Dompter : définition de dompter


Dompter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DOMPTER, verbe trans.

I.−
A. Vieilli ou littér. [Le compl. d'obj. désigne un groupe de pers. défini historiquement ou socialement]
1. HIST. Soumettre, par la force, (un peuple barbare) à son autorité politique. Dompter et civiliser les barbares. Synon. assujettir, asservir.César voulait (...) dompter les Parthes, et renouveler la conquête d'Alexandre (Michelet, Hist. romaine,t. 2, 1831, p. 279):
1. Charles représentera l'ordre et la sécurité. Il a déjà battu les agitateurs neustriens : la légalité est rétablie. Il dompte encore les Saxons, toujours prêts à se remuer et à envahir. Bainville, Histoire de France,t. 1, 1924, p. 31.
2. P. ext.
a) Réduire à l'obéissance. Synon. mater.Dompter la grève (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 29).La Vendée n'était pas complètement domptée et on ne pouvait douter que les coalisés, au printemps, feraient un nouvel effort (Lefebvre, Révol. fr.,1963, p. 384):
2. ... par manque d'autorité naturelle, on cherche à régner par la terreur. On perd prise, et bientôt plus rien ne suffit à dompter le mécontentement grandissant des indigènes, souvent parfaitement doux, mais que révoltent et poussent à bout les injustices, les sévices, les cruautés. Gide, Voyage au Congo,1927, p. 693.
b) P. anal. [Le compl. d'obj. désigne une pers. ou un groupe de pers.] Exercer un fort ascendant sur (quelqu'un). Synon. subjuguer.Quand on aime éperdûment, n'est-on pas esclave, et ne sais-tu pas qu'un mot de toi me dompte et m'enchaîne? (Sand, Consuelo,t. 2, 1842-43, p. 222).Jamais Réjane n'a été plus grande actrice, plus acclamée, plus maîtresse d'un public complètement dompté (Goncourt, Journal,1892, p. 209).
P. ext. Dompter les cœurs. Le chant (...) ouvre son large essor Et prend les cœurs domptés en ses doux liens d'or (Banville, Exilés,1874, p. 47).
B.− Usuel. [Le suj. désigne une pers.; le compl. d'obj. un animal] Amener (un animal sauvage) à l'obéissance, en brisant généralement par des méthodes violentes sa résistance. Dompter des taureaux, des lions. On ne dompte les chevaux que par la faim, le défaut de sommeil et le sucre! (Balzac, Cous. Bette,1846, p. 335).Ainsi que ces jeunes cavales qu'il faut dompter par l'usure, avant qu'elles se résignent au harnais (Zola, Bête hum.,1890, p. 260):
3. Aux premiers temps, les généraux vainqueurs, quand ils rentraient à Rome, avaient le corps peint en vermillon. Et ne signifiaient-ils pas leur puissance sous la forme de bêtes sauvages attelées à leur char, comme la signifiaient en domptant de pareilles bêtes les tueurs de taureaux? Montherlant, Les Bestiaires,1926, p. 564.
II.− Au fig. et littér.
A.− [Le compl. d'obj. désigne un élément naturel, une force de la nature] Rendre inoffensif ou utilisable. Dompter les fleuves, les forces de la nature. Synon. maîtriser, domestiquer.La déesse rentra dans la forge du dieu, Elle le vit, de loin, qui, selon sa coutume, domptait les durs métaux, penché sur son enclume (Bouilhet, Dern. chans.,1869, p. 140).Il [l'homme] a dompté la mer fougueuse, il a dompté la foudre, et les torrents servent sa volonté (Ch. Guérin, Cœur solit.,1904, p. 112):
4. Jamais il [l'homme] n'a eu autant de possibilités qu'aujourd'hui de se rendre maître et possesseur de la nature, de la dompter, de l'acclimater, de la civiliser, de l'organiser, de la discipliner. Lacroix, Marxisme, existentialisme, personnalisme, présence de l'éternité dans le temps,1949, p. 27.
P. anal. Dompter le hasard, la mort. Les moyens de dompter l'inexorable maladie manquèrent (Huysmans, À rebours,1884, p. 132).Admire comme Courtial, mon enfant, va terrasser, dompter, contraindre, enchaîner, soumettre la rebelle fortune! (Céline, Mort à crédit,1936, p. 589).
B.− [Le compl. d'obj. désigne une entité psychique]
1. [Dans le domaine de la mor., le compl. désignant une force psychique considérée comme moralement dangereuse ou mauvaise] Briser, se rendre maître de. Dompter ses passions, ses désirs. Elle chercha d'abord à dompter sa chair par les veilles. Nous avons vu avec quelle sévérité persévérante elle savait se mortifier sur ce point (Montalembert, Ste Élisabeth,1836, p. 46).Plus nous sommes civilisés, intelligents, raffinés, plus nous devons vaincre et dompter l'instinct animal qui représente en nous la volonté de Dieu (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Inutile beauté, 1890, p. 1160):
5. Votre silence de Toul m'a fait abjurer la coquetterie. Hé bien! vos nouveaux torts envers moi me feront chercher à dompter les défauts qui vous ont déplu en moi. Staël, Lettres inédites à Louis de Narbonne,1794, p. 225.
2. [Le compl. désigne une faculté physique, intellectuelle, artistique considérée comme excessive ou désordonnée] Discipliner.
[Le suj. désigne une pers.] Je suis parvenu à dompter l'humeur vagabonde de ma pensée, assez pour l'astreindre à un travail à peu près régulier et resserrer dans un cadre mon existence qui se dissipait dans un champ sans limites (M. de Guérin, Corresp.,1832, p. 46).La force tendue de son lyrisme dompte et entraîne tout (Faure, Hist. art,1914, p. 430).Dompter une mémoire indocile (Duhamel, Désert Bièvres,1937, p. 121).
[Le suj. désigne une chose concr. ou abstr.] Plus rarement. Les circonstances, de longues inquiétudes, une fortune gênée me paraissent avoir dompté en elle ce décousu, cette activité sans but (Constant, Journaux,1804, p. 87).
3. [Le compl. désigne une sensation, un sentiment pénible] Dominer, maîtriser. Dompter une douleur, une émotion, une peur, une colère, un dégoût, un chagrin; dompter sa timidité, son orgueil. Cet autre [Pascal] domptait un mal de dent par des recherches sur la cycloïde (Mounier, Traité caract.,1946, p. 77):
6. Pour moi, je ne puis m'empêcher d'admirer la présence d'esprit de ce médecin, son courage à dompter toute répugnance physique (car enfin les draps où il s'est inséré ne devaient pas être fort ragoûtants), et même sa vigueur à balayer des opinions reçues. Ambrière, Les Grandes vacances,1946, p. 241.
P. ext. [Le compl. désigne un symptôme physique] Rien n'apparaissait, ne trahissait l'effort du combat, pour dompter les battements du cœur (Zola, Rêve,1888, p. 153).
4. Emploi pronom. réfl. Se maîtriser, se contrôler. Elle [Léa] prolongea sa chanson (...) fière de se dompter si aisément, d'escamoter la seule minute émue de leur séparation (Colette, Chéri,1920, p. 83):
7. Le jeune homme était furieux contre lui-même et il pâlit de la peur de ne pouvoir se dompter. Et il se dompta et ses membres, qui s'étaient raidis au contact des autres membres qui le faisaient prisonnier, se détendirent et il se laissa conduire. G. Leroux, Rouletabille chez le tsar,1912, p. 153.
Rem. La docum. fournit l'adj. domptable. Qui peut être dompté. De petites émotions aisément domptables (Mounier, Traité caract., 1946, p. 243).
Prononc. et Orth. : [dɔ ̃te], (je) dompte [dɔ ̃t]. Ds Ac. dep. 1694. Ac. 1694, 1718 et, à titre de var., Ac. 1798 : domter. Voir de même Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787 (var.), Land. 1836 (var.). Clédat 1930, p. 71 : ,,Nos classiques écrivaient pront, prontement, donter, donteur, etc.`` Fér. Crit. t. 1 1787, Dup. 1961, Lesaint et Vogel (cité par Buben 1935, p. 114), Passy 1914 admettent ou préconisent les formes, phon. et graph., avec p. Ce p, qui n'est pas étymol., et que Mart. Comment prononc. 1913, p. 185, considère comme ,,admis mal à propos par l'Académie``, est considéré par Fouché comme fondé : ,,Suivant P. Fouché, Études de phon. gén. p. 57, le p de dompter n'est pas seulement graphique ni dû à l'analogie de compter, mais développé organiquement comme consonne additionnelle par la segmentation de l'm dans le groupe -mt- après l'accent : dómitat > dompte, domitáre > donter, d'où par nivellement dompter, cf. lat. *em-tos > emptus, *sum-tos > sumptus. Comp. aussi angl. empty (< œmettig), qui est prononcé [εmpti], v. Jespersen, Lehrb. der Phon., 177`` (Buben 1935, p. 114). L'explication ne figure cependant plus ds Fouché t. 3 1961, p. 875. Fouché Prononc. 1959, p. 353, est de toute manière d'accord avec les aut. contemp. pour considérer ce p comme muet actuellement. Étymol. et Hist. 1155 danter (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 4165); ca 1160 donter (Eneas, éd. J. Salverda de Grave, 1922); xives. [ms.] dompter (Bersuire [ms. Bibl. nat. fr. 20312 ter] fo47 vods Littré). Du lat. class. domitare « dompter »; la forme dompter d'après dampnare, temptare (damnare, tentare) ou sous l'infl. de compter*. Fréq. abs. littér. : 497. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 871, b) 840; xxes. : a) 896, b) 378.

Dompter : définition du Wiktionnaire

Verbe

dompter \dɔ̃.te\ ou \dɔ̃p.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Réduire sous son obéissance un animal sauvage.
    • Dompter un cheval, un taureau.
  2. (Par extension) Faire obéir.
    • Dompter un enfant rebelle.
  3. (Figuré) Dominer, maitriser, soumettre ou vaincre.
    • Dompter un peuple jusqu’alors insoumis.
    • Dompter ses passions.
    • Dompter sa colère.
    • Apprendre à se dompter, à dompter ses passions.
    • On sentait une puissante individualité, que la foi s’était assujettie, mais que la règle ecclésiastique n’avait pas domptée. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 137.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dompter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DOMPTER. (Dans ce mot et dans les deux suivants, le P ne se prononce pas.) v. tr.
Réduire sous son obéissance un animal à l'état sauvage. Dompter un cheval, un taureau. Par extension, Dompter un enfant rebelle. Dompter un peuple jusqu'alors insoumis. Fig., Dompter un caractère. Dompter ses passions. Dompter sa colère. Apprendre à se dompter, À dompter ses passions.

Dompter : définition du Littré (1872-1877)

DOMPTER (don-té ; le p ne se fait jamais sentir ; et c'est une faute de le prononcer) v. a.
  • 1Faire fléchir la résistance. César dompta les Gaulois. Dompter la sédition. Ils sont domptés par les misères de la guerre, Vaugelas, Q. C. liv. IV, dans RICHELET. Il verra comme il faut dompter les nations, Corneille, Cid, I, 7. Est-il quelque ennemi qu'à présent je ne dompte ? Corneille, ib. IV, 2. Il dompta les mutins, Racine, Bérén. I, 4. Hélas ! avec plaisir je me faisais conter Tous les noms des pays que vous allez dompter, Racine, Iphig. IV, 4.

    Fig. Faire céder. Et je vois dans son cœur de tendres mouvements À dompter la fierté des plus durs sentiments, Molière, le Dép. II, 3. Vos yeux ont su dompter ce rebelle courage, Racine, Phèd. V, 3. Est-ce quelque mépris qu'on ne puisse dompter ? Racine, Mithr. III, 5. Tu m'as prêté ton bras pour dompter les humains ; Dompte aujourd'hui Brutus ; adoucis son courage, Voltaire, M. de Cés. I, 1. Je sais, pour dompter les plus impérieux, Qu'il faut souvent moins d'art que de mépris pour eux, Voltaire, Catil. III, 5. L'antiquité eût élevé des autels à ce vaste et puissant génie [Franklin] qui, au profit des mortels, embrassant dans sa pensée le ciel et la terre, sut dompter la foudre et les tyrans, Mirabeau, Collection, t. III, p. 394.

    Il se dit aussi des sentiments, des passions dont on triomphe. Dompter ses passions. Dompte la gourmandise, et plus facilement Des sentiments charnels tu dompteras le reste, Corneille, Imit. I, 19. Le patient vaut mieux que le fort, et celui qui dompte son cœur vaut mieux que celui qui prend des villes, Bossuet, Duch. d'Orl.

  • 2En parlant des animaux, les assujettir, leur faire perdre leur caractère indépendant et sauvage. Dompter un cheval. La fière panthère ne s'apprivoise pas proprement ; on ne peut que la dompter ; on la dresse même pour la chasse, Bonnet, Contempl. nat. IIe part. ch. 9.
  • 3Se dompter, v. réfl. Faire la loi à ses passions. Apprends à te dompter, Voltaire, Alz. I, 4.

    Se contenir. Je voyais sa fureur à peine se dompter, Corneille, Pomp. IV, 1. La nature est trop forte et mon cœur s'est dompté, Corneille, Rodog. IV, 3.

REMARQUE

L'Académie devrait supprimer le p de dompter, lettre qui ne se prononce pas, qui n'est pas étymologique, et qui provient d'une vicieuse tendance qu'avait le moyen âge à mettre un p après une m ou une n ; d'otemptation, qui est resté en anglais.

HISTORIQUE

XIIe s. Maint felon au danté come cheval à frain, Rou, ms. f° 32, dans LACURNE.

XIIIe s. Leur orgueil et leur folie donta Dieux par peines et par travauz, Psautier, f° 132. Il est sage et bien dontés [élevé], Poésies mss. t. IV, p. 1349, dans LACURNE. …Li oisiaus debonnaire qui touz est dontez et apris, Fabliaux mss. t. II, f° 163, dans LACURNE. Or sui si povres devenus, Que ge n'ai fors à grant dangier Ne que boivre, ne que mangier… Tant me set danter et mestir Povreté qui tout ami tolt [enlève], la Rose, 8054. Cuidiés-vous donc qu'Amors consente Que je refraigne et que je dente Le cuer qui est trestout siens quites, ib. 3090. …Il [Appius] ne peoit donter La pucele qui n'avoit cure Ne de li ne de sa luxure, ib. 5620.

XIVe s. La gent des Eques estoit damptée et sousmise, Bercheure, f° 60, verso. Dompter le pooir des tribuns, Bercheure, f° 47, verso.

XVIe s. Une aigre imagination me tient ; je treuve plus court, que de la dompter, la changer, Montaigne, III, 299.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DOMPTER. - ÉTYM. Ajoutez : Dans l'Aunis, on dit danzer, pour dompter, dresser les animaux (Gloss. aunisien, p. 94) ; cette forme est un remarquable archaïsme, témoin de l'antique substitution de l'a à l'o : anc. franç. danter, à côté de donter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dompter : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

DOMPTER un cheval. Voyez Réduire.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « dompter »

Étymologie de dompter - Littré

Berry, donzer ; provenç. domtar, domptar, dompdar ; du latin domitare, fréquentatif de domare (lequel a donné directement l'espagnol domar ; l'ital. domare) ; comparez le grec δομάω ; l'allem. zähmen ; l'angl. to tame. Palsgrave, p. 23, au XVIe siècle, remarque qu'on prononce donter. Il s'en est peu fallu que la prononciation danter n'ait prévalu, comme celle de dame au lieu de dome ; danter a été très usité et était dû à l'inclination que, pendant un certain temps, la langue eut de changer on en an.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de dompter - Wiktionnaire

(XIIe siècle) De l’ancien français danter, donter. Du latin domitare (« dompter, soumettre »), fréquentatif de domare (« réduire, dresser, apprivoiser »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dompter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dompter dɔ̃te play_arrow

Conjugaison du verbe « dompter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe dompter

Évolution historique de l’usage du mot « dompter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dompter »

  • Certains diront qu'elles sont difficiles à porter et qu'il faut s'armer de courage pour oser les dompter, et pourtant, les dad shoes campent sur leur position de baskets number one dans les grandes tendances des podiums. Infusées d'un charme très 90's, d'inflexions techniques 100% sportswear et d'un style normcore vigoureux, ces objets de désir, qui faisaient un retour fracassant sur la scène mode en 2018, sont toujours au goût du jour. Vogue Paris, Sneakers homme été 2020 : tendances, modèles phare, collabs... | Vogue Paris
  • « La polyvalence, je dirais que c'est un couteau à double tranchant. Sincèrement, je la vis comme un fardeau plus qu'autre chose, mais c'est un fardeau que je ne remplacerais par aucun autre », affirme l'humoriste, auteur, scénariste et réalisateur Adib Alkhalidey. L'artiste de 32 ans, dont l'idole est le grand Jacques Brel, explique que les multiples projets artistiques qu'il entreprend sont surtout guidés par le fait qu'ils lui permettent d'affronter et de dompter ses propres démons. « Ça éveille en moi un écosystème de démons, parce que j'ai tellement peur chaque fois que je sors de ma zone de confort », dit-il. Radio-Canada, La polyvalence, une façon pour Adib Alkhalidey de se mettre en danger | Laisse-moi te présenter
  • C'est sûrement pas de dompter ! Etre résident de la Métropole, c'est d'animer un territoire, par un collectif de travail, avec les 49 communes qui composent l'instance de coopération intercommunale. Et c'est un beau mot que celui de coopération. Vous savez, le futur président de la métropole lyonnaise ne sera pas maire, le président du Grésivaudan n'était pas maire. Est-ce que ça les a empêchés de réaliser une animation de territoire ? Je ne crois pas. France Bleu, Métropole de Grenoble : Yann Mongaburu candidat : "je ne suis pas maire, et alors ?"
  • Si piloter ce genre de véhicule est déjà compliqué sur piste sèche, que dire de la prouesse de Kenny Bräck sur une piste complètement détrempée. Le vainqueur des 500 Miles d'Indianapolis en 1999 montre ainsi à quel point il arrive à dompter le V8 de 4,9 litres de cylindrée de la Ford GT40. Turbo.fr, Rétro : quand Kenny Bräck faisait danser la Ford GT40 sous la pluie
  • Ce 31 août 2017, après une défaite en Suède (1-2) qui remettait en cause la qualification directe pour la Coupe du monde 2018 en Russie, l'équipe de France recevait les Pays-Bas au Stade de France et se devait de dompter une équipe retrouvée depuis le retour du sélectionneur Dick Advocaat. L'Équipe, Matches de légende : suivez la rediffusion de France - Pays-Bas (qualifications CM 2018) - Foot - Matches de légende - L'Équipe
  • Il faut dompter la peur comme un lion en cage. Toujours s’en méfier car ça reste un animal sauvage mais avec le temps, l’entente et la compréhension deviennent meilleures. La peur nous veut du bien, elle nous prépare, nous met en énergie pour délivrer la meilleure prestation possible. il faut la respecter et finir par l’aimer. En développant vos compétences au fur et à mesure, vous serez en capacité de prendre plus de risques. Swing Féminin, Jean-Marc Sabatier : « Il faut dompter la peur comme un lion en cage » • Swing Féminin
  • Depuis son retour en ville, Bigfoot est devenu la star des médias. Au grand dam de son fils Adam qui rêvait d'une vie de famille paisible. L'adolescent essaye de dompter les incroyables pouvoirs hérités de son père et trouve réconfort auprès de la folle ménagerie abritée sous son toit. Lorsque Bigfoot est alerté par des militants écolos, il s'envole pour l'Alaska, bien décidé à combattre les méfaits de la société pétrolière X-Trakt. Quelques jours plus tard, le monde entier est sous le choc : l'aventurier velu a disparu. Le sang d'Adam ne fait qu'un tour. Cap sur le Grand Nord avec sa mère Shelly, Trapper un raton-laveur intrépide et Wilbur l'ours maladroit, pour retrouver son super-papa... , « Bigfoot family »: synopsis et bande-annonce
  • On croyait son règne engagé dans un lent crépuscule un an avant qu'elle ne quitte le pouvoir mais sa popularité a rebondi dans une crise sanitaire qu'elle a su dompter. Depuis le 1er juillet, l'Allemagne a pris la présidence tournante de l'Union européenne auréolée de sa bonne gestion de la pandémie. Angela Merkel l'aborde avec, notamment, le projet de création d'un fond de relance de 500 milliards d'euros, proposé avec Emmanuel Macron. Celle qui incarne la stabilité dispose de bonnes cartes pour emporter le consensus des 27 sur ce dossier. Enquête sur les prochains défis qui attendent la chancelière par Ninon Renaud (correspondante des « Echos » à Berlin) et Karl de Meyer (rédacteur en chef aux Echos Week-End). Les Echos, 10 podcasts à réécouter chez soi | Les Echos
  • On dit souvent que la force est impuissante à dompter la pensée ; mais pour que soit vrai, il faut qu'il y ait pensée. Là où les opinions irraisonnées tiennent lieu d'idées, la force peut tout. De Simone Weil / Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale
  • Lorsque ni la discipline, ni la loi, ni l'esprit de parti ne font plus d'effet sur certaines gens, on doit penser à les dompter avec de petites faveurs. De Jiang Zilong / La vie aux mille couleurs
  • Si tu veux obtenir quelque chose de la vie, tu sais, il faut commencer par exiger, c'est la seule façon de dompter l'existence et de lui faire donner tout son rendement. De Reine Malouin / J'ai choisi le malheur
  • Comment réagiraient nos ancêtres si on leur présentait un ordinateur moderne ? Ils parviendraient probablement à le dompter à coups de pierres. Ils étaient beaucoup plus futés que nous le pensons. De Dave Barry / Chroniques déjantées d’internet
  • Il y a peu de gens qui peuvent retenir une eau sans digues ; il y en a moins encore qui peuvent dompter une langue intempérante. De Jean Climaque / Échelle du paradis
  • La pensée est difficile à contenir, légère, courant où il lui plaît. la dompter est une chose salutaire ; domptée, elle procure le bonheur. De Anonyme / Dhammapada
  • La seule richesse est celle qui consiste à savoir dompter ses désirs. De Mocharrafoddin Saadi / Le Jardin des fruits
  • A quoi sert d'aller dans la lune, à quoi bon dompter l'espace, si l'on ne sait pas dompter le temps ? De Jean Chalon / Journal d'Espagne
  • Epargner ceux qui se soumettent et dompter les superbes. De Virgile / L'éneide

Images d'illustration du mot « dompter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « dompter »

Langue Traduction
Corse mansu
Basque tame
Japonais 飼いならす
Russe ручной
Portugais domar
Arabe كبح
Chinois 驯服
Allemand zähmen
Italien domare
Espagnol domar
Anglais tame
Source : Google Translate API

Synonymes de « dompter »

Source : synonymes de dompter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dompter »



mots du mois

Mots similaires