Incroyant : définition de incroyant, incroyante


Incroyant, incroyante : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INCROYANT, -ANTE, adj. et subst.

(Personne) qui n'a pas la foi religieuse. Anton. croyant, fidèle.La plupart des philosophes arabes étaient hétérodoxes ou incroyants (Renan, Avenir sc.,1890, p. 497).Dans les choses de la religion, il faut (...) une franchise absolue avec les croyants comme avec les incroyants (Barrès, Cahiers, t. 8, 1910, p. 125).
Prononc. : [ε ̃kʀwajɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Étymol. et Hist. 1783 les incroyans ignares ou malveillans (Corresp. litt. secr., 3 sept., no36 ds Quem. DDL t. 2). Dér. de croyant*; préf. in-1*. Fréq. abs. littér. : 119.

Incroyant, incroyante : définition du Wiktionnaire

Adjectif

incroyant \ɛ̃.kʁwa.jɑ̃\

  1. (Religion) Qui n’est pas croyant ; qui ne peut pas croire ce qu’enseigne la religion.
    • L'opposition entre le juste et le pécheur, ou le croyant et l'impie, implique qu'aucune entité incroyante ne saurait être tolérée. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.52)
    • Les disciples sont nettement séparés des foules incroyantes (l3,l0-l7); à la fin des temps, il leur incombera de juger les douze tribus d'Israël (l9,28). — (Daniel Marguerat, Le Jugement dans l’Évangile de Matthieu, Labor et Fides, 1995, page 240)

Nom commun

incroyant \ɛ̃.kʁwa.jɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : incroyante)

  1. (Religion) Personne incroyante.
    • La véritable foi transporte les montagnes, mais, à cause de cela, elle ne saurait être transportée elle-même, par simple décret administratif, dans l'âme de l'incroyant... — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Alors qu’ils croient devoir, pour le prestige, habiller en guignols de modestes juges de paix, ou coudre des galons sur les manches des contrôleurs de chemin de faire, ça leur ferait trop honte d’avouer aux incroyants que le seul, l’unique drame, le drame des drames, — car il n’y en a pas d’autre — s’est joué sans décors et sans passementeries. — (Georges Bernanos, Journal d’un curé de campagne, 1936, p. 180)
    • L'attitude de la théologie chrétienne à l'égard des juifs a été fixée dans le début du IVe siècle (concile de Nicée, 325) : le judaïsme ne doit pas disparaître, il doit vivre, mais dans un état d'avilissement et de misère tel qu'il fasse nettement apparaître aux yeux des croyants comme des incroyants le châtiment infligé par Dieu à ceux qui n'ont pas voulu reconnaître la divinité de Jésus. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • On ne se rendait pas compte que l'on inquiéterait les hautes sphères ecclésiastiques qui imagineraient que le but du législateur était de faire régenter les paroisses par des associations où les incroyants pourraient être en majorité. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • 1943, […], mais, pour être un indévôt, je ne suis pas un incroyant et l'idée seule de m'emparer d'objets du culte […] m'emplit d'horreur. — (Jean Ray, Malpertuis, éd.1978 p.7)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Incroyant, incroyante : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INCROYANT, ANTE. adj.
Qui n'est pas croyant, qui ne peut pas croire ce qu'enseigne la religion. Substantivement, Les incroyants.

Incroyant, incroyante : définition du Littré (1872-1877)

INCROYANT (in-kro-ian, ian-t') adj.
  • Qui est dans l'incroyance. Quand M. de Tocqueville abordera la Révolution même, il se trouvera forcément en face de cet esprit passionnément incroyant et destructeur [esprit révolutionnaire], Vicomte de Meaux, le Corresp. Nouv. sér. t. III, p. 282.

    Substantivement. Les incroyants.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « incroyant »

Étymologie de incroyant - Littré

In… 1, et croyant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de incroyant - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) → voir in- et croyant
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « incroyant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
incroyant ɛ̃krwajɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « incroyant »

  • @Mélusine ou la Robe de Saphir. D’autant que tout incroyant en ton omniscience innée, est doubleplus imbon... AgoraVox, « Sortir de la frénésie consumériste » ? - AgoraVox le média citoyen
  • On aimerait rappeler aux islamistes, qui se croient les bénéficiaires privilégiés de la révolution, en droit d’imposer la théocratisation des institutions et de la société et de trafiquer l’identité tunisienne, que la Révolution, aussi chaotique soit-elle, a été un torrent qui nivelle tout, les hommes et les femmes, les croyants et les incroyants, le passé et le présent. L’ancien régime a lui aussi sa place dans la réconciliation nationale, tout comme eux. Mais, ils ont tort de prendre une fabuleuse révolution historique et civile pour une guerre de religion, de postes et de butin, comme ils ont tort de la prendre comme un prétexte pour changer la géopolitique tunisienne traditionnelle. lecourrierdelatlas,  Point de vue - Tunisie. L’Ancien régime contre l’islam passéiste
  • Les croyants n’ont généralement pas besoin de se poser la question des rituels. Pour eux, l’affaire est entendue. Il n’en va pas de même pour les incroyants, qui n’échappent pas au besoin humain de voir soulignées les « grandes étapes » de la vie. Les religions se sont fait une spécialité d’administrer les rituels qui marquent ces étapes, mais les incroyants ne disposent pas d’une institution de rechange, de sorte qu’ils se trouvent régulièrement confrontés à ce problème : comment ritualiser les « moments importants » de l’existence tout en demeurant fidèle à leurs convictions non religieuses ? […] Le Devoir, Le dilemme des incroyants | Le Devoir
  • Le niveau de décibels habituel est atteint. Le nouveau monde, issu du silence et de la pause, s’avère calamiteux et hargneux. On s’y engueule, on détourne le sens des mots, on en bannit plusieurs, on expurge l’histoire en croyant réparer, les gueulards imposent aux incroyants de se taire, on accuse, on creuse bruyamment des fossés. L’actualité, Carnets des temps inédits : De bruit et de silence | L’actualité
  • Il ne s’agit pas ici d’une de ces insupportables OPA religieuses sur l’humanisme athée, selon lesquelles l’incroyant qui fait le bien serait un croyant qui s’ignore. Ce que je pointe, c’est simplement que la définition du mot “dieu” est incluse dans celle du mot “homme” : le dieu est ce à quoi se raccroche l’homme quand il n’a rien à quoi se raccrocher. Reforme.net, Série (2/8): la foi, est-ce un choix qui se pose aux êtres humains? - Reforme.net
  • « Les éleveurs djihadistes ciblent et tuent uniquement les chrétiens ou brûlent ou détruisent leurs propriétés, y compris les maisons, les terres agricoles et les lieux de culte et les écoles. Les djihadistes de Boko Haram / ISWAP, quant à eux, tuent actuellement des chrétiens et des musulmans (ceux qui sont étiquetés ‘incroyants’ ou ‘traîtres’ ou ‘conspirateurs’ ou ceux tués collatéralement). » Info Chrétienne, 1202 chrétiens ont été tués au Nigéria en 6 mois
  • Or,  le Coran enseigné dans les mosquées clamant que l’islam est une religion d’amour et de paix est aussi celui qui, à longueurs de versets ordonne aux fidèles de Mahomet d’assassiner tous les incroyants et adeptes d’autres religieux qui refusent de se convertir à la seule prétendue vérité, celle du Prophète. L'1dex, Tollé contre la tolérance - L'1dex
  • Les sociétés judéo-chrétiennes ont imposé pendant de longs siècles des notions plus absurdes les unes que les autres aux croyants. Historiquement, les incroyants n’existaient pas aux yeux de ces sociétés. Ils étaient déclarés hérétiques. On les brûlait vifs. Par conséquent, les incroyants d’aujourd’hui sont les descendants des croyants d’autrefois. Et ils sont tous porteurs de marqueurs culturels purement cultuels. Notre langage et nos lois sont encore imbibés d’interdits religieux. Et nous continuons, croyants comme incroyants, à véhiculer les préceptes religieux de manière inconsciente. AgoraVox, Comment une liberté est devenue prohibée ! - AgoraVox le média citoyen
  • Tant d'incroyants ne le sont devenus que parce qu'ils agissaient en incroyants... De Eugène Cloutier / Les témoins
  • Si quelqu'un une fois pour toutes, était capable de "prouver" l'existence de Dieu, il n'y aurait plus au monde un seul incroyant mais où serait, alors, le mérite des croyants ? De Jean Simard / Hôtel de la reine
  • Paradoxalement, seul un incroyant pourrait éventuellement prouver la vérité de Dieu. Le croyant, lui est trop occupé à aimer : il ne guette pas des démonstrations, mais des caresses. De Didier Decoin / Il fait Dieu
  • Malheur à l'incroyant qui, face à ses insomnies, ne dispose que d'un stock réduit de prières ! De Emil Michel Cioran / Syllogismes de l’amertume
  • Le châtiment de l'incroyant, ce sera peut-être le pardon de Dieu. De Marcel Pagnol / La Femme du boulanger

Traductions du mot « incroyant »

Langue Traduction
Corse unbeliever
Basque sinesgabea
Japonais 不信者
Russe неверующий
Portugais incrédulo
Arabe كافر
Chinois 不信的
Allemand ungläubige
Italien miscredente
Espagnol no creyente
Anglais unbeliever
Source : Google Translate API

Synonymes de « incroyant »

Source : synonymes de incroyant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « incroyant »



mots du mois

Mots similaires