La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « massacrer »

Massacrer

Définitions de « massacrer »

Trésor de la Langue Française informatisé

MASSACRER, verbe trans.

A. −
1. Tuer avec sauvagerie et en grand nombre des êtres qui ne peuvent se défendre. Synon. exterminer.Massacrer des enfants, des femmes, des orphelins, des prisonniers, des vaincus. Barbares, ces hommes que vous allez massacrer sont vos frères, ils sont innocents, ils sont opprimés (Marat,Pamphlets, Affreux réveil, 1790, p.243).Des milliers de bêtes sont massacrées inutilement, chaque jour, sans l'ombre d'un remords (Rolland,J.-Chr., Buisson ard., 1911, p.1412):
1. Nous gardons le souvenir d'une guerre atroce qui a fait des milliers, des dizaines de milliers, des centaines de milliers, des millions de victimes parmi nos frères, qui furent massacrés par les bourreaux fascistes... Déclar. univ. Dr. Homme, 1949, p.12.
Emploi abs. On a pillé, saccagé, brûlé, massacré pour la gloire de l'Évangile (Clemenceau,Iniquité, 1899, p.181).
Emploi pronom. réciproque. C'est assez pour exciter l'animosité des Arabes, et fournir aux Anglais une bonne raison d'occuper une contrée où tout le monde se massacrerait s'ils n'y faisaient pas la police (Tharaud,An prochain, 1924, p.169).
Part. passé en emploi subst. On se demandait si c'était (...) un massacré de septembre, noble ou prêtre, oublié dans une cave du voisinage (A. France,Dieux ont soif, 1912, p.71).On empile dans des charrettes les cadavres des massacrés (Faure,Hist. art, 1921, p.140).
2. P. ext. Tuer avec sauvagerie, d'une manière particulièrement odieuse. Synon. abattre, assassiner, égorger.Plus de deux cents Indiens le massacrèrent sur-le-champ, à coups de massue et de pierres (Voy. La Pérouse, t. 3, 1797, p.199).On venait de massacrer les consuls de France et d'Allemagne (...) de graves événements semblaient se préparer (Loti,Mariage, 1882, p.291):
2. Celui-là, c'est un coeur de marbre qui ne connaît que la consigne et qui massacrerait père et mère en criant: «Vive le tsar!» G. Leroux,Roul. tsar, 1912, p.38.
Emploi pronom.
réfl. Si tu dis un seul mot, mon roi, je me massacre (Hugo,Théâtre en lib., 1885, p.217).
réciproque. Ah! la malheureuse! murmura alors la jeune femme, quand on pense que deux hommes vont se massacrer pour elle! À sa place, je n'en dormirais plus (Zola,Pot-Bouille, 1882, p.296).
3. En partic. Abattre au jeu de massacre. Anatole massacra un monsieur bien mis, et après avoir raté les autres, il s'en fut, vexé d'être traité de maladroit par sa maîtresse (Huysmans,Soeurs Vatard, 1879, p.80).
B. −
1. P. exagér. [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Mettre à mal en faisant preuve de brutalité (généralement une personne en état d'infériorité). Synon. brutaliser, malmener; (fam. et pop.) amocher, démolir, esquinter, éreinter.Quand il revenait soûl, il lui fallait des femmes à massacrer. Il ne s'apercevait seulement pas que Lalie était toute petite; il n'aurait pas tapé plus fort sur une vieille peau (Zola,Assommoir, 1877, p.689).Le public américain (...) idolâtrait Ram et son terrible punch. Ram saurait bien massacrer n'importe quel Européen de sa catégorie (Morand,Champions du monde, 1930, p.115).
Emploi pronom. réciproque. Pendant près de trois ans, le ménage s'était massacré: puis, un soir de moisson, la gueuse s'en était allée comme elle était venue (Zola,Terre, 1887, 46).
Au fig. Massacrer qqn de qqc.Accabler. Synon. tuer; (fam. et pop.) crever, esquinter, éreinter.Elle le traitait en vraie bête, tapant sur lui, le massacrant d'ouvrage, abusant de sa force de brute (Zola,Terre, 1887, p.380).Continuez à me massacrer de douleur. Encore un peu de cette déchirante musique et je me fais sauter la cervelle jusque sur votre couverture (Audiberti,Mal court, 1947, ii, p.159).
2. [Le compl. d'obj. désigne une chose]
a) [Le suj. désigne une pers.]
Abîmer, détruire avec brutalité, avec violence. Synon. détériorer, saccager, bousiller (fam. et pop.).Il lui semblait piétiner des roses, massacrer des choses précieuses par rage qu'elles ne fussent pas à lui, déchirer des émotions inretrouvables (Malègue,Augustin, t. 2, 1933, p.93).
Emploi pronom. réfl. indir. [Elle allait] se massacrer les mains au grenier, à fourrager parmi les vieilles caisses (Montherl.,Pitié femmes, 1936, p.1086).
Gâter de façon irréparable. Synon. détruire, saccager.Cette vie est trop courte pour que nous la massacrions de vains regrets (Loti,Journal, 1878-81, p.38).Ils finissent, après avoir ainsi eux-mêmes massacré leur espace vital, par nier leur propre existence (Mounier,Traité caract., 1946, p.305).
Part. passé en emploi adj. Étienne regardait fixement ce sein énorme, dont la blancheur molle tranchait avec le teint massacré et jauni du visage (Zola,Germinal, 1885, p.1330).
En partic. Gâter involontairement par un travail maladroit ou brutal, par une interprétation ou une exécution très mauvaise. Synon. défigurer.Massacrer un air, une partition, un rôle. Chabran commença à massacrer sur son harmonium un andante de Haydn (Rolland,J.-Chr., Maison, 1909, p.1038).Pour faire exister dans sa vérité un morceau de musique, il fallait en rendre les nuances et non le massacrer (Beauvoir,Mém. j. fille, 1958, p.70).
[P. méton. du compl.] Un poète symboliste lit à un de ses amis la description d'une maîtresse. − Est-il possible, s'écrie l'ami, de massacrer ainsi une femme! (Renard,Journal, 1892, p.109).
b) [Le suj. désigne une chose]
Causer des dommages irréparables à quelque chose. Tant de précieux palimpsestes ont été massacrés par des réactifs barbares (L'Hist. et ses méth., 1961, p.1106).
Gâter de façon irréparable. Elle se faisait remarquer par une beauté régulière, correcte, massacrée par les travaux qui, dès l'enfance, la courbèrent sur des tâches pénibles (Balzac,Pts bourg., 1850, p.23).Toute joie tomberait désormais pour lui sur une âme saccagée, sur un avenir massacré par cette double mort (Malègue,Augustin, t. 2, 1933, p.332).
Prononc. et Orth.: [masakʀ ̭e], (il) massacre [masakʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) ca 1160 «tuer en frappant avec acharnement» maceclés (Moniage Guillaume, 1674 ds T.-L.); 1306 masacrez (Guillaume Guiart, Royaux Lignages, I, 110, éd. J. A. Buchon); b) 1564 «tuer, égorger en masse des hommes ou des animaux qui ne se défendent point» (Thierry); c) 1630 «tuer quelqu'un qui ne peut se défendre» (D'Aubigné, Vie, XXVIII ds Littré); d) 1690 «couvrir de blessures» (Fur.); 2. 1642 «faire très mal une besogne» (Oudin, Seconde part. des Recherches ital. et françoises, p.360). D'un lat. pop. *matteuculare, dér. gallo-rom. de *matteuca (v. massue), hyp. de E.Poppe ds FEW t. 6, 1, p.517a. Fréq. abs. littér.: 831. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1269, b) 1340; xxes.: a) 1300, b) 947.
DÉR.
Massacreur, -euse, subst. et adj.a) (Personne) qui massacre. On a vu les massacreurs de septembre massacrer l'un d'entre eux pour avoir volé durant leurs exécutions (Las Cases,Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p.38).Nous sommes (...) avec les derniers païens contre les évêques massacreurs (Clemenceau,Vers réparation, 1899, p.320).La nature, massacreuse des individus en même temps que génératrice des espèces (Bergson,Deux sources, 1932, p.297).b) (Personne) qui détruit, gâche. Les niveleurs et massacreurs de toute royauté (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t. 5, 1863, p.422).Un esprit de sectaire, un massacreur de facultés (Baudel.,Curios. esthét., 1855, p.153).En partic. Synon. de massacre.Cet ouvrier est un véritable massacreur (Ac.1935). [masakʀoe:ʀ], fém. [-oz]. Att. ds Ac. dep. 1798. 1resattest. a) 1574 «personne qui accomplit un massacre» (J. de Léry, Hist. de Sancerre, p.203 ds DG), b) 1834 «personne qui gâte un ouvrage» (Land.); de massacrer, suff. -eur2*. Fréq. abs. littér.: 25.

Wiktionnaire

Verbe - français

massacrer \ma.sa.kʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Tuer, égorger des hommes qui ne se défendent pas.
    • Ils prirent des femmes parmi eux, et menèrent une vie agréable jusqu’à l’époque où leur insolence et leur cruauté poussèrent les naturels à en massacrer une partie. — (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Comme faucheurs rasant un pré
      Comme on abat des pommes
      Les Versaillais ont massacré
      Pour le moins cent mille hommes
      Et les cent mille assassinats
      Voyez ce que ça rapporte.
      — (Eugène Pottier, Elle n'est pas morte !, 1871)
    • Les juifs furent expulsés de Bretagne et ceux qui n'obtempérèrent pas assez vite furent massacrés. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Tant que l'homme ne fut pas capable de produire plus que le strict nécessaire à sa survivance, les vainqueurs ne pouvaient que mettre en fuite et massacrer les vaincus, et s'emparer des aliments récoltés. — (Errico Malatesta, Le Programme anarchiste,)
    • D'autres fois l’insurrection s'étendait à toute une région. Les tribus chassaient ou massacraient leurs caïds, pillaient ou démolissaient leurs khasbas et se déclaraient en siba. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, page 40)
  2. (Par hyperbole) Donner un grand nombre de blessures.
  3. (Par extension) Tuer de nombreux animaux à la chasse.
    • des centaines d'embarcations affluent de tous côtés, forment un immense demi-cercle autour des cétacés et les chassent vers quelque crique, où ils sont promptement massacrés. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 37)
    • par ses déprédations, le pigeon — si charmant soit-il - pose lui aussi un gros problème - humain -, non contraire, semble-t-il, aux règles de la SPA, le procédé de dépigeonnisation des mêmes Laboratoires AUFRA parait à cet égard digne d'être noté. Il ne s'agit plus, en effet, de massacrer d'innocents volatiles qui n'en peuvent mais..., mais de les dissuader de revenir. — (Informations sociales, volume 21, Union nationale des caisses d'allocations familiales, 1967, page 121)
  4. (Figuré) (Familier) Gâter, mettre en mauvais état, défigurer.
    • Massacrer des meubles, des tableaux, des statues.
  5. (Figuré) (Familier) Mal faire le travail que l’on doit accomplir, en parlant des artisans, des ouvriers, etc.
    • L’angoisse dans ma voix, le débit lent, ânonnant, les nombreuses hésitations avaient littéralement massacré ce texte d’anthologie. — (Guillaume de Tonquédec, Les Portes de mon imaginaire, 2018)
  6. Mal prononcer, en parlant d'un mot.
    • Les anglophones font davantage l’effort de bien prononcer les noms de famille, quitte à demander une seconde fois le nom de la personne, tandis que la plupart des francophones ne feront pas cet effort. Ils vont massacrer le nom ou se contenter de dire madame ou monsieur. — (Le Journal de Montréal, 23 février 2021)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MASSACRER. v. tr.
Tuer, égorger des hommes qui ne se défendent point. On massacra quatre mille personnes cette nuit-là. Ils furent cruellement massacrés. Par exagération, Il a été massacré, Il a reçu un grand nombre de blessures. Il se dit, par extension, en parlant des Animaux. Ce chasseur, dans une matinée, massacra tous les faisans du parc.

MASSACRER signifie, figurément et familièrement, Gâter, mettre en mauvais état, défigurer. Massacrer des meubles, des tableaux, des statues. Il se dit aussi des Mauvais ouvriers, de ceux qui font très mal ce qu'ils ont à faire. Ce tailleur a massacré mon habit. Cet acteur a massacré son rôle. Une besogne massacrée.

Littré (1872-1877)

MASSACRER (ma-sa-kré) v. a.
  • 1Faire un massacre. On m'assure qu'à la bataille de Frauenstadt, le maréchal Renschild fit massacrer de sang-froid douze ou quinze cents Moscovites qui demandaient la vie à genoux, six heures après la bataille, Voltaire, Charles XII, Lett. à Schullembourg. Le peuple mutiné massacre tes soldats, Delavigne, Vêpr. sicil. IV, 6.

    Absolument. Ce ne serait rien d'avoir tué quinze ou vingt mille hommes, par exemple ; avec cela on est à peine nommé dans l'histoire ; pour y faire quelque figure, il faut massacrer par millions, Courier, Conversation chez Mme d'Albany.

    Tuer, même en parlant d'une seule personne. J'aurais vu massacrer et mon père et mon frère…, Racine, Athal. II, 7. César a-t-il été massacré au milieu du sénat ? La Bruyère, XVI. Tigre altéré de sang, tu viens de massacrer Celle qui, malgré soi, constante à t'adorer…, Voltaire, Zaïre, V, 10. On ne dit point ; il s'est fait le massacre d'un homme ; et cependant on dit : un homme a été massacré, Voltaire, Dict. phil. Massacres.

    Par exagération. Il a été massacré, il a reçu un grand nombre de blessures.

  • 2Il se dit quelquefois en parlant des animaux. Dans leurs chasses, les princes massacrent une grande quantité de gibier. …Un veau et un agneau qu'ils ont massacrés sans avoir fait de déclaration préalable, Arrêt du conseil d'État, 31 juill. 1722.
  • 3 Fig. et familièrement. Gâter, mettre en mauvais état. Massacrer ses hardes.

    Il se dit d'un homme qui fait très mal ce qu'il a à faire, ou qui gâte une besogne. Ce menuisier a massacré ma boiserie. Si on ne peut pas la faire massacrer [une pièce de théâtre] par les comédiens de Paris, il la fera massacrer par quelque libraire de Genève, Voltaire, Lett. d'Argental, 14 août 1768. Vous avez massacré ou fait massacrer par une bête brute le travail de vingt honnêtes gens [l'Encyclopédie], Diderot, Lett. à M. Lebreton.

HISTORIQUE

XVIe s. Et demeura toujours auprès de lui pour empecher qu'on ne le massacrast, D'Aubigné, Vie, XXVIII. Massacrer un ouvrage, Oudin, Curios. franç. Aprez avoir massacré toute ame vivante esparse par leur ville, Montaigne, II, 38.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « massacrer »

On le tire du germanique : bas-allemand, matsken, haut allem. metzgern, égorger. Cette étymologie, plus probable qu'une inversion qui du bas-latin scramasaxus, coutelas, aurait donné massacre, paraît d'autant plus assurée que massacre veut dire boucherie, et que metzgern signifie égorger du bétail, et Metzger boucher.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’ancien français macecler/macecrer du latin populaire *matteuculare, dérivé gallo-roman de *matteuca « massue ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « massacrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
massacrer masakre

Citations contenant le mot « massacrer »

  • Pour faire figure dans l'histoire, il faut massacrer par millions. De Paul-Louis Courier / Conservations chez madame d'Albany
  • Tant que les hommes massacreront les Bêtes, ils s’entre-tueront. De Pythagore / Vers d’or
  • Son père, Semso, «était parti par la forêt et n'est jamais revenu. On n'a retrouvé que quelques ossements», dit-il. Comme son frère Sefik et son père Sevko, Semso a été tué quand les troupes serbes de Bosnie de Ratko Mladic sont entrées dans l'enclave de Srebrenica avant d'y massacrer systématiquement hommes et adolescents bosniaques. Il s'agit de la pire tuerie sur le sol européen depuis la Seconde Guerre mondiale, avec 8000 morts. Le Temps, Srebrenica: les musulmans commémorent les 25 ans du massacre - Le Temps
  • « La duperie, chez monsieur Vilus, c’est un entraînement de toute une vie. Tyler Vilus est un assassin, qu’est-ce qui peut encore l’arrêter ? Il a massacré, et il est rentré en France pour continuer à massacrer. Toute cette audience a été une douleur, tout ce dossier est une douleur. Quand on dissipe les rideaux de fumée fabriqués par monsieur Vilus, on ne voit plus que des cadavres. Quand on sort de l’hypnose dans laquelle sa logorrhée nous plonge, on entend plus qu’un silence de mort. Il vous revient de mettre un terme définitif à ce massacre. » , Procès de Tyler Vilus : « Il vous revient de mettre un terme définitif à ce massacre » - Administratif | Dalloz Actualité
  • Depuis mars dernier, les joueurs PC et Xbox One de World War Z peuvent se retrouver pour massacrer du zombie grâce au cross-play. Avec la mise à jour Dronemaster prévue le 22 juillet, les joueurs PS4 vont s'inviter à la fête. Jeuxvideo.com, World War Z : le cross-play va s'étendre à la PS4 le 22 juillet - Actualités - jeuxvideo.com

Images d'illustration du mot « massacrer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « massacrer »

Langue Traduction
Anglais slaughter
Espagnol sacrificio
Italien macello
Allemand schlachten
Chinois 屠宰
Arabe ذبح
Portugais massacre
Russe убой скота
Japonais 虐殺
Basque sarraski
Corse macellu
Source : Google Translate API

Synonymes de « massacrer »

Source : synonymes de massacrer sur lebonsynonyme.fr

Massacrer

Retour au sommaire ➦

Partager