Marmonner : définition de marmonner


Marmonner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MARMONNER, verbe trans.

Dire à voix basse et de façon confuse, murmurer entre ses dents. Synon. marmotter.Marmonner des paroles inintelligibles, une plainte, une prière. Un confesseur (...) lui marmonna quelques consolations spirituelles (Nerval,Nouv. et fantais.,1855, p. 233).Tout le soir il avait marmonné des choses incompréhensibles, guetté la porte de ses yeux de chat (A. Daudet,Pte paroisse,1895, p. 288):
.Ç'a été aussitôt la pensée de tout le monde: «Quelle sacrée guigne!» Bien entendu, cette pensée, on la ressasse, on la marmonne entre les dents, on la gueule à haute voix. Romains,Hommes bonne vol.,1938, p. 37.
[Constr. avec une complétive] Il (...) tempêtait, non sans une peur secrète; assez bas pour que personne n'entendît, il marmonnait qu'elle l'avait volé (Montherl.,Célibataires,1934, p.858).
[En incise] Il va falloir virer de bord, marmonna Fabrizio entre ses dents très vite, avec l'accentuation patoisante de Marino (Gracq,Syrtes,1951, p. 222).
Absol. Il s'en donnait de l'oraison, il aimait ça marmonner... Il bourdonnait un bon quart d'heure (Céline,Mort à crédit,1936, p. 271).La nef à carène de bois sombre où brillaient les cierges, où marmonnaient les dévotes (Arnoux,Paris,1939, p.286).
En partic. Murmurer avec hostilité. Synon. grogner, grommeler, marmotter.Hervé marchait vite, marmonnant des injures: «Idiote... Horrible femme... Qu'elle crève...» (Mauriac,Ce qui était perdu,1930, p. 16).Le bougre s'en allait comme une bête (...), nous montrant les dents, nous menaçant du poing en marmonnant je ne sais quoi à mon adresse (Cendrars,Bourlinguer,1948, p. 177).
Marmonner contre qqn/qqc.Le jeune ecclésiastique alla jusqu'à marmonner contre les prêtres qui déshonoraient la robe (Pourrat,Gaspard,1922, p. 51).
REM.
Marmonneur, -euse, subst. et adj.(Personne) qui marmonne. Serai-je mélomane? oiseleur? astrologue? Marmonneur d'oremus? ou souffleur d'alambic? (Rostand,Aiglon,1900, IV, 4, p. 165).
Prononc. et Orth.: [maʀmɔne], (il) marmonne [maʀmɔn]. Att. ds Ac. dep. 1694. (Ds Ac. 1878 comme var. de maronner, v. ce mot). Étymol. et Hist. 1534 «dire (quelque chose) d'une voix basse et peu distincte» (Rabelais, Gargantua, éd. R. Calder, M.-A. Screech et V.-L. Saulnier, XX, 61-62). De l'onomat. marm-, qui exprime le murmure (avec de nombreux correspondants dans les lang. indo-européennes, ainsi lat. murmurare, all. murren, norv. marma «bruire», a. suéd. marra «murmurer»), cf. aussi marmotter att. dès le xvesiècle. Fréq. abs. littér.: 129.
DÉR.
Marmonnement, subst. masc.Action de marmonner; p. méton., murmure sourd, indistinct. Ce fut presque un soulagement de voir sur la voûte bouger le reflet d'une chandelle. De là-bas venait un marmonnement (Pourrat,Gaspard,1925, p. 160).Le dialogue est à peu près incompréhensible, comme un marmonnement (Camus,État de siège,1948, prol., p.189). [maʀmɔnmɑ ̃]. 1resattest. a) 1585 [date d'éd.] «ce qu'on marmotte» (Tabourot des Accords, Les Bigarrures, Quatriesme Livre, fo66 vo), b) ca 1590 «action de marmotter» (Ph. de Marnix, Differ. de la Relig., I, V, 5, ds Hug.); de marmonner, suff. -ment1*.

Marmonner : définition du Wiktionnaire

Verbe

marmonner \maʁ.mɔ.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Murmurer sourdement et souvent de façon hostile.
    • – Nom d’un chien ! – marmonna-t-il. – Je n’ai aucune sympathie pour les cadavres… J’aimerais mieux, ma foi, que l’individu fût vivant. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 331 de l’éd. de 1921)
    • “Putain de bordel de merde", marmonne-t-il pendant que les six centilitres de Black Ribbon vingt et un ans d'âge brûlent son ulcère à vif. — (Erik Axl Sund, Les visages de Victoria Bergman, vol. 3 : Catharsis, traduit du suédois par Rémi Cassaigne, Actes Sud Littérature, 2014)

marmonner transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Murmurer entre ses dents. → voir marmotter.
    • Seul Charles mangeait à peu près à sa faim, car sa tante, la vieille Hetty qui lui faisait peur autrefois quand, la surprenant à marmonner ses prières, toute seule dans la pénombre, il la croyait en conversation avec le diable, cette excellente femme lui apportait des gâteaux dans son cabas et lui faisait non plus peur mais honte devant ses camarades. — (Julien Green, Charles Lamb, dans Suite anglaise, 1927, Le Livre de Poche, page 52)
    • Voici le récit complet : En rentrant tard du travail la veille, Quinz a attrapé l’appareil photo Zenit pendu par la bandoulière à un clou derrière la porte d’entrée, l’a ouvert, a marmonné quelque chose et l’a refermé d’un coup sec avant de le raccrocher. — (John Le Carré, L’héritage des espions, traduit de l’anglais (Grande-Bretagne) par Isabelle Perrin, Le Seuil, 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Marmonner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MARMONNER. v. tr.
Murmurer sourdement et d'une façon hostile. Qu'est-ce que vous avez encore à marmonner?

Marmonner : définition du Littré (1872-1877)

MARMONNER (mar-mo-né) v. a.
  • Terme familier. Dire à voix basse et peu distincte. Qu'est-ce que vous marmonnez là ?

HISTORIQUE

XVIe s. C'est par la vertu des mots que je t'ay veu ce pendant marmonner entre tes levres, Despériers, Cymbal. 99. Avecques icelluy marmonnoyt toutes ses kyrielles, Rabelais, Garg. I, 40.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « marmonner »

Étymologie de marmonner - Littré

Génev. marmouner. Origine incertaine. On croit que c'est le même mot que marmotter ou l'ancien français marmouser (voy. MARMOUSET, à l'étymologie). Cela est possible ; pourtant la finale diffère. Il y a, dans le normand, môner, mônard, geindre, celui qui geint. Serait-il, avec la particule mar, l'origine de marmonner ? môner est-ce un verbe formé de morne ?

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de marmonner - Wiktionnaire

(Date à préciser) Onomatopée marm évoquant le murmure confus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « marmonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
marmonner marmɔne play_arrow

Conjugaison du verbe « marmonner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe marmonner

Citations contenant le mot « marmonner »

  • Sur fond sonore angoissant, les mannequins, vêtus de la tête aux pieds en Balenciaga, semblent marmonner de manière monotone un charabia incompréhensible. Mais pourquoi cette campagne de pub dérange-t-elle autant ?  So Soir, La dernière campagne pub de Balenciaga : aussi dérangeante que fascinante
  • Après avoir achevé sa scolarité au couvent, obtenu son brevet, puis son bac, « première et deuxième partie, sans mention », elle rejoint les ordres, même si elle avoue : « Moi, j’aimais chanter. J’aurais voulu être une artiste. » « Lorsque j’ai intégré le couvent, c’est mère Marie Clytemnestre, qui était alors la mère supérieure, qui s’est occupée de moi. Aujourd’hui, elle a un pied dans la tombe et se déplace en chaise roulante ; elle perd un peu la tête, entend quand elle veut et oublie tout. D’ailleurs, je dois la récupérer, je l’ai attachée à l’arbre il y a deux heures pour sa sieste. Elle a peut-être cramé. » « Ya Louisse, ramène-la dans sa chambre, vite… Et assure-toi qu’elle respire encore ! » Et d’ajouter : « J’ai l’air dure, mais j’ai du cœur… » Il nous a semblé l’avoir entendue marmonner : « Je veux être ma mère avant ma mort, à la place de mère Ernestine, une vraie atastrophe. » Mère Ernestine dont elle se plaît à dire : « Elle mesure un mètre atre-vingt-atorze, pèse une tonne atre-vingt-atorze, et nous a servi de barricade pendant la guerre civile. » L'Orient-Le Jour, Sœur Émilie Jérôme : J’aurais voulu être une artiste, wa choukran - L'Orient-Le Jour
  • Après que McEnany est passé à la question d’un autre journaliste, Halkett a été surpris en train de marmonner au micro. News 24, Le journaliste d'Al Jazeera nie avoir qualifié l'attachée de presse Kayleigh McEnany de `` salope menteuse '' - News 24
  • Après la confrontation, Yoho, rejoint par le républicain texan Roger Williams, a été surpris en train de marmonner, «putain de salope», alors qu’il marchait vers les immeubles de bureaux de la Chambre. CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU, Finance : je n'ai jamais fait face à un tel manque de respect «dégoûtant» | Mon livret - CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

Traductions du mot « marmonner »

Langue Traduction
Corse murmura
Basque ezezaguna
Japonais つぶやく
Russe бормотать
Portugais resmungar
Arabe غمغم
Chinois 咕哝
Allemand murmeln
Italien borbottio
Espagnol mascullar
Anglais mumble
Source : Google Translate API

Synonymes de « marmonner »

Source : synonymes de marmonner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « marmonner »



mots du mois

Mots similaires