Mental : définition de mental


Mental : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MENTAL, -ALE, -AUX, adj.

A. − Qui appartient au mécanisme de l'esprit; qui fait appel aux facultés intellectuelles. Calcul, effort, niveau, test, travail mental; activité, construction, organisation, structure, synthèse mentale; facultés, fonctions mentales. Mais les modernes ayant souvent abusé d'un tel axiome pour représenter notre intelligence comme purement passive, le grand Leibnitz fut obligé d'y joindre une restriction essentielle, destinée à formuler la spontanéité de nos dispositions mentales (Comte,Catéch. posit., 1852, p.79):
1. Concevez-vous quelles précieuses révélations nous obtenons en appliquant une pareille méthode à toutes les opérations mentales, à toutes les sensations? Nous parcourons les écoles, les casernes, les usines, les hôpitaux, et sur des centaines, des milliers de sujets, nous répétons des expériences qui consistent à émouvoir l'esprit en exerçant sur le corps un contrôle d'une incroyable minutie. Curel,Nouv. Idole, 1899, II, 3, p. 201.
PSYCHOL. Âge mental. Degré de développement intellectuel attribué à un individu, généralement à un enfant, en fonction des résultats de tests auxquels il est soumis:
2. À partir de l'emploi de l'unité appelée par Binet «âge mental», Stern a développé la notion de quotient intellectuel ou Q I, rapport de l'âge mental à l'âge chronologique. Delay,Ét. psychol. méd., 1953, p. 112.
Par dérision. Vous avez 10 ans d'âge mental! Vous avez un comportement d'enfant.
Restriction mentale. En casuistique, subterfuge qui permet de tromper sans mentir en ne dévoilant pas expressément sa pensée:
3. Nous ne ferons rien de semblable, persuadé qu'Arnauld se raconte ici, à son «cher Jésus», tel qu'il se voit. Je ne dis pas qu'il ait renoncé pour la circonstance à ses finesses de dialecticien. La phrase est adroite et flaire souvent la restriction mentale. Il a pris ses précautions même avec le grand juge. Bremond,Hist. sent. relig., t. 4, 1920, p. 290.
Emploi subst. masc. sing. avec valeur de neutre Ensemble des facultés psychiques. Rien ne nous permet de comprendre les relations de la conscience et des processus nerveux, du mental et du cérébral (Carrel,L'Homme, 1935, p. 111).
B. − Qui a rapport à l'esprit en ce qui concerne sa santé et éventuellement son aspect pathologique. Aliénation, arriération, confusion, cruauté, débilité, déchéance, désordre, hygiène, maladie, pathologie, trouble mental(e). − Voici ce qu'il concluait. − Cette confidence que vous venez me faire, absolument spontanément, je la considère, Bardamu, comme l'indice très encourageant d'une amélioration notable de votre état mental (Céline,Voyage, 1932, p. 115):
4. ... l'incohérence, l'ataxie mentale des hommes qui nous gouvernent, paraissent être arrivées au point où elles ne peuvent plus croître. La folie qui s'est emparée de tous ces gens consiste à croire qu'ils sont juges de Dreyfus. Clemenceau,Vers réparation, 1899, p. 184.
[En parlant d'une pers.] Malade mental. Nul, nous l'avons vu, n'a le triomple plus facile que le débile mental, vu le peu de forces qu'il dépense (Mounier,Traité caract., 1946, p. 450).
Emploi subst., p. ell. de malade. Personne atteinte d'une maladie mentale. Une assistante sociale raconte son expérience: «Je reçois surtout ceux que j'appelle les petits «mentaux», ceux qui ne sont pas assez malades pour être placés dans un hôpital psychiatrique» (Le Nouvel Observateur, 14 févr. 1977ds Gilb. Mots contemp. 1980).
Prononc. et Orth.: [mɑ ̃tal], plur. masc. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1374 fém. mentele «qui se fait dans l'esprit» (J. Goulain, Trad. du Ration. de G. Durant, B.N. 437, fo35a ds Gdf. Compl.); 1457 fém. mentalle (Crainte amour. et beatit., Ars 2123, fo29 ro, ibid.); 1893 subst. (Blondel, Action, p.157). Empr. au b. lat. mentalis «de l'intellect, de l'âme» (blâmé par St Augustin) dér. de mens «principe pensant, activité de la pensée, esprit, intelligence» sur le modèle de spiritus/spiritalis, corpus/corporalis. Fréq. abs. littér.: 1260. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 259, b) 658; xxes.: a) 1130, b)4105.
DÉR. 1.
Mentalisation, subst. fém.Prise de conscience d'un phénomène; représentation intellectuelle de ce phénomène. J'aime aussi imaginer les modes et conditions d'une mentalisation du territoire universitaire, et par quelles rues passerait la frontière (Larbaud,Journal, 1934, p. 291). [mɑ ̃talizasjɔ ̃]. 1resattest. 1842 (Richard: Mentalisation; action de mentaliser, de rendre mental, état mentalisé), 1934 (Larbaud, loc. cit.); dér. à l'aide du suff. -(a)tion* de mentaliser (1842, supra), lui-même dér. de mental, à l'aide du suff. -iser*; d'apr. Lal. le mot a été empl. par le psychologue Ed. Claparède dans son enseignement au début du xxes. et imprimé pour la 1refois ds Feelings and Emotions en 1928.
2.
Mentalisme, subst. masc.Conception qui, pour la compréhension des concepts autant en logique qu'en linguistique, privilégie l'approche intuitive. L'École bloomfieldienne donne le nom de mentalisme à l'attitude des linguistes qui définissent les unités linguistiques et les règles de combinaison par leur signification, celle-ci étant définie empiriquement et de manière intuitive (Ling.1972). [mɑ ̃talism̭]. 1resattest. a) 1842 «système de mentalisation» (Richard), également ds Richard 1845, b) 1948 psychol. (A. Burloud, Psychol., p.9); dér. de mental à l'aide du suff. -isme*; au sens b cf. l'angl. mentalism (ca 1900 ds NED, v. aussi NED Suppl.2).
3.
Mentaliste, adj. et subst.Qui se réclame du mentalisme; adepte de cette conception. On a donné le nom de conception mentaliste à une conception de la nature phonique des sons du langage qui remonte à Baudouin de Courtenay. Ce linguiste oppose un son imaginé ou intentionnel au son effectivement émis, (...) distinction qui annonce la distinction moderne entre phonème et son (Ling.1972).[mɑ ̃talist]. 1reattest. 1967 (Piaget ds Log. et connaissance sc., p.86 [Encyclop. de la Pléiade]); de mental, suff. -iste*; cf. angl. mentalist (ca 1900, v. NED; att. antérieurement au sens d'«intellectualiste»).
BBG.Mack. t. 2 1939, p. 96.

Mental, -ale, -aux, adj.Qui appartient au menton. Ornith. Angle mental. Angle formé par la réunion des deux branches de la mandibule. (Dict. xixeet xxes.).

Mental : définition du Wiktionnaire

Adjectif

mental \mɑ̃.tal\

  1. Qui se fait, qui s’exécute dans l’esprit, dans l’entendement.
    • Et il s’abîma en des recherches mentales, évidemment compliquées et très pénibles, s’il fallait en juger par les diverses grimaces qui se succédèrent sur son visage. — (Octave Mirbeau, La Bonne, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Le libéralisme et l’expérimentation sexuelle ne sont que la partie la plus distrayante d'une transformation mentale plus vaste. Sans être obligatoirement la plus importante. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 163)
  2. Qui a rapport à l’entendement.
    • Maladies mentales.

Nom commun

mental \mɑ̃.tal\ masculin

  1. (Psychologie) Ensemble des activités de l’esprit comprenant les pensées et les émotions.
    • Le style suppose donc le travail, il est le terminal d’un long processus enveloppé de passion. Il atteint le mental et intègre le comportement. — (Adack Gilbert Kouassi, L’art royal agni de Côte d’Ivoire, page 102, édition L’Harmattan, 2009)
  2. (Par extension) (Psychologie) Ensemble des activités mentales, des pensées, provoquées par les émotions.
    • Cet ego, les maîtres hindous parlant anglais l'appellent parfois tout simplement mind : un monde de conceptions, d'idées, d'émotions, de comparaisons, de goûts et de références au passé, que nous traduirons mieux par psychisme que par mental bien que le latin mens dérive du sanskrit manas. — (Arnaud Desjardins, Les chemins de la sagesse, La Table Ronde, Pocket spiritualité, 1999, pp. 104-105)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mental : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MENTAL, ALE. adj.
Qui se fait, qui s'exécute dans l'esprit, dans l'entendement. Opérations mentales. Calcul mental, Opération arithmétique qui se fait de tête, sans le secours de chiffres inscrits sur du papier ou sur un tableau. Oraison mentale, Oraison qui se fait sans articuler aucune parole. Restriction mentale, Réserve tacite qu'on fait d'une partie de ce qu'on pense, pour induire en erreur ceux à qui on parle. Il signifie aussi Qui a rapport à l'entendement. Aliénation mentale. Voyez ALIÉNATION. Maladies mentales, Celles qui dérangent les fonctions intellectuelles.

Mental : définition du Littré (1872-1877)

MENTAL (man-tal, ta-l') adj.
  • 1Qui se fait dans l'esprit. Il suppose que l'esprit fait des propositions mentales dans lesquelles il joint ou sépare les idées sans l'intervention des mots, Condillac, Conn. hum. IV, 2.

    L'oraison mentale, celle qui se fait intérieurement et sans aucune prononciation de paroles. Elle lit Rodriguez, fait l'oraison mentale, Boileau, Sat. X.

    Terme de casuiste. Restriction mentale, réserve tacite qu'on fait d'une partie de ce qu'on pense, pour induire en erreur ceux à qui on parle.

  • 2Qui a rapport à l'entendement. Elle [la chasteté] devient méditation dans le solitaire, caractère essentiel de l'âme et de la force mentale ; il n'y a point d'homme qui n'en ait senti l'avantage pour se livrer aux travaux de l'esprit, Chateaubriand, Génie, I, I, 9.

    Dans le langage de la philosophie moderne, état mental, conditions mentales, régime mental d'une société, se disent pour exprimer la manière générale de penser qui prévaut dans une société.

    Terme de médecine. Aliénation mentale, folie. Maladies mentales, maladies troublant les fonctions intellectuelles.

HISTORIQUE

XVIe s. Que luy [Socrate], en son amour virile et mentale…, Montaigne, II, 240. Une religion purement mentale, sans objet prefix et sans meslange materiel, Montaigne, II, 246. Cette solitude mentale ne peut nullement estre empeschée par la multitude de ceux qui vous sont autour, St Fr. de Sales, p. 481.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Mental : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

MENTAL, (Gram.) qui s’execute dans l’entendement ; verbal ou qu’on profere au-dehors est son opposé, il y a l’oraison mentale ; la restriction mentale. Voyez l’article Restriction.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mental »

Étymologie de mental - Littré

Provenç. et espagn. mental ; ital. mentale ; du lat. mentalis, qui vient de mens, esprit ; sanscrit, manas, entendement. La racine est man, penser, qui se rattache à maneo, zend upa-mana, rester, demeurer, et signifie demeurer en place sur un objet, comme sens primitif et matériel.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de mental - Wiktionnaire

Du latin mens, mentis (« esprit ») et -al, lui-même du sanskrit manas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mental »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mental mɑ̃tal play_arrow

Citations contenant le mot « mental »

  • Les vainqueurs du concours de calcul mental du collège Evariste Galois de Breteuil (Eure) ont été mis à l’honneur lors d’une remise de prix qui a eu lieu. , Breteuil. Concours Mathador de calcul mental : et les grands gagnants sont... | Le Réveil Normand
  • Si elle ne ruine pas nos vies, elle ruine bien nos esprits ! Plus qu’un simple mantra, une positivité en excès cache derrière elle des effets bien réels sur notre santé mentale. Marie Claire, Les effets néfastes de la positivité toxique sur notre santé mentale - Marie Claire
  • On comprend mieux l’intérêt de ce type d’entraînement. Pourtant, la psychologie tarde encore à se généraliser dans le sport de haut niveau, se réduisant trop souvent à une simple préparation mentale. La psychologue ajoute : « Je me bats depuis vingt-cinq ans pour en faire reconnaître l’importance, et l’on commence seulement à se dire que c’est peut-être intéressant. Teddy a été un bel ambassadeur. » Télérama, Sur France 3, une plongée dans le mental d’acier de Teddy Riner 
  • Partager la publication "Apprendre à développer le mental d’un champion" 3bikes.fr, Apprendre à développer le mental d'un champion - 3bikes.fr
  • Ils sont une excellente méthode d’apprentissage du calcul mental pour les enfants et les élèves russes et chinois ne jurent que par lui. En France, l'enseignement de cet outil n'est malheureusement pas dispensé à l'école mais il est tout de même possible d'inscrire ses enfants à des cours/ateliers. Parole de mamans, La méthode Abacus pour faire aimer le calcul mental à vos enfants ! | Parole de Mamans
  • Excellent de ne pas trouver le mot juste - cela y peut prouver qu'on envisage bien un fait mental sans qu'on le veuille. De Paul Valéry / Cahiers I
  • La vraie pauvreté est celle de l’âme, une pauvreté dans laquelle le mental est toujours dans un tourbillon créé par les doutes, les soucis et les craintes. De Swâmi Râmdâs
  • Le Soi n'est pas le corps ou le mental individuel mais plutôt ce qui, au fond de chacun, connaît la vérité. De Swami Vishnu Devananda
  • Si, avec un mental pur, quelqu’un parle ou agit, alors le bonheur le suit comme l’ombre qui jamais ne le quitte. De Bouddha
  • Les écrivains sont comme des éponges qui captent un certain état mental inconscient, l’état d’une époque. De Marie Darrieussecq / Evene.fr - Octobre 2007
  • Un déséquilibré mental est un homme qui, politiquement... n’adhère pas pleinement aux thèses de la majorité. De Anonyme / L’Opinion - 27 Mars 1975
  • Chanter du gospel, c’est comme faire l’amour, sauf que c’est plus mental que physique. De Liz Mc Comb
  • Le plaisir solitaire, à force, c'est pas très bon pour le mental. On se dépeuple. De Jacques Dutronc / Pensées et répliques
  • Le mental voit tantôt le bien, tantôt le mal, mais la vision de la Vérité ne voit que le bien. De Arnaud Desjardins
  • Tous ceux à qui vient l'idée de consulter un psychiatre devraient subir un examen mental. De Samuel Goldwyn
  • Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don. De Albert Einstein
  • L'écriture est quelque chose de mental. Tandis que jouer est une sensation essentiellement physique. De Michel Legrand
  • Le doute est un état mental désagréable, mais la certitude est ridicule. De Voltaire
  • Le divorce est un dépucelage mental. De Frédéric Beigbeder / L’Amour dure trois ans
  • Si Dieu existe, il est malade mental. De Benoît Gagnon

Images d'illustration du mot « mental »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mental »

Langue Traduction
Corse mentale
Basque mental
Japonais メンタル
Russe умственный
Portugais mental
Arabe عقلي
Chinois 心理
Allemand mental
Italien mentale
Espagnol mental
Anglais mental
Source : Google Translate API

Synonymes de « mental »

Source : synonymes de mental sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mental »



mots du mois

Mots similaires