La langue française

Psychologique

Définitions du mot « psychologique »

Trésor de la Langue Française informatisé

PSYCHOLOGIQUE, adj.

A.− Qui appartient à la psychologie (v. ce mot A), qui en relève. L'homme est (...) sensation-sentiment-connaissance indivisiblement unis. Voilà la définition psychologique de l'homme (P. Leroux, Humanité,1840, p. 157).V. psychosociologique dér. s.v. psychosociologie ex. de Delay, psychosociologique dér. s.v. psychosociologie ex. de Traité sociol. :
1. Freud a introduit définitivement l'histoire de la personne dans la psychologie contemporaine (...). Il est seulement regrettable qu'une fois de plus la révolution psychologique nécessaire soit due à un psychiatre, formé par un accident historique, dans un étroit déterminisme. Mounier, Traité caract.,1946, p. 36.
En partic. Qui porte sur le psychisme, qui le concerne. Méthodes d'investigation psychologique de Freud, où il y a des découvertes géniales (Maritain, Human. intégr.,1936, p. 37).V. analyse ex. 14 :
2. Il aimait à s'analyser, et, depuis ces dernières années, il s'observait même avec passion; mais par pure curiosité psychologique : rien n'était plus contraire à son tempérament que de se décerner des bons ou des mauvais points. Martin du G., Thib.,Consult., 1928, p. 1122.
SYNT. Analyse, description, effet, étude, expérience, explication, médication, observation, tests psychologique(s); médecine psychologique (synon. médecine* psychosomatique).
B.− Qui appartient au psychisme, à son activité, qui le concerne. Synon. mental, psychique; anton. organique, physiologique, physique, somatique.Le roman américain (...) refuse l'analyse, la recherche d'un ressort psychologique fondamental qui expliquerait et résumerait la conduite d'un personnage (Camus, Homme rév.,1951, p. 327).Le phénoménologue ne saurait méconnaître la réalité psychologique profonde des processus de sublimation si longuement étudiés par la psychanalyse (Bachelard, Poét. espace,1957, p. 13).V. analyse ex. 17, conscience ex. 7, équation ex. 3, inconscient ex. 8, psychogénèse A 1 ex. de Porot 1965, psychologie A 1 ex. de Mounier et B 2 ex. de Mounier.
SYNT. Activité, déterminisme, développement, difficulté(s), domaine, état, événement(s), évolution, fait(s), fonction(s), force, mécanisme(s), phénomène(s), problème(s), processus, santé, tension(s), vie psychologique(s).
Atomisme* psychologique.
Conscience* psychologique.
En partic.
Qui agit sur le psychisme, qui vise à agir sur lui (en utilisant les connaissances, les techniques de la psychologie). Il faudra bien qu'elle m'aime (...)! Le tout est de faire sortir l'étincelle (...) Je trouverai le moyen psychologique, je vous le garantis! (Pailleron, Étincelle,1879, 7, p. 30).Qu'il s'agisse de faire acheter le savon ou d'obtenir le bulletin de vote, il n'y a pas une technique psychologique qui ne soit à base de mépris de l'acheteur ou du votant (Malraux, Conquér.,1949, postf., p. 175).V. inconscient ex. 9.Action psychologique. Ensemble des techniques et des méthodes visant à modifier la manière de penser, de réagir d'une population donnée. De la musique et des slogans. Les paras (...) appliquent les règles d'action psychologique apprises en Indochine (Y. Courrière, La Guerre d'Algérie en images,Paris, Fayard, 1972, p. 83).
Guerre psychologique. Synon. de guerre des nerfs.V. guerre B 1.
Qui correspond à la perception, à la disposition personnelle d'une personne et non à la réalité. Synon. subjectif; anton. objectif.Espace, temps psychologique. L'astronome prédit une éclipse de lune (...). Il ordonne au temps d'aller dix fois, cent fois, mille fois plus vite (...). C'est pourquoi, dans une durée psychologique de quelques secondes, il pourra faire tenir plusieurs années, plusieurs siècles même de temps astronomique (Bergson, Essai donn. imm.,1889, p. 151).Pourquoi les femmes confondent-elles toujours l'heure du départ avec l'heure d'arrivée? (...) elles ont l'heure psychologique et non celle de l'Observatoire (Morand, Homme pressé,1941, p. 193).V. crocheteur ex. de Bachelard.
Moment* psychologique.
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre, littér. Domaine du psychisme, de son activité.Contradiction (...) que j'ai toujours sentie entre la sphère du moral et la sphère du psychologique (Du Bos, Journal,1926, p. 106).Franchissant (...) l'abîme qui sépare, au regard du philosophe, le physiologique du psychologique, je dirai que l'excès, s'il conduit parfois à l'écœurement, mène aussi souvent à l'amour (Duhamel, Notaire Havre,1933, p. 170).
C.− Qui relève de la connaissance du comportement, des pensées, des sentiments humains, de l'aptitude à les connaître. Erreur, finesse, flair, perspicacité, sens, vérité psychologique; raffinements psychologiques. Ce passage (...) de Locke (...) témoigne d'un véritable talent d'observation, d'une rare sagacité psychologique (Cousin, Hist. philos. XVIIIes.,1, 1829, p. 228).Il ne prend plaisir qu'à s'opposer. (...) De telles aberrations psychologiques sont le fait d'un bien piètre romancier (Gide, Journal,1948, p. 318).
[En parlant d'une manifestation de l'esprit hum.] Qui accorde une grande place à la description du comportement, des pensées, des sentiments humains. Littérature, roman, théâtre psychologique. Pour bien faire, je devrais chaque jour dicter ce journal religieux, et de préférence avant midi, chaque soir un journal psychologique où au contraire je dicterais sur un plan rien qu'humain (Du Bos, Journal,1928, p. 183).V. psychologie B 3 b ex. de Goncourt.
REM.
Psychologico-, élém. de compos.représentant l'adj. psychologique, entrant dans la constr. de qq. adj. a)
Psychologico-métaphysique. Qui est à la fois psychologique et métaphysique. La lecture d'Endymion [de Keats] (...) m'a fait sentir l'infinie valeur psychologico-métaphysique des problèmes qui y sont abordés (Du Bos, Journal,1922, p. 206).
b)
Psychologico-moral, -ale, -aux. Qui est à la fois psychologique et moral. L'argument psychologico-moral, tiré de la conscience que nous avons (...) d'une loi morale qui s'impose à notre raison avec une autorité supérieure (Théol. cath.t. 4, 11920, p. 1108).
c)
Psychologico-musical, -ale, -aux. Qui est à la fois psychologique et musical. Tout ce morceau (...) est un passage de l'âme, d'un état d'esprit à un autre très différent. On pense aux tâtonnements récitatifs, qui précèdent, dans le dernier morceau de la Neuvième symphonie, l'entrée du motif de la joie. Mais ici, la transition psychologico-musicale est plus finement et exactement nuancée (Rolland, Beethoven,t. 1, 1937, p. 274).
d)
Psychologico-social, -ale, -aux. Qui est à la fois psychologique et social. Un homme peut-il s'évader d'un enchaînement psychologico-social pour se transporter dans un autre? (Philos., Relig., 1957, p. 34-3).
Prononc. et Orth. : [psikɔlɔ ʒik]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1780 « qui concerne la psychologie » (Encyclop. t. 35, p. 536a : Principes psychologiques des éclectiques); 1814 langue psychologique (Maine de Biran, Journal, p. 19); 1815 point de vue psychologique (Id., ibid, p. 86); 2. 1834 « qui a pour objet l'homme réel » (Balzac, E. Grandet, p. 122); 1852 flair psychologique (Flaub., Corresp., p. 22); 3. 1870 moment psychologique (Goncourt, Journal, p. 701). Dér. de psychologie*; suff. -ique*. Fréq. abs. littér. : 1803. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 682, b) 801; xxes. : a) 2 650, b) 5 062.
DÉR.
Psychologiquement, adv.a) D'une manière qui relève de la psychologie (supra A). Je suis à lire des œuvres d'imagination, au lieu d'analyser psychologiquement la fantaisie pour mes étudiants (Amiel, Journal,1866, p. 222).En rêve, Michel, pêche dans le sable « une multitude de princesses, éblouissantes de charmes et de parure » (...). Ce songe peut s'expliquer psychologiquement : il transpose (...) la scène de la veille, où Michel, sauvant une créature enlisée, reconnaît soudain la Fée aux Miettes (Béguin, Âme romant.,1939, p. 343).b) Du point de vue du psychisme, de son activité. Synon. mentalement, psychiquement; anton. physiquement.Être psychologiquement faible, fort. Certains critiques, psychologiquement aveugles (...) n'ont pas d'yeux pour le drame qui se déroule dans la pensée du créateur et du croyant (Rolland, Beethoven,t. 2, 1937, p. 375).L'homme est organiquement et psychologiquement fragile (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 253). [psikɔlɔ ʒikmɑ ̃]. 1reattest. 1815 (Maine de Biran, op. cit., p. 68); de psychologique, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 89.

Wiktionnaire

Adjectif

psychologique \psi.kɔ.lɔ.ʒik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui appartient, qui a rapport à la psychologie.
    • Si, par une analyse psychologique plus complète, Descartes avait reconnu l'importance de la notion de cause, s'il avait vu que la liberté est le fond même de la conception du moi, cela seul eût nécessairement modifié tout l'ensemble de sa doctrine ; […]. — (Jules Simon, Introduction de: « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
    • La littérature érotique embrasse plus de réalités psychologiques que la morale bourgeoise ne voulait en connaître, et que le puritanisme n'en tolère. Or ces réalités, quoiqu'on en juge, sont au moins aussi quotidiennes et obsédantes que les réalités économiques, […]. — (Denis de Rougemont, Comme toi-même : Essais sur les Mythes de l'Amour, Albin Michel, 1961, p.41)
    • Si je me laissais aller à une confession voilée, à une sorte de journal intime, je choirais dans un magma psychologique bien éloigné de mon propos. — (Frédérick Tristan, Réfugié de nulle-part, Fayard, 2010)
    • À l’obsolescence technique s’adjoint donc une obsolescence psychologique : un téléphone de deux ans est ringard, un vêtement de six mois est démodé, un écran plat est déjà bien triste face à une télévision 3D. — (Christophe Sempels & ‎Jonas Hoffmann, Les Business models du futur : créer de la valeur dans un monde aux ressources limitées, Pearson Education France, 2012, page 120)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PSYCHOLOGIQUE. adj. des deux genres
. Qui appartient, qui a rapport à la psychologie. Le désir, la passion, la volonté sont des phénomènes psychologiques. Études psychologiques. Méthodes psychologiques. Fig., Le moment psychologique. Voyez MOMENT.

Littré (1872-1877)

PSYCHOLOGIQUE (psi-ko-lo-ji-k') adv.
  • Qui appartient à la psychologie.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « psychologique »

Du grec psukhê, âme, et logos, science.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « psychologique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
psychologique psikɔlɔʒik

Citations contenant le mot « psychologique »

  • Le "moi" est une commodité grammaticale, philosophique, psychologique. De Marguerite Yourcenar / Entretien avec Claude Servan-Schreiber - Juillet 1976
  • La guerre représente le moindre effort psychologique : elle dénoue les situations embarrassantes et dispense de chercher des solutions complexes. De Gaston Bouthoul / Cent millions de morts
  • Rien n’influence plus un individu que son environnement psychologique et particulièrement, dans le cas des enfants, la vie que leurs parents auraient souhaitée avoir. De Carl Gustav Jung
  • L'amnésie est dans certains cas psychologique. Elle représente la meilleure fuite qui soit. On fuit, en oubliant ce qui faisait mal. De Michelle Guérin / Le Ruban de Maebius
  • Le fascisme en tant que régime a certes été balayé, mais le fascisme psychologique quotidien n'est pas mort De Ettore Scola / Le cinéma italien parle, Aldo Tassone - 1982
  • L'économie qui est la science sociale mathématiquement la plus avancée, est la science socialement la plus arriérée, car elle s'est abstraite des conditions sociales, historiques, politiques, psychologique, écologiques inséparables des activités économiqu De Edgar Morin / Les Sept Savoirs nécessaires à l'éducation du futur
  • Les entreprises ont peur. Un e-mail est psychologiquement équivalent à une conversation mais, malheureusement, c’est du point de vue légal équivalent à un écrit. De Bruce Schneier
  • Jean-Yves Rotgé : Le coronavirus a fortement sollicité nos capacités d’adaptation en bousculant notre quotidien par le risque, parfois mortel, qu’il représente mais aussi par toutes les mesures de prévention, comme les gestes barrières ou la période de confinement. Beaucoup d’entre nous ont pu s’adapter au mieux et accepter malgré tout ces mesures, mais pour un grand nombre d’entre nous aussi les capacités d’adaptation ont été mises à plus rude épreuve. Il y a plusieurs exemples d’événements stressants qui ont pu avoir lieu durant cette période particulière, la perte d’un proche, la perte de son emploi, une perte de revenu, un confinement avec un contexte conjugal difficile, voire violent, l’association télétravail-école à la maison, etc. La « période coronavirus » est un concentré d’événements de vie stressants qui a pu faciliter des difficultés psychologiques chez un grand nombre d’entre nous. Atlantico.fr, Covid-19 : quelle facture psychologique pour l’été de tous les malaises ? | Atlantico.fr
  • Pour atténuer ce stress, les gestionnaires doivent fixer des attentes claires et raisonnables en matière de communications par courrier électronique. Pour les salarié·es, un moyen efficace de faire face à la situation est le détachement psychologique. La meilleure option est de se débrancher du travail après les heures réglementaires. Slate.fr, Les conséquences psychologiques des mails agressifs au travail | Slate.fr
  • Selon une enquête menée par Santé Publique France, qui a suivi 2000 personnes pendant toute cette période, les personnes « âgées de 35 à 49 ans », les fumeurs, les personnes dans « une situation financière très difficile », ou encore celles « dans un logement surpeuplé », souffrent d'une santé mentale plus dégradée, avec des problèmes d'anxiété, de sommeil ou de dépression. Sont aussi concernés les Français qui affichent des antécédents « de troubles psychologiques ou une limitation fonctionnelle depuis au moins 6 mois ». leparisien.fr, Après le confinement, la «deuxième vague» psychologique est bel et bien là - Le Parisien
  • Prochaine étape selon les experts: la barre des 10.500 dollars. Mais d'autres voient encore plus loin. "Si le bitcoin conserve son élan actuel, plus rien ne pourra l'arrêter", estime Naeem Aslam. "Nous pensons que la prochaine résistance psychologique est désormais le seuil des 15.000 dollars." Soit un niveau que l'on n'a plus connu depuis l'éclatement de la bulle bitcoin en janvier 2018. L'Echo, Le bitcoin franchit un "niveau psychologique majeur" | L'Echo
  • Cependant, il faut aujourd'hui rester sur nos gardes. Ces trois mois de crise ont laissé des séquelles, tant humaines qu'économiques. Selon une étude de Santé publique France, 20 % des habitants du nord-est de la France interrogés sont soumis à des troubles anxieux depuis le début du confinement. Avec pour principales causes, les troubles liés au sommeil, aux addictions et à des antécédents psychologiques. Les Echos, Opinion | La téléconsultation, un bouclier contre la « seconde vague psychologique » | Les Echos

Images d'illustration du mot « psychologique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « psychologique »

Langue Traduction
Anglais psychological
Espagnol psicológico
Italien psicologico
Allemand psychologisch
Chinois 心理
Arabe نفسي
Portugais psicológico
Russe психологический
Japonais 心理的
Basque psikologikoa
Corse psicologicu
Source : Google Translate API

Synonymes de « psychologique »

Source : synonymes de psychologique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « psychologique »

Psychologique

Retour au sommaire ➦

Partager