Insulteur : définition de insulteur, insulteuse


Insulteur, insulteuse : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INSULTEUR, -EUSE, adj. et subst.

I. − Adjectif
A. − [En parlant d'une pers.] Qui porte atteinte à l'honneur ou à la dignité de quelqu'un par des paroles ou des actes. Cet homme si moqueur, si insulteur voyait enfin poindre la clarté d'une croyance sidérale en sa nuit (Balzac, Séraphita,1835, p. 263).Je ne te connais plus (...), tu n'es qu'un ouvrier grossier et insulteur (Dumas père, Mohicans,1864, I, 6, p. 43).Le ciel blêmit; les fronts végètent; Le pain du travailleur est noir; Et des prêtres insulteurs jettent De la fange avec l'encensoir (Hugo, Chans. rues et bois,1865, p. 140).
B. −
1. Rare. [En parlant de propos, d'un comportement] Qui constitue une atteinte à l'honneur ou à la dignité de quelqu'un. Synon. insultant.Cris insulteurs. Et voici que ma gloire est une cendre vile, Et mon sceptre un roseau des marais, qui se rompt Aux rires insulteurs de la foule servile! (Leconte de Lisle, Poèmes barb.,1878, p. 23).
2. Au fig., vx. Qui porte des coups. Ma chair s'est préservée au tissu des tuniques Du contact insulteur des vents et du soleil (Régnier, Prem. poèmes,1887).
II. − Subst. Personne qui a ou qu'on présente comme ayant insulté quelqu'un. Synon. offenseur; anton. insulté.Un insulteur à gages (Ac.1935).La Nine reprenait son aplomb. − « Sire, On vous a insulté et vous avez tué l'insulteur? C'est bien... (Péladan, Vice supr.,1884, p. 300).Je n'aurais pas consenti à vous présenter, messieurs, la défense de Crainquebille si j'avais vu en lui l'insulteur d'un ancien soldat (France, Crainquebille,1904, p. 28):
Un jour, dans un cabaret, quelqu'un a manqué de respect à cette boiteuse. Nicolas s'est levé, a pris l'insulteur au collet et l'a jeté dehors d'une seule gifle. Camus, Possédés,1959, 1repart., tabl. 4, p. 982.
Rem. Le fém. est rare : Carmen n'oublierait pas une poupée! Elle l'avait donc prêtée à cette petite parente, à la petite insulteuse... (La Varende, Goût esp., 1946, p. 60).
Prononc. et Orth. : [ε ̃syltœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1878 (au masc.). Étymol. et Hist. 1796 (F. Roux, Nouv. dict. fr.-all. et all.-fr., Nachtrag, 9eéd. ds Quem. DDL t. 10). Dér. du rad. de insulter*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 75.

Insulteur, insulteuse : définition du Wiktionnaire

Nom commun

insulteur \ɛ̃.syl.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : insulteuse)

  1. Celui qui insulte habituellement ou qui fait pour ainsi dire métier d’insulter.
    • Le reste des insulteurs se compose d’inconscients, de ramollots à rengaines patriotiques, ou d’émotifs comme vous, qui préfèrent en rester sur une impression, plutôt que de chercher à s’éclairer. — (L. Bertrand, Lettre à Émile Baumann, 1898, dans L-A. Maugendre, La Renaissance catholique au début du XXe siècle, volume 3, 1966, page 264)
    • Depuis 1870 le nombre des insulteurs du Dieu des chrétiens s’est accru d’une dizaine de millions ; vous le constatiez vous-même l’an dernier. — (Henri Louatron, À la messe noire ou le Luciférisme existe, Mamers (Sarthe) : à compte d'auteur, sans date (vers 1918-1920), page 39)
    • À côté des insulteurs, quelques critiques de bonne foi. J’écris ce livre pour eux. — (André Gide, Retouches à mon "Retour de l’U.R.S.S.", 1937)
    • Mama Makosi : Quand on lui demande sa profession, il répond : insulteur de la nation !
      Mokutu : Insulteur de la nation ?
      Lumumba : Ça existe dans certaines tribus. Leur rôle : engueuler les chefs. Pour qu’ils ne se prennent trop au sérieux. Ça peut être utile.
      — (Aimé Césaire, Une saison au Congo, 1973, acte I, scène 1, éditions Points, pages 57-58)

Nom commun

insulteuse \ɛ̃.syl.tøz\ féminin (pour un homme on dit : insulteur)

  1. Celle qui insulte habituellement ou qui fait pour ainsi dire métier d’insulter.
    • Les charrettes, proportionnées au nombre présumé des condamnés, stationnaient à heure fixe dans les cours du Palais-de-Justice. Les insulteuses publiques entouraient les roues. — (Alphonse de Lamartine, Histoire des Girondins, livre 56e, Bruxelles : Société typographique & Francfort-sur-le-Main : Joseph Baer, 1851, 5e édition, volume 4, page 302)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Insulteur, insulteuse : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSULTEUR. n. m.
Celui qui insulte habituellement, qui fait pour ainsi dire métier d'insulter. Un insulteur à gages.

Insulteur, insulteuse : définition du Littré (1872-1877)

INSULTEUR (in-sul-teur) s. m.
  • Néologisme. Celui qui insulte habituellement, qui fait métier d'insulter. Insulteur public (voy. INSULTATEUR).
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « insulteur »

Étymologie de insulteur - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du verbe insulter, avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « insulteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
insulteur ɛ̃syltœr play_arrow

Citations contenant le mot « insulteur »

  • Et un autre de renchérir : « M. Adou Richard, votre zèle et votre promptitude quand il s'agit de l'opposition me sidère. En matière de justice sociale, la justice procédurale et interactionnelle est nécessaire pour montrer aux yeux du peuple que nul n'est au-dessus des lois : pourquoi l'insulteuse dans l'affaire ibiêkissè et voleuse d'or n'a toujours pas été arrêtée ? Pourquoi des cadres du rdr impliqués dans des détournements ne sont pas eux, au moins, mis en examen ? Ces cancres qui ont versé de «sang» devant la résidence de Bédié, pourquoi ne sont-ils pas encore arrêtés ? » , Côte d'Ivoire : Des menaces proférées contre le procureur Adou Richard
  • Quand on est en colère on devient vite grossier et souvent méchant. Et bête. On entreprit de défendre calmement l’honneur de la mairesse de la capitale contre l’insulteuse surexcitée de la ligne 91. Mais ce fut un risque pris inutilement car les répliques déclenchèrent une nouvelle bordée d’injures contre nos propres crimes et avanies. « En prison, tout ce monde-là et que ça saute ». On descendit à la suivante pour éviter les griffes de la vieille furie de rencontre, la laissant à sa colère en boucle. La Croix, Le jaune de toutes les colères
  • "Harpie"... Une fois de plus, l'insulte concerne l'insulteuse et non pas l'insultée... Liberté d'expression, Bloc-notes : pourquoi Les Républicains ont perdu - Liberté d'expression
  • Le journal rappelle que "dans ses audios, Cissé Lô a copieusement insulté Farba Ngom et Yakham Mbaye". Ce qui pousse l'ancien ministre de l'Apr, Mbagnick Ndiaye, à dire dans Source A: "On ne peut pas emprisonner Assane Diouf (qualifié d'insulteur public) et laisser libre Cissé Lô". , La presse sénégalaise à fond sur la crise à l'Apr - Apanews.net
  • Depuis son retour au Sénégal, la prison est pratiquement devenue la demeure de « l’insulteur du Web ». SeneNews.com, Ce que les policiers ont pris chez Assane Diouf le lendemain de son arrestation
  • C’est le moment où l’insulteur à l’origine du statut haineux en profite pour publier sur les réseaux sociaux des captures d’écran des messages hostiles qu’il a reçus. Il se présente alors comme une victime de racisme, de sexisme, d’homophobie, ou d’autres choses semblables. Le Journal de Montréal, L’art de se victimiser | Le Journal de Montréal
  • Le directeur général du quotidien national Le Soleil, Yakham Mbaye était à la Brigade de recherche de la Gendarmerie, ce vendredi. Même si on ignore, pour le moment, ce qu’il y faisait, tout porte à croire qu’il s’agit de l’épisode numéro 2 du feuilleton opposant l’insulteur public numéro 1, Moustapha Cissé Lô. SeneNews.com, Dernière minute : Yakham Mbaye aperçu à la Brigade de recherche
  • Yakham Mbaye aperçu à la Brigade de recherche On ne sait ce qu’il faisait hier à la Brigade de recherche de la Gendarmerie, mais nos radars y ont aperçu le directeur général du quotidien national le soleil. Mais tout porte à croire qu’il s’agit de l’épisode numéro 2 du feuilleton opposant l’insulteur public numéro 1 Moustapha Cissé Lô à Yakham Mbaye. Pour l’histoire, l’ancien ministre chargé de la Communication avait saisi le procureur d’une plainte pour diffamation et injures publiques contre le député Cissé Lô qui, dans une bande sonore, avait insulté ses parents. D’après des informations de « L’As », Serigne Bassirou Guèye avait saisi d’un soit-transmis la Brigade de Recherche pilotée par le Commandant Niang, pour diligenter le dossier. SenePlus, LES PIQUES L'AS DE CE WEEK-END | SenePlus
  • En effet, le droit d’insulter ne figure pas parmi les libertés, notamment d’expression, garanties par la Constitution, même si l’insulte tend à se banaliser dans les habitudes citoyennes et politiques tolérées, tant qu’elles ne s’adressent pas aux autorités religieuses, détentrices de fatwas expéditrices sans autre forme de procès. La loi de la République n’est pas apparemment toujours la meilleure. La volonté du Sage tend malheureusement à s’effacer derrière la témérité de l’insulteur de la République qui se croît dans une République des insulteurs SenePlus, L’INSULTE N’EST-ELLE QUE LA CONTINUATION DE LA POLITIQUE PAR D’AUTRES MOYENS ? | SenePlus

Traductions du mot « insulteur »

Langue Traduction
Corse isolatore
Basque iraintzai-
Japonais 保温器
Russe обидчик
Portugais isolante
Arabe عازل
Chinois 侮辱者
Allemand insulter
Italien insultatore
Espagnol insultante
Anglais insulter
Source : Google Translate API

Synonymes de « insulteur »

Source : synonymes de insulteur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « insulteur »



mots du mois

Mots similaires