. indigène, naturel.Je trouve un extrême intérêt dans mes entretiens journaliers avec les natifs [de Perse] et je suis loin d'en avoir aussi mauvaise opinion qu'on se plaît à le faire en Europe (Gobineau,Corresp.[avec Tocqueville], 1855, p.241).Il est inutile de rien espérer des autorités locales. Tous les natifs s'entendent contre nous (About,Roi mont.,1857, p.185):
1. Mes collègues m'avaient bien indiqué des adresses de natifs qui se feraient un plaisir de me montrer leur ville; mais il s'agissait exclusivement de docteurs, de professeurs, d'écrivains et je me méfiais. Beauvoir,Mandarins,1954, p.302.
2. LING. Locuteur* natif.
B. − [En parlant d'une manière d'être, d'une faculté, d'un sentiment] Que l'on possède en naissant. Synon. inné.Qualités natives; cruauté, générosité native. Vous êtes bonne, d'une bonté native, involontaire et que la froide réflexion ne peut pas vous ôter (Sand,Lélia,1833, p.19).Il se sentait spontanément à l'aise avec ces mystiques généreux, dont la révolte avait la même origine que la sienne: une native sensibilité à l'injustice (Martin du G.,Thib.,Été 14, 1936, p.33):
2. Cette distinction native du style, ces nuances délicates et fines font plaisir à étudier. On reconnaît la différence du français appris et du français de prime source. Ce dernier est bien plus aisé; le premier manque souvent de naturel. Amiel,Journal,1866, p.74.
C. − MINÉR. [En parlant d'un corps simple, notamment un métal] Qui se trouve dans le sol à l'état pur. Argent natif. Dans la région des Chilkat, au nord, on trouvait des pépites de cuivre pur. Ce cuivre natif était martelé et transformé en objets variés (Page,Dern. peuples primit.,1941, p.110).Le minerai contenant l'or à l'état natif est broyé, soit dans des batteries de pilons, soit dans de longs tubes (Guillet,Techn. métall.,1944, p.95).
Prononc. et Orth.: [natif], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. 1ertiers xiies. «originaire (d'un lieu)» [fr.-prov.] natiz nomin. masc. sing. (Albéric de Pisancon, Alexandre, 18, in Elliott Monographs, 38, p.38); 1409 (Enq., A. Sarthe, E 3, 26 ds Gdf. Compl.: Il est natif de la dite paroisse) [J. Froissart, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, t.11, p.79: ou bon pays de Haynnau dont je suis natif; mais cf. éd. L. Mirot, III, 18, t.12, p.70: en la ville de Valenciennes, dont je suy de nation]; 2. 1762 «que l'on apporte en naissant» sérénité native (J.-J. Rousseau, Émile, II ds OEuvres, éd. B. Gagnebin et M. Raymond, t.4, p.420: Ses yeux ... ont au moins toute leur sérénité native; en note: Natia. J'employe ce mot dans une acception italienne faute de lui trouver un sinonime en françois. Si j'ai tort, peu importe, pourvu qu'on m'entende); 3. 1762 or, argent natif (Ac.). B. Subst. 1. 1560 natif de «personne née dans un pays déterminé» (Bonivard, Ancienne et nouvelle police de Genève, 20 d'apr. FEW t.7, p.45a); 2. spéc. 1829 «personne originaire d'un pays peu civilisé» (V. Jacquemont, Lettre à P. F. Jacquemont, 5 nov. in Corresp., t.1, p.110 ds Rey-Gagnon, Anglic.). Empr. au lat. nativus, v. naïf. A 2 est l'adaptation de l'adj. ital. natio, natia «inné, naturel» xiiies. ds DEI, issu du lat. B 2 est empr. au subst. angl. native qui, signifiant ca 1450 «celui qui est né dans la servitude», a désigné au début du xviiies. «celui qui n'est pas Européen, qui appartient à une race peu civilisée». Fréq. abs. littér.: 459. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 717, b) 785; xxes.: a) 636, b) 536.
DÉR.
Nativement, adv.De naissance, de nature, par l'effet de dispositions innées. Beauté contestable, créature ordinaire, dotée nativement de tous les mauvais instincts, et cependant séductrice par certains côtés (Murger,Scènes vie boh.,1851, p.273).J'ai la déplorable originalité de préférer à tout (en art de couleur et de ligne) l'ornement comme les Égyptiens, les Gothiques, les Persans l'on conçu nativement (Valéry,Corresp.[avec Gide], 1891, p.94). [nativmɑ ̃]. 1reattest. 1554 «de par sa nature» (Le Caron, 9b, d'apr. H. Vaganay ds R. Ét. rab. t.2, 1904, p.264), ex. isolé jusqu'à 1829 (Balzac, Chouans, p.91); de natif, suff. ment2*. Fréq. abs. littér.: 22.
BBG.Gohin 1903, p.326.

Natif : définition du Wiktionnaire

Adjectif

natif \na.tif\

  1. Qualifie des personnes, en parlant de la ville, du lieu où elles ont pris naissance, et suppose ordinairement l’établissement fixe des parents, l’éducation, etc. ; à la différence de qui peut supposer seulement la naissance accidentelle.
    • Mais trop d'Auvergne, c'est comme trop de potée de la même origine ou trop de patranque qu'on appelle aussi aligot, c'est de l’étouffe-chrétien pour ceux qui ne sont pas nés natifs du Cantal et des départements limitrophes. — (Pierre-Jean Remy, Chambre noire à Pékin, éd. Albin Michel, 2013, chap. 10)
    • Il est natif de Paris, de Lyon. - Elle est native de Rouen.
  2. (Minéralogie) Se dit du métal qui se trouve dans la terre sous la forme métallique, sans être minéralisé par sa combinaison avec d’autres substances.
    • Sur le bord de ces rivières qui se versent dans ce lac, on trouve en quantité du cuivre natif épars çà et là sur le rivage. — (Aventures de Carver chez les sauvages de l'Amérique septentrionale, Tours, chez Alfred Mame & Cie, 1845,p. 107)
    • L'argent natif est présent sous forme microscopique dans certains cuivres gris et dans certaines galènes : il semble bien y être hypogène. — (Pierre Bariand, ‎Fabien Cesbron & ‎Jacques Geffroy, Les minéraux, leurs gisements, leurs associations, Minéraux et fossiles, 1977, vol.3, page 413)
  3. (Par analogie) À l’état originel.
    • Les fibres étant dans leur état naturel ont conservé toute leur souplesse et leurs qualités natives, […]. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • L’extrait stomacal est capable d’hydrolyser la lactoglobuline dénaturée, mais non la forme native. — (Pierre Jouan, Lactoprotéines et lactopeptides: propriétés biologiques, page33, 2002)
  4. (Figuré) (Au sens moral) Qui est naturel.
    • Il n’existe au Pérou aucune institution pour l’éducation de l’un ou de l’autre sexe ; l’intelligence ne s’y développe que par les forces natives. — (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • Il n’a pas encore perdu sa candeur native.

Nom commun

natif \na.tif\ masculin (pour une femme on dit : native)

  1. Les habitants, les originaires, d'un lieu.
    • Les natifs d’un pays, les naturels, les habitants originaires d’un pays.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Natif : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NATIF, IVE. adj.
Il se dit des Personnes, en parlant de la Ville, du lieu où elles ont pris naissance, et suppose ordinairement l'établissement fixe des parents, l'éducation, etc.; à la différence de Né, qui peut supposer seulement la naissance accidentelle. Il est natif de Paris, de Lyon. Elle est native de Rouen. Substantivement, Les natifs d'un pays, Les naturels, les habitants originaires d'un pays. En termes de Minéralogie, il se dit d'un Métal qui se trouve dans la terre sous la forme métallique, sans être minéralisé par sa combinaison avec d'autres substances. Or, argent, cuivre natif. Il s'emploie quelquefois figurément et au sens moral, et il signifie Qui est naturel. Il n'a pas encore perdu sa candeur native.

Natif : définition du Littré (1872-1877)

NATIF (na-tif, ti-v') adj.
  • 1Qui naît, qui reçoit la naissance, par rapport au lieu où cette naissance est reçue. Natif de Paris.

    S. m. Nom donné aux habitants originaires d'un pays. La bile du natif de Saint-Malo en fut encore plus exaltée…, Voltaire, Facéties, Diatr. doct. Akakia. La bourgeoisie de Genève représente exactement le patriciat vénitien ; nos natifs et habitants représentent les citadins et le peuple de Venise ; nos paysans représentent les sujets de Terre-ferme, Rousseau, Contr IV, 3.

  • 2Se dit des métaux qu'on trouve dans le sein de la terre à l'état de pureté, ou à peu près. Or natif. Fer natif.
  • 3Apporté en naissant. Qualité native. Ses yeux, que le feu du sentiment n'anime point encore, ont au moins toute leur sérénité native, Rousseau, Ém. II.

    État natif de l'homme, l'homme à l'état sauvage.

    Originel. Tout ouvrage étranger perd infiniment de sa couleur native dans une traduction française, avec quelque précision et quelque énergie qu'on en puisse rendre les idées, les images et les sentiments, Mercier, dans LAVEAUX.

  • 4 Fig. Qui appartient d'origine à un objet. Sirius luit à nos yeux par sa lumière native ; il ne tient rien du soleil, et, s'il se manifeste à nous, c'est par sa propre puissance, Bailly, Hist. astron. mod. t. II, p. 684.
  • 5 Populairement. Né natif, synonyme de natif.

    Né natif est une locution pléonastique, qui est restée, comme du temps de Bouhours, commune et basse, excepté dans la poésie badine, où elle s'emploie quelquefois. Je suis né natif de Ferrare, Beaumarchais, Tarare.

SYNONYME

NATIF, NÉ. Natif suppose le domicile fixe des parents, au lieu que né suppose seulement la naissance. Celui qui naît dans un endroit par accident, est né dans cet endroit ; celui qui y naît parce que son père et sa mère y ont leur séjour, en est natif, LAVEAUX.

HISTORIQUE

XIe s. Les naïfs [serfs natifs] qui departent de lur terre, Lois de Guill. 33.

XIIIe s. [Énée] fuitis du biau païs De Troie, dont il fu naïs, la Rose, 13384.

XVe s. En la ville de Valenciennes dont je suis natif, Froissart, II, III, 12. Regrettant la doulceur nayve du naturel pays, qui tousjours demeure emprainte ou courage, Chartier, Espér. ou consolation des trois vertus. Il fut natif en tant mauvaise constellation, que toute chevalerie deffaudra en son temps, Perceforest, t. IV, f° 66.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Natif : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

NATIF, adj. (Gram.) terme relatif au lieu où l’on a pris naissance. Il se dit de la personne : je suis natif de Langres, petite ville du Bassigny, dévastée en cette année (1760) par une maladie épidémique, qui dure depuis quatre mois, & qui m’a emporté trente parens. On distingue natif de , en ce que natif suppose domicile fixe des parens, au lieu que suppose seulement naissance. Celui qui naît dans un endroit par accident, est dans cet endroit ; celui qui y naît, parce que son pere & sa mere y ont leur séjour, en est natif. J. C. est natif de Nazareth, & à Bethléem.

Natif, (Hist. nat. Minéral.) dans l’histoire naturelle du regne minéral, on appelle natif un métal ou un demi-métal qui se trouve dans le sein de la terre sous la forme qui lui est propre, sans être minéralisé, c’est-à-dire, sans être combiné ni avec du soufre, ni avec de l’arsenic, du moins en assez grande quantité pour qu’on puisse le méconnoître. L’or se trouve toujours natif ; on rencontre aussi de l’argent, du cuivre, du fer, du mercure, du régule d’antimoine, du bismuth, de l’arsenic, natifs ; quant au plomb & à l’étain, on ne les a point encore trouvés natifs. On voit que natif est dans ce sens un synonyme de vierge, on dit de l’argent vierge ou de l’argent natif, &c. (—)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « natif »

Étymologie de natif - Littré

Provenç. natiu, nadiu ; esp. et ital. nativo : du lat. nativus, de natus, né. Naïf est la forme ancienne de natif.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de natif - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin nativus (« né, inné, naturel »). Voir aussi naïf.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « natif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
natif natif play_arrow

Citations contenant le mot « natif »

  • Bien connu à Chartres, le natif de Tizi Ouzou en Algérie cherchait depuis quelque temps un projet d’encadrement dans un club structuré et huppé. Il va être servi puisque l’Hatta Club est une structure de première division aux Émirats Arabes Unis. Par le passé, il avait entraîné les U16 régionaux et les U17 et U18 R1 à Chartres. En début d’année il avait été en contact approché avec un club de D1 Algérienne. Actufoot, Hichem Boumbar signe dans le staff d'un club reconnu aux Émirats !
  • Quel spectacle ! N'en déplaise à une certaine artiste parisienne, il est possible de monter sur scène par tous les temps, et Cali l'a bien démontré jeudi soir. Le natif de Vernet-les-bains a bravé le vent et la pluie pour proposer un concert exceptionnel à un public conquis.  lindependant.fr, Festival Jazz à l'Hospitalet : Cali plus fort que les éléments à Narbonne - lindependant.fr
  • Un autre élément concerne le support des applications Win32, à savoir les logiciels que la plupart des utilisateurs disposent sur Windows. Windows 10X devrait supporter les web apps et les applications Universal Windows Platform (UWP) venant du Microsoft Store, mais pas les applications Win32. Microsoft pourrait proposer un système de virtualisation dans le cloud pour faire tourner les applications Win32 dans un premier temps, avant de proposer un support natif plus tard (peut-être en 2022). KultureGeek.fr, Windows 10X : pas avant le printemps 2021 et pas de support natif pour les apps Win32 | KultureGeek

Images d'illustration du mot « natif »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « natif »

Langue Traduction
Corse nativu
Basque ama-
Japonais ネイティブ
Russe родной
Portugais nativo
Arabe محلي
Chinois 本机
Allemand einheimisch
Italien nativo
Espagnol nativo
Anglais native
Source : Google Translate API

Synonymes de « natif »

Source : synonymes de natif sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « natif »



mots du mois

Mots similaires