La langue française

Insultant

Sommaire

  • Définitions du mot insultant
  • Étymologie de « insultant »
  • Phonétique de « insultant »
  • Citations contenant le mot « insultant »
  • Traductions du mot « insultant »
  • Synonymes de « insultant »
  • Antonymes de « insultant »

Définitions du mot insultant

Trésor de la Langue Française informatisé

INSULTANT, -ANTE, adj.

A. − [En parlant d'une pers.] Qui porte atteinte à l'honneur ou à la dignité de quelqu'un par ses actes ou ses paroles. Personnage insultant. Ah! tu crois qu'(...) À sa suite l'on peut traîner la jeune fille Qui pour nous a perdu pays, honneur, famille, La livrer au mépris de ce monde insultant (Dumas père, Christine,1830, II, 7, p. 237).Le jeune Renan si insultant, âpre et dur, en Orient reconnaît le sein de sa nourrice (Barrès, Cahiers, t. 1, 1897, p. 150).
B. − [En parlant de propos, d'un comportement] Qui constitue une atteinte à la dignité (de quelqu'un) ou une marque d'irrespect, de mépris (envers quelque chose ou quelqu'un). Synon. offensant, outrageant, insulteur.Attitude, comportement, luxe insultant; chanson, discours, parole, refrain insultant(e); sarcasmes insultants. Manières insultantes (Ac.). Stephen regarda son ennemi; sa physionomie avait quelque chose de si insultant, de si platement vain, de si bêtement orgueilleux, qu'il répondit en haussant les épaules (Karr, Sous tilleuls,1832, p. 93).J'ai eu le cœur en deuil le matin où, en dépliant L'Espoir, j'ai vu imprimées les deux lettres où ils échangeaient Henri et lui des désaveux insultants (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 402):
On l'attendit, toute la matinée. On le chercha, tout le jour. Jacqueline, cachant sous l'indifférence un frémissement de colère, affecta avec une ironie insultante de compter son argenterie. Rolland, J.-Chr., Amies, 1910, p. 1188.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Hôte de Saint-Pétersbourg, il [Joseph de Maistre] écrit n'étant qu'à un pôle. Le tranchant, l'arrogant, l'insultant, percent à chaque rencontre dans cette pensée éminente (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 181).
Prononc. et Orth. : [ε ̃syltɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1718. Fréq. abs. littér. : 261. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 453, b) 246; xxes. : a) 508, b) 285.

Wiktionnaire

Adjectif

insultant

  1. Qui tient de l’insulte.
    • Discours insultant.
    • Air insultant.
    • Procédé insultant.
    • Un insultant mépris.
    • Paroles insultantes.
    • Manières insultantes.

Forme de verbe

insultant \ɛ̃.syl.tɑ̃\

  1. Participe présent de insulter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSULTANT, ANTE. adj.
Qui tient de l'insulte. Discours insultant. Air insultant. Procédé insultant. Un insultant mépris. Paroles insultantes. Manières insultantes.

Littré (1872-1877)

INSULTANT (in-sul-tan, tan-t') adj.
  • Qui insulte. C'est au milieu de cette amère et insultante dérision que Dieu le chassa [Adam] du paradis de délices, pour travailler à la terre d'où il a été pris, Bossuet, Élév. sur myst. VI, 14. Va, je verrai peut-être à mes pieds abattu Cet orgueil insultant de ta fausse vertu, Voltaire, Brut. II, 5. Une voix insultante offrait à sa détresse Les dons ingrats de la pitié, Hugo, Odes, I, 2.

REMARQUE

Suivant l'Académie, ce mot ne se dit que des choses ; mais Voltaire a très bien mis : une foule insultante ; et son exemple peut être imité. Dérobez votre fille accablée, expirante, à tout cet appareil, à la foule insultante, Voltaire, Tancr. III, 7.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « insultant »

Du participe présent de insulter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « insultant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
insultant ɛ̃syltɑ̃

Citations contenant le mot « insultant »

  • Quoi de plus insultant à la science que l'humilité d'un esprit remarquable qui renonce à tout honneur pour satisfaire un maître invisible. De Marie-Claire Blais / Les apparences
  • Ce n’est pourtant pas la première fois que les « projectiles verbales » ou « langages à la marge » s’invitent dans le débat politique. Jadis, le tribun insultait sans même en donner l’impression. Il le faisait avec tout un art subtil et souvent humoristique qui fascinait les amoureux de la langue. Savoir polémiquer sans être insultant requiert un tact réservé aux grands rhéteurs et polémistes qui savent tuer verbalement l’adversaire par de petites phrases assassines, sans être vulgaire ni grossier. SenePlus, L’INSULTE N’EST-ELLE QUE LA CONTINUATION DE LA POLITIQUE PAR D’AUTRES MOYENS ? | SenePlus
  • Brigitte Bardot est très remontée contre le gouvernement. Au micro de Sud Radio, la comédienne de 85 ans s'en est violemment prise aux dirigeants en les insultant copieusement. Un énorme coup de gueule au cours duquel elle a même avoué avoir envie de quitter la France. Voici.fr, Brigitte Bardot très en colère : elle veut quitter la France et insulte violemment le gouvernement - Voici
  • Le 16 mai dernier, le défenseur central du FC Barcelone Jean-Clair Todibo (20 ans), prêté à Schalke 04, s'est fait remarquer en insultant l'avant-centre du Borussia Dortmund Erling Braut Håland (19 ans) à la suite d'un contact musclé (voir ici). Avec l'absence du public dans le stade pour cette rencontre à cause de l'épidémie du coronavirus, les propos du Français ont été entendus à la télévision et ont entraîné une polémique. Un vrai regret pour l'ancien Toulousain. , Dortmund : Håland, les regrets de Todibo - Football MAXIFOOT

Traductions du mot « insultant »

Langue Traduction
Anglais insulting
Espagnol insultante
Italien insultare
Allemand beleidigend
Chinois 侮辱
Arabe إهانة
Portugais insultuoso
Russe оскорбление
Japonais 侮辱
Basque iraintzen
Corse insultante
Source : Google Translate API

Synonymes de « insultant »

Source : synonymes de insultant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « insultant »

Partager