La langue française

Juguler

Sommaire

Définitions du mot juguler

Trésor de la Langue Française informatisé

JUGULER, verbe trans.

A. − Vx ou rare
1. Saisir à la gorge; étrangler, égorger. Quant au mode d'abattage des animaux de boucherie, le souci d'obtenir des viandes bien exsangues paraît dominer, avec celui de faire souffrir le moins possible la bête à abattre (...) (les mouvements convulsifs de la bête jugulée, qui font impression, ne s'accompagnent pas de conscience) (Weill, Judaïsme,1931, p. 160).
P. métaph. Il ligota sa douleur, sauta sur elle, jugula sa tête de pleureuse, se dominant avec efficacité (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 127).
En partic. Saisir à la gorge ou tourmenter pour obtenir de l'argent. Le reste de la parabole n'est pas fait pour vous, n'est-ce pas? L'éventualité d'un seigneur qui vous jugulerait à son tour est une invention des prêtres (Bloy, Femme pauvre,1897, p. 282).
2. Au fig. [Au xixes.] Importuner sans relâche. Synon. lanciner, tourmenter.Le problème, qui le jugulait alors, était celui-ci : « Dois-je laisser passer ce trait piquant ou bien dois-je me fâcher? » (Stendhal, Lamiel,1842, p. 192).
B. − Au fig.
1. Qqn jugule qqn.Empêcher d'agir, contenir dans son action. Synon. freiner, neutraliser, retenir.Il lui écrivit : « Chère mademoiselle, je ne vous retournerai plus vos petits cadeaux, chacun d'eux, automatiquement, je le donnerai à une de mes maîtresses » (...). Elle en fut jugulée, il n'y eut plus de petits cadeaux (Montherl., J. filles,1936, p. 953).
[P. méton. de l'obj.] Juguler la presse. La presse résiste à ses détracteurs (...). On peut la juguler, la domestiquer quelque temps; on ne peut l'abattre (Coston, A.B.C. journ.,1952, p. 76).
2. Qqn/qqc. jugule qqc.Empêcher de se manifester, de se développer. Synon. arrêter, enrayer, étouffer, maîtriser, refréner, réprimer, stopper.Juguler l'inflation, un mouvement d'opinion, une révolte. L'oubli, le silence, descendent au moins en soi; si l'on arrive même à étouffer ses plaintes, à juguler le ressentiment dès qu'il paraît (Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p. 156).La hausse des prix a été sévèrement jugulée (Lesourd, Gérard, Hist. écon.,1966, p. 473):
... quel homme, une fois atteint le tournant du milieu de la vie, trouve encore quelque intérêt à ses propres passions? Qu'elles l'asservissent ou qu'il les jugule, rien d'elles ne pourrait plus le surprendre. Mauriac, Journal 2,1937, p. 164.
En partic. Enrayer (une maladie) à l'aide d'une médication énergique. Juguler une crise, une grippe, une infection. On peut agir sur les maladies, les juguler, les détruire, les guérir (Cl. Bernard, Princ. méd. exp.,1878, p. 128).L'homme de gauche croit (...) au vaccin qui jugulera la maladie inguérissable (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 168).Il y a quelquefois même un véritable traitement d'urgence à instituer pour juguler l'infection et lutter contre les hémorragies (QuilletMéd.1965, p. 166).
REM. 1.
Jugulation, subst. fém.,rare. Fait d'enrayer (une maladie). À la tribune [de l'Académie de Médecine] monta M. Dujardin-Beaumetz. Il avait à lire un rapport sur la Jugulation de la fièvre typhoïde. J'aime cette expression pittoresque. Jugulation fait tableau (P. Véron,Les Propos d'un boulevardier, Paris, Dentu,1888,p. 150).
2.
Jugulateur, subst. et adj. masc.,rare. (Celui) qui jugule. Un gouvernement despotique, jugulateur de la presse (Arnoux, Roi,1956, p. 16).
Prononc. et Orth. : [ʒygyle], (il) jugule [ʒygyl]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. Ca 1213 « égorger » (Faits des Romains, éd. L. F. Flutre, et K. Sneyders de Vogel, p. 39, 7); 2. 1773 « (d'une chose) accabler, accuser, condamner » (Beaumarchais, Mém., Paris, Garnier, 1873, p. 105); 3. 1789 « dépouiller de son argent, pressurer » (Cahier [de doléances] de Kermoroc'h d'apr. G. Esnault ds Fr. mod. t. 18, p. 137); 1819 (Boiste); 4. 1821 « importuner » (Desgranges, Petit dict. du peuple, p. 55 ds Goug. Lang. pop., p. 180); 5. 1836 juguler une maladie (Journ. de méd. et de chir. pratiques, t. 7, p. 512 ds Quem. DDL t. 8). Empr. au lat.jugulare « égorger, assassiner », fig. « confondre, terrasser, abattre ». Fréq. abs. littér. : 32. Bbg. Gohin 1903, p. 349. - Quem. DDL t. 8, 13.

Wiktionnaire

Verbe

juguler \ʒy.ɡy.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Serrer à la gorge.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Figuré) (Médecine) Interrompre par une médication énergique, radicale, le progrès d’une maladie.
    • L'infection du patient est jugulée.
  3. (Courant) Maîtriser, arrêter ou contenir efficacement, le développement de quelque chose.
    • Parviendra-t-on à juguler cette crise économique ?
    • D'habitude, il passait plutôt ces heures matinales à zieuter Chérie en rêvant de droit de cuissage, mais ces derniers temps la terreur venue de la rue avait jugulé ses ardeurs coutumières. — (Glen Cook, Le Château noir, 1984)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JUGULER. v. tr.
Serrer à la gorge. Figurément, il signifie, en termes de Médecine, Interrompre par une médication énergique, radicale, le progrès d'une maladie.

Littré (1872-1877)

JUGULER (ju-gu-lé) v. a.
  • 1Néologisme et terme familier. Proprement, égorger, et, par catachrèse, causer une perte considérable, une ruine. Cette imprudence le jugulait.
  • 2Ennuyer excessivement, tourmenter, importuner. Vous me jugulez.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « juguler »

Du latin jugulare (« couper la gorge, tuer, égorger »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. jugulare, égorger, de jugulum, la gorge, proprement la clavicule, et diminutif de jugum (voy. JOUG).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « juguler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
juguler ʒygyle

Citations contenant le mot « juguler »

  • Il ne faut pas juguler la nature des autres. De Jean-Claude Clari / Les grandes filles
  • Dans les prochains jours, la carte de la Belgique pourrait (c’est une image) se tacheter de points orange ou, pire, de points rouges. Un peu comme au Portugal ou en Espagne où certaines zones sont mises en orange (vigilance) voire même interdites aux voyageurs (rouge). C’est désormais au niveau local que notre pays va tenter d’affronter l’épidémie de coronavirus, pour juguler la 2e vague. , Les 38 communes belges, le coronavirus a dépassé le seuil d'alarme - Nandrin
  • Mme Maltman a aussi précisé que son pays va aider la RDC en appuyant les efforts entrepris par le gouvernement pour juguler la crise sanitaire due à la Covid-19 et la maladie à virus d’Ebola. Politico.cd, Le Royaume-Uni va appuyer les efforts entrepris par le gouvernement congolais pour juguler la crise sanitaire due à la covid 19 et la maladie à virus d'Ebola | Politico.cd

Images d'illustration du mot « juguler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « juguler »

Langue Traduction
Anglais curb
Espagnol bordillo
Italien frenare
Allemand randstein
Chinois 抑制
Arabe تطويق
Portugais borda da calçada
Russe узда
Japonais 縁石
Basque geldiarazi
Corse frezza
Source : Google Translate API

Synonymes de « juguler »

Source : synonymes de juguler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « juguler »

Partager